Wikipédia : « Les lecteurs on s’en fiche »

On se souvient de cette étude de Nature il y a quelques années qui n’hésitait pas à affirmer que les articles scientifiques de « l’Encyclopédie libre » étaient aussi fiables que ceux des véritables encyclopédies. Ces résultats avaient été vivement contestés et au final la revue avait refusé de produire le détail de l’étude, ce qui constituait un quasi aveu de la légèreté avec laquelle elle avait été menée. Quel est aujourd’hui le niveau de qualité des articles de la pseudo-encyclopédie ? Voici des extraits d’un dialogue trouvé le 10 mai dernier sur Le Bistro de Wikipédia qui donnent des éléments de réponse.

Statistique de Maxwell-Boltzmann
« Les lecteurs on s’en fiche, l’important c’est d’avoir des beaux articles complets. »


Quel doit être le niveau des articles scientifiques d’une encyclopédie ?

Gilles Mairet : « J’ai 67 ans. J’ai obtenu mes diplômes universitaires de niveau Bac + 7 il y a plus de quarante ans. J’ai, depuis, essayé de me tenir au courant des progrès de la science, malgré une profession qui n’avait aucun rapport avec elle. Pourtant, en consultant certains articles de Wikipedia, comme, par exemple Statistique de Maxwell-Boltzmann, dont le sujet faisait pourtant partie de mon cursus universitaire, je ne comprends strictement rien. Par exemple la phrase « gi est la dégénérescence de l’état d’énergie Ei » est pour moi totalement opaque.

Il y a un certain temps, j’avais fait remarquer aux auteurs de l’article l’obscurité de leur formulation.

Il m’avait été répondu, d’un ton légèrement supérieur, que l’abord de certains sujets, nécessitait un minimum de formation.

J’en suis bien d’accord. Mais où se situe ce minimum ?

De grands savants et vulgarisateurs, comme George Gamov ou Jean Perrin prouvent dans leurs ouvrages que l’on peut faire comprendre des notions scientifiques complexes à des lecteurs éduqués mais non spécialistes.

Pour dire les choses simplement, dans plusieurs articles scientifiques de Wikipedia francophone (c’est beaucoup moins le cas dans Wikipedia anglophone, plus soucieux de pédagogie), il paraît que les auteurs ne se soient pas beaucoup préoccupés d’être compris de leurs lecteurs. De nombreux articles semblent être des réductions de cours ou de manuels.

Je pense que, pour les articles scientifiques, le public visé devrait être de niveau Bac scientifique (c’est à peu près le niveau demandé par Gamow et Perrin dans leurs ouvrages respectifs), quitte, pour les rédacteurs, à faire usage de tous les moyens disponibles : notes explicatives, articles liés, etc. pour éclaircir et illustrer leur propos. Évidemment, cela demande du travail. Cela demande de sortir de son sujet pour se mettre dans une perspective pédagogique et de se placer à la place du lecteur naïf (ou presque). C’est donc un véritable travail d’auteur. »

Marvoir : « C’est vrai que dans l’article en question, la phrase « g_i est la dégénérescence de l’état d’énergie Ei, c’est-à-dire le nombre d’états possédant l’énergie E_i » fait appel à des notions sans expliquer ces notions ni donner un lien vers une page où ces notions soient expliquées. Moi aussi, je trouve ça incompréhensible. Je vais d’ailleurs placer le modèle « Incompréhensible ». »

Marvoir : « Après réflexion, je me dis qu’après tout, la notion de dégénérescence est définie dans le passage en question, donc ce qu’on peut reprocher à ce passage n’est pas vraiment d’être incompréhensible mais de définir en passant une notion qui devrait avoir quelque part une définition officielle. »

Kormin : « Certains vous répondrons que les lecteurs, on s’en fiche. L’important, c’est d’avoir des beaux articles complets. Si le lecteur ne comprend pas, alors il est ignorant et c’est à lui de se débrouiller pour se mettre au niveau du rédacteur. L’inverse est totalement impensable. »

Tibauty : « Hum. Pour améliorer un article, il vaut mieux quand même « y comprendre un petit peu quelque chose ». Or dans ce cas précis, Gilles Mairet précise qu’il n’y comprend « rien ». Il est vrai que faire preuve de pédagogie n’est pas toujours facile : cela implique de maitriser à fond son sujet. « Ce qui se conçoit clairement s’énonce clairement » disait Maxime. »

fuucx : « En fait, une certaine exigence n’est pas forcément mal vue. J’ai n’ai pas participé à la discussion sur la suppression de l’article sur Nabila, mais j’ai entendu des étudiants et des étudiantes en parler entre eux et je n’ai pas eu l’impressions qu’ils désapprouvaient la décision prise. C’est même la seule fois où j’ai entendu des étudiants parler de Wikipédia. »

Gilles Mairet : « Nabila… Je pose une question de fond sur la nature et le style rédactionnel des articles scientifiques de l’encyclopédie et l’on descend dans les tréfonds les plus dérisoires de l’actualité. Je me demande quel intérêt il y a à écrire dans le Bistro. Le niveau des interventions est lamentable. Bye. »

Le Bistro, 10/05/2013

Publicités
Cet article a été publié dans Observations, Témoignage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s