Wikipédia, comment ça marche ?

Nous sommes de plus en plus suivis même si Alexa continue de nous évaluer nettement en dessous de la pseudo-encyclopédie en termes d’audience et il arrive que des journalistes nous contactent pour se documenter. La dernière fois le journaliste nous a gentiment prévenu qu’il orientait finalement son sujet dans une nouvelle direction aussi le topo que nous avions fourni n’était pas directement utilisé. Qu’à cela ne tienne, pour que cela serve à tous (« partage, partage, éternellement ») nous le reproduisons ici, chacun appréciera si nous faisons de la propagande ou de l’information.


Bonsoir,

On ne peut pas comprendre qui dirige Wikipédia sans connaitre un peu de son histoire.

« Qui modère/corrige les articles ? Comment ? »

Cette question n’a pas eu la même réponse au cours des années et il est vraisemblable que ça évolue encore. On constate cependant un lent mais inexorable glissement vers un contrôle du contenu toujours plus serré et même assumé par les animateurs du site.

Au départ, pour des raisons de séduction, de marketing, les fondateurs du site ont affirmé une égalité de tous les participants, la possibilité d’aborder tous les sujets, de présenter tous les points de vue et même à égalité de traitement. Aujourd’hui on est loin de ces beaux principes.

Florence DEVOUARD (ex-présidente de Wikimedia Foundation) relate dans Les nouvelles superpuissances (Daniel ICHBIAH, Éditions First 2013) que dès les premiers temps des conflits d’édition insolubles sont apparus. Larry SANGER (co-fondateur de Wikipedia) a mis les pieds dans le plat mais Jimmy WALES a tranché pour ne pas agir. Un choix libertarien peut-être mais surtout pragmatique car le succès de Wikipédia a été rapide. SANGER a claqué la porte et a affirmé « Wikipédia est dirigé par une bande« . J. WALES quant à lui a affirmé bien plus tard « qu’il faisait davantage confiance à un petit groupe de contributeurs très motivés pour assurer le succès du site« .

L’épisode précédent est intéressant car il a fallu ensuite des années à de nombreuses personnes (dont moi-même en 2009) pour percevoir cette réalité de Wikipédia et aujourd’hui encore les lecteurs, les donateurs et même de nombreux contributeurs sont loin d’en être conscients. Celui qui découvre la réalité de la gestion interne de Wikipédia a l’impression qu’il y a eu une trahison des principes originels, mais il n’en est rien le concept de Wikipédia est opportuniste et mensonger depuis le début.

Alors comment ça marche ?

On considère que, pendant les premières années, les contributeurs de Wikipédia étaient très occupés à remplir l’immense vide et certains n’ont même jamais croisé un administrateur du site. Les administrateurs à cette époque n’avaient aucun droit à titre individuel et surtout pas le pouvoir qu’ils ont aujourd’hui. Ils aimaient se définir comme des « balayeurs » au service de la « communauté », ils appliquaient les décisions prises collectivement et avaient l’interdiction d’intervenir sur le contenu du site. Pour gérer les conflits d’édition on avait créé les « wikipompiers« , censés jouer un rôle de médiateurs.

Les administrateurs regroupés ont fini par instituer une sorte de tribunal décidant du sort des contributeurs problématiques. Un administrateur excluait un contributeur après de longues discussions collectives et autres sanctions intermédiaires. Avec le temps ils ont pu étendre leurs pouvoirs pour la simple raison qu’ils n’avaient aucun compte à rendre à personne, qu’ils étaient élus à vie et enfin que les responsables de Wikimedia ont toujours refusé de s’impliquer. Avec la multiplication du nombre d’articles et de contributeurs a augmenté la pression due aux conflits d’édition, les wikipompiers ont montré leurs limites et les administrateurs en ont profité pour faire voter la suppression de ce « corps » sans le remplacer. En conséquence on a pu voir (en 2009) un administrateur débarquer sur la page de discussion d’un article avec ce commentaire cynique : « J’arrive ici par le salon de médiation mais plutôt comme administrateur si vous voyez ce que je veux dire. » (Hervé Tigier aka TigH).

Alors comment ça marche ?

Entre 2006 et 2009 un certain nombre de contributeurs très impliqués ont commencé à surveiller les articles (leur travail) au point de considérer qu’ils en étaient les protecteurs, puis les propriétaires. Les points de vue qui ont émergé ont évacué les autres points de vues, qui ont fini par être interdits de fait. Afin de maintenir une certaine stabilité il s’est mis en place un système de copinage visant à tenir à distance les malchanceux, les administrateurs n’avaient pas le droit d’intervenir aussi la méthode consistait à provoquer des querelles, un administrateur ami apparaissait comme par hasard, moralisait en priorité le contributeur cible, le sanctionnait légèrement au moindre écart de langage, celui-ci se révoltait et finissait harcelé par une meute d’administrateurs complices, puis banni.

Pour illustrer l’évolution des pratiques des administrateurs on peut signaler qu’avant 2008 il n’était pas possible de bannir une personne mais seulement un compte. Après 2009, non seulement on bannit les gens mais cela devient une activité très importante des administrateurs de faire la chasse aux bannis revenant avec de nouveaux comptes. Mieux encore des contributeurs se retrouvent bloqués seulement parce qu’ils ressemblent à des bannis.

Du point de vue du contenu, lorsqu’il est apparu que Wikipédia prenait de l’importance, les wikipédiens ont eu la grosse tête et se sont ingéniés à sélectionner les points de vues conventionnels, ceci afin que le site gagne ses galons de site de référence. Exit les points de vue originaux, les extraterrestres, les cultures régionales aussi. Des critères d’admissibilité à géométrie variable, non contraignants, ont été concoctés, permettant aux wikipédiens de censurer à loisir. Tout ceci avec un arbitraire de plus en plus présent. À noter que la complexité de ces règles a renforcé le pouvoir des insiders dans un cercle vicieux de contrôle croissant du contenu.

Mais d’où viennent les administrateurs ? Ils sont élus presque secrètement (essayez de trouver la page des scrutins) par un nombre ridicule de participants, une centaine en général sur des milliers de contributeurs affichés. Il est interdit de faire connaitre les scrutins car selon les wikipédiens il ne serait pas bon de politiser (sic) la fonction d’administrateur et les contributeurs ne pourraient pas comprendre la gestion de Wikipédia. En pratique, ils se réservent ainsi la mainmise sur le site.

A signaler également une particularité extraordinaire de Wikipédia qui se définit comme n’étant pas une démocratie. Par principe le contenu des articles ne peut résulter d’un vote, cependant des articles sont proposés à la suppression et le processus de décision est un vote entre très peu de contributeurs au courant de son existence. Mais attention, rien n’est simple car il est strictement interdit d’appeler d’autres wikipédiens à voter sur l’une de ces pages, c’est qualifié de rameutage et c’est punissable.

Exemple d’évolution du comportement des administrateurs : à une époque nous avons reproduit sur le blog de Wikibuster des conversations entre deux administrateurs qui complotaient pour se débarrasser d’un contradicteur sur l’article des frères Bogdanoff. En conséquence ils ont fermé le forum IRC au public pour éviter de se faire piéger à nouveau.

Autre exemple d’évolution du rôle des administrateurs : nous avions créé une véritable chronique judiciaire des procès wikipédiens. En conséquence les administrateurs y ont mis fin pour se permettre ensuite de bannir un contributeur sans consultation de quiconque.

Comment se décide le contenu d’un article ? Vous avez compris que de nos jours l’historique des articles a une importance considérable, les points de vue mis en avant sont établis et les gardiens de pages sont légion. Pour un nouveau contributeur, modifier un article chaud est impossible, il se ferait laminer par des wikipédiens connaissant par cœur de multiples règles de pouvoir impossibles à comprendre pour un novice.

Neutralité de point de vue. L’idée initiale était de présenter tout point de vue à condition d’indiquer qui parle. Ensuite c’est devenu « on peut dire ce qu’on veut si c’est sourcé », sourcé devenant insidieusement synonyme de « vérité ». Par exemple si un journaliste affirme qu’untel est un « lobbyiste » alors vous pouvez écrire dans Wikipédia que cette personnalité est un lobbyiste en vous abritant derrière cette source. En pratique il est facile de mettre en avant n’importe quel discours orienté en choisissant les sources qui arrangent, les wikipédiens sont passés maîtres dans cet art pervers.

Consensus. Officiellement le contenu des articles serait le résultat de consensus entre les contributeurs, en pratique le seul consensus réel intervient entre des administrateurs qui tolèrent leurs décisions autoritaires réciproques. Il s’ensuit une sélection des contributeurs dominants puis le contenu des articles.

Cela veut-il dire que le site est immuable ? Non car les administrateurs tous puissants depuis des années sont regroupés en clans rivaux qui se livrent de vraies guerres d’influence. On a même vu des administrateurs très influents se faire bannir sans ménagement. La dernière évolution en date semble être l’émergence d’un groupe de contributeurs mettant en avant les idées d’extrême-droite, ce qui est en contradiction avec une précédente tendance à choisir les points de vue médians.

[…] Je pense pour ma part que Wikipédia fonctionne en mode accumulatif avec une forte censure et une orientation par des petits groupes d’insiders fortement impliqués car idéologisés (…mais c’est déjà un autre thème).

Cordialement,
WB

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses, J. WALES. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Wikipédia, comment ça marche ?

  1. lucabuster dit :

    Ces quelques lignes écrites aujourd’hui 24 janvier 2016 par Wikibuster : « […] leur rôle [aux journalistes] n’est pas de faire prendre conscience des rouages mafieux de notre société (dont Wikipédia serait un microcosme selon moi) mais bien de maintenir le bon peuple dans ses certitudes de vivre dans un régime… démocratique (?) WB »
    , sont d’une importance capitale. Pour ma part j’écrirais aussi ceci : Les journalistes réputés de nos chaînes (radio et TV) ont une priorité majeure, qui rend assez stérile leur rôle et les décrédibilise presque totalement. Cette priorité (vitale pour eux car leur poste – leur salaire donc – est en jeu), c’est celle de demeurer dans la bien-pensance journalistique (économique et politique), dans les mêmes créneaux d’analyse que tous leurs collègues, invitant toujours les mêmes soi-disant « spécialistes » (qui nous ont déjà envoyé une fois dans le mur et c’est pas fini croyez-moi) pour continuer à être très écouté, au besoin édité et lu. Pour ceux que ça pourrait intéresser, renseignez-vous sur ce que dit un monsieur nommé Pierre Larrouturou. C’est juste pour info, et que vous soyez d’accord ou pas. Un appât peut-être : à cause de cette « info », Lebob/Sunaj écrit sur Wikimichu que je suis un abruti (j’ai oublié les autres qualificatifs).
    Lebob je t’adore

  2. Wikibuster dit :

    Pas d’illusion particulière sur ces journaux qui ont aussi une clientèle à caresser dans le sens du poil, mais surtout ils ne s’intéresseront jamais à un truc aussi médiocre que Pourripédia. WB

  3. warning dit :

    Briseur de rêve ? Ni Charlie, ni le Canard n’ont peur de ça je crois. Des journaux sans pub qui peuvent démonter n’importe quoi. En briseur de rêve, Charlie l’a assez payé…

  4. Wikibuster dit :

    @laure, warning: En l’occurrence Wikipédia est précisément un sujet qui ne fâche pas, il bénéficie à plein et durablement des clichés qui lui ont été associés à sa création (encyclopédisme populaire, bénévolat, générosité, partage altruiste du savoir, etc.), aucun journal n’a envie d’être le briseur de rêve en lachant ses journalistes sur le coup. Mais si le tabou est levé un jour ça risque d’être la curée et les wikimafieux seront particulièrement vulnérables car ils n’ont jamais pris le temps de développer le moindre discours crédible pour justifier leur comportement, ce sont des ados réels ou attardés et rien d’autre. WB

  5. warning dit :

    Oui, je pense aussi comme Laure.
    Certains journaux se distinguent quand même. Courrier International avaient de très bons articles qui sortaient de l’ordinaire. Maintenant il sont plus « mainstream » dommage, je le lisais souvent à l’époque. Plusieurs années avant l’effondrement ils avaient fait des article sur l’endétement des Grecs et la propagation anarchique des cartes de crédits dans le pays.
    Charlie-Hebdo balancent pas mal de choses aussi. C’est un des seuls journal à avoir une rubrique sur la cruauté envers les autres animaux (que Homo Sapiens). Beaucoup de sujets rarement repris ailleurs également.
    Le Canard Enchainé je ne connais pas trop mais j’ai eu de bons échos sur des articles.
    Côté radio, France-Inter reste à la hauteur, loin devant les stations bourrées de pub débilisantes.
    TV, connais pas. J’en ai pas…
    Wikipédia ça viendra, les catastrophes des réseaux (a)sociaux sont de plus en plus évoqués.

  6. laure dit :

    Les journalistes sont muets, comme ils sont muets sur les sujets qui fâchent. Mais surtout parce qu’ils s’en foutent, par manque de temps et choix éditoriaux.

  7. Wikibuster dit :

    Bien écrit c’est beaucoup dire mais ça fait plaisir de voir que certains articles sont consultés longtemps après, on peut se demander pourquoi les journalistes sont si muets sur les magouilles de Wikipédia, une raison à envisager est que leur rôle n’est pas de faire prendre conscience des rouages mafieux de notre société (dont Wikipédia serait un microcosme selon moi) mais bien de maintenir le bon peuple dans ses certitudes de vivre dans un régime… démocratique (?) WB

  8. warning dit :

    Très bien écrit cet article. Une mine d’or ce site…

  9. lucabuster dit :

    (pour rappel, je suis Claude Mariotti)
    Pour la personne qui ne suit pas les infos Wiibuster distillées au fil de l’eau depuis ses débuts en 2009, voici, sur un thème souvent abordé ici, un Nième témoignage sur l’encyclopédie de gamins WikiPédoPoubelle, renommée pour sa pertinence (sur ses non-règles éthiques) :

    Wikipédia, ce modèle de fracturation hydro…céphale made in USA (à la mode franchouillarde « Je sais tout, Cocorico !!! ») de la pertinence, de l’honnêteté et de la vérité. Marre du brouillon de ces enfants sauvages qui se prennent pour des encyclopédistes et qui par immaturité saccagent l’information.
    Cm8

  10. lucabuster dit :

    Pour la personne qui ne suit pas les infos Wiibuster distillées au fil de l’eau depuis ses débuts en 2009, voici, sur un thème souvent abordé ici, un Nième témoignage sur l’encyclopédie Wikipédia, renommée pour sa pertinence (sur ses non-règles éthiques) et son respect des valeurs – quand il s’agit des siennes (si elle en avait) :

    Wikipédia, un modèle de fracturation hydro…céphale made in USA (à la mode franchouillarde je sais tout Cocorico) de la pertinence, de l’honnêteté et de la vérité. Marre de cette encyclopédie des nuls qui déforme tout au nom de ses anti-principes
    Claude Mariotti

  11. claudemariotti dit :

    (à l’attention du webmaster) Nouvel article :

    Comment lire un article de Wikipédia

    Nous lisons dans l’article  »Encyclopédie » : « Le fait que Wikipédia accepte des contributions de n’importe quel usager a suscité de nombreuses critiques. En réponse à celles-ci, on a fait valoir qu’il est toujours possible de retracer dans l’historique d’un article les différentes strates de sa rédaction et d’identifier les points litigieux, ce qui permet aussi de prendre conscience du fait que le savoir n’est pas seulement d’ordre politique, mais aussi toujours provisoire. »

    Proposons à Wikipédia d’insérer dans la partie supérieure de chaque article, un avertissement bien visible, écrit en caractères Arial de casse minimale 12, où chaque lecteur non averti de la «Neutralité de Point de Vue à Géométrie Variable» (la fameuse NPOVGV), premier Principe Fondateur de Wikipédia tacite (on ne l’a donc encore jamais développé, encore moins abordé), un texte de ce genre :

    {{???}} AVERTISSEMENT
    Chère lectrice, cher lecteur, quand vous consultez un article sur Wikipédia, afin d’avoir un aperçu du degré de sa fiabilité, il vous est nécessaire de suivre la méthode suivante :
    1) Faites d’abord une lecture complète de l’article, en laissant de côté tout ce qui est excessivement complexe, abscons, ou trop visiblement non neutre. Votre étude en sera grandement facilitée.
    2) Prenez le temps nécessaire pour retracer dans l’historique de l’article les différentes strates de sa rédaction afin d’identifier les points litigieux, à l’aide des différentes versions qui se sont succédées depuis la création de l’article (elles ont pu fortement se différencier sur une période allant même jusqu’à dix ans). Lisez aussi la page de discussion afférente à l’article. Lorsque des points de vue opposés se sont violemment affrontés, identifiez les partisans des deux camps et visitez leur Page Utilisateur et leur Page de Discussion Utilisateur. Si la personne a été prise à parti sans courtoisie aucune, ou même violemment agressée par des contributeurs très «productifs» (sic) et donc très influents au sein de Wikipédia, ou même si la personne a été bannie, ou a claqué la porte, calmement ou sans hypocrisie – très en colère – cela est souvent le signe que ses opposants se sont alliés pour faire prévaloir leur point de vue personnel, sans même mentionner le point de vue opposé, au surplus s’il avait été parfaitement sourcé. Si ce même point de vue a été moqué dans les différentes et nombreuses discussions, avec des arguments plus ou moins fallacieux, s’il a été complètement dénigré, et si donc il est totalement absent de l’article, de deux choses l’une : soit le point de vue est totalement valide, soit il est totalement invalide. C’est alors qu’il vous fera faire preuve de la plus grande sagacité afin de pouvoir démêler le vrai du faux. C’est d’ailleurs parfois impossible car les experts qui, à leurs moments perdus, pourraient vérifier quelques articles, sont très mal vus sur Wikipédia, en raison de la NPOVGV qui par nature régit l’encyclopédie. Les experts ne peuvent pas entrer dans le moule. Wikipédia développe votre intelligence, affûte votre esprit critique. Le temps requis pour cela est évidemment conséquent, mais c’est là un choix que vous avez à faire : soit vous voulez réellement vous instruire, soit vous adhérez à la Pensée Unique. Wikipédia perdure afin de développer votre discernement. C’est un long chemin, mais fort instructif. Il y a bien sûr d’autre moyens plus rapides pour s’instruire, mais bien moins amusants. Car Wikipédia est avant tout un jeu, un jeu mis gratuitement à votre disposition – bien sûr vous pouvez faire régulièrement un don à Wikipédia/Wikimedia, un don même très important si vous en avez la possiblité, ou si tout simplement vous sentez que votre entreprise peut ainsi en tirer un gros avantage, c’est grâce à tous ces dons que les potentialités du jeu se sont démultipliées au cours des années. Vous n’y êtes pas obligé bien sûr, mais vous en faites profiter tout le monde. Osez l’altruisme !

    Il est important par ailleurs de noter ce point : la NPOVGV se calque très souvent sur la Pensée Unique, et c’est là l’atout majeur du jeu Wikipédia – qui fait d’ailleurs son immense succès –, vous apprendrez à discerner la réalité, les faits, la vérité, d’avec la Pensée Unique. Il faut bien sûr pour cela avoir l’esprit très ouvert, mais nous sommes bien certains que vous n’êtes pas psychorigide, cet attribut étant réservé aux wikipédiens les plus influents, sans lesquels Wikipedia ne pourrait exister. Car c’est cette psychorigidité qui donne toute sa saveur à l’encyclopédie participative. Et pour pimenter encore plus le jeu, Wikipédia a un autre atout très important : les wikipédiens les plus psychorigides, s’ils sont très instruits, sont rémunérés. Ils sont ainsi davantage motivés, le jeu est devenu beaucoup plus complexe, et donc très puissant.

    3) Relisez régulièrement cet avertissement, imprimez-le pour plus de commodité et ayez-le toujours près de votre ordinateur.
    Nous vous avons exposé ici le B-A BA d’une lecture intelligente d’un article de Wikipédia. Des indications supplémentaires, qui vous seront bientôt indispensables, seront régulièrement fournies tout au long de votre apprentissage. De nombreux exemples aussi, où se sont illustrés nos plus illustres collaborateurs.
    Bonne chance à vous !
    Merci d’avoir choisi Wikipédia ! Faites vivre Wikipédia ! Faites connaître Wikipédia !
    (à suivre)
    Bon, le bandeau serait plus long et plus intéressant que l’article lui-même (cherchez le schmilblick). Tant mieux, on pourra continuer ici si on a le temps.
    Bon été à tous !
    Luca di Amoretti

  12. claudemariotti dit :

    Désolé, me suis planté en signant « Contre Claude » juste avant. Bon sinon : notre ami P.D. ne va plus se sentir quand il va penser que je le compare à un philosophe connu (tant mieux) ; j’étais en train de regarder « On n’est pas couché » sur la 2, Michel Onfray (j’ai éteint il y a 10 mn, fatiguant) : pour moi, cet homme à la bêtise des intelligents (et l’inverse), l’arrogance des gens qui adorent la célébrité, la manque de courtoisie de ceux qui coupent toujours la parole aux autres (ça leur évite de répondre). Bref la grosse tête. Voila, je suis un peu hors-sujet, et ce post sera peut-être supprimé, mais il y a un tas de gens sur WP (admins surtout) qui ont, à des degrés divers, exactement les mêmes défauts (et d’autres). Il y a de l’insignifiant là-dedans, de l’INSENSÉ. Bon allez dodo

  13. Effectivement, bêtise insondable, mais il n’y a pas que ça chez ce pseudo, c’est un mélange de bêtise, de perversité et d’ « auto-n’importe-quoi » (de confusion). Ce qui m’intrigue c’est ce mélange de duplicité et de naïveté (quand il dit parfois des choses, parfois leur contraire). Un indice peut-être : ce type, avec ce fouillis de contradictions où je commence à ne plus rien comprendre, chercherait à décrédibiliser le site en se décrédibilisant lui-même ? Ou alors il boit – ou en pleine dépression. Voyons jusqu’où ça ira ?

  14. Wikibuster dit :

    Paul vous êtes d’une bêtise insondable j’en suis navré pour vous, non en fait je m’en fiche un peu.
    Faites donc une véritable offre de participation à votre colloque, prouvez que ce n’est pas un nouveau traquenard, déclinez votre identité par email puisque vous êtes un animateur, on verra ensuite comment on y répond.
    Puisque vous continuez sur votre mode préféré d’insinuations malhonnêtes je précise que le seul filtre présent sur le site est un nom de famille que peu de lecteurs de ce blog doivent encore ignorer, grâce aux mafieux dans votre genre.

  15. Paul Dufort dit :

    Petite question :

    Pouvez-vous démontrer l’égalite :

    Pierre D. = Paul Dufort

    ?

    Soit vous pouvez la démontrer, dans ce cas, faites le, soit vous ne pouvez pas la démontrer, et dans ce cas, cessez de revenir toujours là-dessus, mais reconnaissez que c’est moi qui vous ai donné le fin mot de l’affaire (cela vous a arrangé d’admettre que le témoignage était vrai, en dépit de nombreuses réserves, y compris venant de moi, puis vous avez émis, à la suite d’autres, que des doutes pouvaient exister, et enfin lorsque je vous ai révélé le pot aux roses, cela vous a toujours arrangé de reconnaître que je disais la vérité)

    Au vu de ce qui précéde, je vous pose une question : suis-je ou non un menteur? Soit j’en suis un, et dans ce cas, tout ce que je vous envoie est systématiquement faux (dans ce cas, vous pouvez affirmer à Patrick que ce que je lui ai envoyé est un faux), soit je n’en suis pas un, et dans ce cas, tout ce qui vous est envoyé correspond à la réalité

    Vous essayez de jouer gagnant sur tous les tableaux et vos conclusions sont invariablement les mêmes. J’ai quand même une question de fond : quel serait l’intérêt de wikimédia France de faire des campagnes de sensibilisation à wikipédia et des ateliers d’initiation à la contribution, pour la plupart animées par des bénévoles comme moi, si le destin des nouveaux contributeurs est de se faire bloquer très rapidement? Quel serait l’intérêt pour l’assos de ce type de situation? Je précise que partenariats et subventions s’accommodent parfaitement de l’absence de ce type de campagne…

    CE que vous ne voulez pas admettre, c’est les réussites que le modèle du wiki a permis et dont vous vous êtes exclu, par votre attitude qui vous a valu un blocage de longue durée. Vous en avez été exclu, ey votre égo ne l’a pas supporté… Analysez les mots que vous employez à l’encontre de ceux qui ne sont pas exclus, et vous trouverez les raisons de votre haine pour le modèle du wiki et de wikipédia…

    PS : j’ai proposé un RV à Patrick, il m’a répondu en proposant une journée, mais, nos EdT n’étaient pas compatibles ce jour-là… Si vous n’êtes pas lâche, je serai parmi les animateurs d’un des ateliers du festival du domaine public à Paris le 24/01/2015 : je me ferai un plaisir de démonter vos argumentaires et d’exposer, si vous vous présentez, votre conception et du débat contradictoire et du courage, vous qui avez posé un filtre sur votre blog, tout en illustrant abondamment ce qu’il y a à retirer des proses que vous laissez publier sur votre blog…

  16. Wikibuster dit :

    Mais je suis beau joueur et je reconnais que la prochaine fois je signalerai votre mauvais coup pour expliquer pourquoi je garde une distance syndicale minimale. Bravo au wikimedien Paul Dufort qui contribue à rendre notre monde Internet meilleur et surtout plus « humain » ! 🙂

  17. Wikibuster dit :

    Commencez par publier votre vrai prénom avant de publier celui des autres. Ah oui on voit que ça valait le coup ces messages ! On apprend par exemple que je respecte les nouveaux venus au point de ne pas être anonyme par email. Et vous vous continuez de vous planquer comme un lâche que vous êtes, n’est-ce pas ?
    Très intéressant vous supposez donc que je pourrais craindre qqchose des insiders de Wikipédia (qui connaissent mon nom depuis l’époque où j’étais contributeur), de plus en plus fort (et glauque) !
    Vous n’avez pas d’autres emails à moins que vous ayez créé d’autre faux contacts, maintenant je m’attends à tout mais ça va mieux en le disant : moi je ne deviendrai pas comme vous ou ces wikipédiens.

  18. Paul Dufort dit :

    Petite précision : ces mails, anonymisés, ont fait le tour d’un certain nombre de wikimédiens : certains, spontanément, ont coté vos noms et prénoms. Arrêtez donc de nous faire croire que votre anonymat garantit votre tranquilité…

  19. Paul Dufort dit :

    Demander de publier des échanges dont vous avez été le destinataires? Mais vous pouvez vous aussi bien le faire, puisque vous les avez envoyés…

    le 02/012015.

    Bonjour,

    Un grand merci pour votre témoignage, c’est publié sur le blog, attendez-vous à des réactions car votre dénonciation des pratiques de Wikimedia est une première !

    https://wikibuster.wordpress.com/2015/01/02/wikipedia-cest-ubu-roi-allie-a-kafka/

    Cordialement,
    X. [nom de famille]
    (ne pas publier mon nom sur le web, merci)

    plus tard dans la journée :

    Bonjour Pierre,

    C’est corrigé sur le site et le message est passé, merci pour ce complément d’information, ce qui me choque en particulier c’est que ces militants de Wikimedia « travaillent » avec l’argent des donations à Wikipédia, pour moi ça a valeur de détournement de fonds.

    Cordialement,
    X…

    Je précise que je tiens à disposition de tous qui le souhaitent la totalité des mails échangés…
    Seul le nom de famille a été enlevé (dans ce cas, sa présence est mentionnée…) Vous vous êtes fait avoir. Maintenant, soyez beau joueur et reconnaissez que vous êtes tombé dans le panneau (en tout cas, cela démontre votre grande naïveté : il suffit que l’on vous dise « wikipédia, c’est de la m… » pour vous vois publier cela sans chercher à voir au delà.)

    NB : des X., il y en a quelques uns en France, je n’ai donc pas publié votre identité, Mr. X….

  20. Wikibuster dit :

    @Paul Dufort: arrêtez 5 secondes de faire votre faux-cul et publiez ces échanges (sans nom ça serait bien). En parlant de naïveté d’après vous quelqu’un pense-t-il encore que vous n’êtes pas le faussaire ?
    Mon point de vue est le suivant, vous êtes un manipulateur pervers et vous seriez le plus gêné de nous tous si ce site s’éteignait, mais on ne cédera pas devant vos tentatives d’intimidation mafieuses. Nous avons publié le nom des admins pour faire prendre conscience de leur rôle véritable, loin du sympathique bénévole présenté par Wikimedia, et ça a été un choc pour certains, au moins un qui a quitté Wikipédia juste après cet épisode. Nous avons retiré immédiatement le nom des gens qui nous ont signalé une grande nuisance pour eux, puis tous les noms évidement. Vous là-dedans vous ne produisez rien, sauf des simulacres de critique de Wikipédia, du dénigrement poussif dans lequel vous vous prenez les pieds tout seul. Donc continuez d’envoyer des faux témoignages et on pourra continuer d’illustrer la malhonnêteté des wikilâtres.

  21. Paul Dufort dit :

    « Comme je dis toujours, un adversaire de qualité est préférable à un allié peu recommandable… », ai-je écrit il y a quelques mois

    Je pensais que wikibuster était un adversaire de qualité, je me suis trompé : délateur, inquisiteur, menaçant, jouant avec les autres un jeu auquel il ne souhaite pas qu’on joue avec lui (publier les prénoms, noms, un embryon de CV, puis devant les menaces de plaintes, publier l’initiale du nom, et ensuite menacer de poursuite ceux qui publient son nom sur le web), ne prenant pas la peine de vérifier les témoignages qu’on lui envoie…

    mais surtout bête, au point d’oublier toute prudence et toute mesure… comme l’a démontré l’épisode Pierre D. (moi, je me serais fait piéger aussi facilement, je me ferais tout petit…) : pour l’édification des masses journalistiques sur le sérieux avec lequel wikibuster sélectionne les témoignages, je tiens à leur disposition les échanges de mail entre wikibuster et Pierre D. …)

    wikibuster, Drac, banni en 2009 et malade depuis cette date, obsédé par wikipédia : après le vrai visage de wikipédia, le vrai visage de wikibuster…

  22. Nicolas dit :

    @claudemariotti: Merci pour ces très intéressantes citations !

    @A l’abordage:
    1) Concernant les collusions avec le Parti Pirate, on sait que l’admin Trizek (Benoît E., né en 1984, son profil LinkedIn révèle qu’il est web designer) en fait partie. Son pseudo signifie « treize » en breton. Il est aussi membre du conseil d’administration et secrétaire de Wikimedia France, actif dans le partenariat avec le château de Versailles et pour la liberté de panorama. Candidat du Parti Pirate en 2012, il s’est présenté de manière assez abscons sur le site de sont parti et n’hésite pas à modifier la fiche de son parti sur WP:fr (http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Parti_pirate_(France)&offset=&limit=500&action=history). Son blog est : http://www.aerius.fr/aerius/?-BLOG-.

    Le cas d’Hégésippe Cormier (anciennement Jerotito, acronyme pour Jean-Roger T.T.) est bien connu; c’est un ancien candidat des listes MNR dont les faits de violences sont relatés ici: http://anticapitaliste.wikia.com/wiki/Cepoy. Sur sa page de discussion, on trouvait un hommage à Vladimir Poutine: « Vladimir Vladimirovitch, tsar de toutes les Russies » (en russe) … ça laisse songeur ! (https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Discussion_utilisateur:H%C3%A9g%C3%A9sippe_Cormier&oldid=109437427)

    etc.

    2) Le nombre d’articles est une fausse mesure. Il y en a des milliers qui ne contiennent absolument rien comme la longue série sur les films de Georges Méliès créés par Celette juste pour faire tourner le compteur (par exemple: https://fr.wikipedia.org/wiki/Faust_et_Marguerite). Sans parler, pour rester dans le cinéma, des « fiches techniques » désormais créées à chaque nouvelle sortie de film en France, réplique traduite et appauvrie de http://www.imdb.com. L’article sur Marcel Proust compte 56 729 octets et 33 notes/références; celui sur l’Olympique de Marseille totalise 312 225 octets et 343 notes/références … Vous voyez l’échelle des valeurs des wikipédants. La catégories sport contient 397 925 articles liés, la philo ne recense que 5 859 articles (sans parler du contenu). En fait Wikipédia est un Quid avec hyperliens destiné à contenir les infos ludiques pour le bon plaisir de ses participants. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de temps en temps des choses de qualité, mais elles sont noyées dans un fatras de peccadilles adolescentes. Beaucoup de ces articles sont des traductions plus ou moins réussies (regardez par exemple la traduction google de l’article Frederick Delius) et plus ou moins complètes d’articles de la WP:EN; toujours sans aucun effort de recours à des sources en français. Ainsi Celette fait tourner son compteur de création d’articles en traduisant le résumé d’articles de la WP:EN sans même se soucier de recopier les sources, se contentant du magique « Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais » qui dispense de citer des sources précises (ex: https://fr.wikipedia.org/wiki/Chr%C3%ADstos_Papouts%C3%ADs).

    3) Il ne fait aucun doute que les divas wikipédantes ont des légions de faux-nés qui sont activés en cas de nécessité. Mais, pour les détecter, il faudrait avoir les outils des check users qui sont rétifs à débusquer les faux-nés des divas (ex: https://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:V%C3%A9rificateur_d'adresses_IP/Requ%C3%AAtes/d%C3%A9cembre_2013#Demande_concernant_:Melancholia.2C_Celette-_4_d.C3.A9cembre).

    Je travaille à cette synthèse mais pas à plein temps … Patience 🙂

  23. Wikibuster dit :

    @A l’abordage : Je suis d’accord à 100%, Wikipédia n’est que le fleuron d’une mouvance bien plus large incluant l’engouement d’un certain public pour le concept de logiciel libre, développé par l’organisation Creative Commons. Il y a de quoi écrire des dizaines de thèses et le travail de synthèse ne sera pas fait par des « wikibusters » à mon avis mais par de vrais étudiants en sociologie, psychologie, politique, etc. Nous ne sommes que des hobbyistes et il faut de vrais experts en l’occurrence.

  24. A l'abordage dit :

    L’article d’un journaliste d’investigation pourrait être complété par un ensemble de questions abordées dans le cadre de ce blog mais aussi sur d’autres et non résolues à ce jour. Elles mériteraient développement. 1/Les liens entre le développement de wikipedia et celui de l’idéologie (mouvance) du logiciel libre, au-delà les relations avec wikimédia, sur les liens avec le parti pirate, sur les liens avec des partis de droite et d’extrême droite.2/ Sur le développement très rapide du nombre d’articles sur la wikipedia anglophone puis francophone, quels moyens numériques et humains ont réellement permis le développement (copiage d’une vieille encyclopédie ? recours à des traducteurs rémunérés ou non ?), on manque de détails sur l’historique du développement.3/ Des éléments sur le caractère sectaire du projet seraient à développer et sur les outils comme l’utilisation massive de faux nez pour exclure tout contributeur n’appartenant pas à la secte, pour élire des administrateurs de son clan, pour supprimer des pages n’appartenant pas à l’idéologie, pour engager d’interminables fausses discussions. Une bonne synthèse de ce blog et d’autres (wikipedia un mythe, ainsi va wikipedia, article de lyon capitale…) permettrait une super bonne analyse.

  25. claudemariotti dit :

    C’est de la belle ouvrage que tu nous a livrée là, Wikibuster, une fine analyse, merci. Ce passage entre autres me paraît très important : « Du point de vue du contenu lorsqu’il est apparu que Wikipédia prenait de l’importance les wikipédiens ont eu la grosse tête et se sont ingéniés à sélectionner les points de vues conventionnels, ceci afin que le site gagne ses galons de site de référence. »
    Une encyclopédie écrite par une multitude d’amateurs du monde entier, mus par un désir inextinguible de visibilité sur internet, et qui mettent en avant les points de vue conventionnels afin de complaire à la multitude – l’exact contraire des actes d’un colloque qui aurait réuni les plus grands savants du monde entier, me fait penser à quelque chose, j’avais écouté sur France Culture le philosophe Yves Citton, il parlait de la foule en disant qu’elle reproduit toujours ce qu’elle est, c’est-à-dire une foule où règne l’injustice, la sottise….
    Du concret avec Cicéron : « […] Cela signifie en conséquence que la multitude est toujours en danger de faire disparaître le peuple en se faisant foule turbulente, ou plèbe conduisant les affaires publiques en fonction de son intérêt particulier. Il s’agit bien là, pour Cicéron, d’une autre forme de tyrannie, puisque le pouvoir est exercé non pas selon le droit, mais au profit de celui qui le détient. »
    Avec Diderot : « Méfiez-vous du jugement de la multitude ! Dans les matières de raisonnement et de philosophie, sa voix est celle de la méchanceté, de la sottise, de
    l’inhumanité, de la déraison et du préjugé. Méfiez-vous-en encore dans les choses qui
    supposent ou beaucoup de connaissances ou un goût exquis : la multitude est ignorante
    et hébétée ».
    Les derniers mots de l’extrait où je te cite Wikibuster (« ceci afin que le site gagne ses galons de site de référence. ») sont importants et nous montrent combien une foule peut être dangereuse et générer de poison (on l’a vu de la manière la plus atroce qui soit dans les années 30-40, tout près de chez nous, dans une société dite « civilisée »).

    Wikipedia (diffusé mondialement) utilise complètement ce pouvoir des foules :
    – En amont, avec des dizaines de milliers de wikipédiens addicts et inconscients du rendu général de leur « encyclopédie ».
    – En aval, en promouvant sur un tas de sujets le point de vue conventionnel, la pensée unique, qui satisfera le plus grand nombre.
    Il y a même un principe de vases communicants entre ces deux immense groupes, qui réduit encore la fiabilité du rendu. Le dictionnaire Wikipédia, entièrement conçu par d’éminents lettrés, devrait s’appeler L’illettré.
    CM

  26. Wikibuster dit :

    Bonjour Nicolas, à une époque ils envisageaient sur Wikipédia en anglais de faire choisir les nouveaux admin par les anciens, ils font n’importe quoi car il n’y a aucune garde-fou, merci Wikimedia Inc. !

  27. Nicolas dit :

    Une preuve parmi d’autres de la cooptation des administrateurs est cet échange du Bulletin des bureaucrates au sujet de l’élection de l’administrateur Etiennekd :
    https://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Wikipédia%3ABulletin_des_bureaucrates&diff=106478784&oldid=106477542

     » Wikipédia:Administrateur/Etiennekd (2)
    ‘jour collègues,
    À l’heure où j’écris on en est à 68 pour / 12 contres ou attendre / 8 neutres ou mitigés, soit 85% d’approbation (pour/pour+contre) et 77% par rapport aux exprimés. Y a-t-il une objection à son sysoppage ? Esprit Fugace (discuter) 19 août 2014 à 11:58 (CEST)

    Non, pas d’opposition si ça en reste là. Mais on peut attendre la fin de la journée pour voir si des votes contre arriveraient au dernier moment et suffiraient à griser un peu plus la candidature. Litlok (m’écrire) 19 août 2014 à 12:40 (CEST) »

    Implicitement donc, Esprit Fugace (Lucie D., admin depuis l’âge de 22 ans, toujours sans emploi malgré deux masters en physique et chimie … mais tout s’explique quand on passe ses journées sur WP:fr) et Litlok (Gilles C., professeur de physique) avouent que l’élection d’un administrateur peut être falsifiée par l’intervention de la caste des administrateurs déjà établis.

    L’inoffensif Etiennekd (Etienne C., un lycéen de 16 ans à Laure-Gatet qui tient un blog http://etiennekd.blogspot.fr/) s’était déjà présenté à 15 ans lors d’un vote particulièrement peu suivi (http://fr.wikipedia.org/wiki/Wikip%C3%A9dia:Administrateur/Etiennekd). Son introduction à 16 ans dans la caste des juges de WP n’a posé aucun problème: il ne représentait aucune menace pour les administrateurs en place.

  28. Claude 2015 dit :

    Le pouvoir des admins? marronier, à part troller pendant des heures, cela n’aucun intérêt..

    Ce qui m’intéresse plus, c’est la percée d’une certaine extrême droite sur le site. Pourquoi? Parce qu’ils ont compris que leur combat militant (dont je n’approuve ni la forme, ni le fond) passait par l’emploi systématique des nouvelles technologies, parce qu’ils sont autrement plus organisés que leurs adversaires… Comme ils ont compris que le pouvoir passait par internet, ces activistes sont très actifs sur wikipédia, au point que certains sont pseudos présents en 24/24.

    Autre problème : aujourd’hui, on ne peut plus parler d’une wikipédia, mais de wikipédias. En effet, et c’est aussi le problème d’une analyse globalisante, la wikipédia des débuts n’existe plus, les espaces sont segmentés et vont de plus en plus se fragmenter (inclusionnistes / non inclusionnistes ; patrouilleurs , acteurs de la maintenance / contributeurs encyclopédistes…)
    En tant que contributeur encyclopédiste, je ne m’intéresse qu’assez peu aux PaS et à la maintenance. Il n’y a plus de réelle réflexion encyclopédique sur wikipédia…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s