Le procès de Gratte-papier : « La guerre des drapeaux continue ! »

Dans la série les procès expéditif de Wikipédia signalons le dernier en date, toujours organisé par le même wikimafieux Kimdime le 23/02/2013, sur le Bulletin des administrateurs.

Le contributeur Gratte-papier était en désaccord avec un diktat wikipédien (pardon un « consensus » de deux ou trois anonymes dans leur coin) sur l’affichage de drapeaux :

« Il y a des recommandations, que vous confondez avec des décrets divins. Si je n’enlève pas mes drapeaux, vous faites quoi ? Vous me bloquez, pour montrer que vous avez du pouvoir sur les péons ? »

Il n’avait pas accepté de ramper ce qui l’avait immanquablement placé dans le collimateur des maîtres de l’ « Encyclopédie libre ». Il subissait donc la répression des admins avec un classique blocage d’intimidation de trois mois et terminait avec ces quelques rimes :

Gratte-papier est mort le 2 décembre 2012, tué en défendant le drapeau.

Je suis tombé des cimes.
C’est la faute à Kimdime.
On m’a tranché la gorge.
C’est la faute à Jean Georges.

L’admin des basses oeuvres Kimdime décide donc tout seul qu’il peut bannir à vie Gratte-papier sans procès puisqu’à présent on a constaté que la tyrannie wikipédienne a franchi une étape supplémentaire, plus aucune concertation n’est nécessaire. Le prétexte retenu est que Gratte-Papier aurait contourné son blocage (une faute d’une gravité exceptionnelle cela va sans dire) avec un commentaire « La guerre des drapeaux continue ! Ahahaha !) ». Remarquons que n’importe qui aurait pu faire cette contribution anonyme elle lui aurait été attribuée, on est plus à ça près sur Wikipédia.

Il faut comprendre la manœuvre de fond, les wiki-staliniens attendaient qu’il revienne la queue entre les jambes comme d’autres l’ont fait et ensuite se seraient attendu à ce qu’il ne conteste plus jamais aucun arbitraire sur Wikipédia pour conserver son accès au site. C’est franchement glauque et ça ne donne vraiment pas envie de participer, quel internaute mettrait les pieds sur Wikipédia s’il était conscient de cette réalité et quel lecteur ferait le moindre don ?

On a ensuite droit à un commentaire habituel du super-admin Hégésippe, toujours aussi hautain et insultant : « J’avoue avoir du mal à comprendre les fixations de certains pénibles… »

RIP, Gratte-papier vous avez perdu votre temps avec ce site mafieux, oubliez-les !

Publicités
Cet article a été publié dans Les procès, Wikimafia. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Le procès de Gratte-papier : « La guerre des drapeaux continue ! »

  1. Charles-Edouard de la Pannerie de la Villardière de Mardricourt dit :

    Egyptopolis, Gratte-papier, …

    Les gens valables meurent tous au combat!

    Et cet Hégésippe arrogant sévit toujours!

    Cela me détermine, s’il en était encore besoin, à le combattre de toutes mes forces, jusqu’à obtenir gain de cause, ou jusqu’à mon dernier souffle dans le cas contraire! Et les Kimdine, … sauteront ensuite dans la foulée s’ils sont comme lui.

    N’existe-t-il pas quelqu’un qui pourrait mener ce combat?

    Les bandits sont équipés, et nous, qui savons la vérité, nous ne disposons d’aucun moyen d’action concrète! C’est désespérant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s