Endoctrinement de jeunes enfants par Creative Commons

Voici l’une des initiatives d’endoctrinement par l’idéologie Creative Commons les plus révoltantes du moment, et pour cause puisqu’on s’attaque à des enfants, qui plus est de 3 ou 4 ans qui devraient suivant le sens commun vivre à l’abri des complications d’adultes.

Pour le formateur Loic G., qui publie sur son blog un article intitulé « Les Creatives Commons expliquées en maternelle », il est « primordial que les médiateurs numériques puissent également éduquer aux enjeux et à la culture libre ». Le logiciel libre n’est pas une simple affaire de technologie informatique mais de « culture » (comprendre de politique) et bien entendu le vecteur idéal de cette « sensibilisation » (traduire de cet endoctrinement) c’est Wikipédia ! Alors pourquoi attendre que l’élève soit à l’université, dès la deuxième année de maternelle il est déjà possible de commencer à lui bourrer le crâne…

Voici le procédé, vous prenez (sans vergogne) un enfant de 3-4 ans, vous lui faites faire un dessin et vous demandez à son voisin de le modifier. Et hop dans votre petite tête de pervers du « logiciel libre » vous pensez que vous les avez tous deux « sensibilisés aux licences Creative Commons ! ».

Et ce n’est pas tout Loic G. prend soin de faire savoir aux parents des bambins que le logiciel libre utilisé est Tuxpaint et il ajoute une couche de pub pour l’organisation de promotion du « libre » Framasoft. Ce bon agent au service de la cause Creative Commons endoctrine toute la famille à la fois ! En fin propagandiste il précise qu’il évite de parler des « principes du libre, des libertés fondamentales et de la vie de Richard STALLMAN (NDLR : Le gourou du logiciel libre) ». Il est ensuite « plus aisé de l’emmener [l’enfant] vers des mondes numériques plus lointains », ajoute-t-il avec enthousiasme.

Ce genre de manipulation rappelle sans équivoque possible les manœuvres de la Scientologie pour s’implanter dans les esprits en proposant gratuitement des enseignements dans les écoles, en Inde en particulier. Tout ceci se passe en France et on se demande bien quel établissement scolaire se rend complice d’un pareil scandale !?

Publicités
Cet article a été publié dans Creative Commons, Logiciel libre, Observations, Propagande. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

22 commentaires pour Endoctrinement de jeunes enfants par Creative Commons

  1. Wikibuster dit :

    @Sienne Carmin : Ah oui vous relevez clairement le niveau de touriste, on est pas mécontent de votre visite ! 🙂

  2. Sienne Carmin dit :

    Mmmh-hmmm… Un cas désespéré, je suppose. Laissons tomber et abandonnons ce triste sire avec ses petits hommes verts communistes d’extrême droite sectaires, en espérant qu’il ne contamine pas trop de monde avec sa paranoïa délirante…

  3. Zwat dit :

    Rassurez-moi… C’est une blague, pas vrai ? :’)

  4. Wikibuster dit :

    La seule « licence » vraiment libre et gratuite c’est le domaine public, si vous souhaitez donner/offrir votre travail vous ne devez pas craindre que quelqu’un s’en serve pour créer une nouvelle œuvre (dérivée) qu’il choisira librement de commercialiser ou pas, voilà c’est ça la vraie liberté. Creative Common au contraire est une tentative de mettre les œuvres et le savoir dans un grand « pot commun » qui rendra impossible leur exploitation dans la sphère économique, Creative Common est une entreprise néo-communiste qui avance masquée. Mais le masque est tout de même tombé il y a peu, de simple association gentillette Creative Common est devenue une organisation politique qui affirme militer pour une « réforme globale du droit d’auteur ». Avec ça si tout n’est pas clair pour vous…

  5. Sienne Carmin dit :

    Non mais si ça, c’est pas de la caricature de paranoïa ! Vous carburez aux antidépresseurs, pour survivre avec un état d’esprit pareil ? C’est la faute aux petits hommes verts qui nous contrôlent, aussi ?
    Évidemment que créer un logiciel de qualité a un coût ! Cela demande du temps et sans être programmeur, je suis bien placée pour le savoir. Ceci dit, on peut avoir l’envie et la motivation pour donner de son temps libre pour apporter sa pierre à l’édifice ou apporter une aide financière aux programmeurs quand on n’a pas les compétences requises, car même les informaticiens ont besoin de manger (si, si, je vous jure !).
    De plus, CC ne concerne pas que le logiciel libre, mais également des oeuvres d’art diverses (peintures, musiques, modèles 3D, textes et j’en passe). Alors quoi ? Tous les artistes quioont choisi de partager leurs créations en utilisant cette licence sont d’odieuses effigies à la méchante secte du libre parce qu’ils ont choisi de rendre gratuit l’accès à leur travail ? Vous n’avez pas un peu l’impression de prendre les gens pour des cons et de s encourager à fouler aux pieds leur libre-arbitre ?
    Contrairement à une secte, la communauté ne demande rien : on PEUT donner, mais on n’y est pas obligé. On n’est pas non plus montré du doigt et rejeté si on ne donne pas.
    Tout ce qui est gratuit n’est pas diabolique, vous savez.

  6. Wikibuster dit :

    @Sienne Carmin : J’évite de répondre à simple-touriste sur des questions politiques car il s’affiche « d’extrême droite sans aucune honte » et il est même ancien élu MNR ! Quand il parle de nazisme c’est de ses propres démons qu’il s’agit à n’en pas douter. Mais au moins avec cette information la relecture de son post illustre parfaitement mon propos. On voit toutes sortes de gens prétendre être du « bon côté », vouloir la « justice » et le « partage ». Mais la réalité est toute autre à chaque fois, les témoins de Jéhovah ne bossent pas pour le salut des autres mais pour le leur propre, les quelques informaticiens qui travaillent gratuitement et généreusement ne sont pas ceux du logiciel prétendu libre, ces derniers sont des politicards comme R. STALLMAN, un bête programmeur qui s’est découvert un talent de gourou virtuel. Je ne sais pas ce que vous savez vraiment du logiciel mais je peux vous assurer que le « logiciel libre » tel que vous le percevez est une gigantesque fabrication médiatique qui n’a d’équivalent (les crimes en moins) que les mensonges du communisme au XXème siècle. Le communisme annonçait la libération des travailleurs mais c’était l’avènement d’une ère de dictatures criminelles. Alors je vous répète sérieusement, s’attaquer aux jeunes enfants et à leurs parents est une honte et l’EN devrait être plus vigilante avant de tolérer ce genre de dérive. Ou alors comme en Inde vous aurez bientôt des classes généreusement animées par des bénévoles de la Scientologie. Le logiciel libre n’existe pas plus que le communisme, c’est un fantasme, un discours de séduction qui mène dans le meilleur des cas à la tromperie du public (et pour le pire on ne sait pas encore), car créer du logiciel de grande qualité ne peut pas être gratuit (sauf à la marge), ça demande des efforts surhumains et les programmeurs doivent bien vivre et donc être rémunérés. Ça c’est la réalité, mais avec une doctrine alambiquée comme Creative Common on arrive à faire gober n’importe quoi aux gens, au moins qu’on épargne les plus jeunes vous ne croyez pas ?
    PS : Diable où avez-vous vu que ce formateur travaille gratuitement ?

  7. Sienne Carmin dit :

    Non, mais il faudrait arrêter de chercher le mal partout ! Vous trouvez ça malsain et sectaire, de sensibiliser les enfants au partage, franchement ?
    Ce genre d’initiatives est très important, au contraire ! Le but de ces interventions est, à mon sens, d’encourager les enfants à l’entraide, chose qui manque cruellement de nos jours !
    Accuser de sectarisme des gens qui passent de leur temps à produire des outils libres et gratuits ou à présenter aux enfants de valeurs aussi saines (il faut être franchement tordu pour penser que le partage est malsain et sectaire), c’est soit manquer de jugeote et être un poil trop parano, soit être tout simplement malhonnête. A moins que ce soit de la provocation de type « troll » ?
    Oh, dernière petite chose. Ce que vous nous décrivez dans votre peu convaincant article me semble être une formation unique, alors au temps pour le bourrage de crâne. Si vous voulez de l’endoctrinement et de la propagande, attaquez-vous plutôt à la publicité, il y a de quoi faire !

  8. Wikibuster dit :

    Bonjour,

    L’article commenté était en lien en bas de page, je l’ai déplacé dans le texte pour plus de clarté. Le formateur s’adresse en premier lieu aux enfants et il s’agit bien de les convaincre dès l’enfance pour la plus grande facilité, visiblement avec un but d’endoctrinement car le « libre » est considéré comme qqchose de politique. Il y a selon moi un parallèle à faire avec la Scientologie qui donne des cours dans les écoles en Inde pour se faire bien voir de la société.

    Mon billet est certes court (c’est un billet) mais mon propos se développe sur un blog et dans la durée. Je ne cherche pas à discréditer le « libre » mais à le montrer tel qu’il est, une doctrine une technico-politique mensongère et manipulatrice. J’utilise WordPress sans aucun souci car je ne fais pas la supposition que tous les créateurs de logiciel qui utilisent la licence CC sont politisés, je fais même la supposition que ce sont eux aussi des victimes de cette idéologie. Les interventions des militants de CC vont toutes dans le même sens, ils se posent en combatants cherchant la destruction du Droit d’auteur, je pense qu’il est temps que des gens comme moi livrent un combat de « résistance » avant qu’il ne soit trop tard. Je m’adresse à des adultes, pas à des enfants, je rassemble des preuves contre CC, Wikimedia et Wikipédia, à vous de les considérer ou pas, moi je n’impose rien et je justifie mes prises de position comme dans ce commentaire.

    Pour conclure, je n’ai aucune « haine » contre ces organisations mais il est vrai que je les combats avec détermination.

    Cordialement,
    Wikibuster

  9. vm dit :

    Bonjour, je n’ai pas bien compris où vous voulez en venir.
    D’après ce que vous dites, le formateur explique aux parents que le logiciel que leurs gosses ont utilisé est libre. Dans quel cadre cette formation à été donné? Vous ne le dites pas, ou vaguement. Si je vais à une formation ‘logiciel libre’ je dois m’attendre à entendre parler de ce thème.

    Selon vous, les méthodes du formateur sont proches de la scientologie. Le formateur essaie d’informer l’enfant ou les parents? Je pense, d’après le peu d’information dont je dispose, qu’il s’agit des parents et non des enfants (peu importe pour ces derniers si ils utilisent tuxpaint/paint/neopaint). Si les parents ignorent l’existence du libre, leurs enfants pourrait ne pas élargir leur compréhension du monde numérique (dans les 15ans qui suivent).
    J’ignore les rouages de la Scientologie et je pense qu’elle utilise méthode ‘bourrage de crâne’ qui se déroule au fur et a mesure des interventions (comme toute les religions). Ici, il semblerait s’agir d’une formation ponctuelle, pour sensibiliser au libre. Ensuite aux parents de voir si ils s’intéressent au libre ou pas, au moins ils en auront une vision un peu plus globale.

    Peut être que Loic Gervais n’est pas quelqu’un objectif. Mais vous aussi avez ces mêmes lacunes. Votre billet est trop court, on dirait que vous chercher à discréditer le libre en diabolisant un de ses défenseurs. Ce qui, d’un côté, me semble peu probable, sinon vous n’utiliseriez pas WordPress pour votre blog qui est sous licence GNU-GPL donc licence libre.

    En plus du cadre de la formation, vous devriez aussi décrire un peu plus précisément le rôle de Loic Gervais et donner un bref paragraphe de ce qu’est Framasoft, Wikipédia et encore Common Creative. Vous supposez que vos lecteurs connaissent déjà un certain nombre de choses ce qui n’est pas forcement le cas. Ensuite, votre principal jugement se fonde sur l’intervention du formateur, or un seul individu n’est pas une référence pour décrire <> lancé par Common Creative. Bref votre argumentation me semble un peu légère. On pourrait faire de même avec votre article:

    Wikibuster a cherché à diaboliser le libre par l’intermédiaire de ces représentants. Pour cela, il choisit d’utiliser les enfants. Comment me direz-vous? Imaginez un enfant innocent, maltraité et manipuler par un adulte. Voila la recette miracle de Wikibuster: utiliser le coeur des lecteurs pour faire passer pour pervers les représentants du libre et ainsi justifier sa prise de position. Il utilise les enfants comme certains utilisent la chair à canon pour faire culpabiliser l’adversaire et ensuite tirer profit de cette faiblesse pour attaquer. La conclusion absurde de cet article tend à mettre le libre au même niveau des sectes: un groupe d’enfants fanatisés devant une idole, s’agenouillant devant le dieu Libre. On peut avoir des arguments contre le libre, trouver que le comportement de certains n’est pas exemplaire, mais l’ensemble des amalgames faites par Wikibuster, rend l’article décousu et gonflé d’une haine irrationnelle.

  10. Wikibuster dit :

    La différence c’est que je ne n’ai insulté personne, les points de vue tranchés de ce site sont argumentés, vous trouverez des moqueries en pagaille mais aucune insulte. CQFD…

  11. internaute@internaute.fr dit :

    « le sentiment d’impunité que vous donne votre pseudonyme, ah le monde du libre, entre pseudo-humanisme et vraies méthodes mafieuses »
    Il ne me semble pas vraiment que vous ayez décliné votre identité, alors…

    « ces insultes en nombre (faute d’arguments je suppose) sont surement motivées par le sentiment d’impunité »
    Rubrique « à propos de votre site », on lit: « Ce site expose des points de vue tranchés, il est déconseillé aux internautes naïfs et autres neuneus du « logiciel libre » »
    CQFD !! Vous m’avez compris

  12. Wikibuster dit :

    C’est les neuneus du logiciel libre qui doivent avoir mal, mais je préfère pas dire où !

  13. Ptetbien dit :

    Si tu nous disais où tu as mal, on pourrait te soigner. Fais un effort !

  14. wikibuster dit :

    @louiz’ : Il y a des formateurs qui endoctrinent les enfants de 3 ans à la maternelle avec Windows en vantant les bienfaits du capitalisme, sans blague ? Allez on reprend ses esprits.

  15. louiz’ dit :

    « Vous connaissez un équivalent d’un tel endoctrinement au profit de la « propriété privée » ? Vite racontez ! »

    L’utilisation quasi exclusive de Windows, Word, Excel, Google, etc dans toutes les écoles publiques.

  16. Sunaj dit :

    Boaf, on va offrir à wikibuster un abonnement à « Parano Magazine », ca devrait lui plaire: http://paranomagazine.blogspot.fi/p/bon-pour-un-abonnement-gratuit-parano.html

    Et en plus, à l’intérieur, il pourra découper des points godwin qu’il pourra distribuer à discrétion: http://paranomagazine.blogspot.fi/p/ton-point-godwin.html

  17. elbereth dit :

    C’est bon, je viens de confisquer le Monopoly de mes gamins, il les endoctrinait à devenir des requins de la finance.

    Ceci dit, je m’attendais à voir la mention d’une secte, à quand le point Godwin ?

  18. wikibuster dit :

    Pourquoi j’ai l’impression que vous esquivez la dernière question ? 🙂 Moi à part les soviétiques et les nazis j’ai jamais entendu parler d’une telle pratique.

  19. wikibuster dit :

    Allez-y envoyez la sauce SVP parce que les envolées lyriques tout le monde peut le faire, là on parle d’endoctrinement d’enfants de 3 ans, vous êtes favorable ?

  20. Albert dit :

    Vous vivez dans quel monde ? La société, les lois, les médias, etc. chantent les louanges de la propriété privée. Dès le plus jeune âge on vous apprend à obéir, on vous apprend que vous serez puni plus sévèrement pour tout attentat contre la propriété que pour une atteinte aux personnes. Les chômeurs que l’on crée par dizaines de milliers ces derniers mois sont ses victimes expiatoires et passives.

  21. wikibuster dit :

    Vous connaissez un équivalent d’un tel endoctrinement au profit de la « propriété privée » ? Vite racontez ! 🙂

  22. Albert dit :

    Oui, l’endoctrinement des enfants par la sacro-sainte propriété privée, c’est plus sain.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s