L’auto-promotion sur Wikipédia 5. Petits services entre libristes

Wikipédia n’est pas seulement un écrin de choix pour publi-reportages discrets remontés en haut de l’affiche par Google. C’est aussi une tribune et un instrument de propagande pour le mouvement libriste qui propulse ainsi la notoriété toute relative de ses membres. Voici un petit florilège de libristes qui ne doivent leur place sur la prétendue encyclopédie qu’à leur acoquinement avec les wikip/médiens.

On a aussi établi fastidieusement des critères de notoriété, qui doivent normalement trancher dans les discussions concernant la présence ou non d’un article. Mais il me semble que bien souvent on oublie que, derrière la notoriété, il y a l’encyclopédicité (oui je sais, je fais d’affreux néologismes). C’est à dire que, notoire ou non, aujourd’hui, demain ou dans 10 ans, si un sujet n’a aucune raison d’avoir un traitement encyclopédique, il ne restera pas autre chose qu’une fiche.

| in Notoriété et encyclopédicité, Serein/Adrienne Alix, administratrice de Wikipédia, son blog Compteurdedit 1er juillet 2008. CC-BY-SA

Les wikipédiens ont une chose en horreur : l’autopromotion. C’est le cas
pour les articles sur les personnes, ça l’est aussi pour les entreprises.

| in Wikipédia: quels apports à l’e-réputation et au community management ? interview de Serein/Adrienne Alix, présidente de Wikimédia France, blog Cadd-e-Réputation 25 janvier 2011

Dans notre série consacrée à l’auto-promotion des wikip/médiens, voici un genre particulier, celui des libristes. Peu importe « les critères très stricts » tant vantés dans la presse incompétente, complice parfois ou tout simplement incapable d’ouvrir les yeux. Certaines personnes ont droit à leur fiche wikipédante du seul fait de leurs relations.

LiberTIC

Il se passe des choses extrêmement importantes à Brocas (792 hab. en 2016). Par exemple, les 6 et 7 avril 2013, Benoît Prieur, alors membre de Wikimédia France et mieux connu sous le pseudo Agamitsudo, rencontre (entre autres) Claire Gallon de la micro-association LiberTIC (10 membres et 1 visite par jour selon Alexa). Deux jours plus tard, il crée la fiche dans Wikipédia sans aucune source centrée. La référence du Monde du 11 mars 2001 est trompeuse : il s’agit d’une tribune écrite par LiberTIC même qui n’hésite pas à se qualifier de « source indispensable en France sur la question de l’ouverture des données publiques ». Aucun débat en supression.

Les volontaires de l’Opération Libre de Brocas, en partant du haut et de gauche à droite : Jean-­Christophe Elineau, Tangui Morlier (Tanguim/Tmorlier), Sylvain Machefert (Symac/Iubiyo), Sébastien Dinot, Laurent Guerby, Marin Dubroca-­Voisin (Kvardek du), Solène, Jean-­Baptiste Ingold, Benjamin Ooghe-­Tabanou, Rémy Lombard, Maryse, Claire Gallon (LiberTic/CeGall), Benoît Prieur (Benoît Prieur €/Agamitsudo), Frédéric Rodrigo, Thomas, Louis­-Julien de la Bouëre (Ljbouere), Clément Coubronne (X-Javier), Christian Quest, Rafael Sánchez (Chougnawiki), Léa Lacroix (Auregann), Samuel Goeta. CC BY-SA 2.0 Christian Quest (Openstreetmap France)

Tangui Morlier aka Tmorlier

Lors du même weekend à Brocas (cfr. supra), Benoît Prieur est accompagné de deux personnes qui allaient faire parler d’elles quelques années plus tard: Benjamin Ooghe-­Tabanou et Tangui Morlier (u:Tmorlier ou Tanguim). La présentation de ce dernier sur Commons est plus à jour que celle sur fr:WP:

Je contribue principalement de manière anonyme et occasionnelle sur la Wikipédia francophone et de manière épisodique sur Commons.

Par mes implications passées (April) et actuelles (Regards Citoyens et de manière très légère à OpenFoodFacts et OSM), j’interagis régulièrement avec wikimedia france ou valorise les contributions aux projets Wikipedia (via des contributions, des actions de lobbying ou des évènements genre Opération Libre). J’ai également été actif dans la valorisation des licences libres aussi bien lors des premières années de la dynamique Copyleft Attitude/Licence Art Libre) que plus récemment lors de la stabilisation du paysage Open Data français.

Tangui Morlier (consultant en informatique) et Benjamin Ooghe-­Tabanou (chargé de recherche au MédiaLab de Science-Po) sont parmi les co-fondateurs de l’association « Regards Citoyens » (4 visiteurs par jour selon Alexa). Le Point les qualifie en 2011 de « Big Brothers de l’Assemblée ». Ils évoluent dans bien des cercles dont les couloirs de Wikimédia France (WMFr) dont ils sont membres. Tangui Morlier travaille même sur la problématique des conflits d’intérêt au sein de l’association lors de la crise de 2017: surtout pour les conflits d’intérêt des autres.

Regards citoyens a bien sûr droit à une fiche wikipédienne rédigée par un ami de longue date: Benoît Prieur/Agamitsudo qui en est l’auteur principal (66,9% du texte). L’association satisfait bien au critère d’admissibilité ad hoc, encore que l’on soupçonne fortement certains articles de presse cités d’avoir été téléguidés par l’association mais il faut bien cela pour se faire connaître. Il y a aussi une erreur flagrante dans la référence no.8 qui ne vient pas du Nouvel Observateur mais de L’Express (que les wikipédiens corrigeront après avoir lu ce billet, Comme d’habituuuuuûûûû-de … merci d’avance de mentionner Wikibuster dans le commentaire de diff) (1).

C’est encore Benoît Prieur qui assure la couverture photographique du cinquième anniversaire de l’association Regards citoyens organisé le 5 novembre 2014 dans les locaux de Mozilla à Paris où l’on croise Jérémie Zimmerman de La Quadrature du Net et Samuel Le Goff, alors fraîchement élu au conseil d’administration de Wikimédia France. La petite fête a pu être financée après un très généreux don de 9.600€ de la part de la Direction régionale des finances publiques d’Île-de-France et de Paris: vive l’indépendance que procure l’argent public!

Tanguy Morlier – Industrie alimentaire: business contre santé, Cash Investigation diffusé le 13 sep. 2016 © Premières Lignes télévision/France 2

Quant à la fiche consacrée à Tangui Morlier nous sommes par contre face à un exemple type de complaisance crasse car il ne satisfait pas du tout aux critères de notoriété imposé au vulgus pecum. La fiche est créée le 14 septembre 2010 par Copyleft, un pseudo qui ne manque d’interpeller au vu du contenu même de la fiche et qui a pris soin de faire effacer l’historique de sa page utilisateur où figurait sans doute son identité. La section « notes et références » mentionne alors le trombinoscope de l’association April (source primaire) et un papier du Monde qui est en fait une interview non centrée; donc aucune source attestant la notoriété de cette personne au sens wikipédesque du terme. Le lendemain, l’administrateur et bureaucrate Chaoborus « n’étant, selon ses dires, véritablement compétent dans aucun domaine » (Wikipédia a particulièrement besoin de ce genre de profil sans risque), appose le bandeau d’admissibilité qui est enlevé le 12 juillet 2011 par une IP sans que cela ne pose ne fut-ce qu’un début de questionnement. Pareil agissement sur une page quelconque de Wikipédia aurait valu un revert dans la minute. Pas ici.

Le reste de l’historique de la page nous montre tous les complices de ce petit arrangement entre amis wikip/médiens: Coyote du 57/Alexandre Chapus (administrateur, membre de WMFr et chroniqueur chez Pierrot), Jastrow/Marie-Lan Nguyen (administratrice, membre de WMFr), Jean-Frédéric/Jean-Frédéric Berthelot (membre du CA de WMFr de 2012 à 2017), Sebleouf/Sébastien Gathier (administrateur, membre de WMFr), Mazuritz/Benoît Soubeyran (membre de WMFr) et quelques pseudos ou IP à usage unique. La seule règle wikipédienne qui fut appliquée lors de toutes ces révisions à l’édification du portrait de Tangui Morlier fut le bon plaisir qui nait de l’entre-soi : nous le connaissons, il est donc admissible.

Le 26 novembre 2017, Arroser appose le bandeau qu’on attendait depuis plus de 7 ans : « Cet article ou cette section ne s’appuie pas, ou pas assez, sur des sources secondaires ou tertiaires (novembre 2017). » La modification suivante est celle d’un bot puis le bandeau est retiré en lousdé par Benoît Prieur le 22 juin 2018 sans qu’une seule nouvelle source ne soit apportée et une page de discussion qui reste vierge. Car il n’y a bien entendu rien à discuter: la biographie encyclopétante de Tangui Morlier doit figurer sur Wikipédia.

Lionel Maurel aka Calimaq

La fiche wikipétante consacrée à Lionel Maurel (u:Calimaq) suit un parcours similaire bien qu’un peu plus sinueux. Ce conservateur à la BNF, ancien coordinateur scientifique du projet Gallica en droit et politique, est contre le droit d’auteur ou plutôt pour un domaine public volontaire.

Sa fiche est créée le 24 juillet 2013 et son admissibilité est questionnée dans l’heure. Le bandeau trainant, une IP provenant de la BNF et qui semble bien connaître les procédures propose la suppression le 2 octobre 2013 et est revertée dans la minute par l’administrateur Enrevseluj; l’IP défait le revert dans la minute suivante et ouvre le « débat » en suppression dans la foulée. Les arguments avancés pour la conservation y sont absolument édifiant!

  • Pixeltoo ouvre le bal 4 jours plus tard : « Lionel Maurel n’est pas un blogueur ordinaire mais un expert en ce qui concerne le droit d’auteur.« 
  • Le créateur de la fiche intervient le 8 octobre : « […] je reconnais en lui un très bon penseur, original, qui ne reprends pas l’actu comme le fond certains mauvais blogueurs. Rien que pour son travail récent http://scinfolex.com/2013/10/02/apollinaire-et-le-domaine-public-pourquoi-il-faut-que-ca-change/ [ndlr: source primaire]. Il mérite de figurer sur Wikipedia. » Etc.
  • « Je lis depuis bien longtemps ces écrits, et confirme que sa défense des biens communs et du domaine public, le nombre d’écrits qu’il publie et poste en la matière (même si pas toujours sur des livres en bois d’arbre avec ISBN etc.) me font dire qu’il est déjà en l’état suffisamment important pour qu’une page puisse lui être consacrée ici. (disclaimer: j’ai participé à le faire entrer au CA de La Quadrature du Net en 2013, justement pour apporter à LQDN la valeur de ses réflexions) » u:Benjamin renommé Benjamin-Vinci/Benjamin Sonntag 10 octobre 2013 à 22:58 … lui-même immortalisé par Wikipédia, ça ne s’invente pas (cfr. infra).
  • « Personnalité médiatique, éditant un blog notable et initiateur d’une structure associative reconnue (Savoirscom1). » u:Alexander Doria/Pierre-Carl Langlais 12 octobre 2013 à 17:03. Eh oui, il n’y a pas de limite:  la fiche wikipétante de l’association de Lionel Maurel sauvée grâce à PCL et quelques autres contre toute attente.
  • « Pour les mêmes raisons qu’Alexander Doria + passage à Place de la toile (France culture [ndlr: ici]). » u:Edoli 12 octobre 2013 à 18:22 (CEST) qui est comme Lionel Maurel … bibliothécaire.

Il n’y eu aucun vote pour la suppression. Malgré l’absence totale (à ce jour encore) de sources secondaires centrées, malgré les arguments recevables et parfaitement censés de l’IP, la fiche est conservée le 16 octobre 2013 par un administrateur étudiant en informatique. Ici aussi, les wikipédiens se sont fait plaisir à conserver une fiche qui ne le devrait pas.

Benjamin Sonntag aka Benjamain-Vinci

Benjamin Sonntag est un entrepreneur du web membre fondateur de l’association La Quadrature du Net. Sa fiche wikipédante nait le 26 août 2013 et son admissibilité est questionnée dans la minute. Benjamin retouche sa fiche lui-même dès le lendemain ! Jeremy77186/Gombiis lance la page à supprimer le 18 juillet 2014 et la page reste une semaine sans aucun vote.

Le bloggeur Autheuil/Samuel Le Goff, ancien assistant pour des députés UMP et qui sera bientôt membre du CA de WMFr, est le premier à soutenir la conservation le 25 juillet 2014: « activiste connu dans le secteur du logiciel libre. Jéremie Zimmeramnn et Philippe Aigrain ont bien leur fiche [cfr. infra], pourquoi pas lui ».

Le lendemain, un habitué des page à supprimer, Schlum/ℳ𝒄𝓛𝒖𝒔𝒉FR/Silvain Combis-Schlumberger (voir aussi L’auto-promotion sur Wikipédia. 4 Moi et mon entreprise) lance très justement un pavé dans la mare: « Pas trouvé de sources pertinentes, indépendantes et centrées dans des médias notables ; me semble nettement Hors-critères Hors critères Notoriété des personnes. »

Le deuxième vote en faveur de la conservation vient de Siltaar/Simon Descarpentries qui ne cache pas son implication au sein de La Quadrature du Net : « il a écrit (comme il l’annonce sur Twitter) des livres (AlternC, SSLVPN) : https://www.google.com/search?tbs=bks:1&q=%22Benjamin+Sonntag%22 sinon la requête suivante https://www.google.fr/#q=%22Benjamin+Sonntag%22+site%3Alaquadrature.net présente +3800 occurrences de « Benjamin Sonntag » sur lqdn.fr dont une large majorité d’articles de presse écrite traditionnelle nationale et internationale, généraliste et spécialisée, passages radio, TV, conférences … » Vote immédiatement déplacé par Schlum dans les « non-décomptés » pour participation insuffisante au jeu Wikipédia (moins de 50 parties).

Le troisième vote de conservation vient de Wikinade/Nadine Le Lirzin, futur membre du CA de WMFr qui allait participer au même atelier sur les conflits d’intérêt que Tangui Morlier (cfr. supra): « Sonntag étant l’un des co-fondateurs de la Quadrature du Net, qui n’est pas rien dans la défense de nos droits numériques (et plus, puisqu’affinités), l’existence de cet article me semble légitime et pertinente » (31 juillet 2014).

Schlum revient dans la discussion avec une remarque qui vaut son pesant de bitcoins : « Il y a vraiment un biais sur le sujet du libre ; je connais peu de sujets où les biographies sont considérées comme admissibles sans aucune source indépendante (et à priori au mépris des critères WP:NPER) » ( 31 juillet 2014).

Et Lomita d’opiner à la suppression: « Aucune source centrée pouvant prouver l’admissibilité de cet article – Notoriété ? » (31 juillet 2014).  EoWinn, qui a depuis cessé de jouer à Wikipédia, la suit.

L’administrateur Jean-no/Jean-Noël Lafargue (voir aussi L’auto-promotion sur Wikipédia. 3 Canonisation encyclopédante entre potes) avance un argument imparable: « Benjamin Sonntag est une personnalité bien connue du net, très souvent interviewé à propos de ses positions, co-fondateur de la Quadrature, etc., il me semble qu’un article a tout à fait sa place sur Wikipédia » (31 juillet 2014).

L’administratrice Espri Fugace/Blinking Spirit/Akwasibo etc. aka Lucie Deroo est d’accord avec Jean-no : « Même s’il y a peu de sources sur lui, sa visibilité médiatique me semble suffisante pour justifier un article » (1 août 2014).

Suprememangaka, chroniqueur chez Pierrot avec Schlum, suis son camarade bloggeur: « Pas de sources. Et être cofondateur d’un mouvement libriste qui n’est connu que parmi un cercle restreint en France n’est pas du tout suffisant pour être gage de notoriété » (2 août 2014).

Kumkum se range du côté de la conservation avec une prophétie uchronique qui ne s’est pas réalisée: « L’article pourrait s’étayer avec le temps » (2 août 2014). Kumkum a depuis quitté le jeu wikipédia sans étayer la fiche mais en laissant un message on ne peut plus clair :

La sortie théâtralisée de KumKum, message apprécié par Benoît Prieur. ©Twitter

La fiche Benjamin Sonntag est ainsi conservée! À ce jour, elle ne contient pas une seule source secondaire centrée.

On pourrait faire une analyse similaire pour d’autres personnes associées à La Quadrature du Net:

Adrienne Charmet aka Serein

Adrienne Charmet a fait une belle carrière dans le courant libriste: wikipédienne sous le pseudo Serein (même Wikidata le dit) depuis janvier 2006, administratrice en octobre 2007, présidente du CA de Wikimédia France à partir de mars 2009, elle démisionne en juin 2011 (remplacée par Rémi Mathis), car on a vient de créer pour elle le poste rémunéré de Directrice des programmes de WMFr qu’elle occupe jusqu’en mars 2014. Elle perd son statut d’admin’ en avril 2013 et cesse quasiment toute contribution à fr:WP à partir de mai 2013. En février 2015, en pleine affaire des Pierrots, elle écrit enfin ce qu’elle pense de Wikip/média: « […] c’est ce genre d’ambiance déplorable qui m’a fait quitter Wikipédia ». D’avril 2014 à août 2017, elle est Coordinatrice des campagnes pour La Quadrature du Net où elle se fait remarquer dans la campagne contre la loi sur le renseignement. Elle est alors invitée en septembre 2015 à la 2e édition du Monde Festival ayant pour thème « Changer le monde » où l’on croise des personnages aussi divers que le ministre de l’économie Emmanuel Macron, le moine Matthieu Ricard, le chef d’orchestre Jordi Savall etc. ce qui lui vaut un portrait dans Le Monde du 29 juillet 2015 où elle compare LQN à Wikip/média: « par rapport à Wikimedia, le travail est « beaucoup plus politique, plus défensif, plus dur moralement, plus riche intellectuellement – avant de gueuler, on prend le temps de réfléchir ! » » Les wikip/médiens apprécieront ce juste miroir qui leur est présenté. Depuis septembre 2017, certains mauvais esprits disent qu’elle est passée à l’ennemi en devenant chargée de mission pour l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information.

Pas rancuniers, les wikipédiens créent sa fiche le 31 juillet 2015 grâce à l’effet Monde. En moins de 4 heures, deux membres de Wikimédia France s’attaquent à la fiche : Lomita dépose un bandeau questionnant l’admissibilité, suivie par Kvardek du/Marin Dubroca-Voisin qui ouvre un débat en suppression « préventif ». L’IP ayant créé l’article et avec moins de 50 contributions vote pour la conservation sans que cela ne gêne personne (post scriptum: cfr. le premier commentaire à ce billet pour plus d’informations). La procédure est clôturée après 3 jours seulement (au lieu des min. 7 jours réglementaires) sans la moindre réaction :

Conservation traitée par El pitareio (discuter) 2 août 2015 à 18:41 (CEST)
Raison :
Aucune chance que le consensus soit inversé vu l’existence de sources centrées.


Faut le faire ! Surtout quand la fiche ressemble à ça. Depuis, quelques autres sources secondaires sont apparues et font que la fiche satisfait aux critères de notoriété de Wikipédia. Mais on repense aux propos de l’intéressée cités en introduction sur la différence entre notoriété et encyclopédicité.

Alexis Kauffmann aka FramaKa

FramaKa est très clair sur sa PU : « Alexis Kauffmann (alias aKa), à l’initiative de Framasoft, de Romaine Lubrique et du 1er Festival du Domaine Public » (ndlr: les liens publicitaires on été retirés).

L’examen de l’historique de sa fiche encyclopédante montre qu’elle est créée le 13 juin 2005 par S3b qui dit sur sa PU être lié à Framasoft. Ce sera sa seule création dans une carrière wikipédienne longue de 38 éditions dont 6 consacrés à Kauffmann.

La fiche a été supprimée une première fois en décembre 2005. Le premier non-débat (à l’époque, on ne se foule pas trop pour argumenter) est intéressant du fait qu’A. Kaufmann intervient directement : « Je vote pour… ma suppression ! Je ne suis strictement pour rien dans la création de cette page que j’ai découvert bien après sa mise en ligne. Cela flatte certes mon ego mais cela ne me convient pas quand bien même l’intention était sympathique. » Juste avant sa suppression, la fiche ressemblait à ça avec 0 référence bien entendu.

En 2014, l’administrateur wikip/médien Alexander Doria/Pierre-Carl Langlais demande la restauration de la fiche d’Alexis Kauffmann qu’il a certainement croisé dans ses aventures wikip/médiennes. La fiche passe donc à un deuxième vote qui est cette fois unanime pour la conservation. À ce moment, la fiche est dans cet état avec 1 seule source centrée, des sources primaires et secondaires non-centrées. Avec son vote, P-C. Langlais écrit : « On a de quoi construire un article vérifiable (je vais essayer de m’y atteler dans les jours qui suivent) ». Alexander Doria n’y reviendra plus. Par contre, FramaKa prendra le relais et sera beaucoup moins modeste concernant sa biographie jusqu’à en devenir l’auteur pour près de la moitié! Quelques IP bien renseignées suivront ainsi que le profil jetable Jean Bernabe pour faire diversion. Mais toujours pas de deuxième source secondaire centrée à ce jour.

On est en plein dans l’autobiographie promotionnelle gonflée à l’air libre. À titre de comparaison, la biographie du Prix Nobel de littérature Octavio Paz est de 15.092 octets pour 15.277 consacrés à l’illustre Alexis Kauffmann et 20.781 pour le chat de Karl Lagerfeld (voir aussi : Choupette, le chat de Karl Lagerfeld, est dans Wikipédia, l’encyclopédie de la bêtise).

 

(1) Post-scriptum août 2019: 6 mois après la publication de ce billet, l’erreur n’est toujours pas corrigée. Comme quoi la légende de l’erreur rapidement corrigée sur Wikipédia est un mythe.

Ce billet fait partie d’une série:

Cet article a été publié dans conflit d'intérêt, Propagande, Wikimafia. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour L’auto-promotion sur Wikipédia 5. Petits services entre libristes

  1. Ping : Celette, l’histoire d’un wiki-hacking réussi – épisode 2 : Le virage | Wikibuster : Les dessous de Wikipédia

  2. Ping : Wikipédia : une ligue du lol depuis 2001 | Wikibuster : Les dessous de Wikipédia

  3. Ping : Wikipédia : 2 millions de fiches et celle de Nicolas Martin | Wikibuster : Les dessous de Wikipédia

  4. Nicolas dit :

    Désolé pour cette erreur. C’est corrigé.

  5. schlum dit :

    Nota : mon prénom s’écrit avec un ‘i’ (latin) dans mon cas : Silvain et non Sylvain

  6. Ping : Wikipédia : une ligue du lol depuis 2001 | Wikibuster : Les dessous de Wikipédia

  7. Nicolas dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre lecture attentive. En effet, B. Prieur n’a été élu au CA de WMFr qu’en octobre 2014; j’ai eu tort de faire confiance à ma mémoire sur ce coup. Correction faite. La photo que vous mentionnez est archivée ici. Vous semblez très proche du sujet …

  8. Benoît dit :

    Très bon article, très documenté. Une petite imprécision : Benoît Prieur n’était pas membre du CA de WmFr en 2013. Par ailleurs il est sans nul doute le créateur sous IP de l’article d’Adrienne Charmet. La double conjonction d’une adresse IP sarde voir même algherote et sa présence là bas en villégiature ne laisse guère de doutes https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Sardinia_-48aga-_2015.jpg

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s