Celette, l’histoire d’un wiki-hacking réussi – épisode 7 : les disciples du professeur Le Moal

Tels des petits Poucets, les Celettes sèment ci et là des cailloux évoquant leur parcours personnel. Ici nous voyons que l’aventure de la labellisation de la fiche consacrée au Lycée Saint-Cyr n’était pas du tout anodine et nous amène tout près de l’extrême droite, sinon en son sein.

Dans la nuit du 14 au 15 février 2011, un des Celettes démarre une fiche consacrée à Frédéric Le Moal (historique), historien alors professeur au Lycée Saint-Cyr, celui où Celette-A n’a pas fait ses étude et que Celette-B « connaît bien » (cfr. Celette, l’histoire d’un wiki-hacking réussi – épisode 2 : Le virage). Le 16 juin 2011, la fiche n’est toujours qu’une ébauche sans aucune soucre – elle ressemble même tout à fait à un copié/collé de 4e de couverture – et le pseudo Roidecoeur vient poser un bandeau {{admissibilité à vérifier|date=juin 2011}} ; dans l’heure, Celette vient retoucher la fiche mais n’apporte toujours aucune source. Le 17 novembre, Celette enlève le bandeau en lousdé, commentant son édition par « absence d’explication en PdD… » qui est alors vierge. Ce n’est que près de trois ans après la création de l’ébauche que Thontep (bien connu des wikipédien pour ses nombreuses références à Boulevard Volataire), et non Celette, apporte enfin une source secondaire ; cependant, celle-ci émane d’une revue du ministère de la Défense et n’est pas centrée sur le Le Moal mais sur un de ses ouvrages. Le 7 février 2017, il n’y a toujours qu’une seule source et Pro Patria Semper/Nomen ad hoc (cfr. Pro Patria Semper, l’étoile montante de l’extrême droite sur Wikipédia) commente « non admissible, ce sembl » [sic] mais évite d’apposer un bandeau adéquat. L’administratrice Lomita reverte une moquerie d’IP le 30 septembre 2017 sans rien faire de plus : elle sait qu’on ne peut pas contrarier Celette. Vient une IP attentive qui corrige une incohérence : « on lisait dans la rubrique « études » que Le Moal était « doctorant » et deux lignes plus bas on mentionnait sa thèse publiée ».

Assoir la notoriété de Le Moal coute que coute

Le 16 mai 2018, plus de sept années après l’ébauche de Celette qui entretemps a exigé des milliers de fois des sources de la plus haute qualité pour la moindre virgule, la fiche ne contient toujours qu’une seule référence non-centrée et Salim974 lance tout à fait logiquement un débat en suppression. Le bandeau rouge étant insupportable à Celette, elle revient le lendemain avec quelques trouvailles qu’elle a du mal à défendre en page de discussion :

  • une interview de F. Le Moal au Figaro Vox ; or Celette sait parfaitement qu’une interview est considérée comme une source primaire sur Wikipédia et n’est donc pas admissible ; par ailleurs, Celette tronque la référence en ne mentionnant pas qu’elle est issue du Vox, succursale du Figaro publiée sur internet seulement et dédiée aux opinions de la droite dure et qui partage plusieurs de ses chroniqueurs avec Valeurs actuelles et Boulevard Voltaire ;
  • une simple mention en bibliographie dans une émission de France Culture, même pas une source donc ;
  • un article à propos d’une ouvrage de F. Le Moal dans Le Soir (Belgique) ; pas une source secondaire centrée sur le sujet donc, seulement la revue d’un ouvrage ;
  • un article dans Le Figaro Magazine à propos du même ouvrage mais dont on ne trouve très étrangement aucune trace en ligne et qui est vraisemblablement une fausse référence.

La fiche est sauvée par un débat (PàS) totalement manipulé et faux-cul car il n’y a à l’époque toujours aucune source secondaire centrée sur F. Le Moal.

  1. Celette vote bien sûr pour la conservation mais sans apporter une seule source.
  2. Pro Patria Semper/Nomen ad hoc retourne sa veste avec un argument totalement irrecevable : Le Moal a été « publié chez un éditeur ayant pignon sur rue (Perrin). Avec un service de presse pareil, il doit évidemment y avoir des recensions de ses ouvrages dans la « grande » presse. Reste à les trouver et les référencer. » On cherche encore en 2019.
  3. Jean-Jacques Malosse, docteur en physique, spécialiste de météo et pilote de planeur est capable de ça : « Cette personne a publié et pas mal, cela me suffit. Que ce chercheur soit bon ou mauvais, je ne peux pas juger. En outre, il n’y a pas de source dans le journal L’Équipe, et alors ? De plus, est-ce que les fouteux de service ayant leur fiche publient ? Malosse [Un problème de météo ou de planeur?] 17 mai 2018 à 16:30 (CEST) »
  4. Le très suspect Hohenlinden, apparu en septembre 2015 et porté disparu depuis novembre 2018 après seulement 873 éditions, qui se consacrait presque essentiellement à la noblesse et au clergé du Moyen Âge, ressuscite subitement et vient bourrer l’urne avec pour seul argument « Trois ouvrages chez Perrin. ».
  5. Le prolifique Elnon, qui contribue essentiellement sur le Tibet, fait fi des critères de notoriété malgré sa présence quasi quotidiennement sur Wikipédia depuis juin 2006. Son imparable démonstration se passe de sources et tient en deux mots : « Historien connu. »
  6. Place Clichy, présent sur Wikipédia depuis août 2007, ne comprend pas plus les critères d’admissibilité malgré 11 années d’expérience puisqu’il/elle précise : « Je note de plus qu’il a reçu des prix pour ses travaux, tels que précisé dans l’article. » Concernant le Prix de l’Académie des sciences morales et politiques, ses récipiendaires passés n’ont pas tous une fiche Wikipédia, loin s’en faut ! Quant au « prix du Mémorial du Front d’Orient » pour lequel il n’y a aucune référence dans la fiche, s’il existe, il est ultraconfidentiel.
  7. L’étrange Wik8dude, apparu en octobre 2014 et porté disparu depuis avril 2019 ressuscite subitement pour ajouter encore une source primaire (interview) en référence. Il/elle vote donc pour la conservation.
  8. Notre cher CMI 2017/Le conteur momentanément indisponible/Giorgio01 etc aka le Wikip/médien Charles Auraie, toujours aussi près des Celettes, nous gratifie d’un « Dans les CAA. » [ndlr. « critère d’admissibilité des articles »] sans l’ombre d’un début de démonstration.

On notera que ces deux derniers votes arrivent le jour-même de la clôture alors que les suppressionistes sont à 7 contre 6, deux heures à peine avant que l’administratrice membre de Wikimédia France Lomita n’enlève le bandeau et acte la conservation. Ça a le parfum d’un bourrage d’urne, ça ressemble à un bourrage d’urne, c’est un bourrage d’urne.

Frédéric Le Moal très à l’aise en compagnie d’Henry de Lesquen lors de la conférence « Le Fascisme, mouvement révolutionnaire qui voulait créer un homme nouveau » © Carrefour de l’Horloge/Radio Athena, date non-précisée (via YouTube)

Nous ne sommes pas plus avancés le 16 juin 2019, date de la dernière modification : toujours aucune source secondaire centrée sur le sujet ! Et bien entendu, rien sur le fait que F. Le Moal a publié dans La Nouvelle Revue d’histoire, classée à l’extrême droite et citée comme source près de 350 fois dans Wikipédia. Aucune allusion à la proximité de F. Le Moal avec les milieux catholiques (enseignement, médias) ni ses interviews pour des médias d’extrême droite (cfr. YouTube), infiniment plus nombreuses que celles dans les médias sérieux où il est quasi inexistant : Radio Courtoisie, TV Libertés ou le Club de l’horloge (Henry de Lesquen & co.), L’homme nouveau (« pour transmettre et reconstruire la civilisation chrétienne ») de Philippe Maxence lui-même ancien de Radio Courtoisie dont l’émission Le club des hommes en noir a été saluée par Le Salon Beige, etc.

Les ouvrages de Le Moal deviennent des références

Il faut dire que Le Moal soutient une thèse populaire dans ces milieux : le fascisme trouve ses origines dans le socialisme, thème de confusion cher aux Celettes. Concernant son Histoire du fascisme (Perrin, 2018), l’historien Ralph Schor conclu sa revue[1] par ces mots :

Frédéric Le Moal rappelle fortement que le fascisme se distingue de la pensée purement réactionnaire. Certes, mais il y a longtemps que les historiens sérieux ont établi une nette différence entre le fascisme et le maurrassisme, le franquisme, le salazarisme. À trop vouloir tirer le système mussolinien vers la gauche, à l’aide d’arguments parfois fondés, l’auteur finit par quasiment nier la complexité du mouvement qu’il étudie et par minorer ou oublier les emprunts faits par le fascisme aux droites. Le livre offre de nombreuses références mais il présente un plaidoyer qui perd de sa force en étant trop univoque.

Le Moal est aussi l’auteur de « Le Front yougoslave pendant la Seconde Guerre mondiale » paru en 2012. Dès l’année suivante, la fiche miroir de Wikipédia fait un bon quantitatif dû presque uniquement à Jean-Jacques Georges (JJG) qui finit par contrôler la fiche à 95,6% avant son bannissement. Le délicieux Syndicat des Trolls, toujours bien informé mais malheureusement évasif sur ses sources, affirmait en janvier 2012 déjà que Celette et JJG avaient été élèves de Le Moal au Lycée Saint-Cyr ! JJG précise d’ailleurs, lors de la discussion de labellisation de sa fiche, que l’ouvrage de F. Le Moal a été sa principale source sans trop s’étendre sur le sujet. On note enfin que la version imprimable de la fiche wikipédienne fait 216 pages A5 et que le livre de Le Moal en fait 272. La procédure de labellisation est ouverte le 6 septembre 2015 à 21h20 et les 5 premiers votes arrivent en à peine 3 heures, les 3 suivants en moins de 24 heures ce qui est risible au vu de la longueur de la fiche à relire avant de voter si l’on veut être consciencieux. Le label « article de qualité » est accordé par une bande de l’entre-soi le 7 octobre 2015.

Le Moal ayant été encyclopédié par les Celettes, il devient source légitime dans la fiche wikipédesque consacrée au fascisme et l’essence de sa thèse devient un longue citation aussitôt remise en cause en page de discussion :

L’insertion dans la section « Idéologie » d’une citation, occupant un paragraphe entier, qui attribue la paternité du Fascisme aux Lumières est extrêmement savoureuse. On peut y lire des affirmations comme « fascisme… mouvement héritier des Lumières », plus loin : « L’héritage de la pensée de Rousseau est très clair dans le fascisme » et encore : « Le fascisme a bien des points communs avec la Révolution française dans sa phase jacobine ». Ces affirmations sont étayées par une preuve indubitable qui laisse le lecteur bouche bée : « deux régimes ont introduit un changement de calendrier : la Convention et l’Italie fasciste ! » L’émerveillement passé, on regarde qui est l’auteur de cette implacable démonstration, qui est ce nouveau Thucydide et on ‘aperçoit qu’il s’agit de Frédéric Le Moal, professeur d’histoire des lycées et collèges injustement ignoré par la communauté des historiens, mais découvert par wikipédia, qui a réparé cette injustice en lui consacrant une page.

En attendant que ce génie obtienne la reconnaissance qui lui est due, je vais (à regret) retirer ce passage.–162.221.201.21 (discuter) 14 mai 2018 à 01:16 (CEST)

Et comme par hasard Paname2014, depuis longtemps soupçonnée-e-s d’être un alias des Celettes, vient défendre la citation à coup de vérification d’IP et demande de blocage typiquement celettien, tout en rameutant :

La source me semble correcte et le propos bien attribué. Pour info, l’iP en question est un proxy, ce qui pour le moins étonnant… —Panam (discuter) 14 mai 2018 à 20:37 (CEST)
@Ptitmouk, @Erik Bovin, @Manacore, @Celette, @Lebob, @Tan Khaerr, @Ptitmouk et @Guise c’est un proxy. —Panam (discuter) 14 mai 2018 à 20:43 (CEST)

Et c’est Place Clichy qui vient clore « le débat » : la citation est conservée dans son entièreté.

Chiens de garde virtuel pour l’extrême droite

Lorsqu’en juin 2014 je tombe sur la fiche consacrée au parti flamand Vlaams Belang, je suis frappé par le fait que l’infobox ne mentionne pas son caractère d’extrême doite. J’effectue plusieurs éditions pour corriger ce POV-pushing et apporte 9 références (universitaire, de politologues reconnus, de presse nationale). Le lendemain, Celette – qui a fort bien conscience que l’infobox joue un rôle capital dans une recherche Google – vient annuler ma correction avec un commentaire fallacieux: « Pas une idéologie, un positionnement. » Suivent entre autres les usual suspects Place Clichy et Cheep. Je reviens en janvier 2015 pour rectifier à nouveau l’infobox en commentant l’édition: « cohérence: 2 études universitaires mentionnées dans l’article et l’ensemble de la presse belge qualifie l’idéologie du VB ainsi ». Celette me reverte la nuit même et je tente un compromis le lendemain matin avec « positionnement: extrême droite » qu’elle ne peut plus contrer.

Je reviens sur la fiche en mars 2015 pour quelques précision et la correction d’une citation tronquée où le lourd qualificatif de raciste qui apparaît six fois dans l’article cité (RFI) était devenu séparatiste dans Wikipédia alors que ce dernier mot ne figure même pas dans l’article en question; Celette ose reverter en qualifiant de POV la simple remise en l’état d’une source présente depuis des années sous sa forme tronquée ! Elle va plus loin et qualifie de non-neutre le simple résumé d’un documentaire télévisé. Je reverte, Celette reverte à nouveau … et sort un pseudo-argument outrageusement fallacieux : « POV-pushing. Avoir des idées considérées par Y et Zcomme racistes # être un parti raciste » puis sort une tactique qu’elle manie à merveille : « Passage en force et falsification de source : condamné il y a 11 ans pour racisme, pas un jugement de politologue. Il y a une PdD pour discuter. »

Arrive Lebob, d’origine belge, qui pour une fois défie Celette et me sauve de la R3R en la revertant : « Voir PDD: le racisme est un des fondements du VB; c’est tellement connu que cela en devient trivial ». Le développement de Lebob en PdD est limpide mais Celette s’obstine dans son POV pushing par un pseudo-raisonnement totalement spécieux ; au passage elle dénigre un des journaux les plus sérieux de Belgique (De Standaard) que Wikipédia même qualifie de référence européenne parce qu’il/elle ne sait pas utiliser Google traduction. Une année passe et Thontep qualifie deux études universitaires signées par les politologues les plus respectés de Belgique de références très insuffisantes.

En 2017 IuvenesIos utilise un ouvrage de géographie ou le Vlaams Belang est mentionné une seule fois en 248 pages pour requalifier le parti « d’extrême droite » en « droite à extrême droite ». En 2018, Orycterop insère une référence bidon (« Erik, 2005, p. 495. ») pour minimiser le racisme du Vlaams Belang, supprime une référence journalistique majeur allant en sens inverse et RésistanceS … et ça reste malgré la clairvoyance de Lykos ! Celette revient une dernière fois en novembre 2019 pour effacer une référence du Parisien sur le néofascisme du parti.


Toujours en 2014, je remarque qu’une IP qui m’est totalement inconnue vient de rajouter sur la fiche consacrée à Bruno Gollnisch un paragraphe concernant ses relations avec le parti raciste et antisémite hongrois Jobbik, citant rien moins que le New York Times pour étayer ce dernier point ainsi que 3 autres références pour le reste du paragraphe :

Le 23 October 2012, Bruno Gollnisch a visité l’Hongrie pour prononcer un discours en l’honneur de Jobbik, un parti consideré par le New York Times comme un parti « anti-Sémite. »31 Dans le discours, Gollnisch a declaré que le Traité de Trianon était « injuste et affreux. »32 33 La condamnation du Traité de Trianon est vue par la Roumanie comme une approbation des prétentions irrédentistes de l’extrême droite hongroise au territoire roumain et comme une affirmation de leurs propos de redessiner la carte de l’Europe34.

Celette reverte : « Il faut une source secondaire CENTRÉE : un média national dont le titre est centré sur Gollnish. Pas son blog ou autre. » Et je la reverte bien entendu : « pas trouvé de règle WP sur la préférence nationale en matière de média; le NYT n’est pas une gazette de 3e zone » et j’ajoute une source centrée française (Les relations ambiguës du FN et du Jobbik hongrois, Médiapart, 5 janvier 2012). Ici c’est Hatonjan (Jonathan Mouton, aujourd’hui titulaire du « siège communautaire » des wikipédiens auprès de Wikimédia France) qui vient au secours de Celette jusqu’à nous accuser de travail inédit (TI). J’enlève donc les références au site de Jobbik et B. Gollnisch mais restaure celle concernant Médiapart et passe en mode discussion alors que Celette prend habilement le relais pour me reverter et provoquer le blocage avec la R3R. Un compte qui m’est étranger se joint à la bataille : « Vous avez deux sources. Cela suffit, meme si ca ne vous convient pas. Le blog de Gollnisch et le site de Jobbik sont des sources acceptables, selon Wikipedia: « Self-published or questionable sources may be used as sources of information about themselves » ». Hatonjan reverte à nouveau puis Superjuju10 (aussi Juste_Juju ou Neiluj10), qui alors est encore administrateur, bloque la page en écriture.

Le passage en page de discussion n’arrange rien car Celette et Hatonjan y développent des attaques en évitant soigneusement de répondre aux questions. Je termine par une petite provocation, me doutant déjà à l’époque de la multiplicité des Celettes :

Je note – avec un certain amusement – que vous dites « nous n’avons … ». Qui est ce « nous« ? Vous représentez un groupe? Vous avez fait l’objet d’une élection? Un « nous de majesté »?

Post scriptum: je tombe par hasard sur l’historique de l’article Elio Di Rupo où vous avez restauré des allégations nauséabondes et calomnieuses. Heureusement que Mogador (d · c · b) était là pour veiller au grain … Avec vous, il semble que ce soit le « faites ce que je dis, pas ce que je fais » qui tienne lieu de seule règle. —Klkktk (discuter) 1 juillet 2014 à 01:55 (CEST)

Nous en restons là et la fiche de B. Gollnisch fait ensuite l’objet d’un lissage digne d’un boîte de com’ grâce à Cheep, d’innombrables micro-éditions de Propatria semper/Nomen ad hoc et Iniți dont la PU présente des statistiques ethnico-religieuses très douteuses sur la Roumanie. Aujourd’hui, la fiche consacrée à B. Gollnish contient 5 références renvoyant à son propre site que Celette et Hatonjan s’étaient évertués à m’empêcher de mentionner en 2014.

Fabrice Ferrer, administrateur de Wikipédia depuis 2011 ©Twitter 2018 [compte renommé]


[1] Ralph Schor, « Frédéric Le Moal, Histoire du fascisme, Paris, Perrin, 2018, 425 p. », Cahiers de la Méditerranée [En ligne], 98 | 2019, mis en ligne le 01 décembre 2019, consulté le 02 décembre 2019. URL : http://journals.openedition.org/cdlm/11665


Post scriptum :

Racconish, qui a eu la bonne idée de lire ce billet, a procédé à quelques retouches ce 8 décembre 2019 mais sans mentionner la source de son inspiration ce qui est bien dommage mais nous avons l’habitude. Éric Messel/Oiseau des bois (etc.), qui avait pourtant voté la suppression, ose ensuite retirer le bandeau « ébauche », puis revoilà Elnon qui ajoute une référence bibliographique sans lien alors que la Revue Défense Nationale est en ligne. Un fan de Le Moal vient enlever sous IP la seule critique de la fiche puis entame une micro-guerre d’édition pour imposer son point de vue.

Six mois après la publication de ce billet, ManuRoquette a le courage d’apposer de nouveau un bandeau d’admissibilité et résume en PdD ce que nous écrivions :

« Une PàS avait eu lieu en 2018 sans déboucher sur un consensus, je note en lisant les avis qui s’y sont exprimés que l’absence de sources secondaires centrées n’y choque pas du tout les votant en conservation qui disent que l’admissibilité est prouvée car le bonhomme a publié des ouvrages. […] Donc zéro sources et hors critères il me semble —ManuRoquette (Parlons-en!) 12 juin 2020 à 18:03 (CEST) »

Elnon, anciennement Christian Lassure (qui ne manque pas d’assurer son auto-autopromotion et qui parsème Wikipédia de référence à ses ouvrages) vient encore défendre la fiche indéfendable de Le Moal:

  • référence à un blog,
  • mention d’une source primaire,
  • une interview de l’intéressé (2e source primaire),
  • une interview sur le blog Figaro Vox (3e source primaire),
  • une source secondaire, enfin! semble-t-on pouvoir dire mais … le ‘.com’ cache habilement le blog et par ailleurs le signataire de l’éloge de Le Moal n’est autre qu’un collègue de Le Moal sur le même blog, blog par ailleurs fondé par Frédéric Grolleau (qui a lui aussi sa plaquette promotionnelle sur WP, truffée de liens externes promotionnels dans le corps du texte, au style emphatique et sans aucune source depuis 2012!); et on ne sera pas surpris d’apprendre que divine surprise: Grolleau est aussi collègue de Le Moal au Lycée Saint-Cyr
  • un éloge par Martin Motte, grand fan de Le Moal et de Charles Maurras, qui est lui aussi professeur à l’école militaire de Saint-Cyr, collabore à des ouvrages collectifs en compagnie de Le Moal, fréquente comme lui Radio courtoisie et a eu le même directeur de thèse que Le Moal,
  • une micro-recension par le prêtre catholique « sociologue » Jean-Louis Schlegel dont l’article tient moins de la critique de deux essais que d’un petit billet d’opinion où il se regarde écrire, à qui il arrive d’écrire dans la même revue que Le Moal

Tout cet entre-soi donne le tournis mais ne justifie en rien la canonisation encyclopétante de Le Moal. La 2e PàS est un modèle d’hypocrisie où les postures anti-wikibuster ont été déterminantes et dans laquelle Manu Roquette, C.Salviani, Triboulet et RSVartanian partaient d’avance perdants. Car peu importe ici l’absence de sources secondaires centrées sur la durée: ce sont les rapports de force entre les wikipédants qui décident du sort d’une fiche.

La conservation est actée par Willie Robert (Kropotkine113 ou Herre Satz), qui sait compter sans aucun discernement malgré un doctorat en Sciences et génie des matériaux :

Conservation traitée par Kropotkine 113 (discuter) 10 juillet 2020 à 02:12 (CEST)
Raison : Forte majorité pour la conservation.

Avec une telle logique, Kropotkine113 acterait sans sourciller que la Terre est plate si d’aventure une poignées de wikipétants votait ainsi.

Dommage que ManuRoquette n’ai pas donné de contexte dans son interpellation sur Le Bistro. On aurait pu avoir une PàS un peu plus rock’n roll.

La fiche consacrée à F. Le Moal pourra-donc fêter tranquillement ses 10 ans de présence sur Wikipédia.

Cet article a été publié dans extrême droite, Wikimafia. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

43 commentaires pour Celette, l’histoire d’un wiki-hacking réussi – épisode 7 : les disciples du professeur Le Moal

  1. Folie dit :

    Chanel / Idéalités vient d’annoncer sur Twitter qu’elle avait essayé de de suicider et ils lancent contre son conjoint (mais c’est elle qu’ils visent et ne s’en cachent pas) un arbitrage communautaire avec rameutage sur le bistro. (L’arbitrage communautaire, l’outil créé pour les actions de meutes.)

    J’ai averti la T&S. Ce n’est rien d’autre qu’une tentative de meurtre en bande organisée.
    C’est le moobing le plus lâche et terrible qui soit. Ces gens doivent être arrêtés !!

  2. Nicolas dit :

    La PàS sur Youssef Badr est en effet édifiante!

    « Parcours remarquable » ? Il a été choisi porte-parole en raison de son nom et de son prénom. « Personnalité notoire ? » : tellement notoire qu’il n’est resté qu’un peu plus d’un an et demi à ce poste, et que depuis son départ, plus personne n’en parle. –Éric Messel (Déposer un message) 5 juillet 2020 à 20:06 (CEST)

    À quand une RA sur Eric Messel pour infraction à EdNV (esprit de non-violence)? Mais que fait l’omnipotant et omniprésent Jules Xénard toujours si prompt à tirer à bout portant à la moindre incartade d’un péon? Ailleurs, Messel n’hésite pas à interviewer lui-même des auteurs pour faire du TI sur Wikipédia. Comme toujours sur WP, seuls comptent le bon vouloir des wikipédants et les rapports de force existant entre eux. (Re-lire De la nullité des articles de Wikipédia où Messel était déjà épinglé).

    Entretemps, la fiche Frédéric Le Moal est conservée par Willie Robert (Kropotkine113 ou Herre Satz), qui sait compter sans aucun discernement avec un doctorat en Sciences et génie des matériaux :

    Conservation traitée par Kropotkine 113 (discuter) 10 juillet 2020 à 02:12 (CEST)
    Raison : Forte majorité pour la conservation.

    Peu importe ici l’absence de sources centrées sur la durée.

  3. Mio dit :

    A quand un article sur « Eric Messel » / « Eric Messel 2 » / « Lynx » / « Oiseau des bois » ? (et peut-être d’autres faux-nez hein, on s’y perd avec tous ces comptes … quelle utilité d’ailleurs hormis pr wiki traquer tranquille !?). Allez c’est cadeau : notre bon Eric sur une PàS récemment : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Discussion%3AYoussef_Badr%2FSuppression&type=revision&diff=172656521&oldid=172640056 Qqn lui a fait une remarque depuis mais il a pas répondu… trop occupé à faire ses modifications insignifiantes 😀

  4. Nicolas dit :

    Et voici Elnon, anciennement Christian Lassure (renommé en août 2010 à sa demande) comme il l’indiquait sur son CV et toujours sur une ancienne version de sa PU, qui a sa propre plaquette publicitaire fiche wikipédante, habilement créée d’une traite par une IP très bien renseignée et maîtrisant la syntaxe WP, qui parsème Wikipédia de référence à ses ouvrages, qui vient enfin défendre une fiche indéfendable: référence à un blog, mention d’une source primaire, une interview de l’intéressé (2e source primaire), une interview sur le blog Figaro Vox (3e source primaire). Puis vient une source secondaire, enfin!, mais … le ‘.com’ cache habilement le blog et par ailleurs le signataire de l’éloge de Le Moal n’est autre qu’un collègue de Le Moal sur le même blog, blog par ailleurs fondé par Frédéric Grolleau qui a lui aussi sa plaquette promotionnelle sur WP (truffée de liens externes promotionnels dans le corps du texte, au style emphatique et sans aucune source depuis 2012!), elle aussi créée d’une traite par une IP très bien intentionnée, où l’on apprend que son blog lelittéraire.com a été partenaire avec Le Monde Interactif, d’où l’article promotionnel du Monde dont Grolleau fait la pièce maîtresse de son auto-promotion. Et on ne sera pas surpris d’y apprendre que divine surprise: Grolleau est aussi collègue de Le Moal au Lycée Saint-Cyr. Elnon met également en référence un éloge par Martin Motte, grand fan de Le Moal et de Charles Maurras, qui est aussi professeur à l’école militaire de Saint-Cyr, collabore à des ouvrages collectifs en compagnie de Le Moal, fréquente comme lui Radio courtoisie et a eu le même directeur de thèse que Le Moal. Vient une micro-recension par le prêtre catholique « sociologue » Jean-Louis Schlegel dont l’article tient moins de la critique de deux essais que d’un petit billet d’opinion où il se regarde écrire, à qui il arrive d’écrire dans la même revue que Le Moal.

    Tout cet entre-soi donne le tournis mais ne justifie en rien la canonisation encyclopétante de Le Moal. La 2e PàS est un modèle d’hypocrisie dans laquelle Manu Roquette, C.Salviani, Triboulet et RSVartanian sont d’avance perdants. Le clôturant comptera les votes et, même si la Terre est ronde, admettra que la Terre est plate puisque tel est le résultat du vote des Wikipédiens.

    Dommage que ManuRoquette ne donne pas de contexte dans son interpellation sur Le Bistro. On aurait pu avoir une PàS un peu plus rock’n roll.

    PS: pas le temps de m’intéresser à la labélisation du Lycée SLG pour le moment (bonne pioche cependant).
    PS bis pour CMI: je suis très honoré que le troll Charles Aurraie qualifie ce blog de « torchon », j’aurais reçu un éloge de sa part comme une insulte.

  5. Pampelune dit :

    Le retour des Celettes Pour Le Moal, cela a l’air plié pour la conservation. Dans le même temps, 2 des Celettes font un triomphe mérité sur
    Discussion:Lycée Saint-Louis-de-Gonzague/Bon article.

    Au passage, heureusement qu’il n’y a pas de RCU, les affirmations des Celettes selon lesquelles ils n’avaient pas de faux-nez en aurait pris un petit coup dans l’aile.

  6. Nicolas dit :

    Tout à fait. Un jour je vous emmènerai en ballade dans la RN/FN-pédia.

  7. J.O dit :

    Fait depuis longtemps de l’entrisme (faute de frappe)

  8. J.O dit :

    A titre d’info la fachosphère indigéniste ou décoloniale (très active en ce moment) a depuis longtemps fait de l’entrisme dans Wikipedia. Elle est parvenue à modifier partiellement ou totalement certains articles afin d’y introduire sa propagande raciste, antisémite et confusionniste.

  9. Nicolas dit :

    Bonjour,
    Classement sans suite comme pour les Celettes. Rien de neuf dans les méthodes wikipédiennes: on ne voit que ce qu’on veut voir, on ne sanctionne que ceux que l’on veut sanctionner. Dans tout système mafieux — et Wikipédia en est un — seuls les rapports de force comptent. Oubliez toute notion de logique, d’équité ou de justice. Thontep partage avec les Celettes la même tactique de la guerre d’usure; ne lâchez rien.

  10. Spectateur curieux dit :

    Une RA intéressante a propos d’un des petits crados de l’encyclo. Je suis curieux de voir comment les admins vont réagir… Va-t-on voir les droiteux dans leurs botteux le protéger comme NAH / PPS est protégé depuis des années ? Qui va oser la traiter ? On notera la petite pique à l’affaire Celette dans le texte. Ca risque d’en agiter plus d’un… https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia:Requête_aux_administrateurs#Demande_d'investigation_pour_un_contournement_de_blocage_àtrès_longue_durée:Leonchaix/_Thontep

  11. Contre les VIRUS dit :

    Hâte de lire la suite.

    Bravo

    Continuez

  12. TiboQorl dit :

    @J.O. Tu te laisses prendre au piège d’un troll. 😉 Il suffit de cliquer sur le lien du pseudonyme de cette « Laeticia » / « Laetitia » (deux orthographes utilisées ici…) pour le comprendre aisément.

  13. J.O. dit :

    @Chanel Boulanger Il y a manifestement une double confusion dans votre esprit :
    _ je ne participe plus à Wikipedia depuis longtemps, parce qu’il est aux mains d’extrémistes ou de gens malhonnêtes, l’un n’excluant pas l’autre évidemment
    _ le concept d' »islamophobie » est un concept extrémiste utilisé soit par des extrémistes soit par les idiots utiles de l’extrémisme sous sa pire forme. N’importe qui a le droit de critiquer une religion quelle qu’elle soit, sauf aux yeux des fascistes qui vous menacent de mort si vous le faites (comme c’est arrivé à Mila), or le concept d' »islamophobie » est utilisé par ces fascistes pour empêcher cette critique qui est l’une des libertés fondamentales dans toute société à peu près démocratique. Je ne devrais même pas avoir besoin de procéder à ce genre d’explication de texte mais hélas l’obscurantisme a encore de beaux jours devant lui. Et notamment sur Wikipedia.

  14. Chanel Boulanger dit :

    Beh, oui, Wikipédia est aux mains d’islamophobes qui accusent d' »extrémisme » ceux osent le dénoncer.

  15. J.O. dit :

    Quiconque ayant un minimum de culture politique sait que le terme « islamophobe » appartient spécifiquement au vocabulaire des islamistes radicaux (CCIF) et de la fachosphère indigéniste. Par exemple, ceux qui adressent a la jeune Mila des insultes sexistes et homophobes la traitent (ouvrez les guillemets) d »islamophobe ». Très révélateur, donc…

  16. On constate la proximité idéologique des islamophobes militants Lebob qui, le mercredi matin à 7h36, n’a rien de mieux à faire que de surveiller la page de discussion de son ami SammyDay (a.k.a. Goldberg et amateur de spécialité culinaire préparée exclusivement à l’occasion des fêtes juives de Pourim https://fr.wikibooks.org/w/index.php?title=Livre_de_cuisine/Oreilles_d%27Aman&diff=prev&oldid=359696 )

    : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Discussion_utilisateur%3ASammyday&type=revision&diff=168314205&oldid=168290928

  17. Poupoule Clemou dit :

    Et au passage une insulte de SammyDay : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Utilisateur:Melcch&diff=prev&oldid=168292038 (« imbécile »)

    On constate le niveau des petits chefs qui évacuent leur frustration en prétendant rédiger une « encyclopédie ».

  18. Melcch dit :

    Encore un bel exemple d’abus de pouvoir par les administrateurs, avec implication du fameux Robert dit Lebob : refus de toute discussion éditoriale, mauvaise foi, wiki-traque, wiki-harcèlement, intimidations et rapidement blocage brutal par SammyDay, sans la moindre discussion : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Discussion_utilisateur%3ALebob&type=revision&diff=168292128&oldid=168291898

    Commentaire de SammyDay : « Et franchement, Lebob, si ta réputation en dehors de Wikipédia empêche tout contributeur potentiel de s’en approcher, j’ai peur que la mienne empêche carrément des lecteurs potentiels d’ouvrir leur navigateur… »

    Encore un bel exemple de comment une bande de médiocres dans la vraie vie administrent le projet d’encyclopédie dans le but de se défouler et harceler impunément.

    Ma page utilisateur abusivement effacée par SammyDay : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Utilisateur:Melcch&oldid=168290420

    Pendant ce temps, Wikimedia organise à grands frais des rencontres pour se donner une image souriante et bienveillante.

  19. J.O. dit :

    @ Lustucri Oui mais si je vous suis bien, cela ne change pas grand chose au fond du problème…Car enfin, qui va dégager la fâcheuse et pénible planteuse de radis ???

  20. Lustucri dit :

    Ils sont en train de s’entretuer, ou de s’entre-bannir grâce à l’hystérie de la planteuse de radis (diagnostiquée neuroatypique), une twit-amie de la chercheuse à temps perdu Dame Éliane Daphy.

    L’agitée du potager va servir de purifiant qui dégage les pénibles fâcheux, comme J-J G, Celette, Insane S (ex-SM), Panam2014, Gratus, etc.

    À noter que la déséquilibrée du Québec peut tout se permettre (POV, TI sans source, insultes graves et répétées ), elle n’est jamais sanctionnée vraiment et, encore plus curieux, défendue par Jean-Roger Tixier (de Châlette-sur-Loing).

  21. J.O. dit :

    Wikipedia devient un organe de propagande aux mains d’extrémistes et d’ignares. Parmi les cas les plus pathologiques que j’aie connus Idealités, mais il en existe évidemment bien d’autres. Et leurs agissements sont largement couverts et même encouragés par la hiérarchie wikipedienne. La seule chose que l’on puisse faire c’est mettre en garde les gens que l’on rencontre contre l’afflux de désinformation qui circule sur wiki.

  22. J.O. dit :

    @Tiboqorl Je rejoins largement votre analyse. Wikipedia risque peu à peu de devenir l’un des symboles de l’ère de la post-vérité où nous sommes, au même titre que les médias-poubelles qui remplacent l’information par la propagande et le bourrage de crânes. Ou la rhétorique manipulatoire des partis politques. Tout cela forme un tout, et finalement les gens qui ne s’intéressent ni aux discours politiques, ni aux médias nationaux ni à wikipedia et aux réseaux sociaux sont ceux qui courent le moins le risque d’être désinformés. Pour ceux qui lisent tout, seuls une solide culture livresque et un esprit critique aiguisé permettent d’éviter de tomber dans le piège des sectes, des croyances et des idéologies de toutes sortes.

  23. J.O. dit :

    @lory et @tiboqorl Le pire dans les pages de discussion ce sont certains étudiants ou diplômes en « sciences sociales ». Autant discuter avec un mur. C’est en partie à cause de ce genre de fanatiques sociologiques que j’ai fini par abandonner la partie, de guerre lasse.

  24. Lory dit :

    @tiboquorl je suis bien d’accord avec vous sur le fait que les extrêmes se rejoignent. La mouvance indigéniste en est la parfaite illustration : intrinsèquement d’extrême droite par son discours centré sur la « race » (ou « racisés » (sic)) elle est soutenue par des médias ou des partis traditionnellement qualifiés de « gauche » ou d’extrême gauche « . Et j’ai bien constaté ce phénomène d’entrisme indigéniste à Wikipedia comme ailleurs. Lory

  25. Lory dit :

    @tiboquorl je suis bien d’accord avec vous sur le fait que les extrêmes se rejoignent. La mouvance indigéniste en est la parfaite illustration : intrinsèquement d’extrême droite par son discours centré sur la « race » (ou « racisés » (sic)) elle est soutenue par des médias ou des partis traditionnellement qualifiés de « gauche » ou d’extrême gauche « . Et j’ai bien constaté ce phénomène d’entrisme indigéniste à Wikipedia comme ailleurs. Lory

  26. tiboqorl dit :

    @Lory j’ai toujours vu l’échiquier politique comme une courbe de Mobius qui se relie justement entre l’extrême droite et l’extrême gauche. Mais ce n’est qu’un POV.

    De toute façon le nombre de dimensions à l’extrémisme (nationalisme, extrémisme religieux, racisme, libertés individuelles et collectives, etc.) rendent quelque peu difficile la catégorisation entre uniquement deux extrêmes.

    La branche modérée, j’en parle dans mon commentaire, elle existe bien sûr, mais disparaît très vite car refuse (à juste titre) le combat avec ces groupes extrêmes.

    Tant que l’article n’est pas pris d’assaut par ces groupuscules, tout se passe bien. Dès qu’ils arrivent, l’article n’a plus aucune chance.

  27. Lory dit :

    @Tiboqorl J’ai l’impression en vous lisant que dans « extrême gauche » vous classez la mouvance indigéniste, or celle-ci est factuellement une mouvance d’extrême droite. Certains diraient même le nouveau visage de l’extrême droite. Je confirme que certains articles de wikipedia temoignent d’un entrisme d’activistes d’extrême droite i ndigéniste, mais on constate le même phénomène dans la presse traditionnelle, à la TV, a la radio…Ce qui me semble beaucoup plus alarmant. Je ne dis pas cela pour défendre wikipedia mais on ne peut pas résumer ses contributeurs à ces deux camps que vous citez. Il existe aussi une branche modérée.

  28. TiboQorl dit :

    Après de multiples années à regarder tout ça, parfois avec distance, parfois de (bien trop) près, je peux affirmer une chose : l’une des sources du clivage important de la France d’aujourd’hui réside dans cette erreur qui est de croire que ce qui est sur Internet résume peu ou prou l’opinion générale.

    C’est totalement faux.

    J’ai participé pendant quelques années à Wikipédia et ai pu vite me rendre compte qu’il existait deux camps principaux, l’un d’extrême gauche, l’autre d’extrême droite, qui se menaient une guerre sans merci pour finalement faire de l’ensemble des articles politiques des pavés censurées au possible, souvent vides de sens. D’ailleurs, c’est à cette époque que j’ai appris à ne plus lire uniquement l’article, mais aussi sa page de discussion (non censurée et donc apportant souvent son lot d’informations capitales sur l’article).

    Quant aux Célette(s)… Je me suis battu bien trop longtemps contre « eux » à mon goût et ai fini par lâcher l’affaire face à des gens qui inspirent plus la pitié qu’autre chose. Des purs nolifes qui sont persuadés de détenir la vérité et de pouvoir l’imposer. Ils sont convaincus que Wikipédia est la source d’information principale des gens et s’en servent donc comme d’une tribune politique. Dans les faits, ils ont torts. La page Wikipédia de Margaret Thatcher est une véritable hagiographie, celle de Nicolas Sarkozy n’en est pas loin. On pourrait citer aussi Nadine Morano. L’autre camp n’est pas en reste (Staline, Che Guevara, François Mitterrand, pour n’en citer que trois). Pourtant l’opinion publique reste majoritairement très critique face à ces personnalités. Les deux camps ont échoué, c’est un fait. Ce qui est lamentable, c’est qu’en échouant dans leurs luttes de caniveau, ils ont fait échoué Wikipédia à devenir une encyclopédie humaniste et universelle.

    Wikipédia reste une bonne base pour ce qui est neutre, pour le reste, c’est sans intérêt à moins de faire l’effort de lire les PdD.

    C’est le problème des microcosmes, les gens y vivent tellement repliés sans en lever le bout du nez qu’ils sont persuadés que le monde y est représenté dans son ensemble. Mais c’est faux. Car les plus à même de participer à ce genre de conneries, sont les extrémistes.

    Une autre entité du net où se phénomène s’illustre parfaitement est Twitter. On a trois mondes qui s’y côtoient : les journalistes « d’en haut », puis d’une part les « gauchistes » qui défendent l’Islam envers et contre tout, le féminisme, tout ce qui est LGBT+ (identité des genres, etc), l’écriture inclusive (qui finit pas transformer les textes en nuages de points… pas plus lisible que du Morse), le véganisme universel… La contradiction totale de leurs combats ne les dérange pas (y’a pas plus homophobe qu’un musulman, quand un viol est commis par un caïd de cité, on ne les entend jamais parler de féminisme, quand un juif est agressé, on ne les entend jamais parlé d’antisémitisme). Et d’autre part a les « frontistes », qui défendent les traditions catholiques coûte que coûte (une crèche dans une mairie, c’est la tradition ! ah bon ? depuis qui quand quoi !?), la chasse (même quand les mecs qui la pratiquent ne respectent plus aucune règle), et toutes autres idéologies de l’extrême droite.

    Alors les journaux (trop habitué à vivre sur ce réseau social) en citent même de plus en plus les tweets dans leurs articles… oubliant de facto tous les gens modérés qui ne fréquentent cette sphère de branlette intellectuelle ! Le plus drôle ? Ils ne se rendent même pas compte qu’en croyant citer « un parmi des millions », ils citent en fait sans cesse les mêmes personnes (car seule une très petite minorité de gens postent régulièrement sur Twitter… en fait… ceux qui n’ont que ça à faire !)

    Pourtant quand vous sortez un peu et que vous parlez avec les gens. L’écriture inclusive leur passe totalement au dessus de la tête, la chasse ? ni pour ni contre… la laïcité ? c’est compliqué. Les non binaires ? Qu’est-ce que c’est !? … Ils s’en contrefichent !

    Mon constat est là : allez-y les gars, continuez sur Wikipédia, Twitter et autres espaces d’écriture du net, de remplir le néant en gerbant vos idées à la chaîne. Finalement, quand on prend un tout petit peu de recul sur tout ça, on se rend vite compte que vous êtes inefficaces et inaudibles pour la grande majorité des gens. Vous n’atteignez que l’autre camp, à l’opposé de vos idées, que vous ne convaincrez donc jamais. Et vice versa. Pourtant vous y passez des heures par jour. Célette(s) y auront passé toutes ces années qui auraient dû être leurs plus belles. Ils continueront encore quelques années. Et un matin se réveilleront et comprendront qu’ils n’ont jamais rien réussi à produire. Leurs noms seront noyés dans d’infimes listes de contributions dont la moitié des titres seront « a revert machin » ou « ça n’a rien d’encyclopédique ».

    Des mouches du coche, en somme.

  29. Sébastien Lemoine dit :

    LE POUVOIR PAR LA TECHNIQUE/LES ARMES :

    Une chose étrange sur l’article Maurice Mattauer se fait jour lorsque l’on modifie la publication afin d’y ajouter des sources.

    Les modifications n’apparaissent pas dans l’historique.
    Et la page reste à l’état d’origine avec les bandeaux d’admissibilité et d’ébauche, puis UNE seule référence au lieu de 10.

    Mais, lorsque l’on clique sur « modifier », les changements opérés sont bien là.
    Mais, ils ne s’affichent pas après l’enregistrement. Il n’y a pas de trace de modification dans l’historique :

    actudiff 16 décembre 2019 à 10:37‎ Hégésippe Cormier discuter contributions‎ m 3 704 octets +2 340‎ →‎Œuvres : nouvelle section annuler
    actudiff 16 décembre 2019 à 10:23‎ AntonierCH discuter contributions‎ m 1 364 octets +153‎ xpatrol : Admissibilité à vérifier annuler
    actudiff 13 décembre 2019 à 23:35‎ OrlodrimBot discuter contributions‎ m 1 211 octets +32‎ Remplacement de modèle obsolète par {{Autres projets}} annuler

    Dans ces modifications, il y a aussi un paragraphe sur la polémique entre Tazzief et Mattauer réalisé par je ne sais pas qui puisque non visible dans l’historique.

    1_ CE QUI EST VISIBLE DIRECTEMENT :

    BANDEAU 1 : L’admissibilité de cet article est à vérifier (décembre 2019).
    Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Cliquez ici pour en savoir plus sur les bandeaux.
    L’admissibilité de cet article est à vérifier (décembre 2019).
    Motif : Il n’existe pas de démonstration convaincante de l’admissibilité du sujet (sources notamment) à ce jour
    Vous êtes invité à le compléter pour expliciter son admissibilité, en y apportant des sources secondaires de qualité, ainsi qu’à discuter de son admissibilité. Si rien n’est fait, cet article sera proposé à la suppression un an au plus tard après la mise en place de ce bandeau.
    Trouver des sources sur « Maurice Mattauer » :
    Bing [archive] Cairn [archive] DuckDuckGo [archive] E. Universalis [archive] Gallica [archive] Google [archive] G. Books [archive] G. News [archive] G. Scholar [archive] Persée [archive] Qwant [archive] (zh) Baidu [archive] (ru) Yandex [archive]
    Conseils utiles à la personne qui appose le bandeau

    BANDEAU 2 : Cet article est une ébauche concernant un géologue français.
    Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

    FICHE :

    Maurice Mattauer, né le 24 juin 1928 à Sentheim, et mort le 8 avril 2009 à Montpellier, est un géologue français, tectonicien des chaînes de montagnes.

    A_Biographie
    [Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?]

    Maurice Mattauer est né le 24 juin 1928 à Sentheim1. Il entre au CNRS en 1951, Maurice Mattauer est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Ce que disent les pierres1.

    Il meurt le 8 avril 2009 à Montpellier1.

    B_Œuvres

    Maurice Mattauer, Étude géologique de l'Ouarsenis oriental, Alger, Service de la carte géologique de l'Algérie, coll. « Publications du Service de la carte géologique de l'Algérie » (no 17), 1958, xii-534-x p., 25 cm (notice BnF no FRBNF33093782).
    Maurice Mattauer, Les Déformations des matériaux de l'écorce terrestre, Paris, éd. Hermann, coll. « Méthodes », 1973, 1re éd., xv-493 p., 22 cm (ISBN 2-7056-5721-5, notice BnF no FRBNF34564489).
       Maurice Mattauer, Les Déformations des matériaux de l'écorce terrestre, Paris, éd. Hermann, coll. « Méthodes », 1980, 2e éd., xv-493 p., 22 cm (ISBN 2-7056-5895-5, notice BnF no FRBNF36143104).
        Deuxième édition corrigée.
    Maurice Mattauer, Monts et merveilles : Beautés et richesses de la géologie, Paris, éd. Hermann, coll. « Actualités scientifiques et industrielles », 1989, 1re éd., 267 p., 24 cm (ISBN 2-7056-1426-5, notice BnF no FRBNF35026264).
        Maurice Mattauer, Monts et merveilles : Beautés et richesses de la géologie, Paris, éd. Hermann, 1999, 2e éd., 267 p., 24 cm (ISBN 2-7056-1444-3, notice BnF no FRBNF37054946).
        Nouvelle édition revue.
    Maurice Mattauer, Ce que disent les pierres, Paris, Belin éditeur, coll. « Bibliothèque Pour la science », 1998, 143 p., 25 cm (ISBN 2-84245-001-9, notice BnF no FRBNF36993608).
    

    Co-direction d’ouvrage

    Claude Allègre (dir.) et Maurice Mattauer (dir.), Structure et dynamique de la lithosphère, Paris, éd. Hermann, coll. « Actualités scientifiques et industrielles » (no 1345), 1972, xv-471 p., 24 cm (notice BnF no FBNF35348810).
    

    C_ Références

    1abc Hervé Morin, « Maurice Mattauer, géologue, tectonicien des montagnes » [archive], sur lemonde.fr, 18 avril 2009.

    2_ CE QUI SE CACHE DANS « Modifier » :

    BANDEAU :Cet article est une ébauche concernant un géologue français.
    Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

    FICHE :

    Maurice Mattauer, né le 24 juin 1928 à Sentheim[1], et mort le 8 avril 2009 à Montpellier, est un géologue français, tectonicien des chaînes de montagnes[2].

    A_ Biographie
    Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

    Maurice Mattauer naît le 24 juin 1928 à Sentheim[3]. Dès son enfance, il récolte des minéraux et des fossiles[4].

    Il entre au CNRS en 1951, Maurice Mattauer est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Ce que disent les pierres[3].

    Ses ouvrages et publications sont en direction des spécialistes de la discipline, la tectonique, ou du grand public[5].

    Il préside, en 1977-1978, la Société géologique de France[6].

    Il meurt le 8 avril 2009 à Montpellier[3].

    B_ Polémique

    Maurice Mattauer participe, en 1976, à la polémique relative à l’éruption phréatique de la Soufrière, en Guadeloupe, lorsque Claude Allègre, alors président de l’Institut de physique du globe de Paris, préconise l’évacuation des alentours du volcan, tandis que le volcanologue Haroun Tazieff s’y oppose, en alléguant l’absence de danger. Des dizaines de milliers de personnes sont évacuées pendant plusieurs semaines, sans qu’il y ait cependant de dommages autres que matériels. La polémique enfle lorsque le magazine mensuel La Recherche publie, en janvier 1977, un article titré « Imbroglio scientifico-politique à la Soufrière », qui se montre sévère envers Claude Allègre [7]. Maurice Mattauer réagit à cet article en mettant en cause Haroun Tazieff, dans une lettre à divers scientifiques de l’IPGP, ce qui conduit le volcanologue à porter plainte contre Maurice Mattauer pour diffamation, celle-ci étant successivement reconnue par le Tribunal de grande instance de Montpellier, le 29 mars 1978, puis par la Cour d’appel de Montpellier, le 28 janvier 1980[8],[9].

    C_ Œuvres

    Maurice Mattauer, Étude géologique de l'Ouarsenis oriental, Alger, Service de la carte géologique de l'Algérie, coll. « Publications du Service de la carte géologique de l'Algérie » (no 17), 1958, xii-534-x p., 25 cm (notice BnF no FRBNF33093782).
    
    Maurice Mattauer, Les Déformations des matériaux de l'écorce terrestre, Paris, éd. Hermann, coll. « Méthodes », 1973, 1re éd., xv-493 p., 22 cm (ISBN 2-7056-5721-5, notice BnF no FRBNF34564489).
    
        Maurice Mattauer, Les Déformations des matériaux de l'écorce terrestre, Paris, éd. Hermann, coll. « Méthodes », 1980, 2e éd., xv-493 p., 22 cm (ISBN 2-7056-5895-5, notice BnF no FRBNF36143104).
        Deuxième édition corrigée.
    

    Maurice Mattauer, Monts et merveilles : Beautés et richesses de la géologie, Paris, éd. Hermann, coll. « Actualités scientifiques et industrielles », 1989, 1re éd., 267 p., 24 cm (ISBN 2-7056-1426-5, notice BnF no FRBNF35026264).

    Maurice Mattauer, Monts et merveilles : Beautés et richesses de la géologie, Paris, éd. Hermann, 1999, 2e éd., 267 p., 24 cm (ISBN 2-7056-1444-3, notice BnF no FRBNF37054946).
    Nouvelle édition revue.
    
    Maurice Mattauer, Ce que disent les pierres, Paris, Belin éditeur, coll. « Bibliothèque Pour la science », 1998, 143 p., 25 cm (ISBN 2-84245-001-9, notice BnF no FRBNF36993608).
    

    Co-direction d’ouvrage

    Claude Allègre (dir.) et Maurice Mattauer (dir.), Structure et dynamique de la lithosphère, Paris, éd. Hermann, coll. « Actualités scientifiques et industrielles » (no 1345), 1972, xv-471 p., 24 cm (notice BnF no FRBNF35348810).
    

    ↵Articles numériques
    Pour La Science : https://www.pourlascience.fr/auteur/maurice-mattauer

    D_ Références

    1 « La Maison de la Géologie », sur http://www.geologie-alsace.fr (consulté le 16 décembre 2019)
    2 « Jean-Albert-Maurice MATTAUER », sur http://www.geosoc.fr (consulté le 16 décembre 2019)
    30 31 32, Hervé Morin, « Maurice Mattauer, géologue, tectonicien des montagnes », sur lemonde.fr, 18 avril 2009.
    4 Compte rendu sommaire des séances de la Société géologique de France, 1960 (lire en ligne)
    5 « Maurice Mattauer (1928-2009) », Géochronique,‎ 2009 (lire en ligne)
    6 « Tous les présidents », sur geosoc.fr, non connue (consulté le 16 décembre 2019).
    7 François Beauducel, « À propos de la polémique « Soufrière 1976 »… », sur ipgp.fr, août 2006 (mise à jour mai 2015) (consulté le 16 décembre 2019).
    8 François Beauducel, « À propos de la polémique « Soufrière 1976 »… », sur ipgp.fr, août 2006 (mise à jour mai 2015) (consulté le 16 décembre 2019).
    9 Jacques Varet, « Haroun Tazieff (1914-1998) : Des années Afar au secrétariat d’État (1967-1986) : la difficile mutation institutionnelle », Travaux du Comité français d’Histoire de la Géologie, 3e série, t. 23,‎ 2009, p. 115-145 (lire en ligne).
    10 Le passage citant Maurice Mattauer se trouve en page 129 (corps de l’article et note de bbas de page) de la publication d’origine, et en page 16 de sa reproduction numérique.

  30. Sébastien Lemoine dit :

    Bon, il y a du progrès sur la page Maurice Mattauer :.
    * AntonierCH a installé un bandeau d’adminissibilté.
    * Il a ré-ouvert la page de discussion. Mais, mon commentaire a été blanchit totalement. Il n’y a plus de trace sauf sur Wikibuster et ailleurs.
    * Hégésippe Cormier a tapé un chapitre sur les œuvres de Mattauer.

    J’espère que les ignorants ne vont pas supprimer la page comme avec la page syncrétisme (psychologie) pourtant avec pleins de sources.

    On se rappellera des débuts de wikipédia avec notamment la page Pomme. Or, si les patrouilleurs se professionnalisent en apprenant par cœur les maniements des outils, l’apparition de nouvelles pages ne peuvent qu’être amateur même ouvert par des spécialistes.

    Les patrouilleurs ont réduit l’encyclopédie à une sphère communaliste administrative dont les membres génèrent une idéologie qui est toujours opposée aux règles ou textes originaux. Ce qui conduit à contraindre les contributeurs formant la sphère communaliste de service à rentrer dans le moule de la sphère administrative. Ce qui conduit à éliminer ce qui jure avec l’idéologie de la sphère communaliste globale.

    Il est tout de même dommage qu’il faille en arriver jusqu’à taper dans la communauté globale – quand bien même on se fait accuser de tous les maux, diffamer et harceler – pour obtenir un minimum de respect et d’éthique.

  31. Sébastien Lemoine dit :

    Les petits patrouilleurs à la Celette sont nombreux.

    J’ai découvert le cas de Bédévore.
    À moins que cela soit une authentique Celettte et pas forcément un(e) clone. Dan,s tous les cas ça reste un(e) mème représentatif(ve) et significatif(ve) de la situation/configuration anarchique actuelle de Wikipédia.

    Elle s’exprime d’ailleurs de la même façon et son historique présente la même addiction pathologique.
    => https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Maurice_Mattauer

    Ma remarque considérée – après quelques secondes – selon leur mauvaise foi naturelle comme vandalisme, trolling, non constructif, en page de discussion sur la page Maurice Mattauer est :

    « == Où sont Celette et cie, les gardes des bonnes formes et des bonnes mœurs de wikipédia ==

    Il est très très étonnant que cette page n’ait pas été bombardée de bannière notamment pour questionner sa validité en RU avec toutes les mauvaises fois possibles ; pour son absence de source secondaire, ternaire et quaternaire…. etc

    Il n’y a même pas de bibliographie. Et son travail est à peine vu. O_o’

    Mais, où sont les patrouilleurs et fidèles comme Celette, Jean-Jacques Georges/Tuqheur, Starus, Lebos, Sammydays … etc ses Lyssenkistes qui sont généralement si réactifs contre ce type de page.

    Mattauer aurait été communiste ou marxiste, ça aurait été une autre affaire [cf les difficultés pour l’ouverture de l’article Émile Jalley]. Quoique, il l’est peut-être. Un géologue est un « historiciste » (selon Popper et Althusser) par nature car mettant en avant des crises, des stades (périodes, ères…), des cycles et des finalités.

    Ah ! Oui j’oubliais Celette est un être fictif, 5 membres qui partageaient depuis 10 ans un même compte. Ils étaient là 24h/24 pour imposer leur POV – par harcèlement – sous couvert de sécurité afin de protéger les bonnes formes (leur POV) et les bonnes mœurs de neutralité (leur POV) de wikipédia (leur POV), et de chasser les trolls soit tous ceux dont les sources et ressources allaient à l’encontre de leur idéologie ouvertement fascisante « traditionalisme <> capitaliste » avec la complicité d’administrateur. JJG/Tuqheur même genre de combattant du Bien à la Reagan c’est fait bannir pour avoir harcelé une membre. Elle en a failli mettre fin à ses jours. Il est vrai que ces harcèlements – quand bien même derrière l’ordinateur – sont très violents. Cependant, il a fallu tout de même 10 ans pour que les administrateurs réagissent contre les harceleurs avérés moult fois. Depuis 10 ans, wikipédia était dans un période à la Lyssenko avec sa violence et sa mauvaise fois sous couvert des administrateurs.

    Bref, je suis content qu’un article Maurice Mattauer ait été ouvert quand bien même nullement rempli. Un de mes profs de fac à l’Université de Dijon début 2000 a été élève de Maurice Mattauer. Sa spécialité est notamment la tectonique. »

    Comme je l’ai noté – mais supprimé par la gardienne du temple – « ça n’a rien d’un trollage mais d’une mise en avant d’attitudes différentes envers des pages. … » « D’une point vue scientifique cela a son importance » « Celette et cie supprime le même type de page quand ils détestent l’autre ». Or, même si « J’adore Mattauer » comme telle la page Maurice Mattauer « n’est pas valide selon les règles ».

    Mais, quand un IP donne des leçons de règle wiki – et donc un fait constructif – à un clone de Celette, elle/il est aussi offusquée que Celette.

  32. Nicolas dit :

    Bonjour,
    Merci pour vos encouragements.
    Que Panam2014 soit un des multiples faux-nez des Celettes est pour moi et beaucoup d’autres une évidence: les comptes s’entraide depuis longtemps. Il n’y aura bientendu pas de RCU effective: celle d’Euphonie a été refusée malgré les soupçons tout à fait légitimes et les arguments celettiens développés par Panam2014 dans son opposition. Le CU/administrateur Hexasoft/Yannick Perret nous révèle au passage que les résultats d’une RCU ne sont pas toujours divilgués au vulgus pecum : « Si l’un des CU (deux CU différents ont traité ces requêtes) avait à ce moment-là détecté l’utilisation de deux comptes ça aurait été remonté, au moins dans les discussions entre CU, pour décider s’il s’agissait d’une utilisation conforme aux règles. » Passage à confronter aux révélations de SM/Pierrot concernant l’ancien président de la Wikimedia Foundation, Christophe Henner, et ses abus de pouvoir quand il était CU et que ses collègues se sont bien gardés de révéler. Vous qui entrez dans le tout petit monde de Wikipédia, oubliez toute morale, toute règle: seuls comptent les rapports de force. Et pour le moment, ceux-ci sont toujours en faveur des Celettes.

  33. JKMontgomery dit :

    Je vous remercie pour cette enquête très fouillée. Grâce à vous Wikipedia est débarrassée de cette plaie. L’idée a été émise que Panam2014 est un autre compte partagé (pourquoi pas par les Celettes ?). Cela me paraît très plausible, car si on compare les statistiques de contributions des deux comptes :
    https://fr.wikiscan.org/utilisateur/Celette
    https://fr.wikiscan.org/utilisateur/Panam2014
    on constate une similitude qui ne laisse guère de place au doute :
    – Durée moyenne par jour : 3 h 35 vs 3 h 20 (2 h 50 + 30 m)
    – Total moyen par heure : 23 vs 44 (24 + 20)
    – Total moyen par jours participés : 84 vs 80 (70 + 10)
    – Total moyen par mois participés : 2289 vs 2139 (1961 + 178)
    – Petites modifs articles : 79% vs 80%
    Je pense qu’une enquête similaire sur son sujet s’impose.

  34. Il semble que les pires maffieux ne fréquentent pas ces rencontres wikimédiennes dont la vocation est plutôt de donner une image aseptisée, jeune et souriante, loin de la réalité étouffante, rance et haineuse de l’administration du projet d’encyclopédie.

    Donc, pas de beauf grassouillet, assis sagement devant son ordinateur au légitime désespoir de bobonne qui préférerait partager d’autres activités.

    En fait, il s’agissait surtout de faire de la communication, car rien de réellement concret de semble avoir eu lieu pendant les quatre jours de conférences, rien de marquant en tout cas. De plus, il sont restés fort discrets, ne se sont pas fait remarquer. C’était surtout symbolique car ce qu’ils ont fait ici ils auraient pu le faire à La Louvière ou en banlieue parisienne ou lyonnaise, ça n’aurait rien changé.

    Ce sont des Français qui se sont invités dans mon quartier et sont aussitôt repartis, aussi discrètement qu’ils sont arrivés.

    Concernant MS, vous en apprendrez plus en passant par la page de discussion de l’article consacré à Molenbeek :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Molenbeek-Saint-Jean

    C’est un personnage folklorique local qui a été employé du Pôle-emploi bruxellois et a été membre du Conseil d’administration d’une société de logements sociaux.

    voir ici : https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Fran%C3%A7oise_Schepmans&type=revision&diff=29569884&oldid=29569044

  35. Nicolas dit :

    Bonjour,
    Je ne vois pas très bien qui est « MS ». Quant aux grandes messes wikip/médiennes, on sait depuis longtemps qu’elles ne servent à rien d’autre que d’offrir une sortie payée aux frais de « généreux donateurs » et renforcer le comportement mafieux des membres de l’organisation.
    Merci pour vos encouragements.

  36. Bonjour, il y a les Celette et il y a les Lustucri.

    Il y a quelques mois, il y a eu la grande réunion de l’internationale wikipédienne à Bruxelles dans mon quartier, le quartier de MS (où je passais justement par hasard et j’ai donc croisé un grand ponte de Wikipédia) et le quartier d’un autre déclaré Lustucri (s’il n’a pas déménagé depuis dix ans).

    J’ai observé les photographies et vidéo de leur petite sauterie et c’est étrange car aucun contributeur bruxellois ou belge n’est mis en avant. Aucun contributeur du coin n’a fait visiter la ville aux invités (on pouvait légitimement s’attendre à des photos devant le manneken-pis ou à l’Atomium et surtout dans un bar à bières), aucun belge ou bruxellois n’a donné une conférence ou ne s’est fait remarquer d’une manière ou d’une autre. Comme si la réunion avait lieu à Paris ou à Lyon.

    Cela s’explique parce que tous les contributeurs bruxellois ont été virés pour motif de « faux-nez Lustucri » grâce au fameux « test du canard ». En réalité MS était employé chez Actiris (le Pôle-emploi bruxellois) et donc utilisait la même connexion que les chômeurs à la recherche d’un emploi ou surfant en attendant un rendez-vous. De surcroît, je fréquente régulièrement un commerce à quelques maisons du logement de MS où l’on peut trouver du wifi non-protégé, sans compter le wifi gratuit dans les gares, métro, supermarchés, etc.

    Les Bruxellois qui n’ont pas été virés ont été dégoûtés par ce qu’ils ont constaté (notamment la violation de la vie privée ou le mépris des administrateurs qui bloquent sans motivation et sans respect) et sont partis.

    Quelques administrateurs méchants se sont amusé à chasser le lustucri, violer les vies privées en publiant les adresse IP au mépris de la loi, tandis que les autres ont laissé faire pour ne pas froisser leurs collègues (notamment les cas pathologiques Clem23 et Olmec), ce qui était socialement admis puisqu’il s’agit de Lustucri. Sauf que Lustucri a été au moins autant que Celette, sans partager le même compte ou opinion, ni se fréquenter.

    Ceci dit, merci pour votre travail rigoureux. Cette Celette est l’incarnation de la mauvaise foi wikipédienne qui exige pour les autres et se permet tout de son côté. Elle oblige les contributeurs à passer par la page de discussion où elle fera en sorte de tourner en bourrique son contradicteur, au besoin en appelant un complice ou un faux-nez (pas de C.U. pour Celette qui n’est pas bruxelloise), avant une requête à ses amis administrateurs en cas de « passage en force » du contradicteur lassé et poussé à la faute par tant d’hypocrisie.

    Celette et le grotesque Jean-Jacques Georges bannis, cela fait quand même plaisir. Il vont finir par tous y passer l’un après l’autre, se bannir entre eux, les pires fâcheux nuisibles. Quel pourcentage actif reste-t-il de wikipédiens de 2006 ? À part l’indéboulonnable et folklorique Jean-Roger Tixier Toutain de Châlette-sur-Loing.

    Encore merci pour votre précieux blog.

  37. Sébastien Lemoine dit :

    Guil2027 Ce n’est pas sur « soi » mais sur son travail.

    Mais, au départ elle avait été ouverte par un de ses collègues sans l’avis de l’auteur.
    L’auteur l’a corrigé. Ce qui a conduit à une alerte (au) rouge.

    Bien que sans Parti, Émile Jalley est considéré comme marxiste et pro-psychanalyste parce qu’il est spécialiste d’Henri Wallon, de Jean Piaget (qui a des affinités ouvertement marxistes comme Myazaki de Ghibli), de Freud et de Lacan. Il appréhende dans sa discipline ce que l’on nomme le « matérialisme dialectique » selon la lignée scientifique d’Hegel. Il est aussi spécialiste de l’histoire de la psychologie des années 50 à aujourd’hui où il met en lumière l’entrisme du technoscientiste dans les universités. Cet entrisme obscurantiste à la sauce high-tech détruit la psychologie complexe, la psychanalyse et la pédagogie au profit d’idées inspirées de la cybernétique et de la théorie de l’information. La génétique a subi le même entrisme avec ce fallacieux programme génétique encore d’actualité dans certains labos et chez des chercheurs. Cette défense de la dialectique de la nature est suffisant pour être mal vu dans le milieu corrompu par le techno-scientisme et être mal référencé sur Google.

    Franck Ramus, le lingogo-cognitiviste, pape français de l’Evidence based faisant partie du conseil pseudo-scientifuque du ministre JM Blanquer, a eu sans aucun problème l’ouverture d’une page à son nom. Le neuneu-scientifique Stanilas Dehaene du même ordre technoscientiste a eu sans problème l’ouverture de sa page. Et tous deux ont des références de merde pour ne pas dire médiatique.

    La notoriété sur wikipédia se compte-t-elle par le nombre d’articles de la presse poeple comme on le note avec l’article sur Nabilla qui compte un nombre impressionnant de références ?

    L’article qui a été ouvert sur syncrétisme (psychologie) a été supprimé par ce que les gogos ne connaissent pas cette notion moult fois explicité au XXe par les psychologues de renoms : Claparède, Jean Piaget, Henri Wallon, Lev Vigotsky et j’en passe. Mais comme ce n’est pas référencé google ou peer review ça n’existe pas.

    On retrouve les arguments à la con du grand débat : https://fr.wikipedia.org/wiki/Discussion:Syncrétisme_(psychologie)/Suppression .

    Mais d’une manière scientifique, les études sur la perception syncrétique va à l’encontre des conclusions sur la lecture des technoscientistes (Ramus et Dehaene) et des traditionalistes. Ce n’est pas pour rien que la méthode globale est calomniée par les technoscientistes et les politiciens conservateurs. Le syncrétisme (perception globale et singulière chez l’enfant) met à mal le phonétisme pur et dur (syllabisme, béa-bas) qu’impose les politiques aux enfants des travailleurs. Le fascisme impose l’écoute, l’ordre et les savoirs (transmission du passé dont révolu). Le pédagogue comme Ovide Decroly (franc-maçon) ou Henri Wallon (communiste marxiste dialecticien) apprend à regarder, retranscrire la dialectique/le complexe et nos expériences (la connaissance du réel) de manière correcte bien que singulière.

    Sur Émile Jalley, j’ai posté en 2017 plein de références issu de Google scholar sur la page de discussion mais elles ont rejeté par le gardien du temple sammyday avec son « savoir dire », « savoir faire » et « savoir être » wikipédien soit avec tromperie et escroquerie avec donne foi et sourire hypocrite. Sammyday proclame encore les saintes sources secondaires.

    Ce même Sammyday donne aussi des leçons encyclopédiques à une personne expérimentée qui a écrit des articles pour l’encyclopédie Universalis et qui a dirigé un Atlas sur la psychologie.

    Mais bon ! Sammyday est un soutien de sainte CeletteS qui EUX n’A pas eu de problème pour ouvrir des articles sans aucune source ou des sources de merde.

    Je ne trouve pas anormal que les articles servent à faire connaître. C’est dans ce point de vue que j’ai ouvert en 2008 les articles de Ken Ishikawa et Lissagaray. C’est pour les faire connaître. Et je ne parle pas des articles wikiquote. Le but d’une encyclopédie est de faire connaître les choses et les débats avec toutes leurs contradictions.

    Mais, les technoscientistes et les conservateurs comme les gardiens du temple de Wikipédia détestent au plus haut point les contradictions et donc la connaissance et l’émancipation d’autrui. Ce qui est dommageable.

  38. Guil2027 dit :

    Faudrait quand même pas déconner :
    – « La fiche Émile Jalley (…) a été refusée en 2011 sous couvert qu’elle a été écrite par l’auteur lui-même. »
    – « La page Émile Jalley a cependant été ré-ouverte en 2017. Mais, il a été difficile de trouver des sources secondaires »
    – « La fiche a été ré-écrite par l’auteur »
    Pourquoi lorsque les Wikipédiens font ça pour eux-mêmes, pour les gens de leur famille ou leur employeur, c’est critiqué (avec raison) sur ce site mais pas pour cette personne ?
    Faut vraiment avoir un melon démesuré pour écrire un article sur soi sur Wikipédia.

  39. Nicolas dit :

    En effet. Tout est permis aux Celettes pourvu que ça soit de droite voire d’extrême droite. Il est trop tard pour confondre les faux-nez de la PàS concernant Le Moal mais pas trop tard pour relancer la PàS. Insidieusement, les Celettes ont inséré durant 11 ans (ou plus) leurs références de droite ou d’extrême droite un peu partout dans Wikipédia; l’agenda n’était même pas caché mais les Wikipédiens ont laissé faire par pure ignorance ou parce que ça leur convenait bien. D’où l’invitation faite aux Celettes sur le Bulletin des administrateurs de revenir sur Wikipédia pour à nouveau y défendre leur point de vue correct. Wikipédia s’enfonce toute seule, laissons les faire, ça finira par se voir 😉

  40. Sébastien Lemoine dit :

    Et dire que ces salauds peuvent déployer leur sadisme et leur fascisme « traditionalisme <> capitalisme » (1880-1945, 1984-2019…) à cause d’un « potentiel de situation » (Shi) favorable au développement de ses parasites.

    Mr Jalley n’a pas tort lorsqu’il a écrit dans des livres publiés aux éditions l’Harmattan que tout a été fait pour l’empêcher d’avoir une fiche wikipédia mais aussi pour limiter sa visibilité sur google.

    La fiche Émile Jalley, un des plus gros écrivains en psychologie et histoire de la psychologie, a été refusée en 2011 sous couvert qu’elle a été écrite par l’auteur lui-même.

    La page a été ré-ouverte et débattue en 2013 pour ensuite être supprimée.

    J’en avais ouvert une en 2015 lorsque je l’ai découvert à la lecture d’Henri Wallon. Mais elle a été supprimée sous couvert qu’il n’y avait pas de source secondaire malgré une bibliographie importante qui selon Azurfrog n’est pas un signe de notoriété. Par contre Nabilla Benattia pas de problème de notoriété. Je connais juste son « Allo » par les bêtisiers qui a dû faire le tour de l’univers des médias. Et quelles importances encyclopédiques ses fiches comme 2099 ?

    La page Émile Jalley a cependant été ré-ouverte en 2017. Mais, il a été difficile de trouver des sources secondaires. Et quand une a été trouvée sur le net, il fallait pour le gardien des bonnes mœurs une source ternaire.

    La fiche a été ré-écrite par l’auteur. Mais elle a été remaniée à la manière Sammyday jusqu’à peau de chagrin. Mr Jalley déteste ce qui est écrit sur la page wikipédia. Il a cependant pu écrire sur sa fiche wikirouge que j’avais ouvert en 2015 de manière assez maladroite.

    Et à côté de ça, Celette avec la complicité interne créé de la pure merde que les administrateurs/opérateurs valident même s’il n’y a pas de source ou alors des sources que Celette refuse aux autres.

    Et en plus, les patrouilleurs dont Celette se disent neutre et bien droits dans leur botte.

    Ils sont à gerber. >_<

  41. Solsctice dit :

    Ca y est, j’ai trouvé un moyen de créer quelques millions de pages à peu de frais…

    https://fr.wikipedia.org/wiki/2099#cite_note-1

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s