Attention ! Ne mets pas tes photos sur Internet…

Publicités
Image | Cet article a été publié dans Internet. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

19 commentaires pour Attention ! Ne mets pas tes photos sur Internet…

  1. Wikibuster dit :

    @Paul Dufort : Quand un donateur offre 150 € pour Wikipédia et déclare le 2 septembre dernier « Merci pour votre travail pour garder un internet libre ! » je crois que oui on peut continuer de parler de naïveté.

    En effet pour comprendre que Wikipédia est l’outil politique phare du commonisme avec Creative Commons il faut une certaine réflexion. De même il est assez subtil de comprendre que si le concours Wiki Loves Monuments est rabaché année après année au point d’avoir lassé certains des participants les plus enthousiastes ce n’est pas par maladresse mais pour épuiser le sujet jusqu’à la corde dans le but de faire remarquer que seuls manquent des monuments protégés par le droit d’auteur. Ensuite on verra les lobbystes de Wikimedia France pleurnicher auprès des députés démago comme Isabelle ATTARD d’EELV pour exiger la « liberté de panorama » à l’A.N. On pourra une nouvelle fois dire que tout ceci est exagéré, un peu comme il y a quelques années quand je disais que Creative Commons n’était pas seulement une association d’aide aux auteurs mais une organisation avec des visées politiques, jusqu’à ce qu’ils baissent le masque et affichent leur militantisme pour une « réforme globale du droit d’auteur ».

    Les contributeurs ne comprennent strictement rien de l’organisation de Wikipédia et s’en moquent en effet, les insiders eux sont d’authentiques politicards et trouveraient facilement leur place dans le panier crabes de n’importe quel parti. Les wikipédiens également wikimédiens ont une vision plus claire de l’enjeu politique de Wikipédia et de Wikimédia qui sert à diffuser la propagande commoniste (« partage », « biens communs », bla bla…) dans les musées, les écoles et les institutions en général, ceci aux frais des donateurs de Wikipédia bien entendu !

    Au risque de me répéter moi aussi ça fait très longtemps que Wikipédia a franchi un point de non retour, aucune remise en question n’est plus possible et ils iront dans le mur car ils ne peuvent rien faire d’autre, telle l’URSS en son temps. Tant mieux car à la fin un mur tombera et ça fait toujours du bien.

    .

  2. Wikibuster dit :

    @Com : Les insiders de Wikipédia sont fortement idéologisés et à mon avis il n’est même pas envisageable en rêve de les voir changer d’attitude. Le public lui a seulement besoin d’être informé du fait que Wikipédia n’est pas ce que l’intuition indique, ensuite il prendra ses distances et la pseudo-encyclopédie redescendra à une place davantage proportionnée, en gros un site tenu à bout de bras par des passionnés souffrant d’addiction aigue.

  3. Com dit :

    Comme tous ceux qui ont cru en diverses idéologies, il est salutaire de se poser des questions et de remettre en cause un soi disant super projet. Beaucoup de gens ont cru a des systèmes politiques ou religieux qui ont parfois conduit à des catastrophes humaines. La fin de l’aveuglement est nécessaire.

  4. Paul Dufort dit :

    Bonsoir,

    Je pense qu’à un moment donné, il faut abandonner l’idée de la naïveté d’un nombre signifcatif de contributeurs. à la longue cela devient lassant.

    Ce que vous appelez naïveté mérite quand même mieux que cela. Pour moi, la naïveté renvoie tout simplement à l’absence de réflexion politique autour de wikipédia : considérer wikipédia comme un objet politique ne constitue pas une chose facile, d’abord parce que l’objet enquestion, échappe au schémas politiques traditionnels : quelle est la tradition à laquelle wp se rattache? Nous savons de Wales est proche des libertariens (mais en France, ce courant de pensée ne renvoie à rien de précis, tout simplement parce qu’il n’existe pas de courant politique libertarien fort en France… ).

    Ensuite, la réflexion politique autour de wikipédia est peu développée pour des questions de générations : celles et ceux qui ont développé wikipédia sont en tendance des geeks, plutôt jeunes. De ce fait, ils ont évolué dans le cadre des années 1990 (la « fin des idéologies », la « fin de l’histoire »…). De ce fait, le fait de penser wikipédia en termes de pouvoirs (enjeux, luttes, philosophie…) n’est pas aisé pour les contributeurs…

    Enfin, les contributeurs de wikipédia ne sont pas venus dans cette enceinte pour se prendre la tête. vous vous rappelez le schéma « pourquoi je contribue » que j’ai développé là https://wikibuster.wordpress.com/2014/08/12/de-laddiction-sur-wikipedia/ (au risque de me répéter, Paul Dufort = Le Conteur). Peu de contributeurs sont capables de ce raisonnement, non par faiblesse intellectuelle, mais par paresse ou manque de volonté : le wikipédien fait, ne s’interroge pas sur le pourquoi de ce qu’il fait… Dans le même ordre d’idées, penser wikipédia en termes politiques est intéressant, mais n’intéresse pas le wikipédien lambda, plus préoccupé par le faire, non par le pourquoi ou le comment. C’est ici que nous rejoignons le post cité : tout cela demande des efforts et surtout la capacité à remettre en cause une chose à laquelle nous avons consacré du temps, parfois de l’argent, et que nous avons investi affectivement pendant des mois voire des années;

    bref, nous nous engageons sur cette pente, nous ne sommes pas de sûrs ni de ce que nous allons trouver au bout, ni d’aimer ce que nous allons y trouver…

    Dans ce cas, et c’est humain, l’Homme ne s’aventure pas facilement sur des chemins totalement inconnus, surtout si ils aboutissent à la remise en cause de lui-même…

    Cordialement

  5. Wikibuster dit :

    Le clivage n’est effectivement pas entre les admins et les non admins mais entre les insiders et les contributeurs naïfs qui n’ont aucune compréhension de ce qu’est Wikipédia.

    1/ Les admins ont surtout des pouvoirs usurpés, si les donateurs avaient conscience de ces « pouvoirs » c’en serait fini des dons comme des contributions occasionnelles.

    2/ Certains contributeurs ont la protection des admins et cela depuis bien longtemps, je me rappelle même avoir été bloqué plusieurs jours en 2009 (!) seulement pour l’avoir fait remarquer au sujet d’un contradicteur mafieux (parti chercher de l’aide auprès d’un admin copain).

    3/ C’est plus vieux que ça mais je veux bien croire que ça s’intensifie, je ne suis plus la pseudo-encyclopédie de près, je me suis un peu lassé.

    4/ C’est très juste de faire remarquer que même si un certain nombre de wikimédiens historiques ont renoncé à leur poste d’admin (c’est peut-être calculé) Wikimedia France contrôle en douce Wikipédia.

  6. Paul Dufort dit :

    Article intéressant mettant en avant certaines des contradictions actuelles de wikipédia. JE ne crois pas forcément dans l’opposition systématique admin/peon. Je pense que wp est un système instable, où, en dépit de certaines recompositions des enjeux de pouvoir, certaines lignes de force se dégagent :

    1/ les admins disposent de beaucoup de pouvoirs, sans pour autant que des contre-pouvoirs efficaces se développent
    2/ certains peons ont tous les droits et disposent d’une impunité de fait, justifiée soi-disant par leur rôle dans l’encyclopédie.
    3/ un partage du pouvoir est en train de se mettre en place : certains péons, disposant d’une impunité, se taillent des zones qu’ils contrôlent farouchement, tandis que les admins font le ménage autour de ces derniers. Chacun y trouve son compte : chaque pôle de pouvoir ne concurrence pas véritablement l’autre, a même besoin de l’autre (les admins, parce que, sans les péons, qui construisent les articles, ils ne seraient pas admins, les péons, parce que les admins leur permettent de régner sur un territoire donné), et chaque acteur de l’un ou de l’autre se garde bien d’aller dans l’autre: exemple de cette tendance TigHervé, qui n’intervient pratiquement plus dans le main, mais dans les RA ou a table ouverte sur le bistro(même si des interférences existent, mais ce sont des héritages d’un passé révolu…)

    Bref, un alliance objective (au sens léniniste du terme) entre deux groupes sociaux, ayant des intérêts différents, mais complémentaires, pour assurer le contrôle d’un espace politique donné, le tout sous la bienveillante tutelle d’une fondation, dont un nombre significatif de membres appartiennent au groupe des admins…

    La boucle est bouclée : wikimédia France exerce de facto le contrôle réel sur wikipédia, par le biais des admins, adhérents de la Fondation, par le biais de cette alliance objective avec certains péons (au hasard les maréchaux soviétiques, dénoncés plus haut) et la complicité active ou passive des autres contributeurs…

    Cordialement

  7. Wikibuster dit :

    Vraiment très intéressant !

  8. Com dit :

    http://www.huffingtonpost.fr/jean-tillinac/fonctionnement-wikipedia_b_5895996.html
    Il faut être expert en stratégies de com pour contribuer…

  9. Wikibuster dit :

    Pour les admins je ne crois pas que leurs superpouvoirs de contrôleurs du contenu de Wikipédia et sélectionneurs des contributeurs aient été validés « en droit » et ça m’étonnerait que ça arrive un jour. Pour R. MATHIS en effet on a fait le tour du personnage, il n’y a pas grand-chose à dire.

  10. Paul Dufort dit :

    Bonjour

    Sur les admins, tout ou presque a été dit : leur pouvoir est absolu, dans les faits comme en « droit » (vous remarquerez les guillemets); je sais de quoi je parle : ayant eu des échanges peu cordiaux avec un maréchal soviétique de wikipédia (des étoiles, une intelligence du mode de fonctionnement de wp et de ses réseaux, de la suffisance, et aucune capacité de remise en cause, précision utile : il claque la parte chaque fois qu’on lui dit non ou qu’il a tort; ceci dit, rendons-lui cette justice : il n’est pas administrateur….), le ton des échanges monte rapidement, je fais part de mes réserves sur une labellisation, bien entendu, multiplication de sous-entendus diffamants à mon encontre. là-dessus, un mafieux va se plaindre aux admins, qui menace votre serviteur d’un blocage… là-dessus, je réponds en droit sur le passif du contributeur à mon encontre, comme à l’encontre d’autres contributeurs : la réponse tombe « c’est pas mon problème, je ne juge que de ce qui a motivé la RA ».

    Par ailleurs, sur la publication spécifique de certains de mes écrits sous la forme d’un billet séparé, je n’ai jamais supposé que vous étiez en accord avec moi, j’ai juste mentionné que vous avez suffisamment apprécié l’analyse pour la publier…

    Sur Mathis, je ne peux qu’être d’accord avec vous : il a le profil de la personne surdiplôméé; on lui a donc répété pendant ses années de prépa et d’école qu’il faisait partie des meilleurs, il a logiquement fini par le croire. Par ailleurs, les grandes écoles ne forment pas des Hommes libres, mais des administrateurs pour le système, et ne constituent pas vraiment des hauts-lieux de contestation… On peut juste reprocher à Mathis d’être le produit de son éducation, de maîtriser les codes du système et de s’en servir aussi pour lui-même…

    Cordialement

  11. Wikibuster dit :

    Bonjour,

    Je n’ai pas simplement publié des noms d’admin, j’ai ajouté l’âge et la profession quand c’était possible, puis si vous avez remarqué j’ai retiré les commentaires désagréables et fait des corrections à la demande des intéressés et finalement je n’ai laissé que l’initiale du nom. On aimerait que sur Wikipédia les admins accèdent aux demandes des gens qui ont leur biographie étalée dans les moindres détails sans leur accord. Il est temps que le droit à l’oubli s’applique partout sur le web et pas seulement sur Google.

    Je n’ai jamais eu l’impression que les wikipédiens étaient cultivés, certains sont des techos particulièrement obtus. Leur unique référence systématique est… Google.

    J’ai relu vos commentaires sur la croyance des wikipédiens et je suis assez d’accord, mais je ne les ai pas publiés parce qu’ils me plaisent mais par goût pour le pluralisme, à l’exact opposé de la mentalité des wikipédiens. N’importe qui pourrait publier un billet ici (et des critiques du blog l’ont fait), mais les wikilâtres s’en gardent bien car ça montrerait l’indigence de leurs justifications sur la gestion de Wikipédia.

    Je viens de regarder la page de R. MATHIS, « Activiste pour la liberté de la connaissance » et « chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres », c’est vraiment la honte, ce type ne doute de rien décidément et ça laisse rêveur sur le niveau réel des gens surdiplômés en France, de bons élèves suiveurs, insipides mais tout de même à la recherche de reconnaissance (?)

    Cordialement,
    WB

  12. Paul Dufort dit :

    Bonjour

    Sur les admins : « le pouvoir corrompt, le pouvoir absolu corrompt absolument ». Dans le cas précis, qui sont-ils, en termes sociologiques, politiques….? EN divulguant leur identité, vous personnalisez le débat. En tendance, ce sont des geeks cultivés… plutôt jeunes, à quelque exceptions près, pour beaucoup d’entre eux ne développant aucune réflexion politique

    sur le pouvoir et ce qu’il faut en faire…

    Sur la croyance des wikimédiens/pédiens, je vous dois des excuses, j’aurais dû reprendre les termes de mon post du 03/08/2014, que vous avez apprécié, puisque vous l’avez publié le 12/08. Je me dois maintenant de développer le lien entre addiction à wikipédia/média et croyance dans wikipédia.

    Sur le combat que vous menez, je le respecte, ce n’est pas le mien. Il est cependant vrai que certaines pratiques au sein de l’assos me choquent comme il est vrai que le maintien de l’article Rémi Mathis et la publication de photos de la remise de décoration m’ont indisposé (j’ajoute que les petits fours étaient bon, mais l’ambiance un peu bizarre…).

    Cordialement

  13. Wikibuster dit :

    Bonjour,

    1/ Il existe une alliance de fait entre Google et Wikimedia et on est d’accord que ces deux-là ne s’aiment pas forcément, chacun aimerait ne pas avoir à partager l’audience. On ne reproche à Wikimedia que ses mensonges au sujet de la pub qui ne « ferait pas partie de ses valeurs », mais qui l’enrichit grassement.

    2/ Les admins n’ont aucune raison de s’opposer à la divulgation de leur identité et s’ils avaient la moindre honnêteté intellectuelle ils ne seraient pas anonymes. Les gens de Wikimedia n’ont aucun talent et Wikipédia est le seul succès, un succès d’opportunisme uniquement.

    3/ Les wikipédiens sont des croyants c’est vous qui le dites, et même des croyants qui donnent largement dans les reflexes sectaires et intolérants. Ils sont incapables d’autocritique et de modération en quoi que ce soit.

    4/ Je ne combats pas les wikis, je combats Wikipédia et Wikimedia l’organisation qui contrôle le site l’air de rien. Avez-vous remarqué que Wikimedia France tient Wikipédia et se permet des déclarations publiques qui choquent certains wikipédiens, sans qu’ils puissent rien y faire ?

    Cordialement,
    WB

  14. Paul Dufort dit :

    Bonjour,

    J’argumente point par point.

    1/ Il est vrai que, dans les faits, il existe une alliance objective (au sens léniniste du terme) entre Google et wikipedia : il existe de nombreuses raisons de penser que ces deux acteurs du web ne poursuivent pas les mêmes objectifs… En admettant que cette alliance se formule dans les termes que je viens de mentionner, peut-on en faire grief à wikimédia?

    2/ Je ne suis pas opposé fondamentalement à la divulgation de l’identité des administrateurs : dans les faits, ils disposent d’un pouvoir quasi absolu sur l’encyclopédie, je trouve juste votre manière de faire un peu cavalière…
    En tendance, plus j’observe l’évolution des wikis, plus je prône un solide coup de pied dans la fourmilière. En effet, les wikis liés à la fondation tendent à se scléroser, certains y ont même intérêt (parfois pour des raisons contradictoires…); la seule méthode pour s’opposer à cette forme de réaction (au sens politique du mot), c’est peut-être de renverser la table.

    3/ le problème du droit de réponse : comme je l’ai mentionné sur un post que vous avez repris, les membres de l’assos sont en tendance des croyants (je parle d’expérience); vous être un incroyant (un hérétique, un relaps, au sens religieux de ces mots). Vous êtes donc en dehors de la communauté, donc, ni vous-même, ni vos idées ne sont pertinentes pour les membres de la communauté des croyants: elles sont au mieux écartées pour des raisons techniques, au pire simplement non prises en compte…

    4/ Vous combattez donc les wikis politiquement; au moins c’est clair. Je comprend mieux, à la lumière de ce qui suit cette idée dans votre réponse, le projet sous-jacent à la divulgation de l’identité des admins (peut-être eut-il fallu être plus clair dans votre argumentaire alors : un texte proposant explicitement une réflexion sur l’anonymat dans wikipédia, par exemple…)

    Cordialement

  15. Wikibuster dit :

    Bonjour,

    Je pense en effet que le système Google/Wikipédia est nuisible au web au moins sinon à la société mais je ne pense pas qu’il faut faire disparaitre les wikipédiens mais plutôt qu’ils vont disparaitre spontanément, sans aucune idée sur le délai toutefois.

    En 2009 je pensais alerter Wikimedia de la dérive catastrophique constatée, quelle naïveté extraordinaire comme le faisait remarquer le mafieux Darkoneko qui se vantait de bien connaitre l’organisation. J’ai même encore assez récemment fait des propositions très raisonnables à Mme DEVOUARD mais c’est à chaque fois la même langue de bois et la même mauvaise foi. Wikipédia est pourri par son succès, les gens y sont inflexibles, autoritaires, imbus, bref je ne pense pas qu’il y ait la moindre marge pour des réformes.

    J’avais proposé d’ajouter en bas d’article un simple lien vers un droit de réponse extérieur au site, la personne ou l’organisation concernée pourrait donner son propre point de vue sans interférer avec les wikipédiens ou Wikipédia. Eh bien cette mesure de simple respect et de pluralisme n’est même pas envisageable pour Wikimedia, ils sont implacables. Argument de F. DEVOUARD : « Ça serait difficile de vérifier l’identité des intéressés. » Ah bon ce n’est pas ce qu’ils font couramment avec OTRS ?

    Pour la divulgation de l’identité des admins ce n’est que justice, ces gens déballent sur tout le monde et devraient pouvoir rester confortablement planqués derrière des pseudos, sérieusement ?

    Wikipédia est réellement une organisation politique et je la combats à ce titre, je ne veux pas d’une société totalitaire, dirigée par une clique d’anonymes qui s’imposent au plus grand nombre grâce à la technologie. Et même l’idée qu’un seul individu puisse déstabiliser une organisation bien établie n’est pas pour me déplaire.

    Cordialement,
    WB

  16. Paul Dufort dit :

    Bonsoir,

    Nous nous rejoignons sur un certain nombre de constats, mais pas nécessairement sur les conclusions, ni sur ce qui doit en découler.

    Pourquoi combattre les wikipédiens? Les uns comme les autres, nous nous plaçons dans des visions différentes, mais in fine aussi intéressantes les unes que les autres. Pour diverses raisons, vous pensez que wikipédia, et tout ce qui est charrié par le mouvement autour de wikimédia, constitue une chose dommageable pour la société, et que, à ce titre, ils doivent disparaître de la sphère publique, mois je pense au contraire à soigner le fruit…

    En ce qui me concerne, je suis wikipédien, wikimédien (réservé, par ailleurs, sur certaines idées et pratiques qui ont cours au sein de l’assos), mais cela ne m’empêche pas de partager certaines de vos analyses (sur certains aspects du fonctionnement interne, et de l’assos et de wikipédia : au hasard, l’existence de l’article « Rémi Mathis », les pouvoirs exorbitants des admins, la c… et la suffisance de certains contributeurs -vous en citez certains, j’en ai d’autres, en plus des vôtres…-, les réseaux de reconnaissance…);mon passé militant m’a appris à aller voir ce que racontent ceux avec lesquels je suis en désaccord, et à rechercher les échanges avec eux… Je suis même plus radical que vous sur certaines analyses des enjeux individuels autour de wikipédia (vous semblez d’ailleurs les apprécier puisque vous les reprenez : le conteur, c’est moi), mais nous divergeons sur certains moyens (au hasard la divulgation des identités des administrateurs) et sur les fins avouées…

    Au fond, vous comme moi développons, chacun à notre manière, avec notre vision, une réflexion politique autour de wikipédia; vous comme moi sommes critiques à l’encontre de wikipédia et de son fonctionnement, moi pour espérer que cela change, vous pour espérer que cela soit détruit…

    Comme je dis toujours, un adversaire de qualité est préférable à un allié peu recommandable…

    Cordialement

  17. fff dit :

    C’est nul !

  18. Wikibuster dit :

    J’en suis certain, je suis plus dur que vous avec les wikipédiens mais c’est normal je les combats, et si je ne le fais pas… qui le fera ? 😉

  19. Paul Dufort dit :

    très juste.

    Plus sérieusement, montage très pertinent. Nous nous rejoignons quand même sur certaines choses.

    Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s