Un témoignage de Sebrider : « Wikipédia est une bouffonnerie obscurantiste »

Voici un témoignage et une analyse du contributeur de Wikipédia « Sebrider », publié en 2011 sur un forum à l’occasion d’une exclusion, depuis bien sûr il a été banni définitivement de « l’Encyclopédie libre » par la clique des administrateurs bénévoles. C’est un texte assez long et on aurait préféré une version plus courte pour nos amis gazouilleurs surtout. Ce n’est pas toujours facile à lire mais je crois que Sebrider a parfaitement compris la « bouffonnerie obscurantiste » qu’est Wikipédia.

Mais se pourrait-il que le vrai problème de Sebriber ait été simplement qu’il n’avait pas le « point de vue correct » ? A noter la montée en puissance de Jean-Jacques Georges sur les articles politiques, c’est le sympathique contributeur qui a tranché la gorge de Gratte-Papier, on devrait avoir l’occasion d’en reparler.


Banni de wikipédia pour dissidence, phénomènes communalistes.

S’ils veulent jouer à la délation et à la calomnie, je jouerais au jeu de la vérité selon un esprit scientifique. S’ils se sont sentis attaqués par des explications scientifiques, c’est qu’ils ne savent pas ce qu’est le sentiment d’insulte et ce qu’être insulté.

Tous maîtres, tous dieux
« Il ne peut y avoir aucune liberté individuelle sans égalité. »

Contre mes définitions scientifiques (qui ne sont d’ailleurs pas de moi), les wikipédiens de confession droitière me lance du Audiart comme Chandre le juge, du Desproges comme Hégésippe le courageux, ou encore Jean-Jacques Georges la sainteté, mentor de Cellette la féministe amazone qui ne peut sortir sans son chien de garde, qui tentent de me déstabiliser, de me condamner comme ridicule, non pertinent, personnel, etc. Voilà, toute la bande de comico-tragiques présentée, même si eux s’en défendent et diront tout à fait le contraire. Ainsi, la conception encyclopédique de « Ca » est donc la bouffonnerie obscurantiste contre le matérialiste et l’esprit de la science que fut celle de Diderot encore aujourd’hui haï. Contre ces « Zampano », au lieu de verser mes « Larmes de clown », je leur renvoie leurs moults « gifles ».

Puisque on ne peut jamais discuter ou expliquer dans un univers « d’administration et de pouvoir » sans que l’on se fasse effacer, éliminer, exterminer, expulser, je m’explique donc ici.

D’abord qu’est-ce que je nomme un petit-bourgeois, une pensée petite-bourgeoise, une pensée subjective, des résultats subjectifs tiré du « communisme comme réalité » d’Alexandre Zinoviev :

  • « D’un point de vue petit-bourgeois quelque chose de normal et naturel est « quelque chose » de bien. ce type de pensée ne fait pas de différence entre l’appréciation subjective des phénomènes et leurs qualités objectives. »
  • « L’homme qui pense en petit bourgeois remarque les faits directement observables et en tire aussitôt sans la moindre analyse des généralisations hâtives. Ses jugements sont subjectifs, c-à-d, qu’ils portent la marque de ses penchants personnels »
  • « L’homme qui pense en scientifique cherche non seulement à constater les faits, mais, également à les analyser en tenant compte de leur hasard ou de leur nécessité, il tâche d’en analyser les lois que l’observation immédiate ne discerne pas et d’éliminer l’influence de ses propres penchants sur les résultats de ses réflexions. »
  • « La pensée petite-bourgeoise prétend voir ses résultats directement confirmés par les faits observables. La pensée scientifique au contraire sait que ses résultats ne coïncident pas directement avec les faits observables. Ils ne fournissent que des moyens à l’aide desquels on peut expliquer les faits concrets et les prédire. »
  • « Le petit-bourgeois est enclin à faire passer ce qu’il ressent pour la vérité. »
  • « Il m’est fréquemment arrivé de me heurter à des conclusions qui, bien que faites par des gens cultivés, n’en étaient pas moins monstrueuses d’absurdité. » C’est ce que je nomme des imbéciles intelligents c’est à dire non idiot. Moi, c’est tout le contraire.
  • « Cette façon qu’ont les esprits petits-bourgeois de confondre leurs appréciations subjectives avec la situation objective va tellement loin que la majorité des notions utilisés dans les conversations roulant sur des problèmes sociaux ont actuellement perdu leur caractère scientifique pour devenir de simples expressions d’estimation. »
  • « L’esprit petit-bourgeois considère la vie des autres comme s’il se trouvait dans leur situation, transposant sur eux son attitude, ses critères de jugement, ses sentiments. »
  • « La science suppose l’utilisation d’une terminologie réfléchie, précise, qui ne laisse place à aucune ambiguïté. L’idéologie suppose au contraire l’utilisation de termes insensés, vagues, équivoques. La terminologie scientifique n’a pas besoin d’être analysée, interprétée. La phraséologie idéologique doit-être commentée, comparée, repensée. Les affirmations scientifiques supposent qu’on puisse à tout moment les confirmer, les réfuter, voire même dans le cas extrêmes, reconnaître leur caractère insoluble. L’absurdité des propositions idéologiques fait qu’on ne peut ni les réfuter ni les confirmer. »
  • « La science actuelle ne se préoccupe pas seulement de rechercher la vérité. Sa part d’esprit scientifique, lequel ne ressemble nullement à la science telle qu’on la conçoit communément, est loin d’égaler celle d’un esprit antiscientifique hostile au premier, mais apparemment bien plus scientifique que lui. L’esprit scientifique produit des abstractions, l’esprit antiscientifiques les détruits sous-prétextes qu’elles ne tiennent pas compte de tel ou tel facteur. L’esprit scientifique établit des notions rigoureuses, l’esprit antiscientifique, sous prétexte d’englober la multiplicité du réel, leur confère des sens divers. L’esprit scientifique évite d’utiliser les moyens dont il peut se passer. L’esprit antiscientifique fait feu de tout bois. L’esprit scientifique cherche à simplifier et à clarifier. L’esprit antiscientifique embrouille et complique. L’esprit scientifique s’efforce de banaliser ce qui parait insolite. L’esprit antiscientifique vise au sensationnel et aime entourer de mystère les phénomènes les plus ordinaires. Au début, l’un et l’autre (sous d’autres nom, bien sûr), peuvent être considérés comme parts égales d’une même science, mais bientôt l’esprit antiscientifique prend le dessus, exactement comme ces mauvaises herbes qui étouffent les plantes qu’on oublie de sarcler. »

Vous pouvez aussi voir le wikiquote d’Alexandre Zinoviev. Mais, tout ceci, bien que pourtant bien défini est pris comme des insultes. Ce qui me fait donc dire que la pensée petite-bourgeoise est hégémonique dans toutes sociétés tant bien même elle serait restreinte, non dominante dans la masse.

Cependant comme le dit Celette ce 4 août 2011 à 16:18 (CEST) dans son domaine utilisateur de discussion : « Et, au passage, il n’y a pas d’éléments de dictature en démocratie, sinon, ce ne seraient pas des démocraties. » Voyons comment Celette voit la démocratie dans nos sociétés dont fait partie wikipédia.

Alors, comment on peut faire bloquer des personnes de wikipédia parce qu’elles nous dérangent dans nos idées et convictions, dans « nos objectifs » et ainsi les faire passer pour « ennemis du peuple » ou « ennemis d’Etat » ou des imbéciles, c’est du kifkif. On accuse l’autre d’être insultant et irrespectueux, on se fait donc passer pour une victime honnête et innocente en proclamant que l’autre ne respecte pas les lois et les règles de wiki, qu’il fait des attaques personnelles au lieu de discuter sur leurs sources – que le dénonciateur considèrent immuables et véritable, tant bien même il dit le contraire. Et, on se moque de l’autre. Mais là, ce n’est pas considéré comme insulte ou insultant puisque l’ivrogne ivre en permanence qui n’a pas son verre à la main n’est pas considéré comme ivre selon leur loi. Les juges ne veulent pas savoir ce que l’accusé à fait et ne juge que sur la parole de l’accusateur qui est vérité pour eux. L’accusé, moi, n’a pas le droit de parole.

Comment, donc, ai-je été ainsi bloqué par l’un des administrateurs (soit 1/198 admin) et mon juge Chandre ?

Cela a commencé dans la discussion communisme, qui n’a pas plu, lorsque j’ai apposé :

  • Le comment du communisme de Marx et de sa méthode d’après la pensée matérialiste et dialectique ;
  • Le comment a-t-on oublié Alexandre Zinoviev, la seule et unique personne qui a décrit parfaitement la société communiste post-féodal qu’est l’URSS dans ces romans sociologiques dont les « Hauteurs béantes » qui a été applaudit et primé comme un livre de penseur libéral. Alexandre Zinoviev use en fait de la même méthode que Marx pour décrire sa propre société. Méthode qu’il nomme de « méthode du passage de l’abstrait au concret » dans sa thèse de 1954 d’après le Capital de Marx. Dans les années fin 90, il a écrit un livre équivalent sur « la société occidentiste », pourtant commandé par les éditions Plon, il n’a jamais été édité ailleurs qu’en Russie. Décidément la pensée scientifique et objective ne plaît pas.

Tout cela s’est suivi d’une longue mise en garde sur les sujets qui aboutissent à des résultats subjectifs, idéologiques que je nomme des pensées petites-bourgeoises qui peuvent être repris à des fins idéologiques ou religieuses que j’oppose à la pensée scientifique et objective. En effet, je me suis aperçu que Celette et Jean-Jacques Georges, pour ne pas dire leur nom, ont voulu transformer l’article en propagande anticommuniste de par leur source universitaire comme celle des :

  • Stephane Courtois, auteur du livre noir du communiste, ex-maoïste reconverti en libéral-chrétien,
  • François Furet, ex-communiste reconverti en anticommuniste,
  • Ernest Nolte, un spécialiste du fascisme qui veut que le nazi soit la conséquence de la peur du Rouge,
  • Nicolas Werth, historien fils de descendant Russe blanc,
  • Robert Conquest, vieux spécialiste de la Russie et espion anglais,
  • Hélène Carrère d’Encausse, historienne de l’URSS et descendante russe blanc (sa fille présente une émission TV sur France 5)
  • Et autres avec des sources venant de Yale et Harvard qui dans les années d’après guerre, il y eu plus de limogeage de professeur ou plutôt d' »ennemies d’état » que nulle part ailleurs aux Etats-Unis. Ce comportement est analogue à ceux des années 1930 dans la société soviétique, société communiste post-féodal qui est une administration à très grande échelle sur un pays immense englobant des millions d’individus.
  • * Soit pleins de sources vachement objectives.

A savoir que Furet, Hayek et cie, « pire que les marxistes », sont de pure idéologue pour Alexandre Zinoviev (cf « Occientisme, une idéologie triomphante », plus disponible). Et, pour Constanzo Preve (cf « Histoire Critique du marxisme », ed Colin, 2011), avec Nolte, Furet, Popper « le niveau est très bas ». De part, ses écrits et son objectif non avoué, Jean-Jacques Georges est un pur idéologue, un esprit-antiscientifique comme tout pouvoir les aime.

Suite à cela, je ne pouvais plus écrire quoi que ce soit dans les articles sans que l’on efface ce que j’ai mis, bien que je source parfaitement. Cette attitude, d’après Alexandre Zinoviev, est ce que je nomme d’attitude communiste ou stalinienne. On peut le voir dans les articles marxisme (le communisme, le marxisme et la méthode de Marx) et matérialisme dialectique. Je subissais ce que la CNIL nomme un « harcèlement virtuel ».

Ainsi, si vous apercevez, un meurtrier en train de commettre un meurtre, il ne faut surtout pas le nommer meurtrier, puisque celui-ci va le prendre comme une insulte et faire appel à l’administration pour vous sanctionner et ainsi vous bloquer, à moins qu’il vous tue avant.

Or, c’est exactement ce que j’ai fait en surnommant Celette, d’éliminatrice, d’exterminatrice qui effaçait systématiquement ce que j’écrivais dans l’article sous prétexte du non-respect des règles de wiki mais aussi parce que cela ne correspondait pas à ce que M. X, dit source secondaire que je nomme suite à Engels de « seconde main », a écrit de Marx et de son communisme, de son marxisme, de sa méthode scientifique. Marx le dit lui-même pourquoi voir midi à quatorze heures. J’ai au moins réussi avec difficulté à introduire « le communisme de Marx » selon Marx dans l’article marxiste.

Par ailleurs, j’ose dire que 99% des gens dont les Marxistes et les communistes en général comme Georges Sorel, Giovani Gentile, Charles Rappoport, Jean Jaurès, contanzo Preve, et la société communiste post-féodale sont tous anti-matérialistes et anti-dialectiques. Sachant que 99% des gens et des spécialistes croient que le marxisme et le matérialisme est à l’origine de la construction des pays communistes et du totalitarisme, terme religieux aujourd’hui en vogue.

J’ose donc dire que toutes les sources de seconde main à disposition ne sont pas fiables et de là on ne peut construire un article objectif.

Les seules sources viables, bien que peu nombreuses, pour obtenir quelque chose de fiable, de scientifique et de véritablement encyclopédique selon Diderot (un matérialiste), contrairement à wikipédia qui est fondamentalement anti-encyclopédique bien qu’ils disent tout le contraire, est l’utilisation de la pensée matérialiste sur nos sujets respectifs (et même sur tous les sujets), soit :

  • Sur la méthode et la pensée de Marx et Engel sont eux-mêmes,
  • Sur la méthode et sur la société communiste est Alexandre Zinoviev,
  • Sur le matérialisme et la pensée matérialiste dialectique est « l’Histoire des philosophies matérialistes », éd Syllepse de Pascal Charbonnat datant de 2007 mais déjà rare,
  • Sur la dialectique de Marx est Bertel Ollman par « la dialectique mise en oeuvre » (éd Syllepse),
  • Et toutes sources qui tendent à l’objectivité, malgré les défauts flagrants, les « Khmer Rouges » par ex, de Sacha Sher bien qu’anticommuniste est condamné par Jean-Jacques Georges bien qu’il utilise les même sources que ce grand wikipédien, mais qu’il arrive à des conclusions objectives contrairement au spécialiste wikipédien.

Avec seulement ça ! On arrive à être bien plus méchant contre les conceptions idéologiques des communistes romantiques, utopiques, idéalistes, d’état (pas forcément d’Etat) comme LD et Horowitz et des anticommunistes comme Celette et Jean-Jacques Georges. La pensée scientifique allant à des conclusions objectives et scientifiques ne plait ni aux uns ni aux autres.

Bien que je sois communiste et matérialiste de par Marx, Lafargue, Engels, Jules Guesde, Lissagaray, Stephen Jay Gould, Richard C Lewontin et Alexandre Zinoviev, je n’ai ni cette attitude communiste, ni cette attitude matérialiste que porte la majorité des grands wikipédiens qui se prennent pour des spécialistes.

Ainsi, toutes les pensées scientifiques, d’aujourd’hui comme d’hier, sont condamnées naturellement par toute sphère d’administration et de pouvoir, d’ici et là-bas, dans laquelle les attitudes communistes sont légions et hégémoniques générant systématiquement des pensées petite-bourgeoises qui vont à l’encontre de tout esprit scientifique.

Voilà, comment tous les révolutionnaires se font naturellement assassiner ! Après, les calomnies ne peuvent que pleuvoir. Je ne peux que plaindre mes accusateurs !

Belle démocratie, n’est-ce pas ?

Sebrider, gettermario.dynamicforum.net, 04/08/2011

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses, Les procès, Observations, Sebrider. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 commentaires pour Un témoignage de Sebrider : « Wikipédia est une bouffonnerie obscurantiste »

  1. Arnaud Voisin dit :

    Et encore une « illustration » de ce triste sire Hégésippe!!!
    Ils interdisent les faux-nez (en fait, si on lit les règles, on comprend : c’est interdit mais ça ne l’est pas!), fliquent à tout va (vérificateurs d’adresses IP) mais, eux, en utilisent! Je ne savais pas cela, on en apprend tous les jours! C’est déplorable. Ils n’ont que ça à faire, au lieu de contribuer utilement. Il faudrait faire une réforme sévère du fonctionnement de Wikipédia.

  2. Wikibuster dit :

    « Wikipédia ne vise pas la connaissance. Elle est un moyen d’éducation et de contrôle des idées et du comportement. »

    On ne peut pas mieux résumer !

  3. Sebrider/Lemoine dit :

    On peut voir aussi que Jean-Jacques Georges a également mis sous bandeau déroulant sous le titre « Trollage par un ex-contributeur banni » mon intervention forcée (par Celette) sur la discussion:communisme.

    Cette intervention fait suite à l’impossibilité de la modification de l’article communiste qui fait (encore) dire à Alexandre Zinoviev le contraire de ce qu’il a écrit et de sa théorie scientifique (matérialisme et dialectique, objectivité et immanence) (cf ci-dessous : Sebrider/Lemoine, 3ème post en partant par le bas).

    L’utilisateur:Celette (4 juin 2013 à 01:32‎) m’a, comme dans sa nature, accusé de vouloir passer en force et m’a demandé « gentiment » (c’est à dire forcé) de bien vouloir passer par la page de discussion. Quand bien même j’en avais rien à foutre de l’ordre de Celette, j’ai tout de même CRIE leur mensonge sur la page de discussion pour que tout le monde sache.

    Lite la suite ici : « Le politburo de Wikipédia ».

  4. Sebrider/Lemoine dit :

    Merci, Trolls et thèses. Ca me donne des idées.

  5. trolls et thèses dit :

    A Sebrider, je crois que tu as les éléments et la capacité d’analyse d’écrire un bouquin du type « une expérience en wikipedia ». Je pense que tu peux décrire les mécanismes (discours, attaque à plusieurs pour discréditer les autres, omniprésence de certains) en utilisant aussi les exemples de wikibuster mais tu pourrrais aussi faire l’analyse des failles par rapport à un discours original de départ et un fatras de règles sensées protéger les utilisateurs. qu ‘est qui a été dévoyé et par quels successions d’événements en est on arrivé là. est ce que cela se rapproche de processus type procès stalinien ou montée d’une dictature ? peut on en tirer des enseignements sur le web ? et plein d’autres questions à structurer : faillite de l’anonymat ? questions de droits, questions d’auteurs ? mécanismes communautaires et individu etc… bon courage, bien sur j’achète !!!

  6. Sebrider/Lemoine dit :

    Voilà encore un grossier mensonge de Celette sur l’article communisme.

    Voilà comment on a détourné les citations d’Alexandre Zinoviev à l’avantage de Celette, Mélencholia, JML et Jean-Jacques Georges.

    Lire la suite ici : « Wikipédia, les articles sur le communisme sont sous bonne garde ».

  7. Wikibuster dit :

    @Rock : Un commentaire très intéressant, j’avais remarqué que certaines « stratégies » très personnelles auxquelles je n’aurais donné aucune chance ont en pratique pertubé énormément les wikimafieux, je pense à celle de Lucas d. A. en particulier.

  8. Rock and Trolls dit :

    Le cas Sebrider est intéressant car il a posé une vraie difficulé au clan dominant celette jjg and co. Sa grande force était l’argumentaire: avoir une capacité à écrire des tonnes de pages. Car le clan est 24h sur 24 derrière son écran et possède de nombreux faux nez, pour le contributeur moyen c’est impossible à contrer, cela suppose d’avoir une vraie stratégie de com et seuls des pro ou des semi pro peuvent se le permettre. Sebrider a démontré que la recherche du consensus n’était pas possible avec le clan qui ne poursuit qu’un seul objectif le sien.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s