La propagande massive du « logiciel libre » sur Wikipédia

Voici un sujet central, les liens étroits entre l’Encyclopédie prétendue libre et le logiciel prétendu libre, c’est le Bistro de Wikipédia qui nous donne l’occasion d’aborder le sujet.

Illustration numerama.com
Chut le logiciel libre fait sa propagande sur Wikipédia !

Nouvelle section le 9 mars dernier sur le forum interne de la pseudo-encyclopédie :

Manque de neutralité des articles concernant les logiciels.

Silex6 : « Je parcours quotidiennement des dizaines d’articles concernant des logiciels et j’ai souvent l’impression que certains d’entre eux sont écrits par des militants du mouvement du logiciel libre, tant ils adoptent la rhétorique caractéristique de ce milieu : La mise en avant du caractère public des sources (open source) comme caractéristique première d’un logiciel, et la séparation du marché du logiciel en deux camps : les bons, ceux dont les sources sont publiées, qualifiés de libres, et les pas bons, ceux dont les sources n’ont pas été publiées, qualifiés de propriétaires. […] C’est d’autant plus agaçant que quand je n’hésite pas à modifier l’introduction d’un article pour apporter un peu de neutralité, mes modifications sont souvent révoquées. »

Le constat est clair et tout à fait fondé, j’avais moi-même tenté l’expérience périlleuse de jouer le jeu de Wikipédia en essayant patiemment de rendre plus « neutre » l’article « Logiciel propriétaire ». Cela avait duré des jours et des dizaines de posts mais tous mes arguments et liens étaient ignorés par deux ou trois contributeurs aussi « militants » que bornés. Un admin visiblement informaticien avait même admis que l’article manquait de « neutralité » mais s’était bien gardé de contribuer lui-même. En pratique l’article est la récitation de l’idéologie du « logiciel libre » selon R. STALLMAN et on hésite pas à faire de la diffamation en qualifiant le logiciel commercial de « privateur », les éditeurs de ces logiciels se retrouveent-ils dans cette définition politique ? Quid de la neutralité légendaire de Wikipédia ? Au final il ne restait plus qu’à entrer dans une guerre d’édition et me faire bloquer par la clique des admins ou bien conclure l’expérience et documenter l’épisode de censure. Je n’ai jamais pris le temps d’écrire cet article mais c’est encore dans ma liste de sujets candidats pour le blog.

Les réponses suivantes, aussi méprisantes que prévisibles, ne devraient surprendre aucun lecteur régulier de ce blog.

v_atekor : « Encore ? Pas fatigué ? Ce n’est plus un marronnier, c’est de la crème de marrons. »

TIGHervé : « C’est la seconde fois que tu nous fait ce tableau non ? Autrement à une époque où la moitié de l’Europe est malade parce qu’on lui a vendu du cheval pour du veau, alors que ça aurait pu être du cochon ou du rat, il ne me paraît pas si étrange qu’on me dise rapidement en quoi un logiciel est fait. Bien des choses en découlent et notamment son goût (je parle toujours du logiciel). »

Skiff : « P’tain, y a même du sexisme envers les logiciels, c’est une honte… »

Une réponse censée.

Esprit Fugace : « C’est p’t’et’ un marronnier, mais c’est pas faux pour autant… Il y a une sur-représentation des sujets touchant à l’informatique ou au numérique sur WP, parmi eux une sur-représentation du libre, et dans à cette pléthore d’articles s’ajoute un biais assez systématique en faveur du libre. Forcément, puisque ce biais est présent chez les contributeurs de WP (qui sont proportionnellement plus en faveur du libre que le reste du monde), mais il est bon d’en garder conscience et d’essayer de corriger ce défaut au lieu d’accepter la chose avec fatalisme. »

Une réponse décalée de l’admin confus.

TIGHervé : « Mais si on va par là, j’y vais et en courant très vite. En effet, je constate moi qu’il y a surtout une sur-présentation des articles commerciaux, des traitements matérialistes, des sujets vantant le patrimoine national, régional, local et toutes sortes d’autres choses imbibés de l’esprit de captation ou de possession exclusive de ressources. Ces sujets et ces points résultent naturellement de quelques dizaines de milliers d’années de lutte pour la vie, souvent contre d’autres. Le numérique a ouvert seulement depuis quelques années la possibilité d’une mise en commun gagnant-gagnant, ce qui aboutit ici à seulement quelques dizaines d’articles « New âge » perdus dans un océan d’articles plombés (c’est pourquoi je disais que le Libre et l’Ouvert avait un autre goût.). L’excès de l’idéologie du Libre ne me paraît ainsi si évident dans Wikipédia. On peut certes garder la mesure, mais pour moi, parler de sur-représentation est un peu vite dit. »

Enfin de l’idéologique comme on l’aime, il est très important de savoir qu’un logiciel est « propriétaire » ou « libre », évidement… Tiens on apprend que logiciel propriétaire est « connoté négativement » par certains, serait-ce le résultat du matraquage des militants du « libre » sur le web (y-compris Wikipédia) depuis des années ? 🙂

Pic-Sou : « Je ne partage pas du tout l’analyse de Silex6 concernant les mots « libre » et « propriétaire ». Je pense que le mode de distribution d’un logiciel est une information presque aussi importante que sa fonction utilitaire, et qui mérite donc de figurer dès la première phrase : « [XANA] est un logiciel [propriétaire/libre] qui sert à [faire frire des frites] » me semble très bien… En effet, du mode de distribution découlent de très nombreuses implications, notamment concernant le prix, les bugs… Ce que je reconnais toutefois, c’est que la licence est moins importante : qu’un logiciel soit publié sous licence GPL ou BSD, on s’en fiche un peu : l’important dans les deux cas est que les sources sont publiques ! Après, je reconnais le déséquilibre sur le nombre d’articles concernant les logiciels libres et propriétaires, mais il est difficile de définir des critères. Enfin, je ne comprends pas très bien cette histoire de « bien et de mal » sur les termes « libre » et « propriétaire ». Que voulez-vous faire ? Ne pas mentionner le fait qu’un logiciel est propriétaire, sous prétexte que les éditeurs ne communiqueraient pas là-dessus ? Ça me paraît un peu étrange tout de même, ce serait comme ne pas parler… des phtalates dans le Nutella sous prétexte que Ferrero ne le mentionnerait pas sur son site ! Le fait que les sources d’un logiciel ne soient pas publiques est un fait, il est particulièrement important, omettre volontairement de le mentionner serait àmha une grave erreur… et tant pis si le fait qu’un logiciel soit propriétaire est pour certains (comme moi, je l’admets) connoté négativement. »

Logiquement on passe ensuite à une attaque de l’auteur de la section, accusé de faire du « POV », rien moins.

Xavier Combelle : « Je considère que sous prétexte qu’il est un contributeur prolifique, Silex6, fait un point of view pushing considérant que la caractéristique propriétaire libre n’est pas un élément essentiel à un logiciel. Ce que Silex6 appelle neutralité n’est qu’un POV, c’est normal qu’il soit révoqué. Le n’hésitez pas n’est pas un blanc-sein pour passer au dessus de l’avis quasi unanime des contributeurs pour imposer son point de vue. »

« Un sérieux problème de neutralité pas forcément conscient et volontaire… », pas conscient et volontaire, vraiment ?

Arkanosis : « C’est un marronnier, mais parce que le problème est réel et qu’il y a peu d’amélioration — s’il y en a. Enfin concernant l’importance donnée à la discrimination libre / propriétaire par rapport à un tas d’autres discriminations tout aussi, voire plus, pertinentes selon le contexte. Lorsqu’une liste de logiciels est séparée en deux sous-listes « logiciels libres » et « logiciels propriétaires » (voire pire « logiciels privateurs »), il y a un sérieux problème de neutralité (pas forcément conscient et volontaire, d’où l’intérêt de le signaler. »

Ça continue longuement mais on peut s’arrêter là, l’argument du « marronnier » c’est commode et la propagande du « logiciel libre » et de Creative Commons sur Wikipédia a encore de beaux jours.

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses, Censure, Logiciel libre, Observations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La propagande massive du « logiciel libre » sur Wikipédia

  1. Wikibuster dit :

    Bonjour Arkanosis, Pas forcément conscient et volontaire mais au bout d’un moment il faut bien penser que l’argument ne pèse plus lourd, surtout quand on constate le rejet en bloc de la moindre correction d’un article comme « Logiciel propriétaire » décrit honteusement comme « privateur ». Le fond idéologique de Wikipédia est indiscutable en dehors de toute caricature surtout quand on connait l’orientation CC du propriétaire du site Wikimedia… Cordialement.

  2. Arkanosis dit :

    Pas /forcément/ conscient et volontaire. De la même façon qu’on peut naturellement avoir tendance à écrire des articles franco-centrés si on est français (un autre marronnier sur fond de problème réel), on peut avoir tendance à écrire des articles avec un biais en faveur du libre si on est soi-même en faveur du libre. Il n’y a pas /forcément/ d’intention derrière (WP:AGF, tout ça, tout ça :p).

    Amicalement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s