La fiabilité de Wikipédia ? Une vraie boucherie…

Les propos de bistro (Wikipédia, 19 février 2013) ci-dessous illustrent bien le mépris que les wikipédiens ont pour les lecteurs et tout particulièrement pour les journalistes. On voit un contributeur expliquer qu’il a écrit n’importe quoi dans un article et qu’en conséquence les journalistes qui ont repris l’information se sont fourvoyés.


Réaction en cascade, ou mégalomanie qui guette le wikipédien.

Bonsoir à tous, ce qui suit vient d’une petite observation :

  • Le 18 février au soir, un intervenant de France inter dit aussi que le minerai de viande contient des bouts d’os (sans citer ses sources)… aurai-je involontairement trompé les médias français ? —Egyszarvúfej (heraldika,) fr -- tête de licorne.PNG Tsaag Valren () 19 février 2013 à 23:44 (CET)

Euterpia : « Aurais-tu involontairement révélé encore que trop peu de journalistes vérifient leurs sources ? »

LittleTony87/Antoine Resche : « Magnifique. Vive le journalisme d’investigation ! »

Alexander Doria (Pierre-Carl Langlais, le gus qui explique aux journalistes de la télévision que Wikipédia est un truc formidable !) : « À ressortir la prochaine fois qu’un journaliste fait un vandalisme d’investigation pour tester Wiki… »

Letartean/Antoine Letarte : « J’avais vu cette information au moment où elle apparaissait dans l’article et j’avais trouvé la chose louche. Ni [sic] connaissant rien, je n’avais pas rectifié. Amusant comment certaines erreurs peuvent se transmettre rapidement… Maintenant, il y a une source secondaire disant qu’il y a des morceaux d’os dedans alors on peut remettre la chose dans l’article. »

Nguyenld : « C’est là que cela peut devenir compliqué : supposons qu’un journaliste d’un canard « sérieux » reprenne l’information, mais sans citer sa source, rien n’interdit un contributeur « naïf » de sourcer l’article avec le papier du dit journaliste, et là, la vérificabilité devient difficile… Je pense qu’il faut au moins mettre ce bout de discussion sur discussion:Minerai de viande histoire d’augmenter les chances que l’on s’en souvienne. »

Le Bistro, 12/02/2013


Si Amélie Tsaag Valren n’a pas l’air plus désolé que cela, un autre commentateur adopte quant à lui le ton méprisant si commun des wikipédiens : « Aurais-tu involontairement révélé encore que trop peu de journalistes vérifient leurs sources ? » (Euterpia/Emmanuelle Martaud). Et comment aurait-il pu faire, si le wikipédien avait donné ses sources fallait-il que le journaliste se procure l’ouvrage avant de boucler son article sur un sujet d’actualité ? En vérité les journalistes ne devraient en aucun cas utiliser une source d’information aussi médiocre que Wikipédia.

À lire les commentaires qui suivent, on se rend compte que pas un wikipédien ne s’inquiète du tort fait au malheureux journaliste, bien au contraire. C’est toute la puissance du « gratuit » comme le faisait remarquer un autre wikipédien cynique, Cjp24 : « Stricto sensu, le rapport qualité/prix de Wikipédia est « infini », en tout cas imbattable, puisque son accès est gratuit 🙂 ! » ( voir aussi: « Les membres de la secte Wikipédia ont des états d’âme ! »).

Enfin, Nguyenld fait remarquer qu’une fois publiée dans la presse une information, aussi fausse soit-elle, devient une source valide pour Wikipédia, on comprend en quoi le modèle éditorial de la pseudo-encyclopédie est une vraie… boucherie.

Cet article a été publié dans Désinformation, Observations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La fiabilité de Wikipédia ? Une vraie boucherie…

  1. Loys dit :

    « Amusant comment certaines erreurs peuvent se transmettre rapidement… »
    Surtout quand elles sont en première page ou en premier résultats sur Google…

    « Maintenant, il y a une source secondaire disant qu’il y a des morceaux d’os dedans alors on peut remettre la chose dans l’article. »
    Génial !

  2. Sebrider/lemoine dit :

    Qu’entend il par « sources » dans  » sans citer ses sources » ?
    Wikipédia !?
    Wikipédia est donc devenue une source !

    Or, wikipédia est :
    * Un catalogue de source par la bibliographie;
    * Une déformation de l’objet de l’article par des sources;
    * Une déformation de la source elle-même pour faire rentrer de force les préjugés de la société et ceux de l’auteur de l’article wiki. On le note , entre moult autres erreurs volontaires, avec Alexandre Zinoviev sur l’article communisme.

    Wikipédia est un réseau social travesti en encyclopédie.

    Comme tous les réseaux sociaux, c’est en dessous du zéro absolu de l’information et dépasse la vitesse de la lumière de la communication la plus abrutissante.

    Ca veut faire passer wikipédia, une cour d’école, pour un lieu des plus professionnels.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s