Wikipédia en 2014, où en est-on ?

Je me tiens à présent à bonne distance de Wikipédia et d’Internet en général et je m’en porte bien mieux mais de temps en temps je me demande ce que devient le « projet ». Voici un témoignage spontané de Luca, un ancien de Wikibuster qui a animé le site pendant plus d’un an à une époque où c’était un forum.


Témoignage.

Bonjour, Wikibuster, j’étais retourné sur wikipédia pendant un an ou deux, très assidu parfois, et à nouveau sur des sujets pointus. Je ne regrette pas du tout car parallèlement au travail wikipédien classique sur quelques sujets passionnants, je m’y enrichissais beaucoup par les recherches que je devais faire. Un soutien extérieur réputé m’avait beaucoup encouragé, c’était sympa.

Le hic c’est que ça allait parfois à l’encontre de la « pertinence » de quelques petits chefs gardiens d’articles. J’étais quand même très étonné, qu’ils me laissent continuer sans sortir les flingues mais il y avait de bonnes raisons à cela. Dès que j’ai un tout petit peu contrarié le plus gros d’entre, l’artillerie lourde s’est mise en branle et là on sait qu’il n’y avait plus rien à faire à moins d’être naïf ou maso, personne ne pourra venir vous soutenir pour se faire démolir sa réputation à son tour. On pourra avoir quelques signes de soutien discrets mais guère plus. C’est la terrible loi de Wikipédia. J’ai rarement vu un tel aveuglement mais ça ne m’a pas étonné du tout, je m’y attendais. J’ai quand même vécu cela comme une grosse injustice et je leur ai fait quelques blagues humoristiques (dans les cas extrêmes l’attaque est la meilleure défense). Bref je me suis encore une fois joyeusement sabordé.

J’avais déjà été très déçu une fois. Comme je suis de bonne volonté et très persévérant, j’ai renouvelé l’expérience en prenant le moins de risques possibles, rien n’y a fait évidemment. Peut-être que je m’en doutais un peu dès le début au fond. Enfin je ne regrette rien, j’ai eu une expérience très riche une nouvelle fois, encore plus que la précédente, j’ai vraiment tout donné, et avec plaisir.

Wikipédia est gratuit – enfin pas toujours bénévole (en haut) : il y a de gros avantages, mais aussi de gros inconvénients (pas d’experts, entre autres) ; tout le monde peut y participer (il y a de gros avantages, et aussi de très gros inconvénients). Gratuité et universalité donnent un curieux mélange. Un contributeur honnête, lucide et compétent, s’il est très audacieux, un jour ou l’autre devra claquer la porte. Wikipédia est très utile, mais trop attractif, c’est son plus gros défaut : c’est la plus grosse idole virtuelle, à la fois très utile et très dangereuse. Il faudrait pouvoir toujours s’en souvenir.

La dernière de Wikipédia – j’espère que ça ne gêne pas trop que je fasse du « live ». Les wikipédiens avec lesquels j’étais en conflit sont tellement obsédés par ma révolte ouverte, que leur aveuglement continue de plus belle. L’un d’entre eux (le plus futé pourtant, très intelligent), vient de se faire abuser et de placer, sur la page :Wikipédia:Faux-nez/Luca Di Amoretti, 4 soi-disant « faux nez » de ma pomme qu’il a rencontrés quelque part – on a pu aussi lui transmettre l’info (?) : Mariotti Luca, (d • c • b), Mariotti Amoretti (d • c • b) Mariotti IT (d • c • b), Mariotti II (d • c • b). J’ai regardé quelques contributions de ces faux-nez, la personne qui a fait ça a été maligne mais bête à la fois, elle a parfois imité mes blagues douteuses, quand à la fin j’ai inséré du texte illisible sur quelques articles pour les embêter un chouïa, et parfois, la personne a écrit ces mots : « Tu crois que tu vas me faire peur comme ça, je te casserai la gueule un jour ! ». Ces paroles s’adressent à un ou deux admins que j’avais contrariés, mais aussi et surtout à de bons contributeurs que je connais un peu et qui sont des bons – je connais l’un peu l’un d’entre eux, on bossait sur le même sujet (les écrivains anglais).

A l’heure où je vous parle, ces faux-nez sont toujours sur la page citée plus haut, mais de toute façon on les retrouverait dans l’historique s’ils étaient supprimés. Hier déjà j’ai été témoin de ce déchaînement de violence, j’ai lu une grossière injure, haineuse, sournoisement placée, dont j’ai deviné qu’elle s’adressait à Bibi. Voilà encore deux exemples qui montrent la bêtise de certains, mais qui montre surtout que l’intox (souvent très sournoise, quasiment invisible même) mène la danse sur Wikipédia ; je dois dire que là, moi-même suis sidéré (d’habitude c’est bcp plus sournois) de le façon dont elle a fonctionné – mais je crois que je vais réfléchir un peu pour voir si je ne dois pas du tout être sidéré… ;). Ah c’est vrai que je leur avais dit que j’avais un « plan B » – plutôt pour me donner confiance et supporter l’épreuve, à vrai dire je ne pensais pas du tout insérer un premier post ici, je l’ai décidé aujourd’hui, je n’avais plus envie de leur faire des blagues, même si certaines m’ont énormément détendu, je me suis amusé comme un fou. En tout cas il semble que j’ai bien fait, car ils n’ont pas dû apprécier ce que je leur ai dit. Allez, bonne nuit, rien ne doit plus nous étonner maintenant. Bye

Luca, ce site, 25/04/2014

Publicités
Cet article a été publié dans Témoignage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Wikipédia en 2014, où en est-on ?

  1. Wikibuster dit :

    Le discours sur Wikipédia est bidon de A à Z, même l’affirmation de base qu’on peut tout écrire à condition de le sourcer n’est pas respectée, bien au contraire le fait de « faire parler » d’autres sert à faire passer l’idéologie retenue par les mafieux qui tiennent le site. Wikipédia est un outil de propagande qui n’existe que comme un effet de bord de l’hégémonie de Google. Que les managers de Google le décident et Wikipédia n’existe plus en 2 ou 3 ans.

  2. anonime dit :

    Most medical information on Wikipedia is false, say researchers:
    http://www.naturalnews.com/045522_Wikipedia_medical_information_propaganda.html

    Dans l’article, un représentant de wikipedia admet que wikipedia n’est pas a propos de la vérité mais de la vérifiabilité :
    « Wikipedia is not about truth but about verifiability, » admitted Dr. Heilman to BBC News.

  3. anonime dit :

    Former CBS Reporter Agrees: Mainstream Media Manipulated, Controlled by Establishment
    Growing movement to sway public opinion through social media and even Wikipedia:

    Speaking from direct experience, and with refreshing honesty, a former CBS correspondent openly confirmed that the mainstream media is being covertly manipulated by well-financed political forces who are also trying to sway public opinion through social media and by editing Wikipedia articles.:

    http://www.infowars.com/former-cbs-reporter-mainstream-media-manipulated-controlled-by-establishment/

    Sharyl Attkisson, who also served as a correspondent with CNN, suggested that real investigative journalism is disappearing in mainstream media due to the current editorial trend to push stories in an unnatural direction in order to serve establishment agendas.

    “What I hope to do with ‘Stonewalled’ [her book], is explain to the public how images that they see every day – not just on the news, but including in the news – but on social media; on television; on billboards – how these images are manipulated in covert and surreptitious ways by political forces and financially-backed forces that they have no idea about,” she told The Daily Signal. “If you can become savvy to this manipulation, and sometimes, outright propaganda, you can learn to recognize it and, sort of, filter through it – which, I think, helps people make up their own mind about what’s really going on in the world.”

    Attkisson also indicated that there’s a growing movement inside Washington D.C. to affect public opinion outside of direct lobbying.

    “Now, there’s a whole industry set up around manipulating public opinion or swaying public opinion in other ways – through social media; maybe, setting up blind accounts or accounts through pseudonyms; through editing Wikipedia in certain ways; through posting on Twitter and Facebook,” she stated. “There all kinds of ways that people’s opinions are being shaped through forces that they don’t know are behind the shaping of those opinions, and I really think it’s important that people know who’s behind the efforts.”

    And this movement is expanding at a breakneck speed. Just a few months ago, for example, social media giant Facebook began offering “public education ad space” with content written by anti-gun groups targeted at users interested in firearm-related content.

    Fortunately, in contrast to this rising propaganda, an increasing number of former mainstream journalists such as Attkisson are now heading to alternative media where investigative stories, such as how the federal government used extremely premature babies in a dangerous study, won’t be buried in favor of false narratives intended to paint the Obama administration – and the over 500 federal bureaucracies which operate with little oversight – in a positive light.

    Although it’s been well-documented that the mainstream media has practically been a government mouthpiece since at least the early 1950s, when the CIA’s Operation Mockingbird began, it is refreshing and revealing to see that a former network correspondent is not only openly talking about media control, but she also views the alternative media as the solution to the controlled press that is rapidly losing influence.

    “More Americans than ever are losing faith in the establishment-controlled media and are seeking out alternative sources of information,” Michael Snyder of the Economic Collapse Blog wrote. “Is this a trend that the big media companies are going to be able to reverse at some point?”

    Not likely.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s