Pierrot le fou critique Wikibuster

Sur Wikibuster, nous acceptons la critique. Il n’y a pas de bouton « blocage indéf », pas de simulacre de procès sur « requête aux administrateurs » et encore moins de canal IRC pour se concerter en toute discrétion afin d’éliminer un contradicteur. Voici donc (en italique) un commentaire critique de « Pierrot le fou » —  aka Conteur-momentanement-indisponible, membre de Wikimédia France, adepte des faux-nez ici (Lebob, Profiteurs etc.) et sur le jeu en ligne Wikipédia (Giorgio01 de 2011 à 2016, Manu1944 de 2014 à 2016, Karolus1 en juin 2012) — et ma réponse.

Bonjour

La modération suppose une attitude constructive, au moins formelle, à l’encontre de ses contradicteurs. Là, il n’y en a aucune, tous les éléments vont dans un seul sens : mépris des participants à Wikipédia, mépris des admins … 

Il est quasiment impossible d’émettre la moindre critique à l’intérieur de Wikipédia sans que ses dirigeants (formels ou informels) ne vous attaquent violemment puis vous éjectent par le désormais rituel « pas là pour contribuer ». L’objectif de ce blog est « l’observation récréative et satirique de Wikipédia », dénoncer « l’escroquerie intellectuelle » qu’elle constitue, son mode de fonctionnement dictatorial. Nous ne pensons pas que Wikipédia soit réformable car ses structures fondamentales et son mode de fonctionnement sont viciés depuis le début et aucun signe ne peut laisser penser qu’il en sera autrement dans le futur. Au contraire, le système est verrouillé de l’intérieur par une caste sans probité qui en a pris le contrôle. Oh bien sûr, il y a de temps en temps des anciens contributeurs (et même des administrateurs) soudain pris par une crise d’éthique bien tardive et qui tentent de faire bouger les choses, en vain car ils sont ultra-minoritaires.

Nous ne méprisons pas ceux qui se laissent piéger par Wikipédia et contribuent honnêtement à faire progresser des articles de culture générale. Ceux-ci, tôt ou tard, sont confrontés à l’arbitraire du système, deviennent lucides, arrêtent soudainement de participer et partent souvent sans claquer la porte car ils ont trop de mal à reconnaître qu’ils ont passé des années à « contribuer » à une illusion d’encyclopédie collaborative. Rares sont ceux qui laissent un témoignage derrière eux.

« Wikipédia, en soi pourrait être un projet noble » (Guimzo) mais « est sous le contrôle d’une bureaucratie pyramidale composée par un nombre restreint de membres » (Le miracle Wikipedia, Frédéric Kaplan et Nicolas Nova – Presses polytechniques et universitaires romandes, mars 2016). Nous ne dénonçons pas uniquement les administrateurs mais aussi les dirigeants informels de Wikipédia tels Celette, Jean-Jacques George etc. qui jouissent d’une mansuétude qui n’est explicable que par leur collusion avec la caste des dirigeants officiels.

Aujourd’hui, qu’on le veuille ou non, Wikipédia est devenue un phénomène de société, cela, vous ne pouvez pas le nier, tout comme il est impossible de ne pas voir l’a priori favorable dont elle bénéficie. Vous avez des réserves, vous proposez une critique fondamentale de Wikipédia, soit, mais alors faites le intelligemment, sans parti pris. Aujourd’hui, ce blog jouit d’un tel discrédit que tout ce qui peut y être intéressant est dès le départ dévalorisé. Aucun problème, laissez le vivre, et recréez-en un, basé, dans un premier temps, par les billets qui sont encore pertinents aujourd’hui.

Nous laissons à la pauvre presse pauvre le soin de relayer la propagande wikipédienne (la « communication » si vous préférez la novlangue anesthésiante). Il y a d’ailleurs des collusions non-déclarées qui rendent certains articles particulièrement douteux; ainsi la journaliste de Libération Camille Gévaudan qui écrit des articles favorables à Wikipédia (qui le lui rend bien) tout en y participant sous le pseudo K’m, faisant fi de toute déontologie journalistique.

Déclarer que Wikipédia bénéficie d’un a priori favorable n’engage que vous. J’ai mainte fois entendu le contraire et plus vous parlez à des gens ayant une solide formation et une culture générale assez large, plus la réception de Wikipédia est négative. Je n’ignore pas qu’une part significative de la population mondiale a malheureusement tendance à aller vers la facilité. C’est précisément parce que Google est un phénomène de société inquiétant qui favorise Wikipédia dans son algorithme en cachant sous le tapis les pages de discussion et en reléguant des sites plus intéressants très loin dans les résultats de recherche qu’il faut s’en inquiéter.

Wikibuster est discrédité auprès des wikilâtres ? Cela n’a rien d’étonnant et cela ne nous inquiète pas. Je trouve même cela réjouissant! C’est le contraire qui m’inquiéterait. Je note que vous y trouvez quand-même des choses intéressantes, c’est déjà ça. Attention de ne pas révéler votre pseudo wikipédien: vous seriez sévèrement châtié dans le temple de la « culture libre ».

La série « Les procès » est particulièrement risible, puisque nous ne disposons que du point de vue des ostracisés, sans voir ce qui a motivé leur ostracisation (historique des pages en cause, analyse des contributions). De ce fait, nous ne disposons que de leurs griefs, nullement des griefs à la base de leur ostracisation (grief au sens juridique). Par ailleurs, on se fout des histoires de contributeurs bloqués en 2009, ou alors faites en des synthèses, pour expliquer en quoi ce sont des archétypes.

À ce jour, Wikibuster compte 434 billets publiés, dont 23 dans la catégorie procès et tous écrits entre 2012 et 2014. Nous n’allons pas tout réécrire ni analyser les centaines de comptes bloqués chaque semaine par les administrateurs de Wikipédia qui ne se préoccupent d’ailleurs que rarement d’expliquer en détail ce qui a mené au blocage de quelqu’un. Souvent, lorsque vous tombez sur un utilisateur bloqué, sa page utilisateur a été effacée et mise en redirection vers la page de discussion blanchie, sans aucun lien vers l’éventuel débat qui a mené au blocage.

Enfin, la simple lecture du blog m’incite à penser qu’il tourne à vide, que seuls 3 ou 4 clampins sont derrière leurs claviers et déversent entre eux ce que leur inspire wikipédia et tout ce qu’il y a autour; une rapide fouille me permet d’affirmer que tous ceux qui avaient des opinions plus modérées (pour ne pas dire favorables à wikipédia) ont disparu, simplement parce qu’ils se sont rendus compte que ces échanges ne servaient à rien.

Ah oui: les chances de nous faire changer d’avis sur Wikipédia sont strictement égales à zéro. Chaque fois que je vais y faire un tour, je constate que la situation a empiré. Je ne suis pas le seul: l’ancien administrateur Nakor tente son retour mais constate rapidement « qu’en 3 ans Wikipédia n’a pas tant changé. Au lieu de supposer la bonne foi et de discuter, certains préfèrent monter sur leurs grands chevaux et faire des esclandres, continuant à maintenir une ambiance délétère. Il m’est impossible de continuer à collaborer dans un tel esprit. Il faudra qu’un jour la communauté se pose la question de savoir si certains pénibles ne sont pas « fabriqués » par de tels comportements. » (Soisyc Croisic 30 janvier 2016).

Aujourd’hui, la version en français de Wikipédia compte moins de 800 contributeurs réguliers, sans doute beaucoup moins vu la pratique des faux-nez. Ce n’est pas très fameux pour un site aussi privilégié par Google et disposant de ressources financières aussi colossales (plus de 200 millions $ depuis sa création).

Nous sommes d’accord, Wikipédia n’est pas parfait, mais existe. Le problème n’est pas seulement ce que c’est, mais aussi ce que c’est pour les lecteurs. Toutes les critiques peuvent être audibles, à condition d’être exprimée de façon modérée, sans excès : il est tout à fait possible de proposer une critique radicale de Wikipédia, mais modérée dans sa forme.

Pour conclure, proposez une critique modérée, au moins formellement, mais étayée, privilégiez la qualité et les billets de fonds, faites le ménage parmi les commentaires et parmi vos commentateurs (par le biais d’une charte de bonne conduite, par exemple), puis, ce ménage fait, mentionnez votre blog dans des endroits judicieusement choisis du web, et vous disposerez d’un crédit et d’une fréquentation en hausse, garants de votre position d’opposant de qualité à wikipédia et à son modèle.

Cordialement

pierrot le fou, ce site 20/05/2016 à 10 h 59 min

Critiquer de manière modérée dans la forme? Je ne vois pas bien ce que vous entendez par là ni où vous avez constaté un manque de modération. Vous pensez sans doute à un blog du genre Ainsi va Wikipédia, critiquant vertement Wikibuster (« une tache« ), venant le contredire librement ici mais effaçant ses réponses sur son propre blog, pour finalement reconnaître avoir été intoxiqué par Wikipédia qu’il qualifie en dernière analyse de « grande folie humaniste de ce début du XXIe siècle » peuplée par des « égos-boursoufflés-qui-se-la-pètent-en-se-prenant-pour-des-encyclopédistes-modernes ».

Ici, nous appelons tout simplement un chat un chat. Ce qui nous vaut l’ire de certains: « Pour rester dans le règne animal, je verrais wikibuster et ses très rares suiveurs comme un troupeau de bovins aigris regardant passer les trains; ne pouvant plus monter dedans, ils se contentent d’en dire tout le mal qu’ils en pensent. » Lebob 06/03/2016. Vous-même donc avec un de vos multiples pseudos. C’est sans doute ce que vous appelez de la « modération »…

Ce blog est le seul espace totalement libre où chacun peut poster des commentaires sur Wikipédia. Il n’a pas de police et il n’en aura pas. Si vous vous sentez offensé par un article ou un commentaire, si nous publions une information inexacte, écrivez-le. Vous voulez publier ici un plaidoyer pro domo? Ce n’est pas vraiment l’objet du blog mais … chiche! Ici vous ne serez pas censuré.

Cordialement, Nicolas.

Publicités
Cet article a été publié dans Critique du blog. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Pierrot le fou critique Wikibuster

  1. Nicolas dit :

    Bonsoir Brice,
    Désolé mais votre commentaire était resté bloqué en attente de modération pour une raison qui m’est inconnue (un algorithme WordPress?).
    Au sujet du manque de dialogue, l’étude Wikitruth Through Wikiorder : The data show that Wiki-dispute resolution ignores the content of user disputes, instead focusing on user conduct. Based on fairly formalized arbitration findings, we find a high correlation between the conduct found and the remedies ordered. In effect, the system functions not so much to resolve disputes and make peace between conflicting users, but to weed out problematic users while weeding potentially productive users back in to participate. Sur WP en français, on n’arrive même pas à sauver les bons rédacteurs: ils fuient.

  2. brice dit :

    @ sebrider : Bonsoir. Eh oui, ces gens-là (les wikipédiens puissants et leurs soutiens) sont beaucoup de mal à réaliser qu’il puisse exister d’autres modes de pensée que le leur, basé sur la censure, le sectarisme, la dictature, l’autoritarisme, la menace, l’absence de dialogue et la répression « sanglante ». C’est ancré en eux. Même lorsqu’ils essayent d’être lucides et polis, courtois et constructifs, le naturel finit toujours par revenir au galop. Amicalement.

  3. Sébastien Lemoine aka sebrider dit :

    Si l’on comprend bien la conclusion, Pierrot le fou conseille à Wikibuster d’adopter les règles morales de Wikipédia soit paraître saint et recommandable par la suppression de ce qui dérange les aprioris de l’ordre et les préjugés de la communauté.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s