De l’inutilité de contribuer sur Wikipédia

Voici un témoignage de Sebrider sur l’inutilité de contribuer sur Wikipédia.


Le 4 janvier 2008, sur la page discussion de l’article Ken Ishikawa que j’ai créé sous IP, soit une journée après la création d’une page personnelle :

« Si il faut faire dans la platitude et la non information, alors je ne me plairai pas ici. Et mes infos je les garderai juste pour d’autres qui s’y intéressent vraiment. Je comprends pourquoi maintenant, on m’avait pourtant un peu prévenu (je ne sais plus qui, ni comment). J’ai remarqué que dans certains domaines importants il n’y a pas grand chose voire rien du tout d’intéressant, juste le strict minimum que tout le monde connait déjà et qui se trouve facilement. Je ne vois pas à quoi cela sert dans ce cas wiki.

L’encyclopédie doit « renfermer en une page le canevas d’un ouvrage qui ne se peut exécuter qu’en plusieurs volumes in-folio. » (Diderot)

Comme je l’ai dit ces présentations que l’on voit partout ailleurs sont assez plates. Je n’ai jamais aimé les listes qui ne veulent rien dire surtout lorsque l’on ne connait pas. Comme je l’ai dit si il faut être spécialiste mieux vaut chercher ailleurs que sur wiki dans ce cas. C’est censé faire découvrir d’une façon rapide à un large public non spécialiste.

Il me semble que wiki ne sert qu’à des assistés (les lecteurs) qui ne vont pas chercher plus loin. Il faut donc un pré-machage pour qu’il aille plus loin tout seul et ailleurs.

Trop de connaissances à la fois obscurcit le savoir et pas assez rend l’homme idiot. Il faut trouver un juste équilibre entre le trop et le peu pour qu’il soit intéressé et avance sur le chemin de la connaissance et du savoir.

Wiki doit créer l’ouverture, non une qui nous enferme, mais une qui nous ouvre sur d’autres portes au delà du sujet et qui nous pousse à aller voir ailleurs et plus loin.

De cette façon l’article semble fini, sans ouverture puisqu’il n’y a pas d’indice flagrant pour que le lecteur continue tout seul son chemin pour accroître sa connaissance et peut-être revenir sur wiki pour écrire son nouveau savoir. »

La réponse de mon tout premier accusateur est dans la phraséologie communautaire des plus classiques :

« Ça serait bien qu’on puisse tous les deux aboutir à un compromis et qu’on ne parte pas, comme c’est le cas actuellement, sur des positions butées. »

Ce qui se traduit en langage individuel par :

« Ferme ta gueule et fais ce que je te dis même si c’est toi qui as créé l’article et que tu es un des rares à connaître le sujet. »

Bien que cela se fasse de façon cordiale et polie. Mais je ne vois pas en quoi la politesse, la cordialité, la moralité, le politiquement correct doivent rentrer dans la connaissance. Du moins, je le vois trop bien ! C’est dans la manipulation idéologique qui n’est pas spontanée à la sphère wikipédienne mais venant du monde réel que la communauté virtuelle réplique telle un virus dans son écriture de la connaissance.

De là est-ce que je suis « incompatible » avec « l’Encylopédie du point de vue correct » ? Oui.

Mais, si on va plus loin en reprenant les pensées évolutionnistes (Herbert Spencer, Ludwig Von Mises, Hayek, Friedman, le « programme génétique » des années 60, Thatcher, Reagan, les sociobiologistes, l’OGM, timidité et pipi au lit à 5 ans = futur tueur en série, DA japonais = futur violent et pervers, etc.) qui a touché la France dans les années 80, je ne suis pas compatible à la vie et à la société. Je suis né inadapté selon la philosophie néolibérale.

Sebrider, Témoignage sur ce blog, 29/04/2013

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses, Témoignage. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s