Brainstorming autour d’un fork de Wikipédia

Je pense de manière récurrente à lancer un fork (un clone qui diverge ensuite) de Wikipédia, non pour le corriger car ce n’est pas possible ce site étant basé depuis le départ sur un gigantesque pillage, mais pour apporter une alternative au public car tant que cela n’existera pas l’escroquerie de Wikimedia pourra perdurer.

Elucidari
Elucidari de las proprietatz de totas res naturals.

J’avais créé un premier wiki il y a quelques années sur le thème de l’Occitanie, l’Elucidari, mais il n’avait eu aucun succès. Plus tard j’ai eu l’idée d’un site qui n’était pas un wiki mais qui présentait les articles de Wikipédia avec la possibilité d’y ajouter des commentaires critiques, des liens vers des articles en relation et une bibliographie. Ce site aurait pu fonctionner mais je pense qu’il n’était pas assez distinctif.

La critique de Wikipédia s’est bien développée mais la pseudo-encyclopédie ne sera jamais remise en question sans une alternative plus séduisante car à présent elle fait partie intégrante du paysage web. C’est donc une nécessité de réfléchir à cette alternative et rien ne vaut pour cela un prototype conceptuel. Voici à peu près comment je décrivais un tel projet pas plus tard qu’hier en voulant le présenter à une connaissance.

J’invite les lecteurs à donner leur opinion sur ce projet et à soumettre leurs idées.


L’idée est de commencer par un fork à l’identique puis de le transformer pour en faire un projet alternatif à Wikipédia. La transformation des articles s’accompagnerait de la mise au point d’un système éditorial sérieux, créé par les participants. Les articles seraient à terme validés avec pour cible privilégiée l’enseignement.

A terme le site serait très différent de Wikipédia, le but n’est pas de refaire un Wikipédia qui marche mais autre chose, un intermédiaire entre Wikipédia et Diderot.fr.

Une première tâche consisterait à simplifier les articles pour les rendre plus clean, plus abouti, moins confus. On ne garderait au final que des résumés de qualité des articles actuels. Dans le même temps on ajouterait dans chaque article un espace lien vers des articles du web (webographie) sélectionnés pour leur qualité (indexation manuelle du web).

• Le site serait géré par une véritable association responsable.
• Les contributeurs ne seraient pas anonymes (pas d’utilisateur non connecté).
• Les articles auraient un responsable éditorial qualifié.
• Un responsable pourrait s’occuper d’un domaine d’articles.
• Les règles de fonctionnement seraient écrites et respectées.

Une multitude de caractéristiques précises permettrait de garantir la qualité, en vrac :

• Articles courts, limités au strict nécessaire, avec liens vers des pages web de qualité.
• Pas d’article en chantier.
• Charte « graphique » rigoureuse.
• Plan type pour les articles récurrents (ex. les communes, les bios).
• Articles estampillés « Enseignement » et validés dans ce sens par des profs.
• Pas de censure autre que le respect de la loi.
• Pas d’images choquantes ou pornos.
• Pas d’info de casier judiciaire dans les bios.
• Pas de bio si l’intéressé s’y oppose fermement.
• Pas de source sauf si spécifiquement utile.
• Pas de prétention à la « neutralité » ou autre baliverne.
• Bienveillance dans les articles.
• Lien externe droit de réponse des intéressés.
• Possibilité d’articles originaux d’auteurs signés, avec point de vue libre.
• Publication en deux temps, avec validation (pas de mise en ligne intempestive).
• Pas de pillage des livres ou de la presse.
• Pas d’info trop récentes recopiée de la presse (délai).
• Pas de gestion de catégories invraisemblables.
• Peu de photos.
• Pas d’infobox.
• Reconnaissance des auteurs des photos.
• etc.

Plus sophistiqué :

• Création des nouveaux articles en licence non CC.
• Remplacement des articles Wikipédia par des articles propres au fur et à mesure.
• Utilisation d’une licence permettant la réutilisation non commerciale (exemple dans le cadre scolaire).

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

23 commentaires pour Brainstorming autour d’un fork de Wikipédia

  1. Wikibuster dit :

    Un cerveau capable de te comprendre serait trop cher pour moi, je renonce définitivement !

  2. Wikibuster dit :

    Ce que tu racontes est incompréhensible.

  3. Wikibuster dit :

    C’est bien ce que je t’explique, il y a un contrat qui n’est pas formellement signé, dès que tu réutilises le logiciel tu t’engages à respecter les conditions du GNU (et à en subir les conséquences comme la perte du bénéfice exclusif de ton propre travail). Le contrat est : implicite.

  4. Wikibuster dit :

    Je propose un nouveau type de licence et suis intéressé par tous commentaires : « EL BY-SA », Merci.

  5. Wikibuster dit :

    « C’est une licence, PAS un contrat synallagmatique. C’est GRATUIT, comme un don. »

    Ce lien Creative Commons est fait pour toi touriste, il confirme qu’il y a bien une contrepartie et qu’on pourrait perdre le droit de réutilisation si elle n’est pas honorée, peut-on être plus clair ?

    « L’Offrant ne peux retirer les autorisations concédées par la licence tant que vous appliquez les termes de cette licence. » (rigolo la faute d’orthographe, les gugus de CC c’est pas vraiment des pros)

  6. Wikibuster dit :

    T’es un sacré blaireau touriste mais t’es le bienvenu sur l’Elucidari, je suis curieux de voir ce que tu es capable de rédiger. Nouveauté on me propose spontanément de publier des articles d’auteur, je pense que je vais garder cette option finalement après avoir hésité, on aura donc un mix d’articles BY-SA (commercial), NC (non commercial) et Droits réservés, ça se précise mais j’en ai chié pour trouver un bonne formule.

  7. Wikibuster dit :

    HA HA quelle grosse patate tu fais évidement que je ne suis pas un républicain, je suis anarchiste ! 🙂 Si tu lisais juste le 1er chapitre du livre de TESTART tu comprendrais que BY-SA n’est pas du don mais de la spoliation habile digne de la Scientologie. « Donnez au nom des biens communs pour que nos amis de Google et Orange puissent faire fructifier votre travail et financent notre mouvement politique ». Si les auteurs voulaient vraiment faire un don ils le feraient au Domaine public, en exigeant aucune contrepartie ce qui permettrait à d’autres auteurs de vivre des œuvres dérivées de leur cru. Mais ils exigent bien que le travail nouveau soit estampillé CC ce qui fait de la pub aux propagandistes du commonisme ! CQFD.

  8. Wikibuster dit :

    « Une licence (même avec des conditions comme les licences de gauche d’auteur) ne comporte pas des devoirs réciproques entre les parties, c’est un pur renoncement. »

    « licences de gauche d’auteur » Quelle traduction stupide.

    Non justement CC BY-SA comporte même une contrepartie abusive à mon avis, on demande à l’auteur d’une version dérivée d’adhérer à une idéologie en échange de la gratuité de la réutilisation. Je pense que ça ne tient pas la route juridiquement, « Licences libres : du don à la servitude ? ».

    Tu n’as pas des articles perso à publier sur l’Elucidari ?

  9. Wikibuster dit :

    @touriste : C’est implicite.

  10. Wikibuster dit :

    Exemple CC BY-SA, sinon au lieu de chier dans la colle libre comme d’habitude si tu venais discuter sur un vrai wiki ?

  11. Wikibuster dit :

    Un contrat qu’on ne signe pas c’est un contrat implicite.

  12. Wikibuster dit :

    Oui moi je parle français, explicite on met les points sur les i, implicite on suppose que.

  13. Wikibuster dit :

    CC s’applique totalement au logiciel libre, Linux est CC BY-SA de manière évidente.

  14. Wikibuster dit :

    « Pourquoi les gens mettent sous licence libre leur création? »

    Pour les entreprises mutualisation des ressources, pour les informaticiens isolés incapacité/impossibilité à rentrer dans le circuit du business mais ça je ne peux pas le dire c’est pas distancié.

    « C’est Stallman qui insiste sur ça ! [refnec] »

    Cherche Lycos !

    « Une licence libre est une autorisation explicite. Il n’est pas utile d’être plus explicite. »

    L’autorisation est implicite au contraire du propriétaire qui demande de signer un contrat.

    « Alors pourquoi ne pas utiliser le terme correct : GNU/linux »

    Car je m’adresse au plus grand nombre, qui connait Linux, pas GNU.

  15. Wikibuster dit :

    Et pas un mot sur CC dans l’article de Wikipédia sur le logiciel libre, c’est un exploit (surement pas innocent) !

  16. Wikibuster dit :

    « un principe de distribution » -> s’appelle aussi un modèle économique (question de vocabulaire)

    « développement en mode non centralisé » -> oui mais je vais plutôt parler de mutualisation des développements.

    « une autorisation implicite » -> C’est Stallman qui insiste sur ça ! On a pas besoin de consulter les auteurs.

    « Oui pas la GPL et LGPL, non pour les licences de type BSD. » -> j’hésite à rentrer dans l’usine à gaz.

    « linux est juste le noyau. » -> cette finesse est pour les informaticiens, je m’adresse au plus grand nombre.

    Ou trouve-t-on les données sur le financement ? Là c’est l’opacité maximum.

  17. Wikibuster dit :

    @touriste : Alors que penses-tu de mon ébauche d’article sur le logiciel libre ? http://www.elucidari.fr/index.php?title=Logiciel_libre

  18. Wikibuster dit :

    @tous : Je vous propose de discuter du fork sur http://www.elucidari.fr. 🙂

  19. Wikibuster dit :

    J’aime quand tu poses des bonnes questions touriste, d’ailleurs je vais même te tutoyer maintenant. On choisira des bonnes sources bien sûr mais on ne les indiquera pas dans le texte sauf si besoin particulier (on pourra les laisser dans la page de discussion si besoin), on s’alignera sur ce qui se fait sur les encylopédies papier. On fera apparaitre des points de vue différents comme on doit toujours le faire quand on est dans l’éducation, les articles devront être compris par tout le monde (vulgarisation). Chaque article sera à terme validé par une personne qualifiée non anonyme qui aura des comptes à rendre à une équipe éditoriale faite de personnes qualifiées et non anonymes. Il y aura un directeur de l’encyclopédie, une personne de crédit. Les responsables d’articles arbitreront le contenu pour les sujets polémiques.

  20. Wikibuster dit :

    @vengeur masqué : Je ne conçois absolument pas ce fork comme un dissident de Wikipédia. Je me fixe comme seule obligation de mettre au point une formule viable, qui produira la qualité totalement absente de Wikipédia et qui respectera les gens. Je suis en train de travailler sur des articles de Wikipédia (ça faisait 4 ans que je n’avais pas regardé) et je suis effaré de leur médiocrité, c’est un ramassis d’informations incohérentes, ça vaudrait le coup d’analyser ce contenu pour comprendre la psychologie qui est derrière mais je n’ai plus d’intérêt à ça. Ce fork sera différent de Citizendium et de Wikipédia, la grande spécificité qui permettra sa réalisation sera le fait qu’il ne sera pas extensif comme Wikipedia, le but sera d’écrire des articles les plus courts possibles mais qui donneront l’essentiel. L’avantage c’est qu’il sera possible physiquement de les achever, d’en produire des versions de bonne qualité et ça correspond au besoin des gens. Une information dense et facile à lire.

  21. vengeur masqué dit :

    Tiens, ça ressemble bien à Citizendium, le projet dissident qui se voulait plus sérieux et a eu le succès qu’on sait.

  22. Wikibuster dit :

    @Loys : J’ai bien précisé que je ne cherche pas à corriger Wikipédia car je sais (intime conviction) que ce n’est pas possible (sans compter qu’Alithia me retrouverait où que je me cache pour me faire la peau !). Les contributeurs de Wikipédia ne sont pas des encyclopédistes (auteurs ou vulgarisateurs) mais pour la plupart de simples « copieurs », d’où l’importance de leur anonymat. Il n’existe pas de communauté réelle sur Wikipédia (le terme communauté est emprunté à l’anglais dans lequel il est banal pour dire « les gens »), les nombreuses personnes qui participent le font de manière indépendante les unes des autres, avec des motivations qui souvent consistent à vouloir faire passer leur vision d’un sujet (et de plus en plus avec l’audience hégémonique du site). La seule « communauté » distinguable est celle des insiders, les admins et les habitués du Bistro et de l’IRC, ils sont très peu nombreux (je dirais dans les 200 réguliers) et ont des comportements de type sectaire. Donc l’idée de rétablir un fonctionnement normal, ce qui était mon point de vue en 2009 à la création de wikibuster.org, est au mieux un leurre. D. ICHBIAH a bien montré dans son livre que l’impossibilité du « consensus » est apparu dès les premiers temps du projet. Ensuite ce problème gravissime a été « résolu » par la suppression de la fonction des wiki-pompiers (conciliateurs) et la prise en main de la résolution des conflits d’édition par les admins eux-mêmes. Il n’y a donc aucun point du temps auquel on pourrait revenir pour corriger le tir et un fork ne peut avoir cette ambition sans cultiver lui-même un fantasme déjà grillé. Il y a de nombreuses autres raisons pour ne pas avoir envie de faire marcher Wikipédia, je les détaillerai bien sûr.

  23. Loys dit :

    Wikibuster, vous me surprenez. Ce qui séduit, dans l’idée d’un fork, c’est que la communauté reprenne vraiment la main sur une encyclopédie en réalité américaine, hébergée sur des serveurs américains et respectant uniquement la loi américaine, exploitée autant que contrôlée par une association américaine sans aucune légitimité.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s