Jean-Jacques GEORGES dictateur de Wikipédia

Jean-Jacques GEORGES, le wikipédien qui contrôle les articles de Wikipédia sur la politique, est décidément en vedette ces jours-ci. Voici un texte du contributeur de Wikipédia Siren, trouvé sur le blog de Michelet le 18/07.


Jean-Jacques GEORGES dictateur de Wikipédia.

JJG n’aime pas le concept de panique morale, on trouve dans l’article Pédophilie un intéressant indice introduit le 9 août 2010 par une IP (diff : [6]) comme titre de paragraphe La pédophilie comme panique morale et sourcé par un lien vers la revue Champ pénal [7] où le terme est employé et appliqué à la pédophilie, d’une façon diffuse, mais indéniable, il faut lire le chapitre Construction sociale et paniques morales ainsi que les deux suivant, arrivant à la phrase claire À partir des années 1990, et plus particulièrement 1996, il semble que le rythme (/des textes de loi) s’accéléra, avec un ou plusieurs textes par an. Ceci semble n’être pas sans lien avec une panique morale se concentrant autour des pédophiles.

Ce titre de paragraphe est changé en La perception sociale contemporaine par JJG (diff : [8], accompagné du commentaire suivant : (« Panique morale », mouais… pas totalement faux, mais pas très heureux non plus.) – Le paragraphe est remanié plusieurs fois mais étrangement, le lien de référence d’originel reste jusqu’à aujourd’hui. On peut se demander pourquoi l’IP malfaisante n’a pas été accusée de POV-Pushing comme moi, pourquoi ce lien qui exprime la même chose en substance que celui que j’ai utilisé sur Apologie est resté sur l’article Pédophilie JJG aurait-il oublié de le lire ?. Au départ du conflit qui m’amène ici, c’est la double révocation méprisante de JJG de mon introduction de Panique morale dans Apologie qui a été le déclencheur… Ironie de l’histoire !

Le passage que je cite de Serge André est explicite et explique (s’il en est besoin) les causes et les effets de la panique morale qui surgit suite à l’affaire Dutroux. Il m’est aussi reproché.

Mais cela n’est qu’un épiphénomène car le fond du problème est tout autre : le rejet viscéral et automatique qu’exprime JJG sur toute intervention dans le domaine pédophilie qui dévie de ce que ce dernier a fixé comme doxa appuyé par la majorité des experts qui malheureusement lui ressemblent, ce syndrome est éclairé par cette citation de Panique morale et protection de l’enfance page 55 (Yapaka, Coordination de l’aide aux victimes de maltraitance, Fédération Wallonie-Bruxelles de Belgique) une publication qu’il est difficile de taxer de pro-pédophilie.

« Le monstre que l’on chasse, aussi marginal soit-il, apparaît comme un danger omniprésent, expertisé et médiatisé à l’envi, contre lequel bataillent les « chastes croisés ». Ces derniers, par prétention d’universalité, fixent eux-mêmes les frontières morales entre les deux camps, dont il devient impossible de franchir la démarcation sans susciter l’hallali. » (heureusement, je ne suis pas un monstre, mais malheureusement j’en joue ici le rôle dans le casting JJG). JJG, lui est le Chaste croisé, je l’ai plusieurs fois appelé Chevalier blanc. Il éprouve une répulsion envers moi (son historique a été faite dans mon mémorandum sur ma PDD ci-dessus) et il a fixé arbitrairement une frontière, je suis d’un coté, lui et ses amis de l’autre, il va sans dire que son coté est plus confortable que le mien, mais y règne-t-il l’honnêteté et la rigueur qu’il m’accuse de ne pas avoir ? Chaque fois que je montre le bout de mon nez, c’est l’hallali !

Ceci explique les réactions disproportionnées (comme je viens de le montrer) quand, par malheur (et cela n’arrive pas souvent) je veux introduire sur une page de son domaine une information qu’il a jugé d’avance pro-pédophile, il ne rejette automatiquement du mauvais coté de sa barrière, utilisant pour cela les moyens si faciles de POV-Pushing, TI ou autre alors qu’il est si évident que ce n’est pas du tout le cas car son aveuglement est complet.J’ai subi et je subi encore cet ostracisme, et je ne suis pas le seul. Il profite de ma propension trop rapide à dire ce que je pense sans fioriture sur ses actions et cela finit à son avantage en injures alors que le fond du débat n’est jamais éxaminé, où quand il l’est, c’est à coup de détournements de propos, de procès d’intention etc… aidé par ses relais éditoriaux que sont (même si ils ne s’en rendent peut-être pas vraiment compte) Kirtap, Lebob, Celette et consors. Par exemple quand je dis (un peu maladroitement et sans développer) que je veux exposer les arcanes de la pédophilie cette expression les ravit et se retrouve bientôt traduite (par Kirtap) en enculer un garçon de 9 ans ça lui fait du bien..?!. Pratiquement tout ce qui m’est reproché se trouve en PDD ou PàS, et monté en épingle. je n’ai jamais œuvré à la déstabilisation ou au vandalisme d’un article. Le procédé d’amalgame et d’amplification de mes horreurs utilisé par JJG et comparses est récurent, et les administrateurs s’y laissent prendre malheureusement mais s’il est besoin de tout décortiquer mot à mot, je le ferai.

Comme je l’ai dit, j’en aurais des kilomètres à expliquer, je vais donc terminer en résumant clairement :

  • JJG en une seule fois (film l’L’Élève) m’a classé dans les pro-pédophiles malfaisants, cela entrainera la suite (expliqué dans le mémorandum)
  • Il a été le premier à véritablement m’agresser (attaque injustifiée sur le bistro : Voxographie) car je ne considère pas comme une agression un différent d’opinion
  • Il a utilisé cette injustice chaque fois renouvelée pour m’exaspérer et me pousser à l’insulte, me valant des blocages
  • Il a utilisé ces histoires pour noircir mon cas (il a même écrit un texte à la limite de la diffamation en dehors de Wikipédia)
  • Il a décrété arbitrairement que je n’avais plus le droit de contribuer sur les sujets pédophilie ou assimilés !
  • Le tout récent litige, partant d’un détail insignifiant (ma diff : Dutroux : panique morale) pour laquelle je ne suis pourtant coupable de rien, arrive à un blocage de trois mois grâce à ses manigances qui sont maintenant bien rodées, son objectif étant de me régler mon compte (comme il l’a fait à d’autres) et d’obtenir mon bannissement définitif.

Il est à noter que si les administrateurs avaient répondus logiquement en ma faveur lors de ma dernière requête contre JJG au lieu de me dire il faut discuter avec lui (!!) ce qui montre bien le manque de connaissance du problème JJG, et bien je n’aurais pas été bloqué 3 mois par escalade, car, est-ce un défaut ou une qualité, je suis obstiné quand je sais que j’ai raison.

Il me semble que je défends autant Wikipédia que mon cas personnel en dénonçant ce triste personnage qui, comme je l’ai déjà dit, est par ailleurs aussi un contributeur utile et productif sur d’autres sujets, mais qui sur celui de la pédophilie, ne possède pas la stabilité, la tolérance et la maitrise de soi nécessaire pour laisser régner la paix et la collaboration constructive. Je ne compte pas spécialement m’occuper des articles pédophilie ni les éviter, je demande simplement que mes contributions soient examinées avec impartialité. Depuis 2004 j’écris, je n’ai jamais utilisé de faux-nez, n’ai pas organisé autour de moi un plan visant à je ne sais quel détérioration idéologique de Wikipédia. JJG dit toujours qu’il ne veut pas me parler, alors qu’il me laisse tranquille et que cela me soit garanti par le Comité d’arbitrage.

Il va sans dire également que mon blocage étant motivé par une insulte et récidive, la condamnation de ma contribution sur Apologie que j’ai démontrée valable et sourcée sera rétablie.

Siren, 2013

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses, Propagande, Témoignage, Wikimafia. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Jean-Jacques GEORGES dictateur de Wikipédia

  1. Sebrider dit :

    Quand des claques se perdent !

    * Au chapitre Ligue des militants athées de la page utilisateur de Jean-Jacques Georges), une IP interpelle JJG :

    « Ce genre de bavardage non neutre devrait vous valoir un blocage. Cessez de vous répandre comme un vieux brie dans les pages de Wikipédia. Défoulez vos pulsions graphomaniaques plutôt dans un blog, c’est fait pour ça. Merci. 82.124.185.64 (discuter) 5 octobre 2013 à 18:10 (CEST) » (A noter que cet IP n’est pas moi)

    * Quelle est ce bavardage ? L’IP donne le lien suivant qui amène sur l’article Ligue des militants athées :

    => http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Ligue_des_militants_ath%C3%A9es&diff=96594421&oldid=96593977, soit

    Le 12 septembre 2013 à 10:34‎, Jean-Jacques Georges . . (31 415 octets) (+10)‎ . . : (→‎Une forte adhésion revendiquée : en « supporter » les travaux, ça veut dire qu’ils sont forcés de « supporter » quotidiennement la lecture de textes athées ? Les pauvres, ça doit être fatigant, en effet…)

    * Or, comment les administrateurs réagissent aux tons hautains et impertinents de Jean-Jacques Georges ?

    « Un blocage ? Allons allons Mort de rire… Au bout du compte, ça n’est qu’une façon un peu humoristique d’expliquer cette correction de ce qui est de toute évidence un anglicisme, donc une faute de français… — — Azurfrog [नीले मेंढक के साथ बात करना] 5 octobre 2013 à 18:14 (CEST) »

    Si cela avait été un autre comique que Jean-Jacques Georges, il aurait été immédiatement bloqué pour attaques personnelles ou autres dont par Azurfrog. Ou alors, la communauté wikipédienne formée par la petite clic mafieuse l’aurait vite recadrer. Or, JJG fait exception. Il a le privilège d’être arrogant et blessant (donc cachant une attaque personnelle) sans être sanctionné par ses copains administrateurs. Voilà comment l’administration wikipédienne est complice du militantisme et du laisser-faire de Jean-Jacques Georges sous couvert d’un anti-militantisme et de management ?

    S. Lemoine

  2. Wikibuster dit :

    @Rocher : C’est corrigé merci pour cette info.

  3. Rocher dit :

    La présentation de ce texte laisse penser que « Michelet » en est l’auteur, la vérité est que cet auteur est le contributeur de Wikipédia « Siren », le texte, publié sur sa page de discussion a ensuite été effacé, c’est ce contributeur « Siren » qui est actuellement bloqué 3 mois et en conflit avec le triste JJG… affaire à suivre.

  4. Sebrider dit :

    En plus du petit chaperon rouge de Perrault, dans le texte copié-collé ci-dessous, Jean-Jacques Georges y verrait à la fois une propagande pro-communiste et pro-pédophile. Et pourtant !

    « La violence imposée comme une vertu sera l’une des causes de mon divorce d’avec ce modèle pré-pensé du bouddhisme puis d’avec le bouddhisme.

    J’ignorais en fait, à cette époque, la qualité de cette mutilation, à la fois religieuse et pénale, bouddhiste et non bouddhiste, dissimulée sous la forme du symbolisme ésotérique.

    Lire la suite ici : « Wikipédia et la propagande (anti-)pro-pédophile… »

    S. Lemoine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s