Wikipédia et la légitimité de la construction collective du savoir sur internet

En effectuant quelques recherches sur le scandale de Wikimédia France – pas si actuel que ça – je suis tombé sur ce commentaire datant de 2006 (hélas certains liens sont aujourd’hui morts) et auquel il ne faudrait rien retirer 11 ans plus tard. Le voici, légèrement retouché pour des questions de mise en page.


La pratique de wikipédia est d’accumuler les contenus : on pourrait croire qu’ainsi une sorte de connaissance serait produite de façon coopérative. En réalité, cela revient à entasser des points de vue sans beaucoup de discernement ; certes, en théorie, il faut sourcer, comme on dit, les informations ajoutées. Mais, de ce fait, le résultat est que la démarche scientifique passe au second plan.

L’opacité de Wikipédia existe

On ne peut tout d’abord minimiser les manipulations diverses de wikipedia par des hommes politiques (congrès américain : une affaire récente), des sectes, des nationalistes de tous bords, des diffamateurs, etc.;

Ensuite, opacité quant à la valeur de ce qui est publié : il n’y a pas de procédure de révision des articles (ce qui permet à des articles sur des sujets imaginaires d’être postés sans que personne ne s’en aperçoive !).

Opacité des décisions : Wikipédia a un canal IRC, où discutent chaque jour les habitués de Wikipédia, sans que cela soit publié. Des désicions y sont prises dans l’ombre.

On voit donc mal à quoi peut aboutir ce site.

Son idéologie est aussi douteuse

La pratique de wikipédia est en effet d’accumuler les contenus: on pourrait croire qu’ainsi une sorte de connaissance serait produite de façon coopérative. En réalité, cela revient à entasser des points de vue sans beaucoup de discernement; certes, en théorie, il faut sourcer, comme on dit, les informations ajoutées. Mais, de ce fait, le résultat est que la démarche scientifique passe au second plan.

On a beau dire que les experts n’ont pas le monopole de la connaissance, on n’est pas pour autant dispensé d’un minimum de rigueur. Sinon on colporte toutes les “informations” sourcées sans distinction; autrement dit, Wikipédia est une somme confuse de vérités et d’erreurs qui ne sont jamais soumises de manière approfondie à un processus critique: la critique demeure à la surface et, de cette manière, on contribue au développement d’un nouvel obscurantisme.

Je crois donc que nous sommes tous dans l’erreur lorsque nous pensons que Wikipédia est une encyclopédie dont le contenu général serait quelque chose qui pourrait recevoir le nom de connaissance. Nous sommes également dans l’erreur lorsque nous croyons que ce site est une révolution dans le domaine du savoir.

En effet, si je résume :

  1. il n’y a pas de sélection scientifique ; Wikipédia n’expérimente pas, n’innove pas, mais répète ce qui est déjà dit (critère d’admission).
  2. chacun ajoute ce qu’il veut (principe selon lequel le contributeur doit oser modifier) ;
  3. les éléments ajoutés sont rarement en rapport avec une source dont la validité scientifique serait éprouvée (voir article au hasard), validité scientifique que Wikipédia n’a d’ailleurs pas à établir par elle-même…

D’après 1, Wikipédia diffuse aussi des théories fausses, sans recul critique, intéressant simplement les contributeurs (d’après 2), et du moment qu’il y a une source (3) dont on dit qu’elle est sûre ;

Encore d’après 1, Wikipédia ne favorise pas l’esprit critique face aux théories reçues ; au contraire : les théories novatrices, peu connues (cfr. histoire des sciences), seront rejetées comme non valides pour l’édition encyclopédique.

D’après 2 : son contenu n’est pas systématique et ne vise à rien de tel : une vision d’ensemble est exclue par principe de Wikipedia et aucune unité n’est visée ; d’après cela :

  • Wikipédia est un collage d’éléments disparates avec des trous un peu partout : elle ne peut donc prétendre instruire mais seulement informer ponctuellement de ce que quelqu’un a déjà dit ou de ce que telle source dit que quelqu’un a dit… ;
  • Wikipédia ne dispose d’aucune possibilité de critique interne : le chaos ne se réforme pas ; Wikipédia exclut le retour réflexif, la pensée de ses propres principes ;
  • Wikipédia ne reflète rien ; Wikipédia n’a pas de but ; Wikipédia est absurde ;
  • La conséquence la plus néfaste est que cette subjectivation des « connaissances » entraîne des conflits d’intérêts qui aboutissent à la victoire du plus fort, du plus tenace ou du plus rusé.
  • Les points précédents laissent comprendre quels types de personnes peuvent principalement contribuer à Wikipédia : associaux, dépressifs, geeks, autistes, frustrés du système universitaire, et autres personnages imbus de leur science infuse…

D’après 1, 2 et 3, Wikipédia met sur le même plan toutes les affirmations tant qu’elles peuvent se rapporter à une source. Son idéal gnoséologique diffère peu de l’Indéfini…

Encore d’après 1, 2 et 3, on peut y publier un grand nombre d’affirmations fausses, on peut créer des articles sur des sujets fictifs. L’expérience le prouve, et chacun peut le vérifier : 5 à 10 pour cent des erreurs que l’on introduit sont corrigées au bout de plusieurs semaines ; les autres restent…

Qu’est-ce alors que Wikipédia ?

Il est évident, d’après ce qui vient d’être dit, que Wikipédia n’a pas un rapport direct avec la connaissance… En revanche, il paraît que ce site diffuse gratuitement des informations diverses et variées, et que chacun peut modifier.

J’ajoute deux points :

  • d’abord, une remarque intéressante (source)

« La question qui se pose alors est la suivante : qui seront les lecteurs d’une encyclopédie condamnée à rester à l’état de projet ? La réponse est simple, mais il fallait y penser… : ceux-là même qui y écrivent ! »

  • ensuite, quelqu’un a-t-il remarqué la qualité des articles sur les actrices de films pornographiques, et le fait que wikipédia est un véritable annuaire de sites officiels des « stars » du porno ? (voir)

Il ne faut donc peut-être pas seulement se demander d’où parlent les contributeurs de wikipédia (puisqu’il n’y a aucune validation scientifique régulant les opinions subjectives), mais aussi s’interroger sur l’origine de ce projet et sur son fondateur.

D’après http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikipédia: « Des employés actuels et passés de Bomis participent ou ont participé au projet, soit sur l’encyclopédie, soit comme développeurs. »

D’après http://fr.wikipedia.org/wiki/Bomis: Bomis a fourni les infrastrutures du projet. L’activité de cette entreprise « concerne la vente de publicité sur un portail de recherche, Bomis.com, ainsi que la vente sur le réseau d’images érotiques. »

On peut le voir en effet par l’image de l’article qui représente une actrice de films pornographiques qui porte sur son t-shirt : Bomis.

L’article nous apprend que « Jimbo Wales est l’actionnaire majoritaire de Bomis. »

Et d’après http://fr.wikipedia.org/wiki/Jimbo_Wales: Jimbo Wales « a fait fortune en jouant en bourse sur les marchés dérivés avant de co-fonder Bomis ».

Jimbo Wales apparaît également sur une photo éloquente.

Alors, d’où parle celui qui nous dit (même article) : « Je considère comme un impératif moral pour notre mission globale de ne jamais renoncer à nos valeurs de liberté (à la liberté d’expression, à notre engagement à la neutralité et au rassemblement) tout cela pour satisfaire une quelconque exigence émanant de tel ou tel gouvernement. Nous sommes une encyclopédie libre. Avec tout ce que cela implique. » ?

Enfin, sur les contributeurs, il y a une page de statistiques.

On y apprends le nombre de contributions de chacun et combien de wikipédiens contribuent par exemple plus de tant de fois par jour sur des périodes de plusieurs mois.

Ces contributeurs principaux sont assez souvent administrateurs, interviennent dans les « guerres » d’édition (notez le terme qui semble dire que l’on peut envisager de tuer l’ennemi pour imposer sa version d’un article), sur le bistro, ou sur IRC, ce canal qui réfute l’idée d’une parfaite publicité de l’activité wikipédienne (allez-y voir pour lire comment on parle des uns et des autres…).

Maintenant, considérez combien d’heures par jour il faut pour contribuer par exemple cent fois… Certains wikipédiens contribuent de leur travail ; observons les contributions à Noël, ou le jour de l’an, les week-end ou les jours fériés, pendant la journée au travail… Brefs, les contributeurs principaux de wikipédia sont des gens dépendants : certains ont voulu partir, ils y sont revenus…

Il faut savoir que le nombre total d’inscrits donnés par les statistiques ne correspond pas au nombre de contributeurs réels. Par exemple : « Untelestuncon », ce n’est pas un vrai compte.

Si vous souhaitez savoir ce qu’est un geek, lisez les études psychiatriques sur le sujet ; je n’invente rien. Les liens geeks = associaux = autisme n’ont rien de fantasmatique.

Il y a aussi les cas très graves, mais là ils sont rares ; ce sont les personnes systématiquement aggressives, qui voient par exemple des complots (fascime, et autres classiques) partout… j’en ai trois à l’esprit, et je suis sûr que tous les wikipédiens pourront en évoquer un peu plus. Ici, ce n’est pas leur nombre qui est remarquable, mais le fait que l’accès aux articles ne leur soit pas rapidement refusé. Les cas de ce genre, bien que rares, je le répète, ont pourtant des effets incroyables, et ils sont capables de s’installer pendant quelques mois sur wikipédia…

Un autre cas de wikipédiens que l’on devraient évoquer, ce sont ceux qui sont partis, parce qu’ils en avaient marre des agitateurs et des incompétents : parmi ceux qui sont partis : des professeurs, des administrateurs.

Alors, vous voulez toujours faire confiance à un site qui :

  • se prétend une encyclopédie, mais dont le contenu n’est pas systématiquement vérifié ;
  • qui échoue à corriger les erreurs introduites volontairement ou non ;
  • édité par des gens dont vous ne connaissez pas les qualifications, et qui peuvent écrire n’importe quoi ;
  • qui proposent un index des actrices porno, et des liens vers leur site ;
  • qui a été fondé par un entrepreneur vendant des images érotiques sur le Net ?

La libre expression implique que l’on écoute la critique

Rares sont les critiques qui ne sont pas constructives, et elles sont constructives surtout si elles font réagir : j’invite tous ceux qui s’intéressent à Wikipédia, même et surtout si ce projet les déçoit, à proposer des critiques, mais bien argumentées, sinon, c’est inutile.

Wikipédia a besoin qu’on le critique sans complaisance.

CC BY 3.0

 

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 commentaires pour Wikipédia et la légitimité de la construction collective du savoir sur internet

  1. lucabuster dit :

    Salut les amis. tout le monde semble être plus ou moins en vacances. Pour le plaisir je vais un peu occuper le terrain comme d’hab., personne ne m’en voudra je crois. Je m’amuse bien en ce moment, j’ai étoffé un nouveau site aujourd’hui, et surtout bien peaufiné (c’est loin d’être fini) (pour matheux surtout) :
    https://l-enigme-de-fermat-passee-au-crible.com/2017/
    Le but recherché n’était pas de dézinguer wikipedia une troisième fois, mais c’est pourtant je pense ce qui pourrait arriver par la tangente – en plus soft j’espère pour eux – dans les prochains jours et mois – et même peut-être années, avec de la chance. S’il y a un wikipédien qui vient traîner par ici, qu’il a un petit faible pour certaines cliques de wikipedia, il pourrait peut-être transmettre ce message à la clique Bauval-Dfeldman-HB-Marvoir. Ce serait gentil, je suis certain qu’ils apprécieraient le petit cadeau.
    Salut la compagnie et à bientôt !
    CM

  2. lucabuster dit :

    Purée y sont malins sur WIKIBUSTER, j’suis certain qu’ils le font exprès, de me faire lambiner, avant de colorier en rose ces trois mots : WikiMerdia mon amour.
    Vous savez pourquoi y font ça ? Je vais vous le dire : ce sont de gros faignants (surtout WIKIBUSTER), et pendant que je les relance sans arrêt en mettant un peu d’activité sur le site ils en profitent pour tirer leur flemme. Ils se croient plus malins que moi ou quoi ? C’est pas possible ça… Dis WIKIBUSTER, t’en as pas un peu marre chez toi d’étudier tes faucons ? Tu crois pas que les vrais c… de wp ont eux aussi besoin de beaucoup de compassion ?
    NB : Y’en a qu’ont démissionné pour moins que ça…..

  3. lucabuster dit :

    Tu fais un sacré boulot Nico, merci. Mais apparemment il n’y a pas grand monde qui a les droits pour mettre un texte en couleur ici ? Pour la ptite histoire : quand notre ami à tous Wikibuster avait t abandonné notre premier site, vers 2012 ou 14, site qui était de plus en plus piraté par ces tarés de MerdiaPédia, j’avais cru qu’il avait complètement laissé tomber (toutes les mesures qu’il avait prises juste avant me l’avaient laissé penser). Comme j’étais admin, je m’étais alors amusé à m’entraîner à gérer un site, et pris au jeu j’avais carrément supprimé ses droits à WIKIBUSTER !! Sans scrupule aucun car je croyais vraiment qu’il avait tout laissé tomber, alors autant m’amuser et apprendre. J’ai ainsi appris pas mal de choses mais un jour je reçois un mail où il me dit que non il a pas laissé tomber. J’me suis fait engueuler purée ! Du coup je crois que plus jamais, même si je lui demandais très très gentiment, il ne me donnerait de droits supplémentaires – en plus il sait que je suis un peu tout fou parfois 🙂 😉 Je dois dire que ça m’arrange beaucoup car avec les droits d’admin, je m’imposais – avec plaisir ! – bcp de responsabilités et ça me donnait un boulot fou, tellement j’étais écoeuré par ttes les saloperies de wikipedia. Maintenant j’ai trop de boulot agréable à la campagne et je leur ai tellement pourri leur wikipoubelle (il suffisait de les imiter, mais en mieux) que j’en suis rassasié, j’ai fait ma part et bien davantage, et pour le plaisir. WIKIBUSTER m’avait fait un gros compliment qui m’avait réjoui. Maintenant je fais le mini-minimum wiki-utile quand ça m’amuse. De plus Nico est arrivé, alors…Voilà vous savez tout, ou presque. Bon dans tout ça les 3 mots sont tjrs pas en couleur. Wikibuster quand tu passeras par là, tu pourrais mettre ces trois mots en couleur ?
    P.-S. : Vous saviez pas que j’étais bavard ?

    Merci ! >
    MerdiaPédia mon amour

  4. Nicolas dit :

    Merci pour vos encouragements Luca 🙂

  5. lucabuster dit :

    Bonjour, je recopie ici ce que je viens d’ajouter sur « fermat2026 » :
    J’ai appris autant, avec ce constat, qu’en sept ans de pratique wikipédienne : pour l’encyclopédie participative en ligne wikipédia, demander l’avis d’un seul expert extérieur à wikipédia, ce serait reconnaître qu’un seul expert est plus fiable que toute la communauté des wikipédiens réunis. En un mot les experts sont tous des ignorants par rapport à Wikipédia, qui elle est toujours fiable. 

  6. fermat2026 dit :

    Toujours pas. Nicolas, tu peux mettre en rose ? Merci 😉

  7. fermat2026 dit :

    Zut y’a la couleur qu’est pas passée, j’ai pas du coller le HTML ? J’essaie à nouveau, pardon si ça marche pas
    MerdiaPédia mon amour

  8. fermat2026 dit :

    Nicolas, je te félicite pour ton courage sur WIKIBUSTER – en fait je ne crois pas que tu sois si courageux que ça – bon peut-être un peu quand même, mais pas tant que ça LOL
    et ce soit pour ton courage que j’aie à te féliciter (perso je suis assez faignant). Non, si je te félicite c’est parce que je devine que tu as trouvé une idée toute simple, que tu y as cru malgré justement qu’elle soit très simple, que muni de ce secret tu as mis au point la méthode pour la mettre en oeuvre – inutile de me dire que je me trompe, je ne pourrais pas te croire. Autre chose, à mon humble avis ton secret a un petit rapport avec Wikipédia… (et avec WIKIBUSTER bien sûr 😉 )
    Le pire dans tout ça c’est que le Nicolas, vous pouvez en êtres certains il est très content de lui, il s’éclate comme un malade, et ça c’est vraiment dégueulasse ! d’aimer faire du tort à la plus fiable, la plus merveilleuse, la plus honnête encyclopédie du monde, cette encyclopédie hyper-participative, très renommée, où tous les points de vue sont acceptés, même – et surtout – les plus merdiques, qui ont donné son nom à cet obscur objet du désir – nommons-le pour une fois : MerdiaPédia mon amour

    Luca

  9. Nicolas dit :

    merci! lien restaurés

  10. lucabuster dit :

    Quand MerdiaPédia refuse de citer, dans le corps de l’article du Dernier Théorème de Fermat, la plus grande spécialiste au monde de Pierre de Fermat, la mathématicienne et historienne des maths Catherine Goldstein, la Revue mensuelle de l’Association des anciens élèves et diplômés de l’École polytechnique, elle, accepte le lien vers mon site où je cite Catherine. Qui pourrait s’en étonner ? Même pas les bidochons wikipédiens, qui croient dur comme fer que MerdiaPédia est une Encyclopédie, et même plus fiable que les œuvres des plus grands experts. Pourrait-on s’attrister de voir combien la bêtise humaine a de beaux et très nombreux jours devant elle ? Quant à moi je sais depuis 2008 que MerdiaPédia n’est qu’une vaste poubelle, et surtout une tromperie universelle, et surtout surtout, que ça se sait de plus en plus. Alors, vivre et laisser mourir… mais à petit feu, comme punition :-). Eh oui il y a une justice croyez-moi les amis 🙂 🙂 Bonne journée !

  11. lucabuster dit :

    Selon Wikipedia Dupont affirme que Durand et Dubois prétendent que Monsieur Machin est fiable a 100 % puisqu’il a sa fiche sur Wikipédia LOL

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s