Rémi MATHIS, Moi Président de Wikimedia France

On se souvient que le président de Wikimedia France, Rémi MATHIS, s’était fait épingler pour s’être offert une page sur mesure sur Wikipédia, non seulement à l’encontre des usages wikipédiens mais au mépris de ses règles d’admissibilité, bien esquintées à cette occasion par ses bons soins.

Il s’est à nouveau illustré plus récemment en se mettant en avant dans les médias et en apparaissant même comme le « patron de Wikipédia », pour le plus grand énervement des wikipédiens. Depuis qu’on a prouvé que Wikimedia France capte la totalité des dons à Wikipédia on peut se demander s’il n’a pas en réalité toute légitimité à jouer la vedette devant les caméras. Mais ce n’est ce que pense Hamelin de Guettelet dans l’article suivant sur son blog « Ainsi va Wikipédia ». Précisons que Hamelin de Guettelet réprouve fortement notre blog, mais puisqu’il a choisi cette « licence libre » (un peu stupide il faut le reconnaitre) il ne peut nous empêcher de publier son très bon papier ! Il faut bien comprendre que foncièrement les licences prétendues « libres » ne sont pas faites pour protéger les auteurs mais pour favoriser les consommateurs de gratuit et les vendeurs de publicité comme Google.


Moi, Président…

R. MATHIS
Le Petit Journal du 3 mai 2013 – © Canal+

Moi, Président de Wikimédia France, j’œuvrerai pour faire connaître tous les projets de langue française de la Wikimedia Foundation et principalement la Wikipédia francophone, ce projet d’encyclopédie en ligne… Et moi, wikipédien, je suis déçu par ce président, qui ne fait rien pour améliorer une situation particulièrement confuse.

Voilà une personne qui a eu à souffrir d’une confusion entre président de Wikimédia France et Wikipédia et qui ne fais pas grand chose, pour ne pas dire rien, pour lever cette confusion.

Je suis tout à fait d’accord pour admettre que les journalistes, et principalement les journalistes télévisuels, fassent du sensationnel plutôt que de l’information, et plus encore, ces pseudos journalistes d’un Petit Journal, qui font plus de folklore, qui se voudrait de l’humour, que de l’information même sensationnel. Je veux bien admettre qu’une émission enregistrée en faux direct et montée sans contrôle rende plus difficile la maîtrise du message que lors d’une émission en direct. Je veux toujours bien accepter que le mode de fonctionnement de Wikipédia ne soit pas d’une simplicité évidente pour permettre de l’expliquer et de le faire comprendre en quelques instants.

Je devrais normalement faire confiance à l’intelligence de Rémi Mathis pour imaginer qu’il a réfléchi à ces problématiques pour y trouver des réponses adaptées mais là je ne suis plus certain de rien.

Lui qui vient d’être mis dans la lumière par une pitoyable affaire (cf. mes messages des 6 avril et 12 avril 2013) où son statut de président de Wikimédia France a été sciemment ou faussement confondu avec celui d’un président de Wikipédia qui ne peut pourtant pas exister puisque Wikipédia n’est qu’un site internet et non une association. Lui qui a l’habitude de la prise de parole, de la communication écrite ou orale, qui s’exprime apparemment facilement sur un plateau de télévision, devant des caméras. Lui qui pratique assez régulièrement les journalistes et qui ne doit pas ignorer leurs qualités et leurs travers. Lui qui doit bien connaître la boutique et l’arrière boutique de Wikipédia avec ses lumières aveuglantes mais aussi ses zones obscures. Alors qu’une majorité de personnes viennent de découvrir Rémi Mathis dans un rôle de président de Wikipédia, comment peut-il se remettre dans une même situation ambigüe, sans prendre au préalable des assurances ?

Il faut vraiment être maso pour vouloir parler de façon rationnelle d’un sujet futile dans une émission de clowns. Il faut vraiment se la péter pour se mettre ainsi en avant alors que l’association Wikimédia France vient d’embaucher un responsable de la communication.

Alors comment en 3 minutes 50 rater pitoyablement son coup en répondant à quatre questions :

• suppression de l’article Nabilla Benattia ;
• présence de l’article Moundir Zoughari;
• les vedettes qui écrivent leur propre article ;
• le vandalisme de l’article Yann Barthès ;
• le supposé militantisme socialiste de Yann Barthès dans son article.

Mais mes remarques porterons sur quatre points :

• la qualification de Rémi Mathis comme président de Wikipédia ;
• L’approximation du vocabulaire ;
• la mise au point sur l’article Yann Barthès ;
• le ridicule de l’explication de la PàS – page à supprimer – de l’article Nabilla.

D’abord, malgré un carton de présentation correct Rémi Mathis – président de Wikimédia France, Yann Barthès présente par trois fois, deux fois en face à face, Rémi Mathis comme président de Wikipédia : en lancement de l’émission à 13 secondes : « le président de Wikipédia nous dira pourquoi il ne veut pas de Nabilla » et en accueillant Rémi Mathis à 10 minutes 30 : « Alors que ce passe-t-il ? Vous êtes le président de Wikipédia France, c’est ça ? » Rémi Mathis a à ce moment la possibilité de préciser les choses mais il se contente d’un simple « Wikimédia France », que Yann Barthès reprend sans donner l’impression de comprendre (et le visionnage de la séquence ne laisse pas imaginer une coupure et un montage), et à 12 minutes 15 : « alors, vous qui dirigez donc Wikipédia pour la France » sans aucune réaction de Rémi Mathis.

Après, une discussion sans grand intérêt sur la PàS de Nabilla (cf. mon message du 30 avril 2013). Comment exiger des journalistes un vocabulaire précis alors que Rémi Mathis n’est lui-même pas précis : « un certain nombre de règles » (10’50 »), non, une seule règle, un PF – principe fondateur – d’ailleurs, « puisque Wikipédia est une synthèse » (11’30 »), non, c’est un projet d’encyclopédie qui fait la synthèse des connaissances actuelles, « euh ! certainement, c’est une fiche » (13’22) non, c’est un article pas une fiche.

Ensuite, rien, aucune réaction de Rémi Mathis après que Yann Barthès ait annoncé avoir introduit une phrase bidon dans son article : « il est brillant, il est drôle, son émission fera date dans l’histoire du PAF » effectivement introduit le jeudi 2 mai 2013 à 17:29 et supprimé le même jour à 17:30, ce n’est pas resté une heure comme annoncé mais tout juste une minute. Par contre c’est Kelam qui introduit sans source le 15 décembre 2010 le militantisme socialiste de Yann Barthès, supprimé le lendemain par une IP et réintroduit le même jour toujours par Kelam, supprimé de nouveau 4 jours plus tard par une IP, reverté le même jour par Uh-rond et supprimé ce même jour par Schiste. L’information est réintroduite par une IP 10 jours plus tard pour être reverté presque de suite par TiboF. Contrairement à ce qu’annonce Barthès l’information n’est pas restée plusieurs semaines mais au maximum 4 jours. Il est dommage que Rémi Mathis ne se soit pas donné la peine de vérifier l’article de Yann Barthès avant d’aller faire son pitoyable numéro au Petit Journal.

Enfin, ce genre de prestation minable sur un sujet aussi insignifiant est tout simplement ridicule, ce n’est que rajouter du buzz à du buzz sans apporter la moindre explication ou clarification sur le fonctionnement de Wikipédia. Ce n’est pas cette explication de Rémi Mathis qui va faire avancer la connaissance du fonctionnement de Wikipédia. Je vous donne ci-dessous le verbatim (de 10’50 » à 11’45 ») :

– RM « Alors, c’est simplement quelque chose qui se passe assez fréquemment sur Wikipédia. Les wikipédiens regardent ce qui se passe, et il y a un certain nombre de règles qui permet d’écrire des articles sur des personnes, sur des sujets ou pas. Donc dans le cas de Nabilla, il y a un wikipédien qui s’est dit que Nabilla n’était pas très connue, depuis pas très longtemps et que finalement ça valait le coup de demander au wikipédiens : est-ce qu’on conservait ou pas ? Et donc, c’est ce qui s’est passé. Il y a eu une page où il y a un débat qui a eu lieu pendant une semaine. Il y a eu beaucoup de gens qui ont été passionnées par ces questions là.; »
– YB « Les causes de suppression, c’est insuffisance de sources crédibles pour établir une biographie fiable. »
– RM « C’est… vraiment le fait qu’il y ait des sources qui existent. C’est la base pour faire un article sur Wikipédia, puisque Wikipédia est une synthèse. Après, pour le problème de Nabilla, c’était pourtant le nombre de sources… que d’avoir des sources qui montraient une notoriété sur un temps suffisant. Si c’est un buzz sur une semaine, on ne va pas faire un article sur Wikipédia. »

Tout ça pour ça. Ainsi va mal Wikipédia quand va mal Wikimédia France.

Hamelin de Guettelet, « Ainsi va Wikipédia », 04/05/2013

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses, Wikimedia. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Rémi MATHIS, Moi Président de Wikimedia France

  1. luc dit :

    récemment informé de l’existence de ce site je prends seulement connaissance de cette page, et de ce qui est un peu plus qu’un détail. Sauf improbable homonymie : ce Rémi Mathis est à ma connaissance un conservateur en poste à la TGB. Par tempérament je suis peu attaché à la sacro-sainte « obligation de réserve » des fonctionnaires ; qui de toute façon n’a jamais signifié qu’ils sont obligés de se taire. Mais c’est du point de vue de la déontologie des bibliothèques, que je me place : il y a là (surtout si l’intéressé continue d’accomplir la charge de travail pour laquelle il est payé) une double casquette qui paraît peu compatible avec la neutralité -sinon l’impossible impartialité- à laquelle est tenue la profession,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s