Sur Wikipédia aussi : « une m… reste une m… »

L’épisode suivante me rappelle le tweet d’un internaute qui se demandait suite à la publication d’un article de ce blog si vraiment l’ambiance pouvait être si mauvaise entre les contributeurs de Wikipédia. La réalité est bien sûr bien au delà puisque Wikipédia est le terrain d’affrontements permanents entre les membres de véritables clans qui n’ont qu’une seule obsession, se tailler la meilleure place dans la hiérarchie mafieuse de la pseudo-encyclopédie.

Prière de laisser... (sdm-protect.com)
Wikipédia, « une m…. reste une m… »

La contributrice dame éliane dont nous avons déjà parler ici s’affiche ostensiblement « de droite » sur l’encyclopédie censée être neutre et son style hyper agressif lui a déjà valu de nombreuses inimitiés parmi ses contradicteurs. Certains semblent même avoir été exclus lors de conflits avec elle et se sont vengés sur le web en diffusant toutes sortes de commentaires injurieux et diffamatoires.

La revue NDF a reproduit récemment des commentaires très durs à son encontre, dont la source est attribuée par dame éliane elle-même à l’admin Hégésippe Cormier (!) Sur le Bistro le 11/02/2013 des wikipédiens s’en offusquent, parlent de diffamation et proposent de se cotiser pour intenter un procès à la revue ! Mais très rapidement le ballon de baudruche se dégonfle et certains en profitent même pour régler des comptes.

Ainsi Alphabeta commente :

Je suis effectivement partisan d’une certaine solidarité entre wikipédiens et de leur hiérarchie (administrateurs et autres) envers les peones de base. Mais voilà dans cette affaire je passe mon tour tant certaines personnes concernées ont employé un langage de charretier lors de discussions internes à Wikipédia. Il y a risque qu’un tel vocabulaire soit utilisé aussi pour s’adresser à des magistrats : je ne souhaite nullement pâtir de tels débordements on le comprendra aisément, alors je passe mon tour…

Et la réponse de l’intéressée ne se fait pas attendre, le moins que l’on puisse dire c’est que Wikipédia est loin de ressembler à une salle de bibliothèque où des encyclopédistes travaillent studieusement et harmonieusement :

Pas la peine de mettre de pluriel à « personnes concernées », vous me visez directement. Vous profitez de cette discussion pour remettre une petite couche d’attaques personnelles, cette stratégie de harcèlement est de mon point de vue dégueulasse. (Dégueulasse, pour choisir un synonyme moins familier : abject, à vomir, débectant, dégoûtant, écoeurant, horrible, ignoble, infect, malpropre, moche, nauséabond, obscène, odieux, pourri, repoussant, répugnant, révoltant, salaud, sale, salope ; voir ausi les synonymes d’abject : abominable, avili, avilissant, bas, boueux, dégoûtant, dégueulasse, écoeurant, fangeux, grossier, hideux, honteux, horrible, ignoble, ignominieux, immonde, impur, inavouable, indigne, infâme, infect, inqualifiable, joli, lâche, laid, méprisable, misérable, nauséabond, obscène, odieux, ordurier, plat, puant, rampant, repoussant, répugnant, répulsif, révoltant, salaud, sale, salope, servile, sordide, turpide, vil, vilain, visqueux. « Il y a risque qu’un tel vocabulaire soit utilisé aussi pour s’adresser à des magistrats : je ne souhaite nullement pâtir de tels débordements on le comprendra aisément, alors je passe mon tour… » : mais quelles sornettes nous chante donc là Alphabeta ? En quoi mon langage familier qui point ne lui convient entraînerait un quelconque risque de pâtiment pour cet utilisateur sous-pseudo ? Pour rire un peu : je suis fille d’un haut-magistrat (en fin de carrière, vous pouvez vérifier ses postes successifs dans le Journal officiel, et trouver son nom dans les archives de la presse, régionales ou nationales, concernant des affaires célèbres en leurs temps). Vous voulez savoir pourquoi Alphabeta vient aujourd’hui sur cette discussion ? Tout simplement parce que j’ai fait remarquer sur une discussion ancienne au bistro que ce POV-Pusheur étant en train d’ajouter des liens (25, à ce jour) vers la page en:wp d’un article supprimé sur fr:wp en PàS ; en réaction, Alphabeta vient publier une petite crasse contre moi dans une discussion qu’il sait être suivie. Dans du papier de soie, disait ma mémé (classe populaire), une m… reste une m…

dame éliane alias chansonnette, Bistro, 13/02/2013


Lire aussi :
Droit de (non) réponse de dame éliane
Wikipédia, où sont les femmes ?

Publicités
Cet article a été publié dans Observations, Panier de crabes. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Sur Wikipédia aussi : « une m… reste une m… »

  1. Nicolas B. dit :

    Chansonnette de droite ? Ça m’étonnerait.

    Sur Wikipedia, Chansonnette, alias Dame Éliane, est comme toi une victime des flicaillons.

  2. Ping : Wikipédia, la grenouille qui veut se faire aussi grosse que le bœuf « Monde en Question

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s