Numerama, réfléchir le numérique… idéologiquement ?

Nous avons découvert le site Numerama tout récemment à travers une de ses rubriques qui selon nous participe très activement au matraquage permanent du web contre le droit d’auteur. Notre fidèle lecteur simple-touriste n’est pas d’accord avec nous mais il a de nombreuses critiques à formuler contre le média qui « réfléchit le numérique ». La pression que subit le droit d’auteur actuellement n’a pas une source idéologique unique, bien au contraire. Les commentaires de simple-touriste, reproduits avec autorisation, peuvent permettre de mieux cerner Numerama.

Les forums de Numerama


« Que voulez-vous dire par double-jeux de Numerama, que leur reprochez-vous au juste ? »

Cherchez.

Bon, vous ne trouverez jamais, donc je donne quelques indications.

Numerama =

• Des discours contradictoires.

• Des priorités changeantes (est-ce que la contestation de la HADOPI est un sujet politique essentiel, quand la droite est au pouvoir, et très secondaire quand c’est le PS ?).

• La défense de l’intervention étatique alors qu’ils passent leur temps à illustrer que le comportement de l’Etat est toxique et inepte, qu’il dérègle à peu près tout ce qu’il touche, le fait de vouloir « réguler » certains sites (mais PAS les sites journalistiques).

• Le fait de se moquer de l’ignorance des députés en matière d’informatique alors qu’eux ne valent pas mieux (ils se demandent si un site Web peut connaitre votre MAC !…).

• Invocation de « principes » vide de sens comme la « neutralité des moteurs de recherche » que PERSONNE n’est capable de définir, même les défenseurs de ce concept !

• Confusions gravissime entre le net et le Web, entre un site, un serveur, un réseau; entre intermédiaire neutre, prestataire spécialisé…

• Incapacité à articuler les concepts; incapacité à développer une argumentation logique.

• Affirmations balancées sans la moindre preuve logique ou constat pratique (notamment l’idée que de payer en fonction de la « consommation » protégerait la neutralité du net).

• Incapacité à développer un discours critique structuré des idées néfastes (les discours correctement structurés, comme celui contre la HADOPI, ont été produits par d’autres).

• Phobie très grave du Wifi considéré comme intrinsèquement non sécurisé (alors que seules certaines implémentations ou certains protocoles sont vulnérables).

• Désinformation systématique concernant des risques imaginaires ou exagérés.

• Déformation des informations dans le sens voulu.

• Titre putassiers racontant exactement le contraire de l’article.

• Certains articles sont faits pour attirer les clics, n’apportent rien en terme d’information.

• « usual suspects » : Google est un suspect usuel sur lequel on peut taper pour n’importe quelle raison ou sans raison.

• Propagations d’accusation invérifiables.

• Des informations sont présentées en retirant des éléments essentiels, ce qui interdit au lecteur de se faire sa propre idée sur pièces.

Il y a une monstrueuse hypocrisie chez Numerama, et elle est parfois dénoncée dans le forum, dans ses aspects les plus évidents.

L’idéologie de Numerama est socialo-étatiste, anti-libertaire (quelques inscrits sont libertaires, mais les articles sont écrits pas des socialo-étatistes). Il s’agit de dire que l’intervention de l’État est essentielle pour contrer les « monopoles » privés (monopoles en situation de concurrence, comme Google !!!). Il s’agit de dire que l’Etat doit intervenir pour empêcher les Big Corps de faire du mal. Mais cela sans aucune ligne directrice, sans principes pour en guider l’action, donc nécessairement dans l’arbitraire étatique total.

Quelle est la formation des auteurs d’articles ? Journalisme ou droit. Pas d’informaticien.

Le site est un bricolage moche. J’ai rarement vu un forum qui dysfonctionne autant : citations modifiées (on cite un message, on poste, et on voit un autre message cité apparaître !!!), caractères accentués modifiés…

TOUT LE MONDE S’EN PLAINT. JE N’AI JAMAIS VU UNE TELLE UNANIMITÉ POUR DIRE QU’UNE « AMÉLIORATION » EST UNE CATASTROPHE. Les responsables s’en contre-fichent, ouvertement. Il peut arriver qu’un forum présente quelques problèmes, mais il faut les prendre au sérieux et les corriger. Les responsables d’un site aussi merdique ne peuvent pas être crédibles pour parler de numérique !

Note : Cette critique est loin d’être complète.

Cela n’empêche pas Numerama de soulever de véritables questions de temps en temps !!!

simple-touriste, ce blog, 09/10/2013

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses, Internet. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Numerama, réfléchir le numérique… idéologiquement ?

  1. Wikibuster dit :

    Tu dois avoir posé les questions qui fâchent. 🙂

  2. Wikibuster dit :

    Ok c’est mentionné dans le billet.

  3. Wikibuster dit :

    Publier ce commentaire comme billet.

  4. Wikibuster dit :

    Etes-vous d’accord ?

  5. Wikibuster dit :

    Où l’on voit non sans une certaine surprise que touriste est capable de s’exprimer clairement sur un sujet ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s