Creative Commons ou la perversion du droit d’auteur

Nous publions aujourd’hui une création graphique originale que nous venons de recevoir d’un anonyme et nous livrons quelques réflexions au sujet du droit d’auteur et de sa plus grande perversion à ce jour : l’idéologie « Creative Commons ».

Le bouffon de Wikimedia reluque l'Ile de Porquerolles (Anonyme, © 2013)
« Le bouffon Wikimedia reluque l’Ile de Porquerolles »
(Anonyme, © 2013)

L’auteur de cette oeuvre originale nous explique que le point de départ de sa création est une photographie « quelconque » trouvée sur un « célèbre site de pillage de la littérature » suite à une discussion sur son forum. Il s’agit d’une photo de l’Ile de Porquerolles accompagnée d’un pseudonyme « Promethee33127 », sans auteur sérieusement idendifié donc. La création serait une allégorie réalisée par superposition du « bouffon Wikimedia » légèrement « pixélisé » pour refléter son statut numérique, le bouffon reluque avec envie la photo et se dit qu’il pourrait mettre la main dessus ainsi que sur des millions d’autres afin de détruire le concept d’auteur propriétaire de photographie… Bien sûr à Wikibuster le concept artistique nous a immédiatement séduit !

En préambule nous précisions que nous publions cette création telle quelle en nous considérant comme simple hébergeur, nous n’avons donc aucune responsabilité concernant le respect du droit d’auteur sur cette oeuvre « patchwork ». Nous livrons toutefois quelques réflexions personnelles.

La photographie de départ provient d’un site de dépot de photographies qui se dédouane de toute responsabilité concernant la propriété des photos qu’il stocke. Par ailleurs nous remarquons que cette photo sans aucun caractère artistique distinctif (cadrage et couleur banals) ne peut pas être protégée par le droit d’auteur. La photo du bouffon quant à elle appartient au site deguisetoi.fr et n’est pas libre de droits suivant toutes vraisemblances. L’oeuvre résultant quant à elle possède une mention « copyright ».

Le site de dépot de la photo de l’Ile nous signale qu’on peut « copier, distribuer et transmettre cette œuvre », très bien merci beaucoup c’est gratuit ! On peut également « modifier l’oeuvre », ça tombe bien c’est ce qui a été fait d’une certaine façon. On doit « mentionner l’auteur » mais on ne nous dit pas qui c’est, comment faire ?

Beaucoup plus étrange nous lisons : « Si vous modifiez, transformez, ou vous basez sur cette œuvre, vous devez distribuer l’œuvre résultante sous la même licence ». Licence… De quoi parlent-ils, faut-il avoir une licence comme dans un débit de tabac ou de boisson ? De plus doit-on comprendre que cette photo n’était pas réellement gratuite et que l’auteur souhaite être rémunéré par une adhésion à un mode particulier de diffusion de l’oeuvre résultante ? C’est très troublant, est-il vraiment légal de créer ainsi une nouvelle sorte de monnaie ?

Nous sommes dans l’embarras, nous devons vous signaler que cette oeuvre est protégée par un copyright, d’autre part l’image du bouffon est aussi probablement non libre de droit, enfin l’auteur anonyme de la photo de L’Île de Porquerolles prétend que vous devez adhérer à une sorte d’idéologie nouvelle pour réutiliser son cliché. Chacun se fera son opinion probablement sur ce sac de noeuds…

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses, Creative Commons, Observations, Propagande. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s