Des piranhas de Wikipédia

Voici un commentaire de Claude MARIOTTI, sur le billet du 29/07.


Une phrase importante que je lis sur cette page : « Les piranhas améliorant les articles mal fichus mais détériorant les articles trop perfectionnés. » Elle reflète mon ressenti en HUIT ANNÉES DE CONTRIBUTIONS sur Wikipedia.

Wikipedia se vante de la quantité d’articles, de la quantité de texte produit (sur les articles pointus en particulier), en passant sous silence (quoique à mon avis beaucoup de wikipédiens l’ignorent ou sont incompétents pour en juger) le fait que la non-pertinence des articles les plus importants ne fait que croître. C’est logique et inévitable, quand on connaît le fonctionnement de Wikipedia on sait pourquoi.
Cette non pertinence se remarque surtout sur ces articles importants, où les plus grands experts officiels, qu’ils soient français, étrangers, internationaux, ont autre chose à faire que venir sur Wikipédia se faire traiter de tous les noms par des petits chefs incompétents imbus de leur pouvoir. Pendant ce temps, les avis et citations (parfois datant de plusieurs siècles !! – donc obsolètes) de spécialistes – souvent partiaux –, sont surajoutés à l’envi, encore et encore, afin de justifier l’avis de Wikipedia sur un traitement très subjectif de ces sujets (quand ce n’est pas complètement partisan, ce qui hélas est souvent le cas). On peut dire ainsi sans risque de se tromper :

« Au fil des ans, la qualité de l’encyclopédie diminue. Dans le même temps, la quantité de texte produit augmente. »

On pourrait se réconforter en se disant que peu de lecteurs très bien informés sont dupes, mais quel est le pourcentage de gens très bien informés sur de nombreux sujets ? – très faible, certainement). Et surtout, la quantité de texte obsolète, partisan et absurde occultera de plus en plus le défaut de qualité. Personnellement j’en reviens toujours à cette image : Wikipédia est à l’image du monde, de plus en plus d’incohérent. Si on voulait généraliser à l’extrême pour mieux rendre compte de la réalité on pourrait dire :
« Wikipedia et un vade-mecum entièrement gratuit, qui donnera la plus grande satisfaction à Monsieur et Madame Michu. » Bon je force un peu le trait, mais vous voyez l’idée. En tout cas si vous trouvez plus cher et mieux ailleurs, Wikipédia vous dira que rien ne vaut la gratuité. Et bien sûr 😉 on ne vous remboursera pas la différence 😉 Pire, si vous vous opposez trop frontalement aux petits chefs de Wikipédia, ils feront tout pour vous le faire payer, en utilisant les moyens les plus tordus.

Plusieurs d’entre nous, ainsi attaqués et outrés, ont trouvé la méthode pour s’en tirer avec les honneurs et témoigner sereinement : juste avant d’être ostracisés, ne surtout pas s’écraser, mais « leur rentrer dans le lard carrément ». Sans aucun complexe. Ça, ils n’aiment pas du tout. Et il y a un autre avantage que s’en tirer avec les honneurs : ils vont s’enfoncer encore plus dans la bêtise et le délire en témoignant contre vous, pour motiver votre « bannissement », comme ils disent. C’est comme une horde. Ça continuera peut-être même après votre départ. Vous vous en fichez, d’autant que cette bêtise sera visible des contributeurs honnêtes. En définitive, c’est vous qui aurez le plus gagné, car surtout, vous aurez effectué œuvre de salubrité publique. C’est gratifiant convenez-en. En revanche, je crois que si on est trop timoré pour leur « rentrer dans le lard », il y a ensuite un gros risque de devenir amer (j’ai lu quelques témoignages qui en témoignent). Il m’est pourtant arrivé, parfois, par nostalgie wikipédienne, de ressentir un peu de cette ancienne amertume, connue juste avant ma contre-attaque, amertume et nostalgie aussitôt remplacées par ce sentiment de fierté de soi d’avoir su résister à la bêtise universelle. C’est un sentiment irremplaçable, qui vous aide même ensuite dans votre vie. L’amertume, elle, est à prévenir, à proscrire complètement. Donc c’est un choix : accepter d’être « banni », ou bannir Wikipedia juste avant qu’elle vous bannisse.

Et rester serein.
Et témoigner.
Encore et encore.
Ne pas oublier.

Claude MARIOTTI, ce site (29/07/2014).

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

13 commentaires pour Des piranhas de Wikipédia

  1. Wikibuster dit :

    Il y aurait 16% de femmes sur Wikipédia (http://www.slate.fr/life/75770/wikipedia-sexiste-etude-femmes), 10% dans les écoles d’ingénieurs en informatique, en baisse vertigineuse (http://www.zdnet.fr/actualites/emploi-pourquoi-les-femmes-se-detournent-des-metiers-de-l-informatique-39388852.htm), à mon avis les deux sont liés. Je donnerais encore un petit bonus à Wikipédia pour le côté panier de crabes, luttes de clans, domination, etc., qui ne doit pas spécialement les emballer.

  2. Paul Dufort dit :

    Bonsoir

    En ayant constaté l’absence des experts reconnus par la faculté, nous avons en réalité acté les différents modes de reconnaissance d’un individu au sein d’un groupe, qu’il soit réel (les chercheurs) ou virtuel (la « communauté wp »). La sous représentation des femmes, qui reste à démontrer de façon indiscutable peut aussi trouver une explication plausible : comme le monde de wp est un monde dépendant de l’informatique, nous pouvons tracer un parallèle avec ce monde. comme c’est un monde masculin, il n’est pas absurde de transposer les raisons de la surreprésentation des hommes au sein du monde de l’informatique à wp… Encore que c’est une simple hypothèse de travail à ce stade…

    Cordialement

  3. Wikibuster dit :

    Bonsoir,

    L’expert wikipédien existe bien, il tire son statut de son travail de contributeur sans doute mais aussi peut-être encore plus surement de son travail de bucheron à gérer le site. Il faut noter que malgré cela il ne sera jamais qualifié d’expert, le terme est tabou à cause du quiproquo avec les experts du monde réel et aussi pour maintenir la fable de l’abolition des privilèges. Le divorce entre les experts de Wikipédia et du monde réel est irrémédiable et l’absence de ces derniers est définitive. Maintenant il reste à expliquer l’absence des femmes, qui ne peut pas être fortuite non plus.

    Cordialement,
    WB

  4. Paul Dufort dit :

    Bonsoir

    Comme je le mentionnais ailleurs sur le site (Le conteur, c’est moi…), les wikipédiens / wikimédiens ne cherchent pas l’altérité dans l’autre, ils cherchent non seulement leur propre reflet, mais aussi à exclure tous ceux dans lesquels ils ne se reconnaissent pas (nous avons tous plus ou moins cette tendance, exacerbée en groupe)….

    Comme vous le mentionnez, l’expert wp sait jusqu’où aller (surtout si il est reconnu ainsi dans l’enceinte wp, ça peut aller très loin, la tolérance…)

    Au fond tout est question de RECONNAISSANCE : le wp est reconnu comme tel par ses pairs, et pour être reconnu comme tel dans ce monde fermé, il faut soit se faire discret (c’est long, mais ça marche…), soit se mettre en avant (dans ce cas, on multiplie les articles labellisés, on se prend et on est pris au sérieux : c’est rapide, efficace, et on fait ce qu’on veut…).

    L’expert hors Wp n’est pas souhaité aussi parce qu’il estime ne pas avoir à faire ses preuves pour être reconnu dans le monde wikipédia (je veux pas forcément dire qu’il a raison ou tort, là n’est pas mon propos), monde qui se veut anonyme… L’expert hors wp souhaite être reconnu comme tel, au préalable, ce qui est juste impossible dans le monde de wp. Sur Wp, le titre d’expert est conféré à celui qui a su s’imposer dans le monde de l’encyclopédie, en rédigeant des articles, labellisés de préférence, dont nous savons le peu de sérieux qui préside à leur labellisation (réseaux qui tournent à pleins régimes, agressivité extrême des proposants en cas de vote négatif, suffisance de certains commentateurs experts wp…)

    Maintenant, une fois posée la question de la reconnaissance de l’expert, il faut aborder le problème du lieu (et donc nécessairement du milieu humain) dans lequel cette reconnaissance a lieu. L’expert wp est reconnu sur wp, c’est même le seul lieu dans lequel il est reconnu comme tel, et ses pairs, contributeurs, le reconnaissent comme tel; l’expert hors wp est reconnu dans le monde universitaire, dans les partis politiques, dans les médias, ses pairs (chercheurs, ingénieurs…), certains responsables politiques et certains journalistes le reconnaissent comme tel…

    Or, rien de tel sur wp… En réalité, ce sont deux mondes autistes l’un à l’autre, qui ne parlent ni de la même chose, ni de la même manière, qui sont obligés de réagir l’un par rapport à l’autre (pensez au plagiat que doivent gérer les enseignants, experts hors wp, ou à la rapidité avec la quelle certaines thèses universitaires publiées peuvent être reprises dans wp…), mais qui, ne fonctionnant pas de manière compatible l’une à l’autre feignent de s’ignorer (ce qui n’est plus possible) et de se mépriser souverainement l’un l’autre

    Cordialement

  5. Wikibuster dit :

    Bonsoir,
    Cette façon de s’organiser en réseaux qui se partagent le territoire et définissent leurs propres règles j’appelle ça la mafia. Le pouvoir de l’expert wikipédien réside dans sa connaissance et sa pratique des règles de fonctionnement du site, sachant que rien n’est écrit et que son évolution est permanente. Il sait ce qui est possible sans se faire tacler par d’autres, les plus audacieux tentent des choses incongrues et gagnent en force si aucune opposition ne se manifeste, ou prennent le risque de se faire mal voir et être mis sur la sellette, et plus si affinité. Face à ce petit monde fermé et sûr de lui l’expert du monde réel fait figure d’autiste, il n’a pas sa place et encore moins quand il réclame ses privilèges du monde extérieur (comme d’être écouté). Son exclusion devient naturelle et son retour n’est souhaité par personne, surtout pas lui.
    Cordialement,
    WB

  6. Paul Dufort dit :

    Bonsoir

    La Révolution, c’est toujours pareil: certains en parlent, d’autres la font…

    Le problème avec la liberté sur ce type de site, c’est que la liberté consiste in fine à chacun à faire comme il l’entend, donc certains à mettre en place des réseaux dont les membres définissent ce qui leur convient ou non, chaque réseau prenant bien le soin de ne pas marcher sur les plates bandes du réseau voisin (sur wp, cela s’appelle les « projets », dans lequel les membres d’un réseau s’identifient comme tel…).

    Au sein de ces projets (soyons politiquement corrects), les rapports de force se définissent autour des proposants des articles dits labellisés (intéressants du points de vue de la construction et de la pérennisation des réseaux…), proposants dans lesquels se recrutent les experts wikipediens qui, avec l’aide des admins (parfois à leur corps défendant), éliminent les experts reconnus comme tel hors wikipédia…

    Cordialement

  7. Wikibuster dit :

    @Paul Dufort : Bonsoir, Peu de gens étaient aux débuts de Wikipédia mais il existe le témoignage de Florence DEVOUARD dans le livre de D. ICHBIAH (« Les Nouvelles Superpuissances ») dans lequel elle explique bien qu’immédiatement il y a eu des conflits d’édition graves. Le concepteur du site, Larry SANGER, a mis les pieds dans le plat et a formulé le problème en termes d’autorité et de compétence pour résoudre ces conflits. L’autre concepteur du site, J. WALES, a semble-t-il rapidement tranché la question en bon libéral qu’il est, c’est à dire en refusant d’intervenir. Le résultat a été la confirmation de ce que SANGER a appelé une direction de Wikipédia par une bande (en anglais « gang »). Dès lors tout était joué, la bande est devenue des bandes et les pratiques ont inexorablement évolué vers plus d’autoritarisme et d’arbitraire. J’ai constaté moi-même sur WP FR comment toute personne perçue comme un expert (réalité ou pas) était écartée en employant des méthodes vicieuses. Mais l’éviction des « experts » n’a pas été seulement un moyen de résoudre les conflits, de décomplexer les contributeurs sans compétence ou d’assoir le pouvoir des admins. Il y a aussi une dimension idéologique, les wikipédiens veulent prouver qu’on a pas besoin d’expert, ils croient se révolter contre les élites du savoir comme les paysans (ils appellent un contributeur de base un « peon ») se sont révoltés contre la Monarchie en 1789, bref ils croient faire la Révolution. Cordialement, WB

  8. Paul Dufort dit :

    Bonsoir,

    Votre analyse sur les experts mis dehors est, je pense, erronée ou partielle, puisque c’est précisément l’arrivée des experts qui a modifié les rapports de force au sein de wp.

    ceci dit, qu’est-ce qu’un expert, hors et dans wikipedia?

    Hors wp, c’est simple, c’est une personne reconnue pour ses compétences dans un domaines données; ses compétences sont attestées par la publication de textes centrés sur le domaine de compétences mentionné.

    Maintenant, c’est quoi un expert sur wp? un expert sur wp (ou prétendu tel) est un contributeur reconnu par ses pairs en raison de la qualité supposée de son travail dans l’encyclopédie collaborative en ligne. la qualité sur wp se définit par l’obtention de labels (médailles souvent en chocolat, le plus souvent en toc, décernées par ses pairs) qui aboutissent à ce que ce contributeur soit considéré (ou/et se considère) comme une référence dans son domaine de compétence au sein de l’encyclopédie.

    En quoi cette arrivée a-t-elle modifié les rapports de force au sein de wp? Lorsque wp a été lancée, c’était au mieux un bande de geeks cultivés qui contribuaient sur le site, conscients, je pense, de leurs limites intellectuelles, prêts, comme tout geek, à accepter l’existence d’une compétence supérieure à la sienne pourvu qu’on y gagne quelque chose. Lorsque ces dits experts sont arrivés, l’esprit geek des débuts a été mis au rancart et la morgue du sachant a débarqué sur wikipédia. La morgue du sachant, certes, mais pas de n’importe quel sachant, le sachant qui a développé un complexe d’infériorité à l’égard de l’expert, celui défini plus haut comme l’expert hors wikipedia.

    Ce complexe d’infériorité de certains, comme ils étaient (sont) reconnus comme experts au sein de la dite communauté, a abouti à l’exclusion des vrais experts, ceux qui ont fait leurs preuve hors Wp.

    Voilà, je pense, le processus qui a abouti à progressivement évincer les experts de wikipedia et à créer une caste de faux experts, dans l’incapacité de se remettre en cause dans la représentation qu’ils ont d’eux-même et des véritables experts (hors wp) qui viendraient s’aventurer au sein de wp.

    Cordialement

  9. Wikibuster dit :

    @Paul Dufort : On a vu des contributeurs anciens se faire laminer par des admins et leurs copains, tout contributeur apparaissant comme un auteur, prenant trop d’importance, se présentant comme un expert est en danger d’élimination rapide. Sur Wikipédia on ne veut pas d’auteur, la connaissance doit être collectée, hachée, digérée et reformatée pour finir anonymisée et collectivisée. Ensuite toute réutilisation sera sous licence CC qui interdit les travaux dérivés comme le DP. Les wikipédiens prennent la connaissance publique et vraiment libre de droits et la privatisent au profit de leurs organisations, Wikimedia et Ceative Commons. Cette escroquerie finira par être connue du public.

  10. Paul Dufort dit :

    @ Destina :

    Contre exemple: je rédige des articles assez poinus… Comme peu de wikipédiens connaissent les ouvrages que j’utilise (assez anciens : années 1970-1980, sans rééditions…), on me fout la paix…
    Cordialement

    Le Conteur

  11. Destina dit :

    Le comportement des petits chefs ne tend pas à devenir problématique, il a des le début été structuré de la sorte, il s est simplement optimisé. Actuellement dès que vous rédigez un article vous êtes très très rapidement emmerdé. Et même de grands contributeurs sont poussés vers la sortie soit parce qu ils freinent la mécanique globale en posant trop de questions sur le fonctionnement (Hamelin, Simon Villeneuve) soit parce qu ils gênent un clan.

  12. Wikibuster dit :

    @EVFBF: Il faut comprendre que le rejet des experts n’est pas une simple conséquence de la mainmise de certains sur le site, c’est aussi et surtout une volonté stratégique qui a deux objectifs. Le premier consiste à éviter que les contributeurs ignares soient complexés et ne participent pas ce qui réduirait considérablement la vitesse de remplissage de la pseudo-encyclopédie et la condamnerait comme l’a été une autre encyclopédie basée sur les seuls connaisseurs. L’autre est plus idéologique, le fantasme du commonisme (le magma Creative Common) est de supprimer la propriété intellectuelle, d’exclure le savoir de la sphère économique et pour cela il faut bien entendu prouver que les experts ne sont pas indispensables. Pour les wikipédiens Wikipédia apporte la preuve par l’exemple que les thèses commonistes sont viables, ils évoquent souvent l’idée d’une « utopie pragmatique » (Rémi MATHIS), ou d’un « projet qui tourne très bien alors qu’il prouve tous les jours qu’il ne devrait logiquement pas fonctionner » (Popo le chien). Wikipédia c’est la mort des auteurs concrètement et immédiatement, de plus une fois la connaissance versée dans le giron de CC BY-SA les futurs auteurs perdent toute possibilité de se déclarer propriétaire de leurs créations (dérivées), voilà le but recherché. Si vous expliquez ça à votre prof il verra les choses d’un œil neuf et finalement il sera plutôt rassuré car il se dira qu’un tel niveau de crétinisme doit inspirer plus de pitié que de colère.

  13. EVFBF dit :

    Bonsoir,

    Le comportement des cheffaillons de wikipedia tend à devenir problématique. Ces tristes sires ne connaissent pas de limites à leur bétise. Une anecdote : un cousin chercheur constate que ses articles, sur des sujets plutôt pointus, sont cité avec des erreurs dans des articles labellisés (je précise à ce stade que les articles avaient été labellisés par des labellisateurs notoires, présents sur wp depuis 2008 pour le plus récent contributeur).
    Le scénario implacable se met alors en place : il crée un pseudo, puis, gentiment, humblement, il le signale, sans révéler son identité, dans un premier temps; le ton monte, sur le thème : « c’est qui ce newbie qui vient nous emmerder ». Il s’attelle donc à la réécriture des passages controversés, modifiant discrètement les informations qui avaient été déformées à partir de ses écrits… là-dessus, RA d’un maréchal d’empire pour vandalisme; averti (bandeau vandale averti), ce cousin divulgue son identité sur la PDD de l’article en question, puis, estimant que ce serait suffisant, continue ses modifs sur les articles en question, Rebelote, RA, blocage de 24 h, réécriture, nouvelle RA, sanction huit jours sur le ton : « on vous l’avait bien dit, maintenant, fais tes gammes, après tu pourras parler quand tu auras fait labelliser 25 articles ». Réaction normale : « je me tire, qu’ils restent dans leur merde, je vais dire à mes étudiants ce qu’il y a à prendre sur wikipédia : des biblios et point barre ».

    Ceci aboutit à scléroser davantage encore wp, à le confire dans de la naphtaline, à figer la qualité et à lui privilégier la quantité…

    Cordialement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s