Un canular de plus 8 ans sur Wikipédia

par Brice (ce site 01/05/2017)

 

Connaissez-vous le philosophe André Maurin ? Voici ce qu’en disait poubellepédia il y a quelques temps:


André Maurin, né le 1er février 1908 à Toulouse et mort le 6 août 2012 à Albi, est un philosophe français.

Biographie

Après des études secondaires commencées à l’Abbaye-École de Sorèze et terminées au lycée Pierre-de-Fermat à Toulouse, André Maurin est reçu à l’agrégation de philosophie en 1930.

Il enseigne à Castres (19311933), puis à Albi (19341935), avant de devenir répétiteur à l’École normale supérieure (1935-1939). Mobilisé dans l’artillerie entre 1939 et 1940, il rejoint la France libre à Londres en juillet 1940 d’où il entreprend plusieurs voyages vers les États-Unis et l’Afrique du Nord, ainsi que des missions auprès des réseaux de Résistance de Toulouse, où il rencontre Raymond Badiou, futur maire de la ville. Après la Libération, il revient enseigner à Albi (19451948) puis en première supérieure au lycée Pierre-de-Fermat (1948-1951) où Raymond Badiou enseignera d’ailleurs lui aussi. Il devient ensuite professeur de philosophie à l’université de Toulouse (de 1951 à 1968), où il fonde les Presses universitaires de Toulouse. Pendant ces mêmes années, il a été détaché auprès de l’École nationale de la France d’outre-mer, où il se forge ses convictions en faveur de la décolonisation.

À part ses passages à Paris, Maurin passe sa vie dans la région de Toulouse.

Londres et la Résistance

C’est à Londres que Maurin fait ses premières rencontres politiques. Avec Charles de Gaulle, d’abord, qu’il ne côtoiera que très peu, puis surtout, en 1944, avec François Mitterrand.

C’est aussi durant cette période que Maurin vit physiquement son engagement aux côtés des réseaux de la Résistance de Toulouse, plus particulièrement du groupe de résistance 35e brigade MOI-FTP dont il assure les liaisons dangereuses avec Londres, avec le groupe Bertaux avec lequel il organise des parachutages de matériel de sabotage dans la Zone sud, et avec le réseau Brutus-Boyer, où il se lie d’amitié avec Gaston Defferre (connu dans le réseau sous le pseudonyme « lieutenant-colonel Danver »). Il est à Toulouse le 19 août 1944, jour de la libération de la ville.

La décolonisation

La loi-cadre Deferre du 23 juin 1956, qui prépare les élites de la France d’outre-mer aux indépendances, doit énormément à la proximité de son initiateur avec André Maurin. Ontologie du combat, paru seulement quatre années auparavant, pose en effet le principe du rôle des élites locales dans la lutte anticoloniale. C’est la naissance de ce qu’on nommera plus tard agency, concept imparfaitement traduit en français par philosophie de l’action.

Philosophie

Lors de son séjour à Londres, Maurin se lie avec Bertrand Russel et Ludwig Wittgenstein, qui contribuent à l’élaboration de sa philosophie de l’action. Maurin est sans doute, avec Maurice Merleau-Ponty et Paul Ricœur, un des philosophes de sa génération qui s’est le plus inspiré d’Edmund Husserl. Ontologie du combat peut en effet être compris par des esprits formés à cette pensée particulière comme une lecture husserlienne de la Résistance et plus généralement de l’engagement politique et armé.

Les relations avec la politique

La nature de la relation de Maurin avec la politique et avec les hommes politiques de la IVe République est dictée par les deux fidélités auxquelles il n’aura jamais failli : Toulouse et la philosophie. Ainsi en est-il de François Mitterrand, qui lui rendra souvent visite avant de devenir président de la République (il n’existe aucune trace de rencontre durant les deux septennats), mais dont Maurin ne voudra jamais se rapprocher formellement. Il en est différemment de Gaston Defferre, avec qui il partage l’appartenance au protestantisme et l’adhésion aux valeurs de Pierre Mendès France. Deferre tentera sans relâche de rapprocher Maurin de Mitterrand, très probablement à la demande de ce dernier. Maurin restera toujours méfiant vis-à-vis de ce monde politique parisien qu’il ne daignait considérer que par l’intermédiaire de Deferre.

Bibliographie

  • Maurin, « Philosophy of Action: a Christian Vision Of Liberation Struggle? », British Philosophy Quarterly, XXVII (3), 23-28, 1944.
  • Maurin, Ontologie du combat, Presses universitaires de Toulouse, 1952

Notes et références

[ndlr: cette section était vide avant la suppression]


Cela fait longtemps que j’avais suspecté quelque chose d’étrange concernant ce philosophe. Rien que la mention du décès. Il y était dit, de mémoire : « Il décède le 6 août 2012 au petit matin. Il ne laisse aucun héritier ». Où a-t-on vu ce genre de phrases s’agissant de personnes décédées récemment ? Ensuite, j’ai eu beau chercher, je n’ai rien trouvé. Vraiment très discret le monsieur… Aucun avis de décès trouvé dans la région toulousaine ou d’Albi. Aucune source, aucune mention nulle part. Pourtant, un philosophe qui aurait une certaine notoriété et qui décéderait à 104 ans, qui serait donc l’un des doyens de la ville, cela se remarquerait tout de même. Bref, un décès non sourcé, mais cela ne dérange pas les wikipédiens qui, il est bien connu, sont très respectueux des principes fondateurs (ironie pour ceux qui ne le comprendraient pas : il suffit de regarder le nombre d’articles sans aucune source pour s’en faire une idée).

Un certain Lucapiot avait lui aussi détecté quelque chose d’étrange, sans toutefois remettre en cause l’existence du monsieur (eh oui, il était loin de savoir quel degré de médiocrité avait atteint wikipédia). Il avait supprimé toute mention de décès en mentionnant qu’il n’y en n’avait aucune trace nulle part, avait ajouté une référence (la seule de l’article – oui, il n’y en avait aucune avant, comme d’habitude, et cela n’a dérangé aucun wikipédien bien entendu) et corrigé la date de naissance. (On se demande d’ailleurs comment cette référence pouvait exister, mais qu’importe.) Et depuis un an, ce très vieux canular était presque resté en l’état (apparemment, la mention du décès était réapparue entre-temps).

Le nom du monsieur serait en plus un pseudonyme, son vrai nom serait en fait Max Ernest Jean Marie Arthur Maurin (né en 1908, le … 9 juillet!) selon Wikidata. Bref, vraiment bizarre, ce qui n’avait (à moitié) pas échappé à Lucapiot. Je vois mal un type de cette époque, philosophe et non acteur ou écrivain, prendre un pseudonyme. Et les pseudos de la Résistance consistent rarement en un changement de prénom. Bref, cela saute aux yeux de toute personne qui a un cerveau, sans avoir besoin de s’appeler Einstein, Newton, Maxwell ou autres. Il faut vraiment être un wikipédien pour ne pas voir cela. Ce n’est que le 28 avril 2017 que cet article a été supprimé après avoir été proposé à la suppression une semaine plus tôt. Et ils ont eu besoin de lancer une consultation!

On notera que Lucapiot avait aussi supprimé la mention de décès pour Georges Lucas (l’acteur français, pas le réalisateur américain). Il avait été pour cela malmené par … Pro patria semper, aujourd’hui Nomen ad hoc, et avait claqué la porte après trois petits jours d’existence. En regardant l’historique, on comprend bien que cette mention de décès n’est qu’un vandalisme. Le monsieur existe bien cette fois, mais il n’y a de mention de décès nulle part. Et le contributeur qui l’avait introduite s’était auparavant amusé avec l’article, avant d’effacer ses vandalismes. Mais il avait laissé cette mention, très suspecte.

Voilà encore deux autres exemples. Comment faire confiance à ce site quand on sait cela ? Je ne me fatigue plus à faire des contributions créatives depuis plusieurs mois maintenant. Cela ne sert à rien. C’est une perte de temps et je n’en retire plus aucun plaisir. J’ai des dizaines de feuilles de suivi et ces abrutis ne voient rien. C’est amusant au début, mais lassant à la fin, de voir qu’ils ne détectent même pas un petit centième de ces contributions. Ah bien sûr, ce n’est pas sur Fillon ou Le Pen, donc cela n’intéresse personne. Je ne vais pas attendre cent ans qu’une seule petite correction arrive enfin sur une de mes nombreuses contributions. Finalement, tant mieux. Je n’ai plus besoin de me fatiguer : le meilleur moyen de pourrir ce site déjà pourri, c’est de laisser faire. ce que je ne suis d’ailleurs pas le premier à dire.

Juste pour rire, un autre canular (ou cas nullard, comme vous préférez) : Principes fondateurs de Wikipédia.

 

Annexes:

Dernière version de la fiche André Maurin avant suppression.

Dernière version de la page de discussion André Maurin avant suppression.

Historique des opérations sur la fiche André Maurin.

André Maurin : fiche WikiData (version 23/02/2016).

Publicités
Cet article a été publié dans canular. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

17 commentaires pour Un canular de plus 8 ans sur Wikipédia

  1. brice dit :

    Salut jbert.

    Je me demandais s’il fallait répondre. Mais, allez, je suis gentil, je vais quand-même le faire.

    Je te dirais donc : où sont les arguments ? Toujours la même rengaine maintes fois sortie par tes amis, l’éternel « conseil » d’aller consulter, etc. Cela vole très bas. Je vais bien et vois très bien, merci. Je te conseille d’ailleurs de regarder où se trouve vraiment la haine.

    Bonnes vacances jbert.

  2. Nicolas dit :

    Cher « J.B. »,

    Je ne m’évertue pas à voir le mal sur Wikipédia: je ne suis pas dupe et nous sommes nombreux dans ce cas. Wikipedia n’est pas une encyclopédie: c’est une régie publicitaire pour la Wikimedia Foundation et ses succursales, c’est un fanzine polymorphe surtout dédié aux sports, c’est un support pour publireportages écrits avec la complicité active ou passive de la « communauté », c’est aussi un réseau social où certains tuent le temps (parfois au détriment d’une recherche d’emploi). Qu’un lycéen puisse y trouver des informations de base sur Victor Hugo ou Molière pour la préparation d’un exposé est concevable et vous remarquerez que les statistiques de consultation suivent les rythmes scolaires. Dès qu’on s’éloigne de ces fiches populaires mais basiques, on tombe dans le brouillon, des fiches non-sourcées, le vide ou l’insignifiant (Naruto, One Piece, les résultats d’un club de basket de 3e zone etc): Shakespeare est battu à plate couture par Harry Potter, Proust par les Pokemons. Au lieu de donner accès à des savoirs, Wikipedia, paradoxalement, les enterre en entrant en compétition avec des vrais projets encyclopédiques qui, s’ils avaient disposé des quelques 300 millions de dollars amassés par la WMF depuis sa création, auraient abouti à un produit de bien plus haute tenue et tout aussi gratuit. Mais les coquins de la WMF et de ses succursales n’auraient pas pu s’attribuer de beaux salaires pour organiser des réunions aussi dispendieuses qu’inutiles … sauf pour les wikip(m)édiens-consultants-en-tout-genre qui facturent leurs « prestations de service » en euros ou en dollars.

    Les « croyants en Wikipedia » progressivement atteints par la lucidité sont légions; ils partent un jour sans rien dire ou (rarement) laissent un message d’adieu en forme de mise en garde. S’ils osent la critique un peu trop virulente du système ou, pire, s’attaquent frontalement à quelque diva du site, ils sont exclus après simulacre de « procès équitable ». Restent les croyants les plus acharnés qui s’isolent encore plus dans leur tour d’ivoire et refusent de prendre du recul. Vous êtes sans doute un de ceux-là.

    Ma démarche est objective en ce sens que je vais au-delà de la proclamation béate par les wikip(m)édiens de règles idéalisées et que je décortique le fonctionnement réel de Wikip(m)édia: les nombreux conflits d’intérêt, les publireportages, l’entrisme d’extrême droite etc. Vous voudriez que je reprenne le principe de Ainsi va Wikipédia, le blog de Hamelin qui distribuait les bons et mauvais points, à qui il aura fallu 3 ans de désintoxication pour 7 ans d’addiction et qui a fini par se taire, laissant la voie libre aux profiteurs en tout genre. Eh bien non, je ne prendrai pas cette voie et je continuerai à être le poil à gratter des wikip(m)édiens auto-satisfaits qui, tout en me critiquant vertement, viennent lire avec gourmandise mes enquêtes. J’attends avec une patience infinie les arguments qui viendraient anéantir tout ce que j’ai pu écrire … las, rien ne vient!

    Mais soit, comme déjà proposé à un de vos co-religionnaire par le passé: « Vous voulez publier ici un plaidoyer pro domo? Ce n’est pas vraiment l’objet du blog mais … chiche! Ici vous ne serez pas censuré. » Il vous suffit d’écrire en commentaire tout ce qui va bien sur Wikipédia en citant vos exemples et nous en ferons volontiers un article.

  3. jbert dit :

    Ca va bien Brice, pas trop aveuglé par ta haine ? Si on dirait. Allez, on respire, on prend un calmant et on va se soigner. Il n’y a pas mort d’homme.

    Quant à vous Nicolas, pourquoi vous évertuez-vous à ne voir que le mal sur Wikipédia. Et tout le bien, vous le passez sous silence. Ce n’est pas une démarche objective et cela vous décrédibilise.

  4. Et dire que Mr Jalley a été obligé de passer par la CNIL pour que sa page soit reconnue. Émile Jalley est le psychologue qui a le plus écrit. Il est en plus spécialiste de Freud, Henri Wallon et Jean Piaget entre autres. Il est aussi épistémologiste et d’obédience marxiste. Lucien Sève le cite également. Il a suivit longuement l’actualité de la guerre des psys depuis les années 90 comme on le constate aux éditions L’Harmattan. De ce fait, c’est une grosse référence de l’histoire de la psychologie, de la sociologie des institutions universitaires mais aussi en épistémologie. Il est aussi philosophe et sensible à la dialectique.

    Il a ainsi ouvert un article en 2011. Mais, il a été vivement rejeté puisqu’il n’y avait pas de source secondaire mais juste sa bibliographie et sa biographie. Suite à la découverte des œuvres de Monsieur Jalley, notamment par Henri Wallon, j’ai créé un page en 2105 sans savoir qu’il y eu précédemment une création avec une source ou deux. Mais, cela n’a pas été retenu puisque les sources sont considérées comme de première main. J’ai mis une source de seconde main que j’ai trouvé sur le net. Mais, cela ne fut pas suffisant, il fallait au gardien du temple au moins trois sources. L’article a été encore supprimé.

    J’ai ouvert un article sur wikirouge . L’administrateur m’a depuis m’a bloqué – sans prévenir – parce que j’ai été critique, sur facebook sur une page d’un ami en commun, envers les actions catastrophiques et la stratégie anti-humaniste des mouvements postmodernes (SOS-racisme, LBGT, PIR, CCIF, genders…etc). Comme wikipédia me qualifie de stalinien avec mes références à Marx et Alexandre Zinoviev, wikirouge m’a catégorisé probablement parmi l’homophobe, d’islamophobie, d’essentialisme, de racisme … comme je l’ai noté dans ses modifications sur la page d’accueil.

    Le totalitarisme est dans toutes les sphères communautaires (forum, wiki, réseaux sociaux … etc) . Ça ne supporte pas les critiques sur leurs esprits d’autant plus critiques.

    J’ai aussi ouvert un page wikiquote Émile Jalley. On m’a aussi éliminé de wikiquote parce que j’ai mis une citation de sur la page « le massacre de Katyn » qui n’a pas plus au gardien du temple de la page sur wikipédia : « Les fouilles de Volodymyr-Volynskyï ont détruit la « version officielle » du massacre de Katyn. » (In Le massacre de Katyń (2013), Grover Furr, éd. Delga, 2015, p. 55). Ça faisait des années que la page était ouverte avec une citation de Domenico Losurdo (Le révisionnisme en histoire – problèmes et mythes (1998 (italie)), Domenico Losurdo, éd. Albin Michel, 2006, partie 5_ Tradition coloniale, guerre totale et génocide, chap. 11_ Guerre civile internationale et massacre de Katyń, p. 265). Mais, comme j’ai fait le lien avec la page wikipédia, le chien de garde s’en est affolé et à conduit une chasse à l’hérésie. Ça m’a illico exterminé sans grand procès. Et, il y eu méfiance envers mes contributions passées.

    Or, voici tous mes crimes : http://regard-scientifique.monsite-orange.fr/page-58b359dbb0953.html

    En 2017, J’ai donc été surpris de voir l’article Émile Jalley ouvert. Dans ses différents livres, il est vivement critique envers wikipédia et les pseudos qui l’ont mal-évalué. C’est tout récemment sur la page discussion de wikipédia que j’ai découvert qu’il avait envoyé une lettre à la CNIL. Bien sûr, un pseudo-patrouilleur s’en est moqué : « M. Émile Jalley n’avait pas aimé la suppression antérieure de son article. Morceaux choisis ». Envers cette attaque du gardien caché sous IP, il y eu une réponse d’un spectre.

    Cette médisance et les préjugés par incompétence ou ignorance qui se reproduisent en permanence sur wikipédia est ainsi dû à l’idéologie hégémonique de la société qui conditionnent les administrateurs et patrouilleurs.

    C’est aussi ce que l’on constate sur l’article « méthode globale » que j’ai pas mal touché depuis 2015/2016 , copier-coller sur wikirouge et continuer à le compléter sur regard-scientifique. En 2006 au moment de Gille de Robien qui avait relancé la polémique contre la méthode globale, il y avait une mise en cause de Mme Charmeux et M Foucambert. Or, leurs noms ont perduré comme tel jusqu’à aujourd’hui en 2017. Mes ajouts ont cependant annihilé les propos des anti-méthodes globales. Et comme par hasard, Éveline Charmeux et Jean Foucambert qui ont été pointé du doigt pendant 10 ans ne sont plus considéré comme de notoriété en 2017. Dans la discussion, le patrouilleur qui les a supprimé de l’article se défend de toute défense de point de vue. … Mais bon, c’est encore un cas d’école chez wikipédia.

    Et à côté de ces chasses conscientes et inconscientes de personne de notoriété par la sphère wikipédienne, ça va soutenir des arnaques parce qu’elles rentrent parfaitement dans le cadre administratif de wikipédia.

    Pour être accepté sur wikipédia, Il ne suffit pas d’écrire la vérité quand bien même sourcé de second main. Il suffit que la forme respecte les règles de l’administration et que le fond soit en adéquation avec les préjugés des membres de la communauté.

    S.L.

  5. Ping : Un canular pseudo-scientifique de plus de 6 ans sur Wikipédia | Wikibuster : Les dessous de Wikipédia

  6. Nicolas dit :

    Wikipédia n’est pas une encyclopédie: c’est à la fois un jeu, un club social pour personnes désocialisées (ou à la limite), un fanzine, une coquille pour des publireportages et surtout un attrape-sous pour la Wikimedia Foundation (300 millions $ récoltés à ce jour). Les vraies encyclopédies en ligne sont par exemple Universalis ou Britannica qui elles traitent de sujets vraiments encyclopédique et sont écrites par des experts dans leur domaine et qui ont coûté bien moins cher que Wikipedia. 🙂

  7. infos dit :

    Une autre encyclopédie en ligne comme wikipedia: https://wikimonde.com/

  8. Nicolas dit :

    Je suis ces développements depuis quelques jours et l’article (ou les articles?) est en cours de rédaction. Tout cela est extrêmement drôle et confirme les indices que nous avions glânés ci et là depuis des années. Mais ce ne sera pas le rideau final pour Wikimédia France ni pour Wikipédia … Le trésor de guerre peut encore leur permettre des années de duperies. De toute manière, l’utilisateur lambda n’en saura rien et les dons des naïfs continueront à affluer. La corruption pourra donc s’épanouir encore des années.

  9. Visiteur du dimanche dit :

    Je vous laisse écrire un article là-dessus. Mais c’est vraiment too much 🙂
    * https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Le_Bistro/8_juin_2017#Et_pendant_ce_temps-l.C3.A0.E2.80.A6

  10. brice dit :

    Bonjour Valls (désolé, pas pu résister, comme dirait le wikipédien blasé Toto du 74).

    Mon argumentation n’est pas documentée ? Là, je ne comprends pas. Il y a pourtant tous les liens nécessaires concernant ce canular d’André Maurin. Nicolas a d’ailleurs rajouté des liens, ce dont je le remercie. Les cas de Jean Fabre et Léophanès (qui a valu un blocage de l’IP du Monde parce que les admins de wikipédia (pas de majuscule, cela se mérite) ne supportent pas la critique de leur secte, critiques qu’ils savent fondées mais dont ils savent aussi pertinemment qu’ils sont incompétents pour remédier aux problèmes soulevés et préfèrent « tuer le messager ») sont aussi parfaitement documentés.
    Que vous faut-il de plus, Manuel ?

    Vous voulez connaître mon histoire personnelle ? Je vais vous dire : on s’en fout un peu. Je ne voudrais pas laisser le plaisir aux mafieux de bloquer mon compte (certes inactif depuis longtemps et qui ne reviendra pas de sitôt) pour accomplir leur basse vengeance. Mon histoire ne m’a servi qu’à me rendre compte qu’il y avait quelque chose qui n’allait pas sur le site, qu’il me semblait y avoir « tromperie sur la marchandise ». Comme certainement pour toutes les personnes qui viennent témoigner ici, mon expérience n’a été que le révélateur. Après avoir été lassé de batailler, je suis parti sans rien dire, et à jamais. J’étais passé à autre chose, car j’ai un boulot moi (pas comme les Cormier, Esprit Fugace et consorts). Mais je n’avais pas oublié. Quand j’ai eu un temps, je me suis penché sur le fonctionnement de wikipédia. Et j’ai découvert ses sombres dessous. Ainsi que Wikibuster. Depuis, je lis ses articles, quand j’ai le temps, avec un plaisir mêlé d’un peu de consternation devant la révélation de la bassesse toujours plus poussée des wikipédiens. Et, quand j’ai le temps, je m’amuse à aller voir par moi-même ce qui se passe là-bas. Voilà, il n’y a pas autre chose à savoir sur moi. Les faits parlent d’eux-mêmes concernant wikipédia, pas besoin d’en savoir plus sur les « messagers ».

    Revenons-en à André Maurin.
    Je tiens d’abord à remercier Nicolas de m’avoir indirectement fait découvrir une fonction très intéressante de Google, que je ne connaissais pas : le cache. Je me suis renseigné et ai découvert qu’il était très simple d’y accéder. Pour ceux qui ne le sauraient pas, il suffit de taper « cache: » suivi de l’url de la page. Hélas, il ne faut pas trop tarder, pour André Maurin, ce n’est déjà plus accessible. Mais il y a heureusement les sauvegardes effectuées par Nicolas.

    Il est dommage que l’historique ne soit pas accessible par cette fonction. Il était assez savoureux. Si j’avais su qu’il allait être supprimé, j’aurais fait des captures d’écran de quelques diffs très intéressants. Je n’ai même pas pensé à regarder qui était le créateur de l’article, ni qui avait rajouté la mention de décès, assez « originale ». Impossible donc, de savoir si c’était la même personne ou non. Mais je suppose que oui.

    Cependant, en allant fouiller dans l’historique de Gaston Defferre, j’ai trouvé ce diff : [ https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Gaston_Defferre&diff=32769152&oldid=32701564 ]. Notre facétieux créateur serait donc 213.190.76.3.

    La première fois que je suis tombé sur cet article, il ressemblait à ça : [ http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/Andr%C3%A9%20Maurin/fr-fr/ ]. Né un 29 février, c’est déjà rare, mais passons encore que cela soit passé inaperçu. Puis, en octobre 2012, je vois que le prétendu monsieur est décédé. Une mention de décès rajoutée le jour même. Par une connaissance ou quelqu’un de bien informé ? Mystère. Aucun bandeau mort récente n’avait été apposé. La mention était des plus bizarres. De mémoire, « il décède le 6 août 2012 dans au [oui, il y avait un mot de trop] petit matin à Albi. Il ne laisse aucun héritier ». Aucune source, rien trouvé sur Gogol, pas d’avis de décès. Rien. Puis en mai 2014, quelques contributeurs avaient fait des manips bizarres sur l’article, arrangé, rajouté un bandeau mort récente, aussitôt supprimé (maladresse sûrement). Toujours pas de remise en cause. Jusqu’à l’intervention de Lucapiot, décrite ci-dessus, qui avait remarqué des choses bizarres (en plus des éléments Wikidata troublants), sans toutefois remettre en cause la véracité de la biographie. Suppression d’une mention de décès non sourcée, ajout d’une source (la seule car il n’y en n’avait aucune avant !), correction de la date de naissance. Comment cette source, aujourd’hui disparue, existait-elle ? Mystère. Sûrement pas fiable. Malheureusement, je n’ai plus suivi l’article jusqu’à la découverte de sa suppression. Je ne peux que déduire des éléments restants la fin du parcours de cet article. Visiblement, si la date de naissance n’a pas été rétablie au 29 février et le nom Wikidata « Ernest Jean Marie Arthur Maurin » n’a pas été rétabli non plus, la source donnée par Lucapiot avait été remplacée par la source en danois de Passoa15 (rajoutée donc au moins 7 ans après la création de l’article et non 5) et la mention de décès rétablie. Puis la source de Passoa15 supprimée après qu’ils se sont aperçus de la référence circulaire. De nouveau aucune source, avant suppression.

    Vraiment savoureux tout cela. En tous cas, à mon goût. Tout s’explique clairement maintenant. Il fallait absolument faire décéder le monsieur. Parce que, 104 ans, cela commence à faire beaucoup, et pourrait intriguer. Mais en le faisant décéder après coup, la suspicion est atténuée. Pas de bandeau cependant, afin de ne pas attirer l’attention. Une biographie bien construite, plausible pour qui ne fouille pas, sur un monsieur à l’apparence discrète et austère, et le tour est joué. Vraiment bien joué, le créateur. J’avais même vu qu’il avait mis une photo censée représenter le monsieur en 1936, d’après le titre. Mais elle n’était pas passée ou avait été supprimée sur Commons, et avait donc été supprimée de l’article. A qui correspondait cette photo ? Mystère. Mais cela rend encore plus crédible l’affaire. Bravo le créateur. Moi, cela me fait bien rire, car la médiocrité wikipédienne est ici étalée au grand jour. Certes, moi aussi, je ne vais pas le cacher, je me suis laisser berner la première fois, mais j’ai vite vu que quelque chose clochait. Je me posais déjà des questions avant le prétendu décès, mais après, tout était clair. Et l’est devenu de plus en plus jusqu’au dénouement. Eux qui n’ont rien d’autre à faire que de suivre les articles et passer leur vie à jouer à Wikipédia (ce qui n’est pas mon cas), auraient dû le voir rapidement. Mais non. C’est vrai qu’il faut faire marcher leur cervelle. Ce n’est pas la même chose que de répéter mécaniquement un discours préformaté concernant les blocages ou d’appuyer sur le bouton « blocage ». Ils ne savent faire que cela. Des bots pourraient en faire autant.

    @ Nicolas.
    « À quand une fiche pour chaque épisode de Louis la brocante? »

    Cela serait bien entendu incongru, mais pas moins mérité que les fiches sur les Nabilla, Zahia ou autres starlettes, Simpson, Pokémon, footballeurs, etc.

    « Tiens, en passant, un wikipétain pourrait-il nous expliquer en quoi Victor Lanoux procède de la « culture juive et du judaïsme« ? Il jouait en yiddish? Il était un kabbaliste reconnu? Un grand rabbin? »

    Cela a été supprimé par Guil2027, qui est, si je ne me trompe pas, un fidèle lecteur de Wikibuster. Et oui, ne comptons pas sur les Cormier & Co. pour surveiller ce genre de choses. Cela ne les intéresse pas, car il n’y a rien à en tirer pour leur gloriole personnelle ou leur propagande FN.

    D’ailleurs, il a fallu que ce pauvre Victor Lanoux décède pour avoir droit à un article ressemblant un peu à quelque chose. Pourtant, même sans les information apparues dans les notices nécrologiques, il y avait déjà de quoi faire quelque chose. Mais non. Alors qu’il ne manque pas un détail sur les fiches des starlettes, footballeurs ou politiques FN (merci Nomen ad hoc).

     » Ainsi, un encyclopétant qui participe au bal des ripous depuis plus de 10 ans a commis il y a plus d’un mois un beau gros vandalisme (une violation de copyright) passé totalement inaperçu jusqu’à ce jour … car il est lui-même patrouilleur assidu! Ce forfait accompli, il n’aura aucune honte à aller reprocher à un novice d’insérer un copyvio et j’imagine qu’il arrive encore à se regarder dans le miroir. Nous en reparlerons mais, pour l’instant, je vous laisse macérer dans votre jeu de rôle aux pseudo-masques multiples. »

    Comme les politiques, faites ce que je dis, pas ce que je fais.

    Wikipédia, le monde de la médiocratie.

  11. Nicolas dit :

    Bonjour Manuel, Paulo, Lebob, Pierrot le fou etc.

    Il n’y a aucun contrôle « rigoureux » d’aucune fiche sur wikipedia.org et aucune volonté qu’il y en aie : l’essentiel c’est de couvrir n’importe quel sujet pour drainer le lectorat apporté sur un plateau par Google et éliminer les joueurs « trop rigoureux ». Les organes de contrôle sont essentiellement orientés vers la répression et pas du tout vers la qualité rédactionnelle supposée être l’objectif. Tout cela pour que la machine à sous Wikimedia puisse continuer à collecter des dons chez les gogos (on approche les 300 millions de dollar) et que les pourripédiens puissent continuer à vendre leurs services de publi-reportage.

    Cordialement.

  12. manuel dit :

    Bonjour
    Je confirme qu’un contributeur autopatrolled peut écrire ce qu’il veut, et même faire labelliser des c… pourvu qu’il soit connu comme proposant régulier d’articles à labelliser (ce qui pose la question de la rigueur du contrôle des articles, quand les ouvrages mentionnés en bibliographie sont compliqués à trouver)

    Ce que mentionne Brice n’est pas documenté ; or, si ce qu’il décrit de son passage sur wp est exact, il doit y avoir des diffs quelque part (ou la mention de diffs effacés, dans le cas contraire). ce manque de sources précises constitue une lacune pour l’argumentation de Brice.

    Je vous salue.

  13. brice dit :

    Mon cher ké-ké, un peu d’humour, je veux bien (cela manque sur Wikipoubelle, n’est-ce pas ?), mais il ne faut pas en abuser non plus. Le premier avril est passé depuis un mois et demi et les élections sont aussi passées (bon, d’accord, il y a encore les législatives). La récréation est terminée, on redevient sérieux (je n’ai pas dit psycho-rigides).

    Vous ne semblez même pas vous rendre compte du ridicule et de la vacuité de vos propos. Vous ne semblez même pas non plus vous rendre compte qu’il décrivent votre idéal wikipédien, qui n’est rien d’autre que ce que wikipédia (pas de majuscule pour ce truc) devrait être en théorie, mais qui ne correspond AUCUNEMENT à la réalité, en particulier quand vous dites que wikipédia est là pour être bâtie par tous. Oui, par tous, à condition que la majorité sans pouvoir fasse comme les tout-puissants Cormier & consorts le désirent. Vous n’avez visiblement pas lu un seul billet du présent blog. Allez-y, faites-le. Partez, si vous le souhaitez, du principe que nous sommes un complot anti-wikipédia, des aigris, des fous, des Illuminati, tout ce que vous voulez. Mais restez de bonne foi et gardez votre honnêteté. Vérifiez par vous-même. Ce ne sont pas des élucubrations qui sont balancées par vengeance, mais des analyses détaillées, aussi bien du point de vue psychologique (il y en a à dire sur la psychologie tordue de ces mafieux) que purement factuel. Tous les billets de Nicolas, en particulier, sont scrupuleusement référencés. Après, si vous trouvez encore à redire, allez-y, mais argumentez par pitié. J’espère que vous savez faire au moins. Parce que ce n’est pas donné à tous les wikipédiens. Insulte ? Non, simple constat (votre ami le catcheur Sismarinho – pas sûr de l’orthographe – par exemple). Les attaques personnelles, c’est inutile. Ici, pas de malades de la gâchette comme Hégésippe Cormier pour vous « flinguer », mais cela ne fait pas avancer le débat pour autant. Et ne nous atteint plus depuis longtemps.

    Je devrais être selon vous déshonoré de n’avoir rien dit ? Eh bien désolé, mais je ne le suis nullement. J’ai contribué pendant plusieurs années avec la volonté d’être un encyclopédiste à ma petite échelle, croyant participer à l’élaboration d’une encyclopédie comme était (et est toujours) mensongèrement « vendue » wikipédia (de la même façon qu’un certain Fillon récemment, dès qu’on enlève l’emballage, …). Bon, soyons modestes. Je connais mes limites. Ma volonté de contribuer de façon encyclopédique se bornait à chercher les informations pertinentes sur des sujets pertinents, basées sur des sources fiables. Pour cela, il suffit d’être armé d’un esprit critique (pas donné à tous les wikipédiens, certes). Parce que, pour moi, n’importe quel clampin ne peut pas s’improviser encyclopédiste. Ce qui n’est pas une raison pour se contenter de faire du pillage pur et simple. Et soyons modestes encore une fois. Quand je dis que j’ai contribué pendant plusieurs années, c’était en « pointillés » très « espacés », parce que, contrairement aux Hégésippe Cormier, Nomen ad hoc, Jean-Jacques Georges & Cie, moi, j’ai une vie et un boulot et ne passais pas mon temps à faire mu muse sur égoûtpédia.
    Mes contributions ne portaient pas sur des sujets polémiques. Les Nomen ad hoc, Hégésippe Cormier et autres énergumènes n’avaient aucun souci à se faire pour leur transformation de l' »encyclopédie » en FN-pédia. MALGRÉ CELA, j’ai été importuné par des allumés qui croyaient détenir la vérité et se sont érigés en gardiens d’articles (vous savez, ceux qui n’appartiennent à personne, ou plutôt à tout le monde…). Et ce, à plusieurs reprises. C’est là que j’ai commencé à comprendre ce qu’était ce site. Bien évidemment, aucun soutien de la part des Cormier et de quelques autres administrateurs-voyous. Au contraire. J’ai donc claqué la porte sans rien dire. J’ai eu d’autres choses plus intéressantes et importantes à faire. Puis je suis revenu l’année dernière sous IP uniquement pour contester des administrateurs qui n’ont clairement pas leur place à ce poste (bon, en théorie, parce qu’en réalité, ils ont parfaitement leur place dans la mafia qu’est wikipédia). Bien évidemment, l’on m’a envoyé promener. Je m’y attendais. J’ai définitivement compris ce jour-là, ce que j’avais déjà senti depuis longtemps : pourripédia est une mafia virtuelle.
    C’est depuis ce temps que je participe très sporadiquement à dénoncer ce mensonge éhonté que constitue wikipédia, sur le présent site dont les « animateurs » principaux ont déjà fait un remarquable travail (en ce moment, c’est Nicolas qui s’y colle, et ses billets sont irréfutables, à moins d’être équipé d’une bonne dose de mauvaise foi).
    Alors vous voyez, mon cher Kévin, j’ai cru à la propagande moi aussi, j’ai été naïf, j’ai participé, j’ai voulu apporter ma modeste pierre à l’élaboration d’une encyclopédie, et me suis fait traiter comme un malpropre pour avoir froissé certains égos surdimensionnés. Vous croyez qu’après cela, j’allais encore les aider, afin de leur apporter encore des matériaux pour continuer à élaborer leur façade d’apparence respectable cachant toutes les immondices ? Vous rêvez mon cher ! Cela permet tout simplement de montrer concrètement ce qu’est réellement wikipédia. Et oui, ils sont bel et bien cons ces wikipédiens, ne vous en déplaise Kévin. Ils viennent encore une fois de le prouver (bien sûr, la majorité des contributeurs sont respectables, mais c’est la minorité nuisible et hyperactive qui bâtit wikipédia, les autres ayant peu d’influence).

    Quant à mon absence de certitude qu’il s’agissait d’un canular avant qu’il ne soit supprimé, vous avez un peu raison, je le reconnais. Mais j’ai une bonne excuse : je ne m’étais pas penché sérieusement dessus après avoir eu un doute (je le répète, j’ai une vie moi). Quand j’ai décidé de le faire, je n’ai pratiquement plus eu aucun doute. Je ne pouvais certes pas me prononcer sur l’existence ou non d’un dénommé André Maurin né à Toulouse en février 1908, le 1er ou le 29. Mais je pouvais faire quelques déductions élémentaires que tout wikipédien aurait pu faire s’il ne passait pas son temps à surveiller les articles de politique (en particulier FN), élaborer des fiches hautement enrichissantes comme celles sur Nabilla, Zahia, les Pokémon, les Simpson, les footballeurs ou autres sportifs, et toute la sphère « people » en général. Premièrement, un décès d’une personnalité avec une certaine notoriété, qui plus est à 104 ans, passe rarement inaperçu, même s’il ne fait pas forcément les unes des journaux. Deuxièmement, AUCUNE source dans l’article et rien sur Internet (certes, cela ne fait pas tout, mais quand-même un peu) et surtout AUCUNE TRACE DE SON PRÉTENDU LIVRE. Alors qu’il n’était pas censé s’agir d’un livre écrit par un écrivain local mais d’une publication de nature quasi-universitaire. Ces deux éléments sont suffisants pour mettre la puce à l’oreille de toute personne possédant un esprit critique. Cela ne démontre certes pas qu’il n’a pas existé un dénommé André Maurin né à Toulouse en février 1908 (le 1er ou le 29, qu’importe) et mort à Albi le 6 août 2012 à 104 ans, mais cela démontre en tous cas que même si ce monsieur a existé (ce qui ne semble même pas être le cas si j’en crois la PàS), il n’a certainement pas été philosophe, en tous cas pas avec la notoriété que lui prête l’article. Cela démontre également que toute la biographie est très probablement bidon (des rencontres avec Defferre et Mitterrand et on ne trouve aucune source ? Non mais oh!) et surtout, le gros morceau, que l' »oeuvre » principale de sa vie n’existe tout simplement pas. Et cela, c’est une certitude. Cela fait beaucoup pour un seul article, vous ne trouvez pas ? Sans parler de la mention du décès « sortant vraiment de l’ordinaire »…

    Les contributions créatives ? C’est tout simplement contribuer à wikipédia telle qu’elle est, et non telle qu’elle prétend et devrait être. Oui, cela fait mal quand on le dit à mots découverts et sans manipulation. Mais WIKIPÉDIA EST UN VANDALISME A ELLE TOUTE SEULE.

    Quant à me regarder dans la glace, sans me vanter, ça va, cela n’est pas désagréable. Je connais des Fillon, Valls ou autres politiciens qui devraient avoir bien plus honte que moi. Je connais aussi des Cormier et Cie qui devraient aussi avoir envie de vomir en voyant leur reflet. Mais il faudrait pour cela qu’ils sachent ce que signifie le sens de l’honneur. Or, ce n’est pas le cas.

    Bonne continuation à vous Kévin. Amusez-vous bien avec vos amis Cormier, Esprit Fugace, Nomen ad hoc, Jean-Jacques Georges, Akéron, Do not follow et autres zozos.

  14. Nicolas dit :

    « Kévin »… Trop drôle 😉

    C’est aux encyclopétants 2.0 qu’il faut demander de relire les textes qu’ils valident. Celui sur André Maurin a été marque comme « relu » 24 fois (je n’ai pas compté les bots) et par deux administrateurs. Ils n’ont pas voulu voir qu’il y avait 0 source sauf Passoa15 qui s’est évertué à en trouver une (une seule) cinq ans (!) après la rédaction initiale et d’admettre aujourd’hui la référence circulaire: « la source que j’avais trouvée en danois n’était qu’une traduction de l’article WP ». Est-ce un hasard si cette fiche et celle créée par Passeur de Sciences concernent la philosophie, domaine bien pauvre dans le jeu Wikipédia où les participants les plus accros brillent par leur incompétence en la matière?

    Par contre, vous êtes très bons pour rédiger et fliquer les fiches des starlettes de la télé-réalité ou pour détailler chaque épisode des Simpson ad nauseam. Dans la course aux millions de fiches, tout est bon à prendre. À quand une fiche pour chaque épisode de Louis la brocante? Tiens, en passant, un wikipétain pourrait-il nous expliquer en quoi Victor Lanoux procède de la « culture juive et du judaïsme« ? Il jouait en yiddish? Il était un kabbaliste reconnu? Un grand rabbin?

    Le principe du site Wikipédia c’est que n’importe qui peu publier n’importe quoi et que lorsqu’on a atteint un certain niveau dans le jeu, plus personne ne fait attention à ce que vous faites. Ainsi, un encyclopétant qui participe au bal des ripous depuis plus de 10 ans a commis il y a plus d’un mois un beau gros vandalisme (une violation de copyright) passé totalement inaperçu jusqu’à ce jour … car il est lui-même patrouilleur assidu! Ce forfait accompli, il n’aura aucune honte à aller reprocher à un novice d’insérer un copyvio et j’imagine qu’il arrive encore à se regarder dans le miroir. Nous en reparlerons mais, pour l’instant, je vous laisse macérer dans votre jeu de rôle aux pseudo-masques multiples 😀 😀 😀

  15. Kévin dit :

    Mon cher bri-brice, vous aviez repéré ce canular depuis longtemps et vous n’avez rien dit ? Cela ne vous honore pas. Le principe même de Wikipédia est de le bâtir tous ensemble. Un peu trop facile de se taire et de dire, une fois la supercherie découverte, « eh bien, c’est pas trop tôt, qu’est-ce qu’ils sont cons ces wikipédiens! ». Je soupçonne que vous n’étiez pas vraiment sûr que ce soit un canular. Maintenant que vous en avez la confirmation, vous en étiez sûr, évidemment. On vous croit. Moi aussi, j’ai tout vu après coup. Facile.

    Quant à vos « contributions créatives », c’est vraiment d’une bêtise sans nom. Du vandalisme tout simplement.

    Et vous arrivez encore à vous regarder dans une glace ? Vous n’avez pas honte ?

  16. Nicolas dit :

    La seule chose que la police wikipédienne (patrouilleurs + admin) est capable de faire: reverter des ajouts simples, bloquer ceux qui ne pensent pas de la même façon qu’eux ou qui posent trop de questions « impertinentes ». Ces canulars prouvent simplement que les soi-disant principes de validation et de relecture des wikipédiens est un mythe et que le plafond de leurs compétences est très vite atteint. S’ils étaient aussi scrupuleux qu’ils l’affirment sur les sources, ces canulars n’auraient pas tenu 24h.

    Lu sur le Bistro au sujet de l’avenir de Wikipédia:
    « D’après ce que je crois avoir compris la qualité des articles est secondaire. Ce qui compte c’est :
    1) la participation de tous, et surtout des « minorités » au projet, participer est vu comme une valeur en soi (ils n’ont pas forcément tort sur cela);
    2) pour être respecté actuellement, il faut faire surtout du chiffre d’où nécessité d’avoir de nombreux articles et de nombreux lecteurs (en filigrane pensez que nous dépendons beaucoup des moteurs de recherche);
    3) La qualité doit être suffisante au grand nombre de nos lecteurs. Ici je voudrais développer car la « qualité » pose de nombreux problèmes. a) Les experts sont souvent partagés, d’où aborder la notion de qualité s’avère plus complexe qu’on ne peut l’imaginer; b) La qualité est vue par certains comme du jargon ce qui ne correspond absolument pas aux besoins de nos lecteurs; c) quand on fait de la qualité on standardise et on normalise beaucoup, or depuis longtemps je me demande si une telle démarche correspond aux besoins de nous lecteurs; d) en plus du (c) se pose la question de savoir si réellement nous avons besoin de la même qualité partout. A mon sens vous avez une démarche trop bottom down du « sachant  » à celui qui a besoin de savoir. Je pense qu’il nous faut une démarche plus orientée lecteur même si nous devons veiller à la qualité. Un autre problème se pose. Dans une démarche bottom down, la diversité des points de vue est plus limitée que dans la démarche actuelle.–Fuucx (discuter) 12 mai 2017 à 20:29 (CEST) »

    Tout est dit!

    Pendant ce temps … les publi-reportages pullulent, le jouet rapporte du fric à la Wikimedia Foundation et aux sociétés de relations publiques qui ont très bien compris comment jouer à Wikipédia.

  17. Manuel dit :

    Un de plus… que fait la police?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s