Survivalisme néo-culturel

Voici un autre billet de M’en biens communs (14/11/2013), reproduit avec autorisation.


Survivalisme néo-culturel.

À l’image des survivalistes traditionnels qui se fondent sur des risques écologiques pour stocker de la nourriture, les survivalistes néo-culturels se basent sur les dérives du droit de la propriété intellectuelle pour s’apprêter à un monde où la culture serait quasi hors la loi.

Sans réformes juridiques rapides, les spectateurs chantant dans des concerts comme les élèves qui accompliraient des dictées de textes sous droit pourraient être durement sanctionnés !

Terrorisés par la police, ils se regroupent déjà dans la plus grande clandestinité pour échanger quelques fichiers :

« L’entrée est libre et gratuite, à condition de ne pas poser trop de questions. Ici, les organisateurs n’ont de nom, à peine un surnom, du genre «Erreur 404»… Ils ont apporté des équipements informatiques en abondance : du matériel pro, mais aussi des engins artisanaux fabriqués à un seul exemplaire, par exemple des ordinateurs assemblés à l’intérieur d’une valise conçue au départ pour transporter une perceuse ».

Et plus que pour enrichir des fonds numériques déjà existants, d’aucuns prônent une réappropriation des technologies de numérisations pour assurer l’accès à des ouvrages numérisés en période de crise, tout en tentant d’alerter les citoyens à travers de copy-party.

En Suède, l’Église missionnaire de Kopimism, pour qui « l’information est sacrée et la copie est un sacrement », a été déjà reconnue par l’État.

Et Rick Falkvinge, le fondateur du Parti pirate suédois, a assuré : « ce n’est pas une blaque. (…) Cela fait complètement sens de considérer que toute vie vient de la reproduction et d’un mélange d’une vie précédente et en cela l’acte de copie est le plus sacré des actes ».

Mais qui délire ?

M’en biens communs, 14/11/2013

Publicités
Cet article a été publié dans Droit d'auteur. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Survivalisme néo-culturel

  1. A l'abordage dit :

    Le livre du parti ?
    http://lepassagerclandestin.fr/fileadmin/assets/catalog/essais/Utopie_logiciel_libre__Broca__Le_passager_clandestin.pdf
    Cloud Computing: Centralization and Data Sovereignty Primavera De Filippi Université Paris II – Panthéon-Assas Smari McCarthy International Modern Media Institute
    http://en.wikipedia.org/wiki/Sm%C3%A1ri_McCarthy
    https://europeanpirates.eu/programme

  2. Obnubile dit :

    http://calenda.org/302924
    Et revoilà les pirates

  3. Obnubile dit :

    http://journeedudomainepublic.fr/author/serein/
    C est qui cette open knowledge foundation ?

  4. Wikibuster dit :

    Merci pour ces liens, « la nature libératoire de la technologie », ils ne sont même pas capables de parler correctement en français.

  5. On connaît dit :

    http://www.framablog.org/index.php/post/Pouhiou-tour-5
    Voir la photo du book scan en bas….des connaissances de wikibuster….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s