Wikipédia : critiquer c’est troller…

J’avais un peu délaissé Le Bistro de Wikipédia ces derniers jours pour son IRC (forum de messages instantanés) qui pour un wikibuster peut rapporter bien plus gros 😉 mais j’ai relevé le bec instinctivement en entendant ce gazouillis de Pierrot le Rigolo : « C’est normal cette inflation de trolls sur le Bistro aujourd’hui ? »

Pour qui sait lire le wikipédien cela signifie que quelqu’un a émis des critiques un peu trop ouvertes sur Wikipédia ce qui est généralement une source de souffrance insupportable pour les croyants de la secte encyclopédiste. Et en effet le contributeur Noelbabar livre « ses réflexions après 57 jours de Wikipédia », constatons ci-dessous qu’il a vite compris !


« En matière de démarche collaborative, j’ai malheureusement plus souvent croisé des contributeurs qui en PdD parlaient de « contradicteur », qui semblaient prendre plus de plaisir dans le conflit et le rapport de force que dans l’association et la collaboration. »

« A propos des articles à haut potentiel polémique (extrême-droite, extrême-gauche, par exemple), je me pose la question de l’intérêt de contribuer. Comme le dit (je ne sais plus qui), on écrit sur du sable et la prochaine rafale de vent effacera les traces. »

« Et puis, à quoi cela sert-il de batailler en PdD, c’est un peu comme à l’époque de la guerre froide et de l’équilibre de la terreur : les forces en présence s’annulent, se neutralisent et s’immobilisent… »

« De l’énergie et du temps, il en faut pour contribuer. Pour avoir croisé souvent les mêmes contributeurs, j’en suis à me demander si ce ne sont pas seulement quelques dizaines d’entre eux qui font tourner la boutique. Où sont passés les autres ? »

« Alors, quand on n’a pas envie de rentrer en Wikipedia comme on rentre au carmel, ne reste-t-il plus que le bétonnage des quelques articles que l’on maitrise vaiment ? L’exact contraire de la démarche encyclopédique… » Le Bistro, 17/12/2012


Bien entendu il n’aura comme réponses que du remplissage de wiki comme seuls savent le faire les encyclopédistes numériques du XXIème siècle.

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses, Censure, Observations. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s