Des nouvelles de la clique de Wikimedia France

Par Nicolas.

Ne comptez surtout pas sur un sursaut de la Wikimedia Foundation Inc. pour mettre de l’ordre dans Wikipedia: ses dirigeants sont comme cul et chemise avec les admins-wikimafieux. Par exemple, le Conseil d’administration de Wikimedia France (WMF) compte actuellement 10 membres dont 7 sont ou ont été administrateurs de Wikipédia en français. Ceci démontre la collusion entre les deux entités et la soumission de facto de l’une à l’autre.

Voyons cela en détail :

Jean-Frédéric Berthelot : informaticien, passé par l’Université de Rennes, administrateur sur Commons, travaille pour une société londonienne de recherche de données et réputation (Politically Exposed Persons).

Sébastien Beyou : informaticien, passé par l’Université de Rennes, ancien admininistrateur, qui publie son pseudo Seb53 sur son CV en ligne (www.LinkedIn.com).

Guillaume Goursat : économiste, trésorier de Wikimédia France, il dissimule ses pseudos sur Wikipédia mais pas sur Meta. Il s’agit de l’ancien administrateur Moyg (bien vu le verlent…). Une rapide recherche nous mène vers l’utilisateur GuillaumeG, également présent sur méta. Le pseudo Moyg est encore très épisodiquement actif.

Christophe Henner : ancien admin, a fait du droit et de l’économie à Toulouse de 2006 à 2008 (diplômé?); il ne cache pas son identité sur Twitter; il dit utiliser le même ordinateur que Lugvar. Il n’effectue que 365 éditions sous son compte principal entre 2008 et 2015 mais est élu président de Wikimédia France en 2014 ce qui laisse penser à l’utilisation de faux-nez qui doivent être connus des initiés.

Pierre Selim Huard : informaticien, administrateur sur Wikipédia où il dissimule son identité mais pas ailleurs sur le net. Il est élu admin sur Commons en février 2012 avec seulement 16 votes favorables. Il devient membre du conseil d’administration de Wikimedia France et membre du conseil de la « Wikimedia Chapters Association » de mai à septembre 2013 et ses conférences sont d’emblée financées par la WMF. Il est secrétaire-adjoint de Wikimédia France depuis octobre 2014. Il a complaisamment créé l’article Erik Möller dont le seul élément biographique remarquable est d’être le directeur adjoint de Wikimedia Foundation Inc. La compagne de Pierre-Selim est l’administratrice Léna (au moins jusqu’en mars 2010 où la mention explicite disparaît mais les deux PU gardent un même style).

Edouard Hue : informaticien, il habite Rennes, il utilise sa véritable identité sur sa PU. Dans un PDF de propagande wikipédienne, il se définit comme « contributeur à Wikipédia et Commons (la nuit), ingénieur en informatique (le jour) ». Il travaille en effet pour Orange Applications for Business qui a bien entendu son article sur WP:fr. Pour rappel, Orange a un partenariat avec Wikipédia.

Samuel Le Goff : diplômé de l’Université de Rennes (doctorat en histoire), il rédige un mémoire sur « le traitement des conflits d’intérêts en droit parlementaire français ». Il est membre du CA de la WM:fr depuis octobre 2014 et se présente ainsi sur LinkedIn: « Collaborateur parlementaire, puis journaliste en charge du suivi du Parlement, je maîtrise les rouages du processus législatif et de la vie politique, ainsi que la communication et les médias. » Il est actuellement journaliste chez Contexte SAS, journal des professionnels des politiques publiques françaises et européennes. Bien sûr, il ne voit aucun conflit d’intérêt à influencer Wikipédia où il « œuvre » sous le pseudo Authueil en recopiant consciencieusement le Dictionnaire des parlementaires français, d’Adolphe Robert et Gaston Cougny (1889). Il utilise d’ailleurs le même pseudonyme, depuis des années, pour tenir un blog « influent » (comprendre, apprécié du tout-petit microcosme parisien et inconnu du reste (considérable) du monde), consacré à la (petite) politique française : http://www.authueil.org/

Florian Pépellin : malgré un master « recherche » en économie et gestion, il est agent à la Caisse d’allocations familiales de la Savoie. Sur Wikipédia il est l’administrateur Floflo et ne dissimule pas son identité sur Commons; il est membre du CA de la WMF depuis mai 2015.

Benoît Prieur : informaticien, il s’agit de l’ancien admin Agamitsudo (sa PU a été renommée avec son vrai nom) destitué par la communauté. Il écrit principalement des articles sur le cyclisme sans trop se préoccuper des sources: ses potes des Wikipédia laissent faire sans broncher.

Émeric Vallespi : Membre de la WMF:fr depuis 2008, membre du CA depuis déc. 2012 (trésorier-adjoint déc. 2012 à sep. 2014), il en est vice-président depuis oct. 2014; il ne dissimule que partiellement son identité sur WP. Après un bac S et des études d’informatiques inabouties, il obtient un brevet de Technicien Supérieur, banque; il est directeur adjoint d’agence (banque Société Générale) à Montpellier.

Le rôle de Wikimedia Foundation Inc. et de ses succursales s’arrête au tiroir-caisse (plus de 200 millions de dollars collectés) et réformer Wikipédia serait scier la branche sur laquelle ils sont assis. Sans parler des multiples conflits d’intérêt des administrateurs qui sont souvent employés dans des boîtes d’informatique dont les produits sont vantés sur Wikipédia …

Nicolas, 11/01/2016, ce site (titre imaginé par Wikibuster, dernière mise à jour le 7 avril 2017).

Advertisements
Cet article a été publié dans Analyses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Des nouvelles de la clique de Wikimedia France

  1. lucabuster dit :

    Hello Warning, ça baigne ? Beh… « lautre » est quelqu’un de bien, déjà que je n’ai pas été bien accueillant avec toi, cher lautre – je te prie d’accepter mes plus plates excuses ! -, parfois il m’arrive d’être un peu con, ça ne devrait pas arriver ici, zut alors. Quant à Warning, qui est un gars très bien, il a voulu être encore plus malin que moi (ah ces jeunes…). Excuse-le lui aussi, s’il te plaît. Bon Warning, tu as du lire que j’avais pu mettre au jour une belle source de 325 litres/heure dont j’avais prévu l’existence depuis bien longtemps ? Là j’en reviens, suis en train de l’aménager aux ptits oignons pour la fête des voisins. Sont exclus de l’invitation é&videmment les admins de wikipedia, ces couillons seraient capables de me demander une source secondaire ! 🙂
    Et pis arrêtez tous de m’appeler « Lucas », Luca c’est Luca, c’est rital, et surtout y’a 4 lettres, « 4 » dans le symbolisme, c’est l’heure du choix, et moi j’ai fait mon choix : j’ai banni WikiMenteurs à vie, suis allergique aux beaufs. Bon allez je te pardonne, mais que ça ne se renouvelle pas, hein 😉
    Salut mon pote ! Et porte-toi bien ! Et envoie-moi un mail.pour te faire pardonner et me donner des nouvelles…
    A plus,
    Luca

  2. warningbuster dit :

    Salut Lucas, j’aurais plutôt dit Alain, pardon : A l’un…
    Désolé pas plu résister 🙂

  3. lucabuster dit :

    Bonjour, Merci à toi pour l’info, transmet le bonjour à l’autre

  4. lautre dit :

    Émeric Vallespi contribue sous le pseudonyme « ShreCk ».

  5. Nicolas dit :

    Un des autres pseudos de Guillaume Goursat est https://fr.wikipedia.org/wiki/Utilisateur:GuillaumeG sur WP:fr et https://meta.wikimedia.org/wiki/User:GuillaumeG sur méta (source: https://meta.wikimedia.org/wiki/Wikimédia_France/fr). Le pseudo https://fr.wikiscan.org/utilisateur/Moyg est encore (très épisodiquement) actif.

  6. SM dit :

    Quant à Guillaume Goursat, il a été admin mais il ne l’est plus (et je suis bien placé pour le savoir). Il s’agit de Moyg. Il est extrêmement probable qu’il utilise au moins un autre pseudonyme, mais j’ignore le(s)quel(s).

  7. SM dit :

    Pour simple information – au passage et sans velléité de m’attarder ici – Samuel Le Goff n’est pas administrateur de Wikipédia. Il contribue sur les projets Wikimedia sous le pseudonyme « Authueil ». Il utilise d’ailleurs le même pseudonyme, depuis des années, pour tenir un blog « influent » (comprendre, apprécié du tout-petit microcosme parisien et inconnu du reste (considérable) du monde), consacré à la (petite) politique française : http://www.authueil.org/

  8. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt dit :

    Chez les Le Goff, il y a les vrais historiens (Jacques) … et les autres{{sourire}}.

    C.-E..

  9. Wikibuster dit :

    @Nicolas, S’ils sont Bretons ou simples habitants de la Bretagne je doute fort qu’ils soient bretonnants, ces types correspondent bien plus à l’idéal jacobin de destruction de toute culture non parisienne (?) WB

  10. Nicolas dit :

    @Eliane Daphy
    Merci pour cette correction. Par ailleurs, je me pose de plus en plus de question sur le tropisme bretonnant de nombreux membres de Wikimédia France …

  11. Eliane Daphy dit :

    Bonjour
    Erreur sur Samuel Le Goff (né en 1974) : sa thèse soutenue en 2004 porte sur « Elites et pouvoir municipal dans les petites villes bretonnes au XVIIIème siècle, 1730-1788 » (lien SUDOC http://www.sudoc.fr/078779227).
    Il me semble important de préciser qu’il a été assistant parlementaire de députés de droite, connus pour leur libéralisme et leur proximité avec le patronat.
    C’est très amusant de constater que Samuel Le Goff n’a pas déposé sa thèse en archives ouvertes sa thèse.
    https://tel.archives-ouvertes.fr/search/index/?q=Samuel+Le+Goff+&submit=

  12. lucabuster dit :

    Bonjour à tous. Joli en effet votre témoignage Léa, grand merci d’être venue témoigner de votre expérience.

    Moralité (bis) : qui a compris le fonctionnement de WikiMédia (et/ou) WikiPédia peut comprendre énormément (et plus) sur le fonctionnement de nos sociétés, et inversement. La qualité requise étant une grande aptitude au discernement – et une honnêteté intellectuelle inébranlable cela va de soi. Cela suppose aussi, bien entendu, un grand optimisme, qu’il soit inné ou acquis.

    Philosophiquement vôtre,
    Claude Mariotti

  13. Wikibuster dit :

    Merci Léa pour ces info, ce n’est pas que je fasse une fixation sur Wikimedia France mais je considère cette association comme une brique dans l’édifice de tromperie édifié par Wikimedia Inc., les tours de passe passe consistant dans les premières années à recolter directement les donations à Wikipédia pour en faire don (!) ensuite (partiellement…) à Wikimedia Inc m’avaient bien écoeurés. En quittant Wikimedia France vous illustrez le mécanisme qui consiste à faire sortir les gens scrupuleux pour laisser le champ libre à ceux qui plus tard auront un boulevard pour devenir franchement malhonnêtes, une impression de déjà vu pour moi. Je me souviens d’un admin de Wikipédia très droit (Clem je crois) qui s’est éclipsé discrètement vers 2009 et qui a laissé après lui plusieurs générations d’admin à chaque fois moins complexé pour exprimer leur nature de petits dictateurs. WB

  14. Léa la croisée valeureuse dit :

    Bonjour

    Je ne suis plus membre de l’association, que j’ai officiellement quitté en décembre 2015, par une lettre au président, sans réponse à ce jour.

    WikimediaFrance ne sert effectivement à rien d’autre qu’à fournir un cadre légal :
    1/ pour les membres de l’association
    2/ pour les partenariats (ils ne servent pas à rien, on les utilise pour améliorer les bases multimédia, un accès à leur fond documentaire et pour avoir des visites guidées gratuites, les musées nous utilis[ai]ent pour l’image et les ateliers fournis clés en main).

    Wikimédia France salarie 9 personnes, dont certaines dans des conditions opaques : au moins deux postes pour des proches de membres ou d’employés. Un rapport de la fondation s’interroge sur l’absence significative de petites actions, modestes mais efficaces, au profit d’initiatives plus prestigieuses, mais peu utiles pour le développement de wikipédia. Ce même rapport s’interroge sur les dépenses de fonctionnement de l’association française (9 salariés dont deux payés largement au dessus de la normale, pour un poste équivalent dans une association comparable, un siège dans le 3ème arrondissement de Paris, des réunions de Conseil d’administration dans des cadres confortables).

    Ces partenariats sont utilisés abondamment pour justifier les demandes de fonds auprès de la fondation, via un mécanisme nommé FDC, qui arbitre les demandes venues des structures nationales; mais dans la réalité, ils ne sont pas contraignants, le musée et l’association n’ayant aucune forme de pénalisation en cas de non respect des clauses du partenariat : après un lancement en fanfare, ils sont souvent sous-exploités.

    Amicalement

  15. Wikibuster dit :

    Bonjour Léa et bienvenue sur ce site car il me semble que vous êtes nouvelle, je ne sais pas si vous en avez conscience mais votre témoignage c’est ce qu’on appelle du lourd ! Je profite de pouvoir parler à un insider de Wikimedia France pour vous demander ce que vous pensez que mon interprétation de la raison d’être de cette association : de ce que j’en comprends Wikimedia France ne sert fonctionnellement à Wikimedia Inc (qui la finance depuis le début même si Wikimedia France cherche à s’autofinancer mais poussivement en jouant sur les mots) qu’à dépenser les dons faits à Wikipédia (qui n’en a pas besoin) sans risquer de perdre l’éxonération d’impôt en France pour les donateurs ? D’autre part les activités de Wikimedia France consistent essentiellement à bidonner des formations à Wikipédia (dont les contributeurs véritables n’ont jamais eu besoin), à tisser des partenariats de façade avec des musées qui n’ont jamais rien produit, et enfin à bredouiller un lobbyng anti-droit d’auteur avec quelques pseudo écologistes et un projet de loi prétendant protéger le Domaine Public en agitant la marotte de la « liberté de panorama » avec en toile de fond le concours de photo rabaché Wiki Love Monuments… Qu’en dites-vous ? WB

  16. Léa la croisée valeureuse dit :

    Bonjour

    Pour la petite histoire, la plupart des membres de CA de cette association ne contribue pas ou plus du tout sur les projets soutenus par l’association.

    Depuis le mois de novembre 2015, le noyau dur de l’association, regroupé autour de quelques membres, s’entend pour ne pas pourvoir 2 des douze postes du CA (ayant été douché par l’élection au CA précédent d’une intrus), tout en expliquant « réfléchir » à l’opportunité d’une cooptation. 2015 = 6 postes à pourvoir, 5 candidats, 4 élus (conformément aux statuts : il faut réunir sur son nom 50% des voix + 1) soit un CA de 10 membres, alors que les statuts de l’association, que j’ai quittée écoeurée par les magouilles, mentionnent un CA de 12 membres.

    Christophe Henner ne contribue plus depuis 2007, comme le démontre son historique de contributeur (Schiste), mais, président de wikimédia France et chef d’entreprise, il utilise au mieux de ses intérêts la confusion entre wikiPédia et WikiMédia, tout comme son prédécesseur, qui avait été fait chevalier des arts et lettres.

    Sebastion Beyou (SEB35), en charge notamment de la mise en application des clauses d’une charte de modération conforme à la netiquette, au clauses léonines.

    etc, etc…

    Ca doit valoir le coup de contrôler une association comme wikimédia France, pour s’abaisser à de telles magouilles

    Amicalement

  17. Nicolas dit :

    Pro patria semper, l’étoile montant de l’extrême droite sur Wikipédia

    Lire la uite ici : https://wikibuster.wordpress.com/2016/01/16/pro-patria-semper-letoile-montant-de-lextreme-droite-sur-wikipedia/

  18. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt dit :

    Bonsoir à tous.

    Merci Nicolas pour ces informations. Très instructif, même si je me doutais déjà que Wikimédia France et les administrateurs les plus puissants de Wikipédia en français ne sont pas aussi indépendants qu’ils veulent le faire croire, et qu’on ne peut rien obtenir de cette organisation sans un coup de force colossal. Au moins 5 d’entre eux n’apparaissent déjà pas clairs rien qu’en lisant ces quelques lignes sur eux, sans avoir besoin de les connaître. Quand on sait ça, on sait tout.

    Ce serait intéressant de savoir lequel parmi eux est Dufort, et lequel est Sunaj. Qu’on rigole un peu.

    Ce que je suggèrerais à warning (et aux autres), c’est de contribuer dans leur sens, tout en « sabotant » (je ne réexplique pas les guillemets) les informations de manière discrète toujours.
    Par exemple, j’ai cru comprendre que, pour une majorité, ils sont d’extrême-droite (Cormier, cela est certain). On peut donc chercher au hasard une page sur un parti ou une personnalité d’extrême-droite peu connu(e) (on évitera donc les Le Pen) qui a eu un certain nombre de condamnations et, par exemple, on réduit ce nombre (« Untel a été condamné 12 fois pour … » qui devient « Untel a été condamné 4 fois pour … » : on ne supprime pas les condamnations, trop flagrant, mais on traficote discrètement). Ils ne vont certainement pas révoquer une modification allant dans leur sens, et ne se remarquant pas. Cela ne change rien à la fiabilité (ou plutôt la non-fiabilité) de Wikipédia : rajouter une peau de banane dans une décharge ne changera pas globalement le niveau de puanteur. C’est déjà une poubelle incurable.
    En revanche, en procédant ainsi, les administrateurs-mafieux se rendent complices de ce qu’ils appellent le vandalisme, volontairement mais sans s’en rendre compte. Je ne sais pas ce que vous en pensez tous, mais moi, je trouve cela jouissif.
    Si vous avez déjà fait cela, warning, alors bravo et cela me procure grand plaisir.
    Bravo déjà pour vos modifs « farfelues » qui s’ancrent sur Wikipoubelle. C’est tout ce qu’ils méritent et vous égayez ma soirée. Merci à vous.

    Cordialement. C.-E..

  19. Wikibuster dit :

    Merci Sébastien, on se sent moins seul quand on tombe sur un article lucide. WB

  20. Tous des informatichiens ! Soit des incompétents dans le cadre d’une authentique encyclopédie qui a besoin d’un cadre scientifique et non administratif.

    Mais, ce sont toujours ceux qui ont une pensée scientifique qui se font exterminer par ceux qui ont une intelligence interpersonnelle ou communautaire et cela avec empathie.

    Wikipédia rentre dans la révolution numérique qui veut construite une utopie libérale.

    => https://www.agitateur.org/spip.php?article1870

    On est loin de l’encyclopédie des années 30, La Vie Mentale, dirigée par Henri Wallon.

  21. Wikibuster dit :

    Merci warning de réveiller ce forum, pour info il y avait eu à une époque une proposition très osée que je n’avais pas particulièrement relayée pour des raisons qui m’échappent, il s’agissait de traiter la mafia de Wikipédia comme il se doit en lançant une véritable opération d’infiltration, les plus motivés pourraient se faire élire administrateur, participer le plus abjectement possible pendant 1 an ou 2 (ou 5 ?) puis écrire un livre pour décrire minutieusement le fonctionnement interne de l’organisation. Un beau programme, qui demande des courageux ! WB

  22. warning dit :

    Hé ben !
    J’en apprends plus sur Wikibuster en quelques jours que toutes les années passées à contribuer sur wikipédia. Dans Wikipédia on te tient toujours la tête baissée : « bosse comme un mouton et ne cherche pas trop à comprendre »…
    Mes modifs « farfelues » sur la fausse encyclopédie restes inchangées, mieux certains font des corrections ! Je continue !
    Merci WB !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s