De la « connerie » sur Wikipédia ?

Voici un témoignage d’Hamelin de Guettelet sur son blog « Ainsi va Wikipédia » de la « connerie » sur l’Encyclopédie prétendue libre. Normal sur Wikipédia il n’y a jamais eu de règle (on s’en est même vanté), les gens se sont installés comme dans un terrain vague, ils ont construit leurs baraquements, se sont bagarrés avec leurs voisins pour survivre. On a bien créé une police minimaliste quand c’est devenu invivable, les flics ont construits leur baraquements eux-aussi, sans plus de règle, ils ont appris sur le tas à se servir du flingue qu’on leur a donné : le bouton de blocage des contributeurs. Bref je ne suis pas sûr que Wikipédia souffre de la connerie de ses contributeurs mais plutôt de l’idéologie « libertarienne » originelle de son fondateur. Ajoutons que l’auteur de l’article, qui reste malgré tout un wikiphile, n’apprécie pas notre blog dont il réprouve la démarche.


Connerie quand tu nous tiens.

© Karak/Ramirez/Délirius
© Karak/Ramirez/Délirius

Alors là, je ne peux pas m’empêcher, c’est une sorte de summum dans la connerie, il faut vraiment être indécrottable, à croire que les PàS – page à supprimer – rendent vraiment con.

Que l’on vote pour la suppression de l’article sur la mort de Clément Méric, ça je peux encore le comprendre, il n’y a aucune source fiable. Mais alors, s’il n’y a pas de sources, sur quoi se basent les suppressionnistes pour demander le transfert de l’article sur Jeunesses nationalistes révolutionnaires ? Il suffit qu’un imbécile écrive « transférer sur Jeunesses nationalistes révolutionnaires […] On n’a pas attendu la conclusion de l’affaire (en décembre 2012) pour évoquer l’affaire du Sofitel de New-York dans l’article sur Dominique Strauss-Kahn, où elle a figuré dès le début, dès le mois de mai 2011. Ben ici, c’est pareil : il n’y a pas lieu d’attendre pour constater que les JNR sont mis en cause[référence nécessaire] jusqu’aux yeux dans cette affaire. » pour qu’aussitôt, un imbécile, puis deux, et de trois, quatre, cinq, six, sept et huit même … encore, j’en veux encore ! Un vrai nid de cons, qui embraye à la suite d’Azurfrog, il y a de quoi faire un dîner de gala. Alors des sources, il y en a ou il n’y en a pas ?

À mourir de rire si ce n’était pas si triste.

« Les cons ça osent tout, c’est même à ça qu’on les reconnait. » Michel Audiard, Les Tontons flingueurs, film de Georges Lautner (1963)

Ainsi va mal Wikipédia.

Hamelin de Guettelet, « Ainsi va mal Wikipédia », 07/06/2013

Publicités
Cet article a été publié dans Observations, Panier de crabes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s