Le président de Wikimedia France récompensé pour son courage face à la DCRI !

Dans le cadre de notre partenariat avec Wikimedia France, nous avons l’honneur d’annoncer (un peu tardivement hélas) que Rémi MATHIS, le président de Wikimedia France a reçu le 9 août dernier la plus haute distinction de la maison mère Wikimedia Inc., décernée par son fondateur Jimmy WALES : Rémi MATHIS, wikipédien de l’année ! Cette récompense est assortie d’un prix de 5000 $ (environ 3800 €).


Rémi MATHIS, « Un acteur engagé de la diffusion libre des connaissances » (Wikipédia).

Cette récompense est amplement méritée sachant que Rémi a du subir des pressions considérables de la terrible Direction Centrale du Renseignement Intérieur (DCRI), selon Wikipédia un véritable « FBI » à la française. N’oublions pas que Rémi MATHIS est lui-même un employé de l’Etat français ! Après que Wikimedia Inc. ait traité par le mépris une demande de retrait d’un article de Wikipédia publiant des informations classées « confidentiel défense », les agents de cette institution d’un autre âge n’ont pas hésité à convoquer Rémi dans leurs locaux pour le contraindre à agir. Ils lui auraient alors laissé le choix entre subir une garde à vue et supprimer l’article indésirable. Rappelons que J. WALES est très attaché à la liberté de Wikimedia d’étendre son influence sur la planète numérique, on se souvient de cette déclaration très volontaire : « Nous ne sommes pas faibles, nous sommes très puissants. Se plier aux exigences de politiciens faibles et lâches, le genre qui craint la diffusion du savoir, n’est pas dans le style de Wikipédia ».

Bien sûr notre héro a certainement résisté de longues et pénibles secondes avant de finalement céder la mort dans l’âme. Sans doute savait-il qu’un camarade commoniste quelque part dans le monde francophone libre se lèverait après lui pour porter plus haut encore le flambeau de la résistance à la censure de la connaissance collaborative. C’est bien ce qui arriva presque immédiatement lorsqu’un autre administrateur de Wikipédia restaura l’article d’un clic, avec un courage certain n’en déplaise à ceux qui ont fait remarquer que résidant en Suisse il ne risquait pas d’être intimidé par des agents français.

Seuls deux wikipédiens ont reçu cette distinction, le premier en 2011 était Rauan KENZHEKHANULY, un wikipédien « ex-agent du gouvernement kazakh » d’après notre confrère Wikipediocracy.

Nous avons voulu savoir dans quel état d’esprit se trouvait l’heureux élu presque un mois après l’évènement, aussi lui avons-nous demandé par tweet (son mode de communication préféré) s’il avait déjà reçu son prix en dollars. Malheureusement nous n’avons pas totalement compris sa réponse : « @Wikibuster Tant que c’est du délire, ça vous regarde. La diffamation, ça relève de la justice, en revanche. » C’est sans doute une information exclusive, il en a profité pour nous confier qu’il n’a rien reçu de J. WALES. En plus d’être stoïque devant les pressions policières Rémi sait aussi être désintéressé. C’est mieux ainsi car d’après Kevin MORRIS (« The Daily Dot ») aucun des deux lauréats précédents (2011-2012) n’avait encore reçu quoi que ce soit de J. WALES en avril 2013 !

Réactions sur le site de Wikimedia Inc. : Nous n’avons hélas trouvé aucune réaction sur le site de Wikimedia Inc.

Réactions sur le site de Wikimedia France : Nous n’avons hélas trouvé aucune réaction sur le site de Wikimedia France.

Réactions dans la presse : Nous n’avons hélas trouvé aucune réaction dans la presse.

Réactions sur le site de Wikipediocracy : Nous n’avons hélas trouvé aucune réaction sur le site de Wikipediocracy.

Réactions sur le site de Hamelin de Guettelet : « Voilà Rémi Mathis mis pratiquement sur le même piédestal que des lanceurs d’alerte célèbres quand Jimmy enchaina en disant que nous vivions dans l’ère des Snowden et Assange. »

Réactions sur Wikipédia : « Disons qu’il serait sage de préciser que Monsieur Jimmy Wales décerne une subvention (en 2011, il semblerait qu’elle ait été d’un montant de 5 000 USD), tirée selon toute vraisemblance de ses fonds personnels, à un contributeur de Wikipédia apparemment choisi à son entière discrétion, et auquel il décerne unilatéralement le titre de Wikipédien de l’année ». Hégésippe, Le Bistro, 10/08/2013

Encore bravo Rémi !

Publicités
Cet article a été publié dans J. WALES, Wikimedia. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Le président de Wikimedia France récompensé pour son courage face à la DCRI !

  1. Wikibuster dit :

    Touriste vous avez peut-être raison, seule la DCRI pourrait nous éclairer mais nous savons tous que ça n’arrivera pas.

  2. Wikibuster dit :

    Ces « prétendues », pas ces « soi-disant »…

  3. Wikibuster dit :

    @Loys : Aucune inquiétude touriste est un habitué de la maison, il s’emporte un peu mais il n’est pas bien méchant.

  4. Loys dit :

    Toujours aimable, ce wikipédien !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s