Wikipédia : une ligue du lol depuis 2001

Certain·e·s wikipédien·ne·s ont depuis quelques temps entrepris de combler le « fossé de genre » dans leur jeu favori par la création de fiches sur des personnalités féminines. Il ne faut cependant pas oublier le problème de fond qu’est la misogynie de nombreux wikipédiens.

La page d’accueil de Wikipedia ce 8 mars 2019 mentionnait la Journée internationale des droits des femmes en anglais, en allemand, en russe, en espagnol etc. mais pas en français. C’est l’exception culturelle française selon Wikipédia.

Démographie wikipédienne

L’enquête sur les personnes utilisant Wikipedia publiée par les Nations Unies en mars 2010 avait récolté 170.173 réponses dont 54.034 (31,75%) émanaient de contributeurs.

Les réponses valables ont été reçues de répondants âgés de 10 à 85 ans.  Globalement, l’âge moyen des Wikipédiens ayant participé à l’enquête est de 25,22 ans. La moitié des répondants ont moins de 22 ans. L’âge le plus fréquemment observé chez les répondants est 18 ans. En divisant les répondants en quatre groupes d’âge égaux, on constate que 25% ont moins de 18 ans, 25% entre 18 et 22 ans, et 25% entre 22 et 30 ans (par exemple, la moitié des répondants âgés de 18 à 30 ans) et les 25% restants âgés de 30 à 85 ans.

Il existe une légère différence d’âge entre lecteurs et contributeurs – les lecteurs ont en moyenne 24,79 ans, tandis que les contributeurs affichent un âge moyen de 26,14 ans. Enfin, les femmes interrogées sont plus jeunes (23,79 ans) que les hommes (25,69 ans).

Bien que les deux groupes soient dominés par les hommes, il existe des différences significatives dans la composition par sexe des lecteurs et des contributeurs de Wikipedia. Les contributeurs montrent une proportion substantiellement plus grande d’hommes que de lecteurs. Parmi les répondants, 12,64% seulement des contributeurs sont des femmes.

Le problème de Wikipedia avec les femmes avait fait l’objet d’un article retentissant dans le New York Times (30 janvier 2011) : Define Gender Gap? Look Up Wikipedia’s Contributor List. Alors que la moitié de l’humanité est composée de femmes, alors que le rapport homme/femme chez les internautes en général est de 51/49%, alors que tout le monde peut soi-disant jouer à Wikipédia, elles n’y étaient que 12,64% en 2010 et 8,5% en 2011. La Wikimedia Foundation, qui ne manque pourtant pas de moyens, a ensuite jugé nécessaire de ne plus réaliser de statistiques sur le sujet jusqu’en 2018 où les chiffres stagnaient autour de 9% de contributrices alors que l’objectif affiché par la fondation était d’arriver à 25% seulement.

Community Engagement Insights, 2018 Report – Wikimedia Foundation CC BY-SA 4.0

L’enquête publiée en 2012 présentait par ailleurs une anomalie étonnante : la volonté de la fondation d’accroître le nombre de femmes éditant Wikipedia est considérée par 17% de la communauté wikipédienne comme inappropriée !

Quelles priorités sont considérées par la communauté comme inappropriées pour la Foundation. Wikipedia Editor Survey 2012. Wikimedia Foundation CC BY-SA 3.0

Un épisode marquant de cette défiance des wikipédiens par rapport aux objectifs affichés de la Wikimedia Foundation fut le bannissement en 2014 de la seule femme impliquée dans la Gender Task Force, Carol Moore. On notera que pour la version française les administratrices ne comptent que pour 6,25% du collège décidant des blocages et bannissements.

Malgré ces défiances de la « communauté des wikipédiens » face aux objectifs de la WMF, des wikipédiennes ont souhaité agir. Ainsi la création du groupe Woman In Red(1) en Angleterre fut suivie par les projets Biographies des femmes en Suisse et Les Sans PagEs en français. Lancé en juin 2016, ce dernier est assimilé à du militantisme malvenu par certains (Bistro du 29 juillet 2017 par exemple). Wikipédia est en effet depuis longtemps un défouloir pour les misogynes.

La misogynie à l’origine de Wikipedia

Il faut ici rappeler que Wikipedia fut co-fondé par Jimmy Wales via sa société Bomis (« Bitter Old Men in Suits »), un portail pornographique créé en 1996 et arrêté en 2007 non pour des considérations éthiques mais simplement parce qu’il ne rapportait plus rien financièrement. Les produits phares de la société étaient le Bomis Babe Report (Le rapport Bomis des poupées) et Bomis Premium donnant accès à un contenu explicite. Le webring du site conduisait également vers des sites plus abjects tels que Planet of Teens, NN Teenies, Teen Model Magazine, etc. présentant des images pornographiques d’adolescentes.

Jimmy Wales, co-fondateur de Wikipedia, posant avec des modèles du portail pornographique Bomis. Auteur indéterminé, image publiée sur différents sites web sans copyright.

Exemple du contenu Bomis premium commercialisé par Jimmy Wales en 2001, à l’époque des débuts de Wikipedia.

Les trois trentenaires co-fondateurs de Bomis – J. Wales, Tim Shell et Michael Davis – furent également les trois premiers membres du conseil d’administration de la Wikimedia Foundation (2003). Nous avons donc une équipe de trois hommes pour lesquels le corps de la femme est un objet à vendre et qui vont créer Wikipédia avec d’autres hommes.

Un exemple de l’état d’esprit qui règne parmi les premiers wikipédiens est conservé dans la mailing list (publique) de septembre 2002 où on peut lire ce commentaire du programmeur Jaap van Ganswijk :

It’s my oppinion [sic] that any matters of importance like those of politics, science, economics, philosophy should not be dicussed [sic] with women.

One should never engage in serious discussions with women anyway. They are not genetically equiped [sic] for it.

[…] But well, uhm, we guys, we like fighting, testing each other out, we will have to go hunt the next day to get the meat and we need to be able to rely on each other 100%. You women only have to dig up roots etc.

(« Mon opinion est que les sujets d’importance tels que la politique, les sciences, l’économie, la philosophie ne devraient pas être débattus avec les femmes. On ne devrait d’ailleurs jamais s’engager dans des discussions sérieuses avec les femmes. Elles ne sont pas génétiquement équipées pour ça. […] Mais bon, ehm, nous les mecs, on aime se battre, se tester les uns les autres, on devra partir à la chasse le lendemain pour notre viande et on doit pouvoir compter les uns sur les autres à 100%. Vous les femmes, vous n’avez qu’à creuser et récolter les racines etc. »)

Jaap Van Ganswijk « approfondit » sa « pensée » dans un petit pensum que l’on peut lire ici et il ne présentera pas d’excuses. Heureusement, d’autres hommes et des femmes participant à la mailing list réagissent et remettent Jaap à sa place. Cependant Jimmy Wales, qui participe activement aux discussions à un moment où le nombre de messages est faible et parfaitement gérable, ne réagit pas. Le lendemain, Jaap peut tranquillement proposer à Jimmy qui plaisante avec lui d’aller boire une bière.

« Une femme est un être humain, elle ont des cheveux et des yeux. » [sic]

Le 8 mars 2004, « Journée internationale des droits des femmes », les mâles wikipédiens francophones se défoulent et ébauchent une fiche « femme ». Après quelques éditions, notamment par César Alexianan/Céréales Killer (administrateur et bureaucrate), Frédéric Thuillier/Fred-th (administrateurs, futur membre du CA de Wikimédia France) on arrive à ça:

Une femme est un être humain (ça reste à prouver…) doué d’intelligence et doté de cheveux et d’yeux.

Femme

Certains pensent que les appendices capillaires peuvent provoquer des nuisances sociales qui justifient le port d’un foulard tandis que d’autres pensent que les appendices capillaires féminins doivent rester visibles de tous.

voir aussi: Femme de ménage

On note que le terme « intelligence » renvoie à la fiche « science-fiction », que l’image légendée « femme » est un nu (depuis supprimée) et que « femme de ménage » renvoie à la page personnelle de Florence Devouard/Anthere qui réagit à peine moins puérilement sur la fiche « homme ». Le 8 mars 2013, la fiche est encore principalement illustrée par un nu artistique.

Les wikipédiens reviennent rapidement à des considérations plus sérieuses mais on constate que la fiche « femme » a subi bien plus d’attaques que la fiche « homme », que la page de discussion est anormalement longue (11x celle de homme) et que la fiche est verrouillée en écriture (semi-protection longue).

Sur la fiche « féminité« , on est sidéré de trouver jusqu’en 2013 les paragraphes suivants (ndlr: la mise en gras est d’origine):

À la féminité, on peut adjoindre le qualificatif de féminin qui n’a pas la même connotation. Bien que les comportements masculins et féminins soient fortement marqués par l’éducation, certains traits de caractère semblent pourtant plus spécifiques aux hommes et d’autres plus spécifiques aux femmes. On recueille certaines indications intéressantes en observant ce que les hommes apprécient chez les femmes, qui concourent à les sentir vraiment femmes.

On reconnait comme masculines les qualités qui permettent d’aller vers un but déterminé, à la manière d’une flèche qui se dirige vers sa cible. On reconnait comme féminines les qualités qui permettent d’accueillir ce qui est et ce qui vient, à la manière d’une coupe largement ouverte sur l’univers.

Ces traits ne sont pas exclusifs à un sexe, mais seulement prédominants. Aucun trait n’est réservé à un sexe. Nous trouvons les traits masculins et féminins aussi bien chez la femme que chez l’homme. Les attributs plus spécifiques à la femme seraient: l’accueil, la réceptivité, l’altruisme, la tendresse, l’empathie, la sensibilité, la délicatesse, la patience, la compréhension et la collaboration. Le féminin accueille ce qui est sans jugement. La mère saine accueille son enfant et l’aime tel qu’il est. Lorsque l’enfant est blotti contre sa mère, il s’abandonne en toute confiance, il ne sent plus son être, il est hors du temps et de l’espace, il est fusionné à elle. Elle le nourrit par son lait sans attendre de récompense, gratuitement, généreusement. Les qualités du féminin sont amour, union, fusion, générosité, tendresse, compassion.

Le féminin est aussi l’énergie de vie. Lorsqu’une femme est enceinte, elle accueille la nouvelle vie en elle, elle s’offre à cette vie qui se développe par elle-même selon sa propre loi, sans que la volonté de la femme n’intervienne. Elle n’a rien d’autre à faire qu’accepter, prendre soin, favoriser. C’est une expérience du lâcher-prise, de l’abandon au courant de vie.

Ces assertions marquées par l’ignorance et la misogynie perdureront malgré quelques remaniements jusqu’en septembre 2016!

Le cas Jérémy Jähnick

Jérémy Jännick (ou Jérémy Günther Heinz Jähnick selon sa fantaisie) joue à Wikipédia depuis octobre 2007. Sur sa page personnelle très immodeste, il se déclare « historien spécialiste du bassin minier du Nord-Pas-de-Calais » bien que son parcours scolaire se soit arrêté en BTS Comptabilité et Gestion des Organisations. Il y glisse aussi un petit message publicitaire:

Je suis joignable sur ma page de discussion pour les Wikimédiens à propos de mes contributions sur Wikipédia, Wikimedia Commons et Wikinews, et via Facebook pour les tiers concernant l’utilisation de mon travail sous d’autres conditions que les licences imposées, ou tout autre projet. Notez que dans ces cas, je me fais payer. Inutile donc de me contacter s’il n’y a pas de budget.

Au sujet de cette dernière phrase, on lira l’analyse du système Jähnick concernant les licences et la manière de les exploiter tout en profitant de l’infrastructure Wikimedia Commons en lisant Licence libre payante sur le blog Ainsi va Wikipédia de Hamelin de Guettelet qui a quitté Wikipédia en laissant « avec indifférence les égos-boursouflés-qui-se-la-pètent-en-étant-des-encyclopédistes-égoïstes« .

Par ailleurs, Jérémy n’aime pas les journalistes qu’il peut traiter de « connard » ou « connasse » à l’occasion : « Cette année, je passe à l’étape Wikipédia, média majeur, où je vais rabattre le caquet à certains de ces journalistes, et leur montrer que malgré toute la débauche de matériel qu’ils utilisent, ils font de la merde par rapport à moi qui travaille comme MacGyver. Jérémy-Günther-Heinz Jähnick (discuter) 12 janvier 2015 à 19:16 (CET) » Il semblait pourtant ravi de son quart d’heure de gloire dans le sujet qu’Envoyé spécial a consacré à Wikipédia en novembre 2012.

« Je laisserai une trace après ma mort » Jérémy Jännick © Envoyé spécial/France 2 (émission diffusée le jeudi 8 novembre 2012).

Jérémy Jähnick affiche ses sympathies pour le Front National et dit même en être membre. Il téléverse sur Wikimedia Commons des centaines de photos et de vidéos relatives aux activités du FN dans sa région, y compris ses selfies avec Jean-Marie ou Marine Le Pen.

Outre sa grossièreté, ses opinions d’extrême droite, son infatuation, Jérémy Jähnick révèle aussi une vision particulièrement abjecte de la femme. Sur le Bistro et dans la page de discussion d’un wikipédien dépressif et au bord du suicide, il écrit ceci :

Quand on est surdoué comme l’est Strologoff, c’est vraiment déprimant de ressentir constamment cette impression de côtoyer 98 % des gens qui ont un niveau intellectuel plus faible que le sien, incapables de mener quelque chose à bien, d’être parfaitement efficaces… Le pire étant qu’il a perdu ses proches ses dernières années. Le meilleur conseil que je pourrais lui donner, c’est de se trouver une conne, de la mettre enceinte, et de garder les gosses. Il se reconstituerait ainsi un nouveau noyau familial et pourrait éduquer ses enfants comme il le souhaite. JÄNNICK Jérémy (discuter) 4 septembre 2013 à 19:10 (CEST)

Propos effacés en lousdé le lendemain par l’administrateur Binabik. Ce n’était pas sa première intervention du genre. En juillet 2013, dans une discussion à propos des requêtes aux administrateurs, il écrivait: « Wikipédia:Bureau des pleurs me semble tout à fait approprié. Il y an [sic] a déjà dans chaque entreprise, où l’employée couarde vient faire la victime à la moindre occasion, et la lèche-bottes par la même occasion. JÄNNICK Jérémy (d) 20 juillet 2013 à 12:32 (CEST) » Tout cela lui a valu ses trois premiers jours de blocage, peine très légère quand on connait les habitudes wikipédienne pour des délits anodins.

Autre conséquence, l’administratrice Emmanuelle Martaud/Euterpia ou Polymnia crée un blog éphémère (2 billets en septembre 2013) salué par Pierrot le Chroniqueur, où elle s’interroge sur les réactions de certains, notamment l’argument que la misogynie est une opinion et qu’elle ne tombe pas sous le coup de la loi française :

Il est très probable que si je m’évertue à violer le bandeau R3R, ça ne tombe même carrément pas sous le coup de la loi française. Pourtant des gens se font bloquer pour ça. My point is : sur Wikipédia nous avons des règles, la loi est effectivement supérieure à ça, mais les règles, recommandations et autres essais et pignolages sur Wikipédia sont un cadre en plus. Ce n’est donc pas parce que la misogynie est autorisée (enfin, dans une certaine mesure seulement) par la loi française, américaine, ou du Tuvalu, qu’on a le droit, sur Wikipédia, de qualifier le genre féminin de moule à gaufre, qui va te sortir gentiment une gaufre, et que tu peux prendre ta gaufre et te barrer, parce que bon, c’est con un moule à gaufre.

Enfin, Jérémy n’aime pas les vieux et il l’exprime très clairement dans un message presque immédiatement effacé par Benoît Prieur/Agamitsudo (ancien administrateur alors membre du CA de Wikimédia France et amateur de cyclisme tout comme Jérémy) :

Si vous le souhaitez, je peux me charger de résoudre le problème suivant mes préceptes de la diplomatie Wikipédienne. Vu comment il écrit, et cet aspect buté, l’IP est forcément un vieux, et les vieux, ça ne comprend par expérience que la manière forte. Si vous laissez une possibilité de discussion, il va s’engouffrer dans la brèche et n’entendre que ce qu’il veut bien. Jérémy-Günther-Heinz Jähnick (discuter) 11 mai 2015 à 18:33 (CEST)

Néanmoins (après un signalement sur IRC?), Racconish dépose un message d’avertissement très très léger sur la page de discussion de l’intéressé :

Ce diff me paraît contraire aux Règles de savoir-vivre et à l’Esprit de non-violence. Merci d’y veiller. Cordialement, — Racconish 📥 11 mai 2015 à 19:38 (CEST)

C’est ce que je croyais au début, mais mes propos sont conformes à l’exception de vérité : beaucoup de vieux sont têtus et la ferment quand ils trouvent plus fort qu’eux, je l’ai encore vérifié durant ma course de la semaine où à deux reprises des vieux sont venus me chercher des noises, et ils sont finalement repartis quand ils ont compris qu’il y avait un risque pour leur intégrité physique (notamment celui de se faire gazer). Curieusement, je portais une boucle d’oreille et un tee-shirt fluo, ce qui a surement dû leur laisser croire que j’étais une victime idéale. Je n’ai donc pas manqué de remercier mon meilleur copain qui m’a offert ce cadeau (s’inquiétant pour ma sécurité) dont je suis inséparable. Pour l’exemple qui nous intéresse, le vieux continuera à harceler tout le monde tant qu’il n’aura pas reçu de réponse ferme, parce que les Wikipédiens sont trop diplomates envers des gens qui ne mériteraient que du mépris. Je l’ai déjà dit et je le redis, quand quelqu’un pose problème, il ne faut pas se laisser emmerder mais foncer dans le tas. Jérémy-Günther-Heinz Jähnick (discuter) 11 mai 2015 à 20:03 (CEST)

Retirez ces propos ou je fais une RA. Cordialement, — Racconish 📥 11 mai 2015 à 20:05 (CEST)

Agamitsudo prévient l’administrateur Jules78120/Jules Xénard, alors salarié par Wikimédia France. Les administrateurs de Wikipédia finissent par discuter du cas et Jérémy est condamné à la peine la plus lourde qu’il ait connu à ce jour : une semaine de blocage dont l’intéressé se fiche éperdument et contourne facilement avec l’aide d’un complice ou en créant un faux-nez. Cela aurait valu à n’importe quel péon un blocage de plusieurs mois voir indéfiniment mais les administrateurs de Wikipédia ont voulu ne pas « taper dans le portefeuille » de Jérémy. Ils ne sont donc pas vraiment indisposés des propos misogynes, anti-presse, antivieux et bien au courant de ses éditions rémunérées.

Le QI des femmes, le ménage et on en passe

Hautbois, cerbère des articles sur la musique classiques où rien ne peut se faire sans son approbation, est un wikipédien genre reverteur qui n’apporte presque aucun contenu. Depuis 2006, il annule à tour de bras les modifications qui ne lui plaisent pas sans rien apporter lui-même, la plupart du temps sans aucun commentaire ou alors avec des remarques désobligeantes. Ainsi ce commentaire de diff : « oui, c’est une {{Ébauche}} merci de compléter plutôt que de barioler :)) » assez typique du personnage.

Hautbois est par contre un pilier de l’Oracle où il perd son temps en bavardages prétentieux ou misogynes. Ainsi cette intervention :

Existe-t-il des études (sérieuses) ayant mesurées le QI d’hommes et de femmes (séparément) sur un échantillon représentatif et surtout dans un même environnement. Si oui, comment se situe la moyenne des QI des hommes / celui des femmes et surtout j’aimerais connaitre les 2 écarts types de l’échantillon. Skiff (discuter) 18 janvier 2015 à 10:15 (CET)

… j’ai bien une idée sur la question… et sans étude ! Le phallocrate de service [canqueter] 18 janvier 2015 à 10:46 (CET)

De tels propos auraient valu au moins un avertissement à un simple péon. Pour les wikipédiens réguliers la mansuétude est immense.

Lors de la cooptation d’Harmonia Amanda en tant qu’administratrice de Wikipédia, Gustave Graetzlin approuve mais ne peut s’empêcher d’ajouter : « Vu ma date de naissance, je pense qu’il est très bon qu’une jeune fille à marier aime à faire le ménage. Son mari sera un homme heureux. Gustave G. (d) 7 mai 2009 à 16:00 (CEST) »

En janvier 2015, je remarque un ajout dument sourcé (mais pas formaté en code wiki) de Ragondindanslherbe au sujet des propos outrageusement misogynes tenus par Antoine Compagnon, professeur au Collège de France, dans Le Figaro ainsi que les 7 reverts de Celette et de son aide de camp JLM qui se relaient pour échapper à la R3R. Je devine que Ragondin est un néophyte en wikipédie et qu’il ne comprend rien au jargon accompagnant les annulations de Celette & co. Surtout la source du passage qui hérisse Celette disparaît dans les tentatives de restauration. Je décide alors d’intervenir sous le pseudo Klkktk pour ajouter et diversifier les sources et le ballet Celette/JLM reprend de plus belle, bientôt aidé par Jules78120 qui fini par protéger Celette/JLM en plaçant la fiche sous semi-protection. De mon côté je suis aidé par des IP ou des pseudos enregistrés sans aucune solliciation de ma part (ce que confirme la RCU éhontée de Celette, agacé(e?) surtout parce que j’imite son style et reprend ses propres éléments de langage). La page de discussion conserve la trace de nos échanges qui ont abouti à la quasi-conservation du paragraphe initial quoi qu’en dise Celette. Ce qui m’avait par contre frappé à l’époque c’était l’acharnement de Celette à faire disparaître les propos misogynes d’Antoine Compagnon à la manière d’un firme de comm’. Oh ironie, Celette continue à construire son personnage en participant au « projet Femmes » et « Les sans pagEs ».

En avril 2015, je tente sous le pseudo Zaïn Katan (le pseudo Zaïn Gadol étant déjà pris) quelques autres expériences dont le sauvetage de la fiche consacrée à l’association Zéromacho « des hommes contre la prostitution et pour l’égalité ». Bien que j’apportais de nombreuses références sur la PàS, l’association est virée de Wikipédia qui n’hésite pourtant pas à faire la pub amicale des associations libristes et de leurs leaders. Les sources centrées n’ont fait qu’augmenter depuis et toujours pas de restauration.

En janvier 2017, Tsaag Valren ouvre une discussion de Bistro sur le sexisme dans Wikipédia. Le lendemain, à l’initiative de Siren, les wikipédiens illustrent leur Bistro d’une manière qui en dit long :

Capture d’écran du Bistro du 24 janvier 2017 — Wikipedia®

En janvier 2018, Jean-Jacques George (allié de Celette pas encore banni) demande une vérification de compte sur base d’allégations antiféministes et sans aucun diff à l’appui.

Raison de la demande : censure d’images sur divers wikipédias et sur wikidata, me faisant beaucoup penser au militantisme pseudo-« féministe » dévoyé auquel se livrait le troll Deuxtroy/Tibauty… Quoi qu’il en soit, je soupçonne très fortement « Brigitte Neuschwander-Kasselordner » – nouveau compte étonnamment au fait du fonctionnement des projets wikimedia – d’être un faux-nez. Merci.

Les Check Users s’exécutent sans se poser aucune question (résultat négatif). Être un homme pilier de Wikipédia donne des passe-droits, même quand la forme est misogyne.

L’impact est général

Nous venons de discuter le fait que les contributrices étaient anormalement peu représentées, que certains contributeurs avaient un comportement misogyne mais qu’en est-il du contenu des Wikipedias?

Une étude(2) relatée en février 2015 dans le MIT Technology Review (Computational Linguistics Reveals How Wikipedia Articles Are Biased Against Women) est particulièrement intéressante car elle ne se focalise pas seulement sur le nombre de pages consacrées à des femmes. Les chercheurs ont mis en évidence ceci :

[…] la diversité étroite de la communauté des éditeurs de Wikipedia peut potentiellement introduire des biais systémiques tels que les biais de genre dans le contenu de Wikipedia. […] Nous constatons que si les femmes sur Wikipedia sont couvertes et bien présentées dans de nombreuses langues d’édition de Wikipedia, la manière dont elles sont décrites est très différente de celle des hommes.

Les mêmes auteurs affinent leur recherche l’année suivante(3) :

Nous constatons que (i) les femmes sur Wikipedia sont plus notables que les hommes, ce que nous interprétons comme le résultat d’un subtil effet de plafond de verre; (ii) les sujets liés à la famille, au genre et aux relations sont plus présents dans les biographies de femmes; (iii) les biais linguistiques se manifestent sur Wikipedia, puisque les termes abstraits ont tendance à être utilisés pour décrire les aspects positifs des biographies d’hommes et les aspects négatifs dans les biographies de femmes; et (iv) il existe des différences structurelles en termes de métadonnées et d’hyperliens ce qui a des conséquences sur les activités de recherche d’informations. Bien que certaines différences soient attendues en raison de contextes historiques et sociaux, d’autres différences sont imputables aux éditeurs de Wikipedia. […] Nous espérons que le présent travail contribuera à une prise de conscience accrue, d’une part, des questions relatives à l’égalité des sexes dans le contenu de Wikipedia et, deuxièmement, des différents niveaux sur lesquels les préjugés sexistes peuvent se manifester sur le Web.

Une étude de 2018, The Gender Gap in Wikipedia Talk Pages (4), conclu également à une sous-représentation des femmes dans les pages de discussion de Wikipedia.

Le problème du biais de genre sur Wikipédia étant de plus en plus médiatisé, les wikipédiens ont fini par créer une page sur le sujet en avril 2014 en anglais et seulement en mai 2016 en français; la dernière édition significative de cette fiche date de mars 2017 alors que la WMF a publié une nouvelle étude en 2018.

La surreprésentation masculine dans la communauté wikipédienne n’est pas la seule distorsion identifiée : Wikipedia est aussi très occidentalo-centrée, « blanche », offre un miroir déformé de la recherche universitaire, est essentiellement consacrée aux sports etc. C’est ce qui arrive quand il n’y a aucun projet éditorial et que les faits sont soumis au vote.

WMF: les proclamations vs. les actes

La stratégie globale du mouvement wikipédien définie en 2017 proclamait :

En tant que mouvement social, nous centrerons nos efforts sur les connaissances et communautés qui ont été écartées par les structures basées sur le pouvoir et le privilège. Nous accueillerons les personnes de tous horizons en vue de construire des communautés solides et diverses. Nous briserons les barrières sociales, politiques et techniques qui empêchent les personnes d’avoir accès aux contenus et de contribuer à la connaissance partagée.

Ce vœu pieu ne sera sans doute qu’une énième stratégie vaticane de diversion. Rémi Mathis, président de Wikimédia France d’avril 2011 à octobre 2014, quitte l’association dont il était membre depuis huit ans et dénonce le double langage de la Wikimedia Foundation :

[…] Pour des raisons très diverses, plusieurs groupes de membres de l’association ont critiqué le travail de la directrice exécutive, Nathalie Martin. Plutôt que d’en référer à son employeur, le Conseil d’administration, des accusations publiques, souvent très graves, souvent diffamatoires, parfois sexistes et parfois ordurières ont été portées en public. Les membres du CA qui l’ont protégée, que ce soit par reconnaissance de son travail ou par obligation légale (en tant qu’employeur) ont à leur tour été attaqués.

[…]

Au-delà des outrances individuelles, cet épisode pose surtout la question du rôle et des responsabilités de la Wikimedia Foundation. Il est des comportements que l’on peut pardonner à des individus, mais qui ne sont pas acceptables quand il s’agit d’institutions ou d’organisations. Mon départ est ainsi largement lié à ce qui se passe actuellement au sein de l’instance internationale — qui n’est plus pour moi capable d’être la garante du bon fonctionnement des activités du mouvement.

Le fait que le président de la Wikimedia Foundation, Christophe Henner, soit sous le coup d’une procédure judiciaire, pour harcèlement sexuel, de la part de la directrice exécutive — dont il était l’employeur jusqu’en 2016 en tant que président de Wikimédia France, aurait dû inciter à une grande prudence.

Pourtant, dès le printemps 2017, la Foundation a mené un jeu dangereux d’ingérence et de déstabilisation de Wikimédia France. Quand la crise a éclaté, pendant l’été, les interlocuteurs de San Francisco ont semblé être plus inquiets des actions judiciaires engagées par les victimes pour se protéger que par la violences des bourreaux.

La Wikimedia Foundation ne pouvait pas ignorer le risque que représentait la nomination de Christophe Henner en tant que président du Board of Trustee le 23 juin 2016 (5). La Wikimania de 2016 avait fait remonter les inquiétudes relatives à la manière dont les fora de jeuxvideo.com (propriété de Webedia où Ch. Henner était deputy Chief Executive Officer) était gérés, laissant se développer sexisme, harcèlement, homophobie etc. Le problème n’est d’ailleurs pas une exception de ce site ni de Wikipedia (6). On a par contre de très sérieux doutes sur la capacité des wikip/médiens de rendre leur jeu en ligne moins misogyne.

 

(1) La couleur rouge fait ici allusion aux liens en rouge dans Wikipedia qui pointent vers des fiches à créer.

(2) Claudia Wagner, David Garcia, Mohsen Jadidi, Markus Strohmaier, It’s a Man’s Wikipedia? Assessing Gender Inequality in an Online Encyclopedia, The International AAAI Conference on Web and Social Media (ICWSM2015), Oxford, May 2015.

(3) Claudia Wagner, Eduardo Graells-Garrido, David Garcia, Filippo Menczer, Women through the glass ceiling: gender asymmetries in Wikipedia, EPJ Data Science March 2016 5:5

(4) Benjamin Cabrera, Björn Ross, Marielle Dado, Maritta Heisel, The Gender Gap in Wikipedia Talk Pages – Department of Computer Science and Applied Cognitive Science, University of Duisburg-Essen 2018 | International AAAI Conference on Web and Social Media, At Stanford, California

(5) Depuis juillet 2018, Christophe Henner est vice-président, remplacé avant la fin de son mandat par María Sefidari.

(6) cfr. France Culture 14 nov. 2017, Du grain à moudre « La lutte contre le cyber-harcèlement est-elle vouée à l’échec?« 

Cet article a été publié dans Analyses, éditions rémunérées, Droit d'auteur, extrême droite, J. WALES. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Wikipédia : une ligue du lol depuis 2001

  1. Ping : Celette, l’histoire d’un wiki-hacking réussi – épisode 4 : L’appel à commentaires | Wikibuster : Les dessous de Wikipédia

  2. Ping : Choupette, la chatte de Karl Lagerfeld, est dans Wikipédia, l’encyclopédie de la bêtise | Wikibuster : Les dessous de Wikipédia

  3. keranplein dit :

    B-noa alias Benoit Brassoud : intolérance et nationalisme savoyard sur Wikipédia :
    Je viens de suivre avec désolation les dernières œuvres du dénommé B-noa, nationaliste savoyard qui réécrit son histoire de la Savoie et qui utilise son statut d’administrateur pour bloquer tout contributeur qui oserait toucher à ses articles sur la Savoie. Un tel mélange d’intolérance, de haine et de mauvaise foi laisse à penser que ce type qui passe ses jours et ses nuits sur Wikipédia est bien malheureux. Pour ceux qui sont intéressé voir la PDD de l’article DUCHE DE SAVOIE et son flingage honteux du pauvre Enzino et de sources qui le dérange (Enzino a osé contredire notre petit dictateur savoyard en reportant qu’autrefois la Savoie était un fief d’empire)..

  4. Canicule polaire dit :

    Pardon fausse manip… je disais:

    JJ et ses supers photos sur Commons… en plus du patrimoine minier et le cyclisme (combien d’honnêtes contributeurs a-il fait fuir rien que sur ce portail par son caractère intransigeant ? mystère…), il illustre également les gares de l’ancienne région Nord-Pas de Calais.
    L’ennui c’est que le mince descriptif ne correspond parfois pas à l’image visible (genre gare de X prise tel jour à telle heure… alors qu’à l’écran on a la gare Y), sans parler des clichés flous, à contre-jour… étonnant de la part de quelqu’un autant attaché à la qualité. Enfin avec ces derniers exemples il a la décence de ne pas les monnayer, c’est déjà ça !
    Sinon il est toujours accro à sa terre natale, et les personnalités absolument incontournables y résidant !

  5. Canicule polaire dit :

    JJ et ses supers photos sur Commons… en plus du patrimoine minier et le cyclisme (combien d’honnêtes contributeurs a-il fait fuir rien que sur ce portail par son caractère intransigeant ? mystère…), il illustre également les gares de l’ancienne région Nord-Pas de Calais.
    L’ennui c’est que le mince descriptif ne correspond parfois pas à l’image visible (genre gare de X prise tel jour à telle heure… alors qu’à l’écran on a la gare Y), sans parler des clichés flous, à contre-jour… étonnant de la part de quelqu’un autant attaché à la qualité. Enfin avec ces derniers exemples il a la décence de ne pas les monnayer, c’est déjà ça !
    Sinon il est toujours accro à sa terre natale, et les <a herf= »https://commons.wikimedia.org/wiki/File:Somain_-_L%27actrice_Th%C3%A9r%C3%A8se_Dune_fait_peindre_sur_sa_maison_le_slogan_du_site_Jacquie_et_Michel_fin_octobre_2017.JPG>personnalités absolument incontournables y résidant !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s