Rituel d’élimination des contributeurs sur Wikipédia

Voici le processus typique d’élimination des contributeurs sur Wikipédia tel qu’il se pratique depuis au moins 2009 et se pratique encore de nos jours avec toutefois une certaine évolution, il y a moins de précautions prises pour avoir l’air légaliste et surtout l’accusé n’est même plus prévenu qu’il subit un procès wikipédien. L’ordre et le détail des évènements peuvent varier mais l’arbitraire et le mépris sont toujours au rendez-vous.

  • Un conflit d’édition survient entre deux contributeurs.
  • Guerre de révocations (« reverts ») entre les contributeurs devenus des contradicteurs.
  • Échange réciproque de propos de plus en plus incorrects.
  • Le contributeur N°1 (wikimafieux) dénonce l’autre sur le Bulletin des Administrateurs (l’appel sur IRC fonctionne aussi très bien).
  • Un administrateur wikimafieux intervient, met en garde le contributeur N°2.
  • Le contributeur N°2 se rebiffe, exige l’impartialité de l’administrateur.
  • L’administrateur moralise et demande à tous de se concentrer sur le fond.
  • Le contributeur N°1 s’efface à présent, ses propos incorrects seront « oubliés ».
  • Le contributeur entame un dialogue de sourd avec l’administrateur.
  • L’administrateur culpabilise le contributeur et le menace de perdre patience.
  • Le contributeur ironise sur la méthode employée.
  • L’administrateur le sanctionne en le bloquant 1 ou 2 jours pour lui apprendre « le sens de l’expression travail collaboratif ».
  • D’autres administrateurs approuvent la décision de l’administrateur wikimafieux.
  • Le contributeur revient de son blocage mais il a un passif à présent, c’est un fâcheux.
  • L’administrateur moralise et parle de seconde chance qu’il donne au contributeur obéré.
  • Le contributeur N°1 se manifeste à nouveau et fait une large publicité à la disgrâce du contributeur N°2.
  • Aucune médiation n’a été demandée, la guerre d’édition continue donc.
  • Un nouvel administrateur attaque le contributeur N°2 sur sa capacité à travailler sur Wikipédia.
  • S’ensuivent des discussions moralisantes avec l’appui de nouveaux protagonistes.
  • On fait comprendre au contributeur obéré qu’il ne peut pas avoir raison tout seul.
  • Celui-ci sûr de son bon droit tient bon, raisonne, apporte des arguments et les sources demandées.
  • En face on laisse courir, pas de réponse aux arguments avancés.
  • Le contributeur isolé perd patience, accuse les administrateurs de collusion par exemple.
  • Une nouvelle mise en accusation est formulée par un tiers de préférence, on fait remarquer qu’on a déjà été très patient.
  • Un commentateur expliquera que le contributeur N°2 ne comprend pas ce qu’on lui reproche.
  • L’accusé informé du procès se défendra en droit, persuadé qu’il ne peut pas perdre.
  • Un administrateur probablement impliqué dans la page de discussion lancera que le contributeur n’est peut-être pas capable de participer à Wikipédia.
  • Un autre administrateur demandera de tous un peu de retenue reconnaissant que l’intéressé a fait des progrès (infériorisation).
  • L’affaire traînera en longueur avec quelques contributions insignifiantes.
  • Le contributeur N°2 étant maintenant un fâcheux confirmé, à la moindre ironie, un administrateur le bloque une semaine.
  • Dans le Bulletin des Administrateurs on approuve et le contributeur N°1 remercie pour l’initiative.
  • Un administrateur inconnu jusque là estime qu’il y a récidive et double la durée de blocage, qui passe à deux semaines.
  • Quelqu’un ironise cyniquement sur le futur bannissement de l’intéressé qui est « malheureusement » prévisible.
  • Dès lors à la première occasion il sera banni à vie par n’importe quel administrateur feignant d’être excédé, et personne ne s’y opposera.
  • Et il sera bien banni de cette façon par un admin excédé par tant de bruit et de dérangement du travail encyclopédique, sans concertation et sans appel.
  • Pour achever la destruction symbolique du contributeur sa page personnelle et sa page de discussion seront « blanchies » et bloquées, il sera muselé jusqu’à être interdit d’envoi de mails.
  • Des administrateurs se délecteront ensuite en le pourchassant lorsqu’il se connectera à nouveau avec un nouveau pseudonyme.
  • Dès lors il ne sera plus qualifié que de « vandale » et tout ce qui se sera passé avant n’existera plus pour les wikimafieux, ainsi toute personne éliminée de Wikipédia méritera son sort par définition.
  • Ce contributeur perdu n’a aucune importance pour Wikipédia car les gens ne comptent pas sur l’encyclopédie « humaniste » et le réservoir de main d’oeuvre gratuite est supposé infini.

Voici un exemple parmi beaucoup d’autres : Le témoignage de Quidamus : « Exclu de Wikipédia pour délit de sale gueule ? »

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses, Les procès. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

27 commentaires pour Rituel d’élimination des contributeurs sur Wikipédia

  1. Wikibuster dit :

    Bonjour Pierre : Lancez-vous ! 😉

  2. Pierre dit :

    C’est drôle et amusant. si on pointait toutes les incohérences de wikibuster…

  3. claudemariotti dit :

    Salut Lebob, t’as mal à la tête ? C’est pas grave, ça va passer, défoule-toi un peu et tu verras ça ira mieux.

  4. Sunaj dit :

    « Je crois que je leur ai fait très mal » dit le moustique en s’éloignant des deux rhinocéros qu’il venait (d’essayer) de piquer…

    Mort de rire…

    Comme si quelqu’un sur WP se souciait des élucubrations de Mariotti et de ses « pensées » sur l’élaboration de wikipedia…

  5. claudemariotti dit :

    Makarevitch (http://goo.gl/Lc5NR) est un tout bon… Ah mais c’est Nat Makarevitch lui-même qui écrit ! Salut Nat, je me souviens qu’en 2009 tu étais venu travailler avec nous sur Wikibuster. Tes analyses wikipédiennes sont très pertinentes et profondes, bien détaillées, ton site super, Bravo.
    Amicalement,
    Luca di Amoretti – Cm8 avec un ultime essai sur WP, terminé encore une fois par un sabordage très rigolo 😉 (je conseille à tous cette méthode revigorante et surtout très efficace). Je crois que je leur ai fait très mal, ils avaient été ignobles avec moi, beaucoup m’en veulent à mort, mais beaucoup aussi sont heureux des vérités que j’ai réussi à écrire (en étant diplomate et courtois on peut révéler beaucoup de choses quand l’occasion se présente…). Coucou à ces derniers, aussi 😉
    A plus

  6. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt dit :

    Une dernière chose aussi : supprimer les recherches d’IP, faux-nez, … (quelle perte de temps). C’est du flicage, du fichage, de la surveillance digne de la CIA ou de la DGSE, de l’intrusion à la vie privée d’autrui (délit je rappelle). En revanche, porter le blocage automatique de l’IP en cas de vandalisme patent à un mois au lieu d’une journée, cela me semble un bon compromis.

  7. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt dit :

    Je confirme tout cela, j’ai été victime d’une manoeuvre similaire de la part du parrain (au sens mafieux) Hégésippe Cormier.

    Vous pouvez voir mon témoignage dans les commentaires sur le billet « Hégésippe Cormier, un monument (nuisible) de Wikipédia ».

    J’ai d’autant plus la preuve de l’existence de complots entre administrateurs depuis que j’ai lu (hier) le billet sur l’IRC. Quelle bande de lâches!!

    J’estime qu’on ne devrait JAMAIS bloquer les pages de discussions et utilisateurs (éventuellement envois de courriels pour ceux qui en avaient la possibilité, ce qui n’était pas mon cas). Cela s’appelle le droit de réponse, un droit élémentaire lorsqu’on est diffamé. Sur Wikipédia, on n’y a même pas droit!! C’est inadmissible!

    On ne devrait également JAMAIS censurer les contenus de ces pages personnelles, quoi qu’il y ait dessus. En revanche, en contrepartie, on ajoute une rubrique au règlement de Wikipédia indiquant que seul le contributeur est responsable de ses propos et doit les assumer seul. Ni les administrateurs, ni les autres contributeurs quels qu’ils soient, ni la Wikimedia Foundation ne peuvent en être tenus pour responsables (ce qui n’empêcherait pas un administrateur ou autre contributeur de prévenir l’utilisateur en question, qui pourrait écouter les conseils ou non, à ses risques et périls dans le second cas). Cela s’appelle la liberté d’expression.
    Museler un contributeur et l’empêcher de se défendre est inadmissible.

    De plus, ce système d’administrateurs est à revoir de fond en comble :

    Tout d’abord, comme l’on fait passer régulièrement un contrôle technique à une automobile ou un examen médical à un pilote de ligne, on devrait examiner tous les ans le comportement des administrateurs et les déchoir de leur statut s’ils n’utilisent pas correctement leurs outils. Des administrateurs élus à VIE, c’est INADMISSIBLE!!!!!!

    Ensuite, je pense que l’étape suivante serait de fournir d’office et de droit à TOUS les contributeurs les outils d’administrateur.
    Cependant, dans TOUS LES CAS, il y aurait OBLIGATION de JUSTIFIER un blocage même court, y compris s’il s’agit d’un vandalisme patent (ce ne devrait pas être trop difficile de se justifier dans ce cas).
    [De même qu’il faudrait JUSTIFIER (pas besoin d’écrire trente lignes non plus) TOUTE ANNULATION NON ÉVIDENTE de contribution, cela permet d’éviter tout énervement contre-productif].
    Ainsi, un vandale (un vrai) peut être bloqué par n’importe qui, devant se justifier cependant (mais aucune difficulté normalement). Le vandale peut toujours se défendre sur ses pages personnelles (voir ci-dessus), mais s’il n’est pas crédible, il n’aura aucune chance d’être débloqué. Une réponse lapidaire et affaire classée.
    En revanche, lorsqu’il s’agit d’une affaire avec zones d’ombres, cela permet d’étudier le cas en détail, car, autre proposition, IL FAUDRAIT OBLIGATOIREMENT RÉPONDRE aux demandes de déblocage, de façon lapidaire si « foutage de gueule » (voir ci-dessus) ou circonstanciée si cela nécessite un examen sérieux. Ainsi, à moins que tous les Wikipédiens soient des dictateurs (ce qui m’étonnerait fortement!!), les administrateurs ne pourraient plus abuser de leurs privilèges, puisque : primo, ils seraient VRAIMENT égaux aux autres (car, actuellement, ils le prétendent, mais on sait tous que c’est ARCHI-FAUX!), et secundo, ils devraient se justifier TOUT LE TEMPS. Difficile dans ce cas de commettre des abus (à moins d’être un « orateur » – par écrit – exceptionnel)!!

    Cela n’empêcherait pas de distinguer certains qui feraient un travail plus remarquable que les autres, par exemple Lomita, spécialiste des violations de droits d’auteurs ou Chris a Liège, spécialiste de la maintenance des suppressions, deux administrateurs indispensables (parmi d’autres certainement).
    On pourrait aussi récompenser les plus actifs et soucieux de bien faire (Hégésippe ne recevrait aucune distinction, bien entendu).

    Ainsi, les administrateurs nuisibles tels cormier (je ne lui mets pas de majuscule, il ne le mérite pas), Esprit Fugace, … et leurs toutous contributeurs zélés perdraient leur toute puissance mafieuse et seraient obligés de devenir honnête afin de « survivre » virtuellement. Car dans le cas contraire, s’ils commettent trop d’abus, cela se verra dans leurs tentatives de justifications ENVERS LA COMMUNAUTÉ (et non l’obscur IRC, tout le monde doit pouvoir participer) et ils seront tout simplement bloqués. S’ils se tiennent tranquilles et deviennent (enfin) honnêtes, ils seront les bienvenus, comme tout le monde, sans plus ni moins. Finis les abus! Et dans ce cas, aucun problème à ce qu’ils soient élus à vie, comme tout le monde, car il y a un contrôle permanent de la communauté. Cela permettrait de les garder en tant que contributeurs où ils ont certainement leur utilité, mais cela réfrénera leur ardeur à « casser du contributeur » (on se demande sérieusement quel plaisir ils en tirent).

    Voilà des propositions qui me semblent intéressantes à étudier, cher Wikibuster, et à faire transmettre (car je me doute bien que si vous vous en chargez vous-même, on vous enverra bouler, comme moi d’ailleurs : tout a été soigneusement prévu pour cela par les mafieux).

    Je ne demande rien en échange, je fais cela pour le bien de Wikipédia, même si je n’ai pas l’intention de revenir contribuer, car j’ai été effaré d’en découvrir les dessous. Cela me permettra aussi d’éviter d’avoir à revenir embêter cormier dans quelques années, lorsque j’en aurai la possibilité, comme je l’avais promis, cela fera une corvée de moins.

    Merci à ceux qui me liront.

  8. Wikibuster dit :

    Bonjour G de gonjasufi et bienvenue au club ! 😉

  9. G de gonjasufi dit :

    G de gonjasufi (utilisateur banni de wp.fr) a éprouvé / approuvé cet enchaînement

  10. wikibuster dit :

    Bravo Nat je vais lire ça en détail c’est très riche, je vais m’en resservir si vous le permettez mais avec une petite nuance: ça ne sera pas pour améliorer la pseudo-encyclopédie.

  11. Nat dit :

    « depuis au moins 2009″… 2006, plutôt: http://goo.gl/Lc5NR

  12. wikibuster dit :

    elbereth, vous avez retrouvé la foi (voir illustration plus haut) j’en suis heureux pour vous, vous voyez bien que le blog Wikibuster est utile !

  13. elbereth dit :

    Il est vrai qu’un troll faillit à sa mission s’il se met à apporter des preuves. Et puis, sourcer est un comportement honorable chez le wikipédien, mais indigne de vous.

    Je cesse ce soir de vous commenter, même si cela était bien amusant, j’ai d’autres choses à faire. Mais je vous remercie, cher Wikibuster. Contributeur à peu près inactif depuis presque un an, faute de temps et d’inspiration, j’ai repris sérieusement ces derniers jours, car vous m’avez donné l’impulsion de repartir.

  14. wikibuster dit :

    tyrion, les bénévoles des Restau du coeur savent pour quoi ils travaillent, les contributeurs de Wikipédia j’en doute fort, d’autre part même comme bénévole je ne vois pas en quoi piller les livres est une activité louable. Les Creative Commons sont une stratégie vicieuse pour réduire puis détruire le Droit d’auteur, je ne perdrai pas de temps à essayer de démontrer ça puisque c’est largement revendiqué sur les sites qui font la promotion de cette idéologie. Ne me demandez surtout aucun lien, si vous n’êtes pas capable de trouver ça tout seul je ne peux rien pour vous.

  15. tyrion dit :

    Arrêtez de vous acharner sur le « travail gratuit ». En une semaine, une personne active travaille 35 heures ou un peu plus pour de l’argent, que fait elle le reste du temps ? Toute les activités de notre vie n’ont pas pour but de faire de l’argent. Contribuer à Wikipédia, c’est une activité bénévole. A titre de comparaison, allez donc aux Restos du Coeur, dire aux bénévoles qu’ils se font exploiter en travaillant gratuitement, en dénonçant des apparatchiks qui se feraient du pognon sur leur dos. Et écoutez leurs réactions.

    Je ne sais pas non plus ce que vous avez avec le droit d’auteur (droit divin ?) que vous agitez sans cesse comme un vieux grigri. Comme d’autres l’ont dit, les Creatives Commons sont un cadre d’application du droit d’auteur, qui donne plus de liberté au public. Si vous ne considérez pas que les auteurs ont le droit d’autoriser un usage plus libre de leurs oeuvres, soyez franc et réclamez l’interdiction d’auteur.

    Pour rappel, la définition officielle des CC:
    « Creative Commons propose gratuitement six licences qui permettent aux titulaires de droits d’auteur de mettre leurs oeuvres à disposition du public à des conditions prédéfinies. Les licences Creative Commons viennent en complément du droit applicable, elles ne se substituent pas au droit d’auteur. »

  16. wikibuster dit :

    @tyrion : Je ne crois pas à ce « progrès » qui institue le travail gratuit généralisé, qui finance les pseudo-encyclopédies avec nos impôts (à 66% en attendant mieux) et qui prétend détruire le Droit d’auteur via l’idéologie Creative Commons…

  17. tyrion dit :

    Wikibuster, vous semblez ignorer qu’avant Wikipédia, Encarta a déjà tué les encyclopédies papier. Les vendeur d’encyclopédies à domicile ont disparu avant que Wikipédia ne soit réellement connue du grand publics.

    Et il est vrai que le train a lui aussi détruit le transport en diligence et mis bien des charettiers au chômage, comme c’est triste !

  18. wikibuster dit :

    @pouet : « Les licences Creative Commons ne détruisent pas le droit d’auteur » comme Wikipédia ne détruit pas les encyclopédies papier et Common ne s’attaque pas aux fonds photographiques… Il faut arrêter de se moquer du monde !

  19. pouet dit :

    Les licences Creative Commons (car il y en a plusieurs) ne détruisent pas le droit d’auteur, mais au contraire vous donnent le choix de déterminer vous-mêmes les conditions de distributions de vos œuvres, donc le choix de définir votre droit d’auteur (justement parce que vous êtes l’auteur, et évidemment à condition que vous vouliez distribuer votre œuvre). On peut être contre certaines des modalités de ces licences (la réutilisation commerciale est parfois douteuse par exemple, pour ma part je n’en veux pas et n’utilise pas cette possibilité), mais ça n’a pas de sens de juger aussi catégoriquement et globalement une série de licences qui vont du quasi-droit d’auteur habituel au presque domaine public.

  20. wikibuster dit :

    Il n’y a pas de mystère autour de CC, il s’agit d’une remise en question du Droit d’auteur revendiquée ! Wikimedia n’a pas de raison de s’inquiéter pour Wikipédia pour le moment car la machine est lancée à fond, tout semble au beau fixe, la collecte de don fait à nouveau un carton cette année. Qui à part moi et une poignée d’autres résistants s’oppose au beau projet ? Si Wikipédia s’effondre ils tenteront quelque chose mais on ne voit vraiment pas quoi, fermer le projet encore et encore et ridiculiser les ambitions premières c’est ce qui se passera surement.

  21. elbereth dit :

    C’est amusant, Wikipédia suivrait maintenant une dérive naturelle et spontanée… mais où est le complot « commoniste » que vous dénonciez ? cette volonté affirmée de détruire la « propriété intellectuelle » ? piller la littérature ? mettre les encyclopédies commerciales en faillite ?

    S’il existe existe un phénomène massif d’élimination des contributeurs, comment les permanents de la Wikimedia Foundation, que vous dites bien trop nombreux, peuvent ne pas s’en rendre compte, ni tenter des démarches correctives ?

  22. wikibuster dit :

    Ou alors l’explication est simple, Wikipédia est une expérience, il n’y a aucun plan, aucune règle, depuis les origines on laisse faire et on regarde, et on continuera de regarder le bolide foncer, même si c’est dans le mur. Ce n’est pas grave car même s’il y avait une conscience interne de ce phénomène, il n’y aurait pas de solution : Les autres encyclopédies ont aussi échoué.

  23. elbereth dit :

    C’est bien ce que je dis, on peut prétendre que les wikipédiens se tirent une balle dans le pied au fusil mitrailleur, mais on ne peut pas l’expliquer.

  24. wikibuster dit :

    La raison c’est que la « neutralité de points de vue » de Wikipédia est une supercherie ainsi que la collaboration entre contributeurs, donc la solution trouvée a été l’autoritarisme des admins… qui ne marche pas non plus. Wikipédia n’est qu’une illusion qui se terminera quand les contributeurs et le public seront informés de la mega-escroquerie web 2.0.

  25. elbereth dit :

    La vraie question est « Pourquoi les Wikipédiens expulsent ils les contributeurs ? Veulent ils vraiment saborder leur projet ? », ce à quoi vous ne répondrez jamais.

    Les concurrents sont apparus il y a des années: Knol et Citizendium, notez que dans leur principe, ils apportaient des idées différentes et intéressantes. Le premier a disparu, le deuxième est resté confidentiel.

  26. wikibuster dit :

    Beaucoup de gens reconnaitront le traitement que les sadiques de Wikipédia réservent aux « wikipédiens » jusqu’au jour où l’image de l’encyclopédie « généreuse et humaniste » ne sera plus qu’un souvenir, nous verrons alors combien de contributeurs resteront, déjà des gens ont compris et réclament un concurrent, on progresse !

  27. elbereth dit :

    Il est amusant de voir l’évolution du personnage de Wikibuster, l’ennemi idéal des Wikipédiens. Comme beaucoup de méchants, il a des idées fixes irrationnelles qui ne s’expliquent pas plus que les mystères de la foi…

    L’obsession du jour est indigne d’un vrai critique de Wikipédia: « La communauté Wikipédia ne fait qu’expulser ceux qui viennent la rejoindre ».

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s