Google et Wikimedia en crise de confiance ?

Par Nicolas.

Knowledge Engine

Google et la Wikimedia Foundation Inc. (et donc Wikipedia) sont en crise de confiance. En effet, les wikimé/pédiens soupçonnent que le fait que Google affiche dans la partie droite de la page des résultats l’essentiel d’un article Wikipédia ne draine plus autant de lecteurs sur les articles eux-mêmes. L’ex-présidente de la WMF le reconnaissait il y a peu: « If you haven’t yet, please have a look at the recent data and metrics which illustrate the downward trajectory our movement faces with readership decline (since 2013), editor decline (since 2007, which we stabilized for English Wikipedia in 2015), and our long standing struggle with conversion from reading to editing. These risks rank very high on my list of priorities, because they threaten the very core of our mission [ndlr. lisez: business]. ». Vous aurez une idée de l’amorçage du déclin de Wikipedia ici et en allant en bas de page sur « Very Active Editors for All Wikimedia Projects (100+ edits per month) »; en dé-cliquant le total et l’anglais, vous aurez une meilleure vue: moins de 800 éditeurs sur WP:fr. Et c’est la courbe descendante du lectorat qui brise les rêves d’omnipotence de la WMF.

C’est ce qui fout aussi la trouille au café du commerce de Wikipédia : « Au delà des mérites des contributeurs et de la Wikimedia fondation, je me suis souvent demandé ce que deviendrait wikipedia si google décidait de ne pas la faire apparaître dans les toutes premières pages des feuilles de résultats. A mon sens ce qui se passe avec wikinews est éloquent à ce sujet. –Fuucx (discuter) 25 février 2016 à 08:16 (CET)  ».

Puis le très irrégulier admin Kimdime (David pour les intimes): « La stratégie de Tretikov fait sans doute l’objet de débats au sein de la WMF mais je ne crois pas que c’est cela qui est à l’origine de l’ouragan actuel. Plus prosaïquement, il semble y avoir de graves problèmes de confiance entre la direction et le staff liés à une évolution de la culture d’entreprise qui tend de plus en plus à s’écarter d’une culture de transparence pour aller vers celle de l’opacité. Il est cependant possible que les deux choses soient liées puisqu’on imagine que les entreprise de high-tech n’ont pas la même culture de communication que les charities–Kimdime (d) 25 février 2016 à 11:01 (CET) »

Jules78120 (Jules Xénard, élu admin à 16 ans! salarié de Wikimédia France) osait même le crime de lèse majesté: « Jimmy Wales a aussi manqué de transparence et a nié certaines choses qui se sont avérées vraies, si j’ai bien compris mes différentes lectures. — Jules Discuter 25 février 2016 à 20:45 (CET) » Le comité de répartition des sous-sous pourrait ne pas voir d’un bon œil cette remise en cause du gourou … Le parrain local, Christophe Henner alias Schiste va se faire taper sur les doigts :D. En tout cas Jules, qui à cette époque commençait déjà à mettre son nez dans les affaires de Racosch, ne fait plus partie de l’équipe de Wikimédia France depuis avril 2016.

Bref, je pensais que Wikipédia avait — à mon grand regret — encore de nombreuses années devant elle. Or il se pourrait bien que Google se montre désormais moins accommodant avec un protégé qui rêvait de venir marcher sur ses plates bandes. Le trésor de guerre laissé par Tretikov (environ 50 millions de dollars) aidera à retarder le déclin, mais on compte sur le pourrissement de l’intérieur pour le rendre inexorable.

En attendant, les petits informaticiens de la French Connection devraient réviser leur anglais et contacter leur pote Trizek/Benoît Evellin qui touche déjà un salaire de la Wikimedia Foundation Inc. pour obtenir un petit coup de pouce : y’a plein de postes de programmeur vacants et encore du blé à se faire avant la débandade finale !

Nicolas, 28/02/2016, ce site (mis à jour le 10 avril 2016).

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses, J. WALES. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Google et Wikimedia en crise de confiance ?

  1. Ping : Les vrais échos d’en bas – Saison 15, épisode 22 | Wikibuster : Les dessous de Wikipédia

  2. lucabuster dit :

    @Brice. Salut. Oui oui j’avais bien compris. Pour le plaisir de faire un mot, il m’arrive parfois d’être un peu abrupt, pardon. Je complète ma réponse ici.

  3. brice dit :

    @ lucabuster :
    Bonjour à toi. C’est justement parce que cela ne lui arrive pas souvent que cela mérite d’être souligné. Avouer que le déclin de Wikipédia (si toutefois il y eût âge d’or) ne s’est pas amorcé cette année mais bien avant, c’est un éclair d’honnêteté qui fait plaisir à voir. C’est tellement rare, je suis amplement d’accord. Amicalement.

  4. lucabuster dit :

    Lucide, Robert la teigne ? Non. S’il y a un qualificatif qu’on ne peut lui attribuer, c’est bien celui-là. Malade oui, pas lucide.

  5. brice dit :

     » … cette année ne semble pas être la première du déclin de wikipédia… »
    Tiens, Lebob lucide. Cela fait du bien de voir cela. Comme quoi il ne faut jamais trop désespérer.

  6. lucabuster dit :

    Tiens c’est marrant, Lebob/Sunaj (je préfère son pseudo « Lebob », plus beauf, plus parlant) n’a jamais remercié son créateur, J. Wales. Quelle ingratitude, ces créatures virtuelles. Mais bon, d’un robot sans cervelle, on n’attend pas grand chose si ce n’est des bugs à répétition.

  7. Nicolas dit :

    Une autre chose que révèle l’affaire Google-Wikim/pédia à propos du gourou-pornocrate-parrain Jimmy Wales, outre sa grossièreté habituelle, c’est sa duplicité entre les discours publics et privés, son côté déplaisant et carrément méchant en privé. Le wikileak (https://lists.wikimedia.org/pipermail/wikimedia-l/2016-March/083144.html) nous vient de Pete Forsyth, membre apprécié de la communauté wikipédienne anglophone qui a publié l’e-mail de Jimbo Wales au Dr James Heilman, viré du Board of Trustees pour avoir émis des réserves quant au Knowledge Engine visant à rivaliser avec l’algorithme traficoté de Google. Forsyth commente les propos de J. Wales ainsi: « Les comportements manipulateur se développent dans un environnement où une personne peut dire des choses différentes à des publics différents, et peut s’exprimer librement avec le sentiment qu’elle ne sera pas tenue de rendre compte de ses paroles. » (https://lists.wikimedia.org/pipermail/wikimedia-l/2016-March/083180.html). Le monarche de Wikipedia est tout nu mais il règne encore.

  8. Wikibuster dit :

    @Lebob: « cette année ne semble pas être la première du déclin de wikipédia… »
    Comment le savez-vous ? WB

  9. Nicolas dit :

    @Lebob: Pas d’insultes cette fois? Vous faites des progrès … J’attend toujours que vous démontiez mes arguments, point par point. Je n’attend que ça! Mais rien ne vient. Rien.

  10. Wikibuster dit :

    Je témoigne de la grande profondeur pourripédienne des contributions de warning, si on distribuait des lauriers comme sur Wikipédia il en faudrait de bien beaux pour saluer cet enrichissement de la culture numérique. Encore bravo warning. WB

  11. warningbuster dit :

    @Lebob,
    Je compte sur les wikipédiens pour mener le combat contre eux-mêmes. Ils sont très fort. Comme je peux aussi compter sur les admins incapables de vérifier les articles que je crée et qui n’ont d’autres choix que de contribuer à leur tour à participer à cette création. Le processus est toujours en marche et pas que pour des articles insignifiants…

  12. Lebob dit :

    Tiens wikibuster se livre à la censure préalable, C’est nouveau?

    MAintenant, il s’en prend à tous ceux qui ne renvoient pas sa propre image, en les interdisant. Cela devient pitoyable…

    Mais bon, certains pourront dire que leur combat contre wikipédia/média progresse. Mais pour mener un combat, encore faut-il pouvoir être en mesure de le mener…

  13. Lebob dit :

    Bonsoir,

    ON ne comprend plus rien à cet échange. à quoi Nicolas fait-il référence, puisqu’il n’existe aucun post de Lebob? A moins que wikibuster ne fasse siennes les méthodes qu’il prête aux contributeurs de la fameuse encyclopédie en ligne…

  14. warningbuster dit :

    @Nicolas,
    Sans parler de la légende « antidote contre la propagande » : tout un programme ! Et les photos de Louis XVI et sa reine en bonne place sur sa page utilisateur. Bon, tout ça pour dire que la démocratie apparemment ce n’est pas sa tasse de thé…
    Il ne manque plus que « Si les contributeurs n’ont plus de pain qu’ils mangent de la brioche » ou « On les buteras jusque dans des chiottes ». 🙂

  15. Nicolas dit :

    @tous: pour les lecteurs qui ne seraient pas familiers avec les coulisses nauséabondes de Wikipédia, Warningbuster fait allusion à l’administrateur Hégésippe Cormier (JRT), ancien candidat sur les listes MNR (Front National tendance Bruno Mégret), qui affichait jusqu’il y a peu (https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Discussion_utilisateur:Hégésippe_Cormier&oldid=123403020) son admiration pour Vladimir Poutine en ces termes: « Влади́мир Влади́мирович
    Пу́тин, Царь всея Руси » qui se traduit par « Vladimir Vladimirovitch Putine, tsar de toute la Russie ».

  16. warningbuster dit :

    @Lebob: Je ne me fais pas de souci pour ta capacité à interpréter les chiffres. C’est connu, à l’extrême droite on maîtrise particulièrement cette faculté. Ce n’est pas JRT qui le contredira. Ce dernier administrateur influant non seulement contant de s’être présenté à sur une liste nauséabonde revendique en plus son admiration pour la dictature de Vladimir Poutine. La voix de son maître…

  17. Wikibuster dit :

    Désolé pour le mafieux de Wikipédia qui s’attaque aux gens personnellement étant incapable de défendre sa secte mais en ce moment je n’ai vraiment pas de temps à perdre, ses messages ne sont pas perdus il suffit qu’il m’indique son pseudo pour les afficher. WB

  18. warningbuster dit :

    Je te tiens, tu me tiens par la barbichette…
    Hitler prévoyait un Reich de 1000 ans…Wales 100 ans pour Wikipédia ? Petit joueur ;-)))

  19. Lebob dit :

    l’alliance objective (au sens léniniste du mot) goggole / wikimédia semble sur sa fin. Comme l’a mentionné Paul Dufort en octobre 2014 (à l’époque où il vous semblait fréquentable), ces deux acteurs ne poursuivent pas les mêmes objectifs et font (vont faire / ont fait) un bout de chemin ensemble – comprendre gogole a forcé son algorithme de recherche pour faire apparaître wikipédia en premier résultat.
    Il semble que ce temps soit révolu : faut-il obligatoirement s’en réjouir? CEla signifie tout de même qu’une entreprise privée dirige vos recherches sur internet à son gré.

    Ensuite les graphiques proposés. Certes, on constate une diminution globale du nombre d lecteurs et d’éditeurs, mais cette diminution est quand même relativisée en tenant compte de la diversification des supports de visualisation des pages internet (certes, il y a les ordinateurs mais la version mobile du site est de plus en plus visitée). De même, si on analyse plus finement les données, en mettant en valeur telle ou telle version linguistique, on repère les cycles sociaux d’une population : par exemple, dans la version francophone, on constate un creux durant l’été, récurrent depuis 2012, etc…

    Les contributeurs : depuis 2013, leur nombre se maintient, pour la francophone à un étiage entre 600 et 800, avec des hauts et des bas. Ces chiffres sont connus, ils n’y a pas de quoi s’exciter.

    Le lectorat a lui aussi connu une baisse sur l’année 2015, nous ne pouvons le nier, mais cette diminution, si j’en crois les chiffres présentés, ne semble pas se pérénniser, à l’heure où j’écris..

    etc…

    Je suis donc désolé d’avoir à le dire, au risque de casser l’ambiance, mais cette année ne semble pas être la première du déclin de wikipédia…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s