Wikipédia : « Ils inventent l’Histoire, contrôlent l’Histoire et effacent l’Histoire ! »

Voici une vidéo publiée par la chaîne israélienne Arutz Sheva en août 2010 qui est révélatrice de la réalité de Wikipédia comme outil de propagande. Elle montre comment les membres d’un mouvement sioniste se forment à la « contribution juste » sur Wikipédia pour y défendre le point de vue sioniste. C’est choquant au premier abord mais la franchise des intervenants impose une analyse sérieuse de la démarche.

En mars 2010, alors que la tenue de la Wikimania 2011 à Haïfa était annoncée, le site d’Aroutz Sheva, média fondé par des colons[1] et lié « au courant messianique (extrême droite) »[2], faisait la publicité d’un séminaire destiné à former des volontaires pour éditer Wikipedia dans un sens conforme au point de vue dit « sioniste ». Quelques jours avant la tenue du séminaire, le site enfonçait le clou en publiant un éditorial outrancier signé Ari Lieberman, Le biais de Wikipedia où il accusait Wikipedia d’avoir un « côté obscur islamofasciste«  : « Il n’y a pas un seul article sur les questions israélo-arabes qui n’ait été corrompu et monopolisé par les islamistes. […]Il nous incombe donc de contrer l’influence de l’islamofacisme sur Wikipedia en ouvrant des comptes et en entamant une campagne de relecture productive. Ce faisant, nous contribuerons énormément à l’effort de hasbara [ndlr: הסברה c’est-à-dire la dissémination d’information « positives », aujourd’hui communément appelé softpower] et contrerons l’influence négative anti-occidentale qui infecte actuellement Wikipedia.« 

Le séminaire, qui eut lieu en août 2010, était coorganisé par le Conseil de Yesha — une association des conseils municipaux des territoires palestiniens occupés par des colons israéliens dont le but explicite est de favoriser la colonisation — et Mon Israël, se définissant lui-même comme un mouvement pour l’activité sioniste en ligne, co-fondé par Ayelet Shaked (directrice du cabinet de Benjamin Netanyahu de 2006 à 2010, députée de 2013 à 2019 et Ministre de la justice de 2015 à 2019) et Naftali Bennett (homme d’affaire reconverti en politicien, chef du bureau de campagne du Likoud au côté de Benjamin Netanyahou entre 2006 et 2008, président du Conseil de Yesha de 2010 à 2012, quatre fois ministre dans les gouvernements Netanyahou de 2013 à 2019). Le séminaire était dirigé par Ayelet Shaked en personne dont la formation en tant qu’ingénieure en informatique était certainement un atout. Il était même assorti du prix du « meilleur éditeur sioniste » récompensé par un voyage en montgolfière au-dessus d’Israël.

Naftali Bennett déclarait au quotidien israélien Haaretz : « L’idée n’est pas de faire pencher Wikipedia à droite mais de faire en sorte que notre point de vue y soit inclus. Internet n’est pas assez bien géré et la position d’Israël y est épouvantable. Prenons l’exemple de la flottille turque [Free Gaza]. Pendant les premières heures, nous étions introuvables. Au cours de ces premières heures, des millions de personnes ont tapé les mots clé Gaza- Flottille et lu ce qui était écrit sur Wikipedia. » Mr Bennett, qui est encore plus direct dans le reportage d’Aroutz Sheva (cfr. transcription ci-dessous), a très bien compris qu’il est crucial de contrôler une page de Wikipedia à chaud, lorsque l’attention est maximale et que Google dirige artificiellement tous les internautes sur cette page.

Dans une interview par Haaretz lors de la Wikimania de Haïfa (Israël, 2011), le gourou wikipédien Jimmy Wales est interrogé sur ce séminaire : « Je dirais que nous n’avons vu absolument aucun impact de cet effort, de quelque nature qui soit. Je ne pense pas qu’il n’y en ait jamais eu — cela a été publié dans la presse, mais nous n’avons jamais constaté d’impact. […] Je ne pense pas qu’ils ne sont jamais apparus. Je ne sais pas ce qui s’est passé, mais nous n’avons constaté aucun impact. […] Si Mon Israël avait effectivement procédé avec de l’édition en masse de Wikipedia, la communauté l’aurait pris au sérieux. » En dépit des précautions oratoires qu’il prend, J. Wales semble ne pas lire Wikipedia attentivement ou alors c’est un excellent bonimenteur.

Le gourou des wikipédiens a en tout cas très mauvaise mémoire puisqu’un groupe d’influence pro-israélien — le Committee for Accuracy in Middle East Reporting in America (Camera) — avait été dénoncé en 2008 non par des administrateurs wikipédiens attentifs mais par le goupe The Electronic Intifada qui en divulga les e-mails (1 et 2). Le groupe Camera avait même l’intention de faire en sorte que ses membres deviennent administrateurs de Wikipedia afin de mieux contrôler les pages sensibles. Une autre tactique développée par le groupe Camera était de faire des éditions provocantes sur les pages traitant d’un sujet palestinien afin d’attirer des wikipédiens pro-palestiniens et de les faire exclure de Wikipedia. Les membres identifiés de ce groupe ont finalement été eux-mêmes exclus de Wikipedia et leur chef, Gilead Ini, continuait d’affirmer que dans certains domaines controversés, « Wikipedia est une maison de fou. Nous avons fait un effort de bonne foi pour garantir l’exactitude des informations » dans les publications relatives au Moyen-Orient (The Boston Globe, 3 mai 2008, republié sur le site du New York Times le 6 mai 2008). En 2007 déjà, le groupe Hasbara Fellowships, qui soutenu par le Ministère israélien des Affaires étrangères, faisait appel aux activistes pro-israéliens: « Si vous souhaitez rejoindre une équipe de Wikipédiens pour vous assurer qu’Israël est présenté fidèlement et avec précision, veuillez contacter director@israelactivism.com pour plus de détails! », appel consigné dès juillet 2007 dans Wikipedia. Jimmy Wales feignait donc bien d’ignorer.

Wikipédia est censé présenter tous les points de vue et même à égalité selon Wales, aussi ne devrait-il pas y avoir de problème pour que le point de vue sioniste soit correctement présenté. Mais ces militants ne sont visiblement pas satisfaits du traitement réservé aux sujets concernant Israël, surprenant n’est-ce pas ? Où est donc la légendaire neutralité de Wikipédia pour que les représentants d’un point de vue particulier doivent se former pour se faire entendre sur « l’Encyclopédie que tout le monde peut éditer » ?

En réalité Wikipédia n’a rien de neutre ni d’objectif, c’est un site contrôlé sur chaque sujet par un tout petit nombre de petits soldats, avec l’assentiment d’administrateurs propagandistes. La vision retenue, « le point de vue correct », est servie à des millions d’internautes qui consomment ces informations « gratuites » sans se poser la moindre question, comme s’il s’agissait de la vérité. Dans ces conditions il est compréhensible que des groupes d’opinion s’organisent pour trouver des réponses à cette propagande massive. Voici donc l’avenir de Wikipédia.

 


Transcription et traduction du reportage de Aroutz Sheva (vidéo sous-titrée alternative):

Naftali BENNETT (Yesha Council Director) : « Le Conseil de Yesha en collaboration  avec Mon Israël ont organisé une journée de formation pour les éditeurs de Wikipedia. Le but de cette journée est d’enseigner aux gens comment modifier Wikipédia, qui est la source d’information n°1 dans le monde. Par exemple si quelqu’un cherche « flottille de Gaza », nous voulons être là, nous voulons influencer ce qui y est écrit, comment c’est écrit, être sûr que c’est équilibré, et que c’est de nature sioniste. »

Miriam SCWHAB (blogueuse et activiste israélo-canadienne) : « Nous sommes venus ici pour en apprendre plus, en tant qu’Israéliens et Juifs, sur la manière de défendre Israël en ligne, sur Internet et plus particulièrement sur Wikipédia dans ce cas. Wikipedia est un système quelque peu complexe et il est parfois difficile d’arrive à en comprendre les règles. J’ai personnellement essayé de modifier des choses qui étaient contre Israël dans Wikipédia, de petites choses et mes changements ont été effacés ou revertés et je n’avais pas compris pourquoi. Je pense que ce genre de connaissance est important pour quiconque voulant devenir actif dans la défense d’Israël sur Internet, de telle façon que nous puissions aller sur Wikipédia, voir l’information et dire « ceci n’est pas vraiment correct, ce n’est qu’une partie de l’histoire » et j’ai le pouvoir et le droit de changer ça. En général, c’est tellement important pour nous d’être en ligne, d’y travailler pour nous défendre et de prouver au monde et à nous-mêmes que nous sommes justes et que nous avons raison. Parce que là, si vous allez en ligne et si vous cherchez des termes avec « Israël », vous trouverez de l’antisémitisme, de l’antisionisme, des termes orduriers et nous ne sommes pas assez nombreux pour contrer cela et s’assurer que l’autre versant de l’histoire, notre côté de l’histoire, notre côté juste de l’histoire, soit correctement relaté et selon l’ampleur nécessaire. C’est ce genre d’initiative et des initiatives comme celle-là pour enseigner et promouvoir la défense d’Israël en ligne qui sont extrêmement important et j’espère qu’il y en aura davantage. »

Mis à jour par Nicolas le 23 août 2019.

Sur le même sujet: Wikipédia attaque Jean-Pierre Filiu.

[1] Les certitudes bibliques des colons israéliens, Patrick Coupechoux, Le Monde Diplomatique, juin 1997 p.6.

[2] Haro sur Israël, Olivier Pironet, Manière de voir #160: Le défi tunisien, août-septembre 2018.

Cet article a été publié dans Propagande. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

11 commentaires pour Wikipédia : « Ils inventent l’Histoire, contrôlent l’Histoire et effacent l’Histoire ! »

  1. Ping : Wikipédia attaque Jean-Pierre Filiu | Wikibuster : Les dessous de Wikipédia

  2. Wikibuster dit :

    Merci trash test, je ne sais pas si il faut en rire ou en pleurer mais je me suis bien marré en attendant ! 🙂

  3. trash test dit :

    sur youtube il y a aussi la version trash de popo le chien, en rire ou en pleurer ?

  4. Wikibuster dit :

    Azur, soyez certain que si Sunaj (ou Boo) avait pu trouver la moindre preuve de ses affirmations elle serait déjà ici. Tout au plus pourrait-il montrer des pages qui mettent en lumière les méthodes des mafieux de Wikipédia pour empêcher un contributeur réglo de participer. Le mensonge et la tromperie ne sont pas accidentels sur Wikipédia, ils en sont constitutifs.

  5. Azur dit :

    Et puis même s’il l’a fait, au pire, il (Wikibuster) est hypocryte ; cela n’empêche pas qu’il a raison sur la neutralité de point de vue sur WP qui est le sujet de l’article.

  6. Wikibuster dit :

    @Boo : Sunaj a fait les mêmes affirmations gratuites que vous et a ensuite été incapable d’apporter le moindre lien, peut-être ferez-vous mieux que lui mais ça m’étonnerait beaucoup, par expérience les wikilâtres sont des parleurs.

  7. Boo dit :

    Hum, c’est effectivement très problématique, cette histoire de points de vue.

    A l’origine, Drac, alias Wikibuster etc. a fini par se faire virer comme un malpropre parce qu’il tenait à imposer SON petit point de vue personnel dans Wikipédia.

    Un vrai scandale, un déni de démocratie, la neutralité bafouée, mais que faisait la police ?

    A côté, le conflit israélo-palestinien, c’est de la gnognote, franchement.

  8. Wikibuster dit :

    Hé Hé merci un deux trolls on va dire ça, alors attendons que les autres se réveillent et disent qu’ils ont toujours su que Wikipédia ne valait rien, on aura comme consolation de pouvoir jouer les anciens combattants. 😉

  9. un deux trolls dit :

    à wikibuster : c’est parce que certains sont plus intelligents que d’autres, trLOL

  10. Wikibuster dit :

    Merci Sébastien pour ce nouveau commentaire, mais pourquoi ce qui est aussi limpide pour vous ou moi est ignoré par 99% des commentateurs ?

  11. Sebrider/Lemoine dit :

    « Ils inventent l’Histoire, contrôlent l’Histoire et effacent l’Histoire ! »
    => Je n’arrête pas de le dire et de le redire encore et encore.

    Wikipédia n’est pas un projet d’homogénéisation des connaissances. Il n’y a pas d’homogénéité entre les différents wikis. Chaque wiki tend vers la idéologie propre à sa nation ou de sa propre sphère d’influence. Par ailleurs, on ne transcrit pas et ne doit jamais transcrire l’histoire « comme on le désire ». L’histoire est, avec toutes ses mouvements complexes et disparates. Mais, ça tri la sphère histoire pour en sortir une histoire comme justement on le désire et raconter la sienne.

    Wikipédia est un centre de tri. L’idéologie « égyptienne » est plus efficace que le développement durable.

    Lire la suite ici : « Wikipédia est un centre de tri ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s