Wikipédia : L’important, c’est de participer

Je conseille vivement la lecture de l’excellent article de Loys BONOD du site LA VIE MODERNE.NET : Wikipédia : L’important, c’est de participer. Voici quelques remarques qui me sont venues au fil de la lecture, j’espère qu’elles seront utiles à l’auteur pour affiner ses précieuses analyses. Beaucoup de ces remarques sont des affirmations, ce blog en apportera les preuves patiemment.


La stratégie de communication de Wikimédia France est bien rodée : Wikimedia maîtrise parfaitement les techniques du marketing. Ils ont une équipe dédiée à la gestion des campagnes de financement qui expérimente différents messages publicitaires associés à des photos de contributeurs de Wikipédia afin de retenir ceux qui généront le plus de dons. Ils ont acheté l’an passé des publireportages pour annoncer la campagne annuelle d’appel aux dons, mais ils se sont abstenus cette année probablement par crainte des nombreux commentaires critiques d’internautes. Sur la page du site de Wikimedia qui évoque la polémique sur la partialité de Nature ils se gardent bien de prendre parti et adoptent un attitude distanciée et faussement modeste sur leurs ambitions. Dans cette vidéo ils décrivent avec fierté comment ils parviennent à convaincre les donateurs.

Wikipédia serait en butte permanente aux critiques : Les critiques de Wikipédia sont pourtant le plus souvent superficielles mais en effet même ainsi les wikipédiens expriment très souvent sur le Bistro le sentiment d’être incompris, ils seraient victimaires sans aucun doute si le site n’avait pas autant de succès et il le deviendront à coup sûr dès que l’audience de Wikipédia montrera des signes de faiblesse.

Le premier site non commercial : Cet état de fait est le résultat d’un artifice, Google a placé et continue de placer toutes les pages de Wikipédia en première page des recherches, même pour des articles avec un contenu dérisoire, l’audience suit mécaniquement.

Le président de Wikimédia France allant jusqu’à dénoncer « un comportement malsain dans l’éducation actuelle » : Wikimedia joue sur la victimisation et se lâche sur l’E.N. avec une démagogie maîtrisée. D’autre part il est certain qu’ils prennent très au sérieux leur ambition de prise de contrôle de la diffusion de la connaissance sur le web.

Le millénarisme wikipédien : C’est une analyse très pertinente et c’est l’idée forte que je retiendrai de ce texte. Rappelons ce commentaire très explicite de GLec (110ème contributeur de Wikipédia en nombre de modifications) : « Je rappelle que ce projet participe du monde du libre, au delà des nations et participe de ce que nous pouvons offrir de meilleur dans le vieux monde, c’est-à-dire sans égoïsme ou intérêt personnel, de famille, de clan ou de caste du moment. En résumé, un monde sans élites ce qui peut choquer bien évidemment tous les religieux prêtres et non prêtres de diverses confessions ou partis. »

Sous l’égide d’une figure charismatique, le fondateur Jimmy Wales : J. WALES ne bénéficie d’aucune aura particulière sur Wikipédia Fr en tous cas, certains wikipédiens considèrent même que le projet lui a échappé, comme si l’idéal était si élevé qu’il devait nécessairement surpasser son initiateur.

Une organisation de bienfaisance : Cela fait partie de l’image soigneusement cultivée dans les médias et qui est en bonne partie à la base du succès de Wikipédia.

Une fraternité communautaire : Les wikipédiens qui contrôlent le site ne parlent jamais de fraternité mais « La communauté » est l’expression la plus souvent employée dans la riche phraséologie wikipédienne. Peu importe qu’il n’y ait rien qui ressemble de près ou de loin à une communauté dans Wikipédia, les contributeurs s’ignorent mutuellement au mieux ou se disputent la mise en avant de leurs points de vue dans les articles. Quant aux « administrateurs bénévoles » ils se livrent en permanence à une lutte de pouvoir digne de n’importe quel parti politique. Enfin le petit cercle des admins et de leurs courtisans est bien mieux décrit par le terme de secte.

Ceux qui osent montrer les limites du système sont qualifiés par la communauté de « vandales » : Ils sont tout d’abord qualifiés de trolls et sont dans la foulée amicalement menacés, ex. Lebob à un autre contributeur : « les accusations de censure passent toujours très mal sur wikipédia. Je vous suggère donc d’en user avec la plus extrême parcimonie. »

Les médias sont d’ailleurs souvent bienveillants : La complaisance de la Presse est incompréhensible, ça reste encore pour moi le plus grand mystère entourant Wikipédia.

Mais à bien y regarder ce nouvel humanisme : L’humanisme de Wikipédia est une parodie, une blague orwellienne, les gens ne comptent pas sur Wikipédia, seul compte l’idéal de l’encyclopédie à bâtir et dans l’urgence de surcroît car nos frenchies sont complexés d’être loin derrière Wikipédia en anglais.

Ce qui explique sans doute la désaffection croissante des contributeurs : Envisager que cet appel du fondateur ait été bidon, un coup marketing pour obtenir des centaines d’articles gratuits dans le monde, quand il s’agit de promouvoir Wikipédia la Presse est toujours au rendez-vous.

Malheureusement la mise en place d’une nouvelle interface, plus simple mais surtout plus transparente, se fait attendre : Wikimedia prépare « Visual Editor », quant à nous nous développons ce blog comme une sorte de « Visual Wikimafia ».

Nombreux sont les contributeurs de Wikipédia qui estiment que le savoir et la connaissance disponibles en ligne sont aujourd’hui à même de concurrencer ou même de surpasser ceux que dispense l’école : Je n’ai jamais entendu parler de ça mais il s’agit bien du fantasme de Wikimedia.

D’autres, plus conciliants, s’attèlent à former les professeurs pour non seulement éduquer les élèves à l’utilisation de Wikipédia mais en faire de futurs contributeurs : On appelle cette pratique du prosélytisme, habituellement.

Wikipédia se présente, selon qu’on la consulte ou qu’on la critique, tantôt comme une « encyclopédie », tantôt comme un simple « projet d’encyclopédie » : La fausse modestie de Wikipédia est une stratégie pour ne pas effrayer le public et pour se faire accepter plus facilement.

Au discours constructiviste qui invite les collégiens ou les lycéens à l’esprit critique : Wikipédia ne promeut pas la critique mais la « neutralité » proposée en remplacement plus gérable de la « vérité ».

En ce sens Wikipédia ne ressemble guère à son illustre prédécesseur des Lumières, L’Encyclopédie de Diderot et d’Alembert : Wikipédia se prétend une encyclopédie, mais c’est en réalité une simple base d’informations.

Les liens hypertextes, notes de bas de page et références sont supposés combler les lacunes des lecteurs : Ces liens sont très limités par directives car on cherche à conserver le lecteur à l’intérieur du site, ils sont un alibi pour faire sérieux. Wikipédia est une encyclopédie Canada Dry.

Wikipédia, qui se vante de surpasser, par son nombre d’articles, toutes les encyclopédies concurrentes : Wikipédia Fr est complexée d’être en retard sur Wikipédia en anglais, d’où la course au nombre d’articles.

Dans Wikipédia, tous les savoirs se valent, comme tous les contributeurs se valent : Wikipédia n’accorde aucune valeur aux contributeurs, ils sont juste bons comme main d’oeuvre gratuite.

Chez Wikipédia la publication et l’édition sont certes permanentes mais la relecture finale est inexistante puisqu’il n’y a jamais de fin : Il ne faut chercher aucune stratégie éditoriale, pédagogique ou autre dans Wikipédia, la seule justification de Wikipédia c’est son existence, Wikipédia répond à une formule qui « marche » et qui produit ce qu’elle produit, il n’y a pas d’autre intention que d’exister.

Les élèves se comportent en consommateurs pressés : Oui et ils passeront à autre chose avec la plus grande facilité.

Pourquoi préfèrent-ils Wikipédia à une encyclopédie imprimée ? : Simplement parce qu’aucune encyclopédie papier n’a compris qu’il y avait une place à prendre dans le gratuit, maintenant c’est trop tard.

Ne semble-t-il pas dérisoire de vouloir lutter contre cet ennemi moderne : la facilité ? : L’école de l’effort n’a jamais été à la mode, Wikipédia surfe souplement sur la facilité car c’est la meilleure façon d’exister, Wikipédia est une immense bulle de savon, mais tout aussi fragile comme nous allons le démontrer sur ce blog. 🙂

Consommer du savoir plutôt que collaborer : avec cette dernière évolution, on est bien loin des principes fondateurs de Wikipédia : Les principes fondateurs de Wikipédia procèdent de la séduction infantile, aucun d’entre eux n’est respecté.

Une sédition contre l’ordre établi, et notamment le principe même de l’édition dans sa forme traditionnelle : C’est plus simple que ça, il n’y a aucune intention, il n’y qu’une formule qui a marché, contre tout pronostic raisonnable.

Dans Wikipédia les mots « publier » et « éditer » sont vidés de leur sens et ne sont plus employés que pour faire illusion : Au départ il s’agit simplement de contresens de traductions de « publish » et « edit », ensuite la confusion est maintenue car elle est utile à la tromperie.

Une responsabilité diffuse de chaque « contributeur » / « éditeur » : Cette confusion là n’est pas fortuite, c’est la seule façon de rendre impossible des poursuites pour violation du droit d’auteur. Vous n’avez pas (encore ?) perçu un aspect essentiel de Wikipédia : C’est un pillage généralisé de la littérature et de la Presse.

Ce que Wikipédia pallie par le curieux concept de « neutralité de point de vue » : Le background culturel des promoteurs de Wikipédia c’est la sous-culture de la Science-Fiction, la neutralité ça n’existe pas, sauf pour un ado peut-être ?

Des labels de qualité sans garantie : C’est encore pire que ça, les labels sont donnés par les contributeurs eux-mêmes, ils n’ont pas même le cran de demander à être jugés par des experts.

Wikipédia ne perd pas de temps dans des réunions pour fixer une ligne éditoriale : Là aussi c’est encore pire, il n’y a pas de réunion car il n’y a pas la moindre collaboration entre les contributeurs. Wikipédia est bidon de A à Z.

Le libertarisme wikipédien ne refuse pas seulement l’éditeur, mais le principe même de l’autorité : Je ne connais pas d’univers plus autoritariste que Wikipédia. Lisez Wikibuster régulièrement et vous allez vite vous en rendre compte.

L’auteur remplacé par le « contributeur » : L’auteur pour Wikipédia / Wikimedia est la cible finale, car il s’agit de s’en débarrasser. Au final c’est le Droit d’auteur qui doit disparaitre : Creative Commons / Wikimedia / Wikipédia sont dans une continuité de l’idéologie à l’action politique concrète.

Comme le résume Pierre Assouline : « Le dernier qui a parlé a raison » : En pratique celui qui a raison est celui qui se met un ou plusieurs admins dans la poche.

Mais, contribuer, est-ce encore écrire ? : Contribuer c’est piller par petites touches.

Fondamentalement, un article de Wikipédia est un texte sans auteur. Mais, pour Wikipédia, cet néant est une vertu : Oui puisque c’est ce qui permet à Wikipédia d’exister (cf. l’Unique…).

Une encyclopédie qui revendique sa transparence : Mais dont tous les admins sont anonymes !

Les précautions et mesures de sécurité sont totalement inefficaces pour qui souhaite les contourner : Les articles sont parfaitement protégés par ceux qui se les accaparent avec l’aval des admins.

Mais il y a plus grave que la malveillance : l’effacement de la pensée personnelle : Les gens ne comptent pas sur Wikipédia, seul l’idéal compte.

Dans Wikipédia les contributeurs n’écrivent pas ensemble, mais les uns après les autres et bien souvent les uns contre les autres : Absolument !

Le résultat est souvent bien peu digeste : Le résultat c’est de la bouillie pour les chats.

Avec le concept wikipédien de « neutralité de point de vue » est rejetée toute opinion personnelle : Le concept de neutralité de point de vue est une imbécilité que seuls des ignares pouvaient inventer. Et en pratique les points de vue choisis par les admins sont toujours mis en avant.

En général la mention « Wikipédia » est considéré comme suffisante : Ce paradoxe prouve à lui seul que « Creative Commons » se considère comme le propriétaire ultime de la connaissance.

Wikipédia se présente comme « un ouvrage collectif qui trouve son équilibre dans le consensus » : C’est du pipeau, sur Wikipédia les « consensus » se font avec 4 ou 5 contributeurs.

Dans Wikipédia le savoir est décidé par une majorité. Mais encore faut-il s’interroger sur la nature de cette majorité : Le savoir est décidé par les admins qui s’érigent en arbitres avec leurs courtisans.

Il n’est pas étonnant que nombre d’experts, hésitent ou renoncent à participer : Ils sont de toutes façon éliminés consciencieusement. Un expert est la négation de Wikipédia, si un expert est présent aucune petite main ne peut plus contribuer… au pillage.

Encore une fois, tout comme la fausse « neutralité de point de vue », le faux « consensus » cherche à inspirer confiance aux utilisateurs : Ces deux concepts sont non seulement inopérants, mais ils ne sont même pas tentés en pratique, c’est un mensonge à deux degrés.

Publier des erreurs, contrevenir aux règles ou publier des erreurs n’a aucune gravité : Et c’est le langage de base des admins et de leurs courtisans.

La démocratie wikipédienne a cette limite qu’elle refuse toute critique sur son fonctionnement qui provienne de l’extérieur : Comme toute structure de type sectaire ou fanatisante, la critique de l’idéal est insupportable donc inaudible.

Une démocratie interne toute relative : Il y a un mépris affiché de la démocratie dans Wikipédia, les admins se considèrent élus à vie, ils sont élus par 80 contributeurs maximum sur 400.000 enregistrés, il est interdit de faire connaitre les scrutins, etc.

Force est de constater après onze ans que Wikipédia a anéanti toute concurrence et par là tout pluralisme : Et l’étape suivante, c’est la destruction des livres, vous n’y croyez pas ? Auriez-vous cru à la destruction des encyclopédies classiques ?

Une propension monopolistique : C’est ce que j’appelle le complexe du Highlander, il ne peut en rester qu’un : Creative Commons.

La tentation commerciale ? : Impossible en façade, par contre le grand gagnant est Google qui profite largement de la publicité en amont.

Conclusion : trois propositions : 1/ est possible et ne changerait pas grand-chose. 2/ et 3/ signifient la fermeture de Wikipédia à court terme.


Suite de la discussion sur le forum du site de l’auteur.

Publicités
Cet article a été publié dans Analyses, J. WALES, Wikimafia, Wikimensonges. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

28 commentaires pour Wikipédia : L’important, c’est de participer

  1. wikibuster dit :

    @kuk : C’est de la gratuité de façade, Google reverse 1 million de dollars à Wikipédia pour bons services, pub en amont. Je ne parle pas de numérisation, Wikimedia va essayer d’imposer son idéologie CC aux auteurs. Pour megauload on peut seulement dire que le montage de Wikipédia est mieux ficelé…

  2. kuk dit :

    Wikipédia a un coût de fonctionnement, mais est gratuit. Ou alors dites moi combien je paye pour aller là tout de suite pour l’utiliser, ou bien ce que je paye plus cher à cause de Wikipédia. Effectivement, si Wikipédia venait à être financé sur fond public, Wikipédia cesserait d’être totalement gratuit.

    La numérisation des livres est un processus largement indépendant de Wikipédia, et je ne crois pas que mettre à bas Wikipédia changerait quoi que ce soit à ce processus. Quant à la comparaison avec MegaUpload, il faut se placer sur le plan légal. Qu’est ce qui empêche un éditeur de contenu d’attaquer Wikipédia pour non respect du droit d’auteur s’il s’estime bafoué ? MegaUpload ne respectait pas le droit d’auteur et a donc été condamné. La situation est bien différente pour Wikipédia qui revendique le respect du droit d’auteur.

  3. wikibuster dit :

    @kuk : Oui Wikipédia est nuisible, en détruisant les vraies encyclopédies et bientôt les livres car c’est la prochaine cible de Wikimedia. Dès que vous parlez d’idéal vous êtes sur le terrain de la récupération, de l’idéologie et de la tromperie. Wikipédia n’est en rien gratuit puisque 20 millions de dollars sont gaspillés chaque année et Wikimedia espère bien à l’avenir se faire financer par des fonds public (Cf. la recherche de reconnaissance par l’UNESCO). Wikipédia est principalement une escroquerie intellectuelle. Même si WP était de qualité correcte ça ne justifierait pas son existence, megaupload.com offrait un résultat nickel mais totalement illégal et illegitime.

  4. kuk dit :

    @wikibuster : Pas complétement, mais un peu tout de même : je comprends que vous considérez Wikipédia comme nuisible et que si vous avez été déçu, c’est probablement que vous partagez l’idéal original d’une connaissance accessible à tous. J’en conclus que vous pensez que le Wikipédia actuel va à l’encontre de cet idéal. Mais je ne veux pas vous faire perdre patience et je comprendrais que vous interrompiez cette discussion.

    Je précise tout de même : vous reprochez à Wikipédia d’être une escroquerie, comme un produit onéreux qu’on vous vend et qui n’a pas les qualités promises. C’est le cas de la scientologie et du FN. Mais que vend Wikipédia ? Son contenu est accessible à tous, gratuitement (ou presque, coût de connexion etc…). Seule la campagne de dons vous réclame de l’argent. Il n’y a pas d’escroquerie pour le consommateur du contenu qui peut tester le produit à loisir : soit il le trouve à son goût et le cas échéant peut souhaiter le voir se développer, soit il le trouve mauvais et ne l’utilise pas. A la limite, si escroquerie il y a, elle ne peut être qu’envers les contributeurs à qui on promettrait de participer à enrichir le monde de connaissance et qui se verraient trompés en ce qu’ils ne peuvent pas vraiment participer aussi librement qu’on leur dit. Cela justifie-t-il qu’on souhaite mettre à bas Wikipédia ? A mon avis oui, à condition que le produit obtenu soit mauvais. C’est pour cela que j’en reviens toujours à cette question.

  5. wikibuster dit :

    @kuk : Oui j’ai été déçu par Wikipédia mais je ne m’en veux pas trop de ne pas avoir compris aussi vite que d’autres (Alithia) que c’était une escroquerie monumentale. Ce blog n’a qu’un seul but, si certains s’attaquent à la Scientologie, d’autres au FN, moi je vise la mise à bas de Wikipédia. J’espère que ça répond à vos questions.

  6. kuk dit :

    @wikibuster : L’immense majorité des internautes est consommatrice de Wikipédia, seule une faible fraction est contributrice. Le point de vue du consommateur n’est donc pas à négliger. D’autant que si le produit est bon, alors que personne n’est forcé de contribuer (contrairement aux travailleurs esclaves de pays dictatoriaux), c’est peut-être aussi que le modèle n’est pas si mauvais que cela.

    On a l’impression, mais peut-être me trompe-je, que vous avez été un contributeur déçu. Bon nombre de critiques viennent en tout cas de cette catégorie de personnes. Cela n’enlève rien à la pertinence des critiques, mais le ressentiment qui en est né semble obscurcir une évaluation objective du projet Wikipédia. Beaucoup d’énergie est dépensée pour la critiquer, après tout, pourquoi pas, chacun est libre de mettre son énergie où il veut, mais j’avoue ne pas bien comprendre le but : est-ce dans le but d’aider à l’améliorer ou au contraire est-ce parce qu’on la considère comme néfaste, et qu’il faut dissuader les gens d’y contribuer ?

  7. wikibuster dit :

    @kuk : On peut très bien se contenter d’avoir un point de vue de consommateur de Wikipédia.

  8. kuk dit :

    @wikibuster :
    Pour moi la seule question vraiment intéressante qui vaille à propos de Wikipédia est :
    y apprend-on quelque chose en la lisant ? Apporte-t-elle quelque chose à la diffusion de la connaissance ou au contraire lui est-elle nuisible ?

    Bien sûr, les questions posées par le modèle, ne sont pas dénuées d’intérêt, mais secondaires. Après tout, si l’on prend une revue scientifique ou même votre blog, ce que vous publiez, les commentaires que vous laissez affichés sont aussi sous votre entier contrôle. A ce titre, on pourrait qualifier la manière dont il est géré d’autoritariste, ce qui n’est en rien un frein à sa qualité.

  9. wikibuster dit :

    @kuk : Non tout ce que vous listez ne fait pas partie des attributions des administrateurs, ce sont des droits qu’ils s’arrogent au fil des ans pour devenir finalement de vrais potentats. A l’origine, disons peut-être jusqu’en 2008 les admins appliquent les décisions des contributeurs un point c’est tout. Aux dernières nouvelles ils parlent d’être sélectionnés par cooptation… Alors parler de dictature, ce n’est pas vraiment exagéré. Wikipédia finira comme un gros pet.

  10. kuk dit :

    Ah, vous avez monté d’un cran : de autoritarisme à dictature :-), d’ailleurs je lis en haut à gauche : « Wikipédia, l’émergence d’un totalitarisme numérique ? », ce qui est le cran le plus élevé. Pour moi, le totalitarisme numérique, c’est plutôt le deep packet inspection et ses dérives.

    Au sujet des administrateurs, il faut je crois les considérer différemment des contributeurs desquels on n’exige aucune qualité, si ce n’est l’honnêteté intellectuelle dans leurs contribution et l’adhésion aux principes fondateurs (et encore). Les administrateurs doivent eux faire preuve de compétence, c’est-à-dire connaître sur le bout des doigts le fonctionnement interne de Wikipédia, être capable de trancher des conflits, sanctionner les actes qui menacent l’intégrité du site. Je les vois non comme des super experts mais les alter-ego de nos juges en France chargés d’appliquer des codes de lois, et non élus (car qualifiés). Je ne sais pas ce que devrait être la procédure optimale de désignation des administrateurs, mais je ne suis pas sûr que l’élection par les contributeurs soit la meilleure solution (voir les dérives du système judiciaire américain qui font campagne et dont les décisions peuvent être influencées par l’opinion qu’ils se font de la façon dont leurs électeurs vont la recevoir)

  11. wikibuster dit :

    @kuk : Je connais mal Wikipédia en anglais mais j’ai lu des commentaires qui décrivent exactement la même dictature des admins et n’oubliez pas le commentaire de Larry SANGER reproduit sur la page d’accueil du blog. Comme dernière nouveauté ils proposent que les admins ne soient plus élus par les contributeurs mais cooptés par les anciens… Voyez-vous le moindre espoir dans cette caricature ?

  12. kuk dit :

    Question subsidiaire : le problème d’autoritarisme que vous dénoncez vous paraît-il être de la même ampleur sur le Wikipédia anglais ?

  13. wikibuster dit :

    @kuk : C’est corrigé merci.

    S’il y avait la moindre invention dans ce témoignage ça aurait été dénoncé par nos contradicteurs de WP depuis longtemps. J’écrirai un article sur le renforcement du pouvoir des admins au fil des années, cela vient d’une réalité simple, la collaboration entre les contributeurs ne fonctionne pas, elle n’existe pas. Le modèle de Wikipédia suppose que les contributeurs sont vertueux, c’est un conte de fées pour séduire, on est tous de grands enfants naïfs.

    Je ne doute pas que certains articles de WP soient très bons, par contre une encyclopédie faite gracieusement par des experts ça n’existe pas, les tentatives ont échoué. Mais pourquoi ne pas essayer vous-même de faire des propositions positives sur Le Bistro de WP pour tester l’ambiance ?

  14. kuk dit :

    @wikibuster : le lien que vous avez mis sur le blog de David Monniaux (« la vie est mal configurée ») ne fonctionne plus (date du 7 décembre au lieu du 8).

    Le témoignage de trac est intriguant, mais vous admettrez qu’on ne peut se faire une opinion correcte de son conflit sans entendre l’argumentation adverse. Par ailleurs, quand bien même l’emprise supposée des administrateurs censeurs se serait renforcée, cela ne prouve toujours pas que cela découle du modèle de Wikipédia. Il faut un argument logique à ce niveau pour forcer l’adhésion à cette thèse.

    Concernant l’anonymat, il est possible de choisir un pseudo qui soit votre vrai nom. La qualité des articles publiés est une bonne preuve de la non usurpation d’identité. Il y a tout de même le principe de vérifiabilité de l’information qui peut permettre de départager un expert anonyme d’un néophyte. Si le neophyte arrête de contribuer parce que ses contributions sont contredites par des personnes plus savantes, je ne crois pas que wikipédia y perdra. Enfin, vu la qualité de certaines pages scientifiques sur WP, il faut bien croire que certains experts participent à faire une encyclopédie gratuitement !

  15. wikibuster dit :

    @Estudia : Vous répondez vous-même à votre question, aucune encyclopédie ne sort ses articles de nulle part et donc Wikipédia pareil. Mais les articles des vraies encyclopédies (WP est plus une base d’informations) sont signés et ça change tout, les auteurs ont une réputation à défendre, ils sont sanctionnés si ils trichent (en plagiant par ex.). Chaque vrai auteur hors WP apporte qqchose, même pour une synthèse (la clarté du discours).

    Je me suis aussi bagarré contre les critiques élitistes imbéciles contre WP, rejetons-les sans pour autant dédouaner Wikipédia de ses travers. L. BONOD propose la levée de l’anonymat mais même partiellement ça ne sera pas envisagé 1/2 seconde, demandez-vous pourquoi (?) Juste un exemple, si vous savez qu’un ami, un parent, un de vos éléves contribue sur un sujet pour lequel il n’a clairement pas le niveau, pensera-t-il que vous l’approuvez ? Si un contradicteur peut prouver que vous êtes une bille dans le domaine dans lequel vous vous bagarrez avec lui qui est un as, comment allez-vous gérer ça ? Vous allez partir et il n’y aura plus de Wikipédia car les experts ne font pas une encyclopédie gratuitement.

  16. wikibuster dit :

    @kuk : Je ne serais pas surpris qu’il y ait des domaines préservés, je ne me suis jamais intéressé aux « sciences dures » sur Wikipédia mais si les contributeurs n’y ont pas de conflit d’édition ils y sont probablement tranquilles loin de la tyrannie des admins. Il restera la critique de pillage généralisé mais je vous accorde que j’aurai du mal à le prouver.

    Vous posez des bonnes questions si je peux me permettre. En 2009 je pensais qu’il s’agissait d’une dérive passagère ( http://wikibuster.blog.lemonde.fr/2012/12/04/le-temoignage-de-drac/ ) mais aujourd’hui cette idée n’est plus tenable.

    L. BONOD base encore certaines de ses critiques sur le modèle affiché de WP (le mythe) mais à mon avis il regardera de plus en plus la réalité surtout on arrive à la faire connaitre, c’est l’objectif de mon blog.

  17. Estudia dit :

    @ Wikibuster : désolée, mais vous n’avez pas répondu à ma question. Citez-moi une seule encyclopédie qui sort comme ça ses informations de nulle part. Vous n’en trouverez aucune à part peut-être justement dans Wikipédia et dans les autres encyclopédies ouvertes à tous (je pense notamment à Larousse). Si diffuser la connaissance en réutilisant les données de recherches et d’études est pour vous du pillage, je ne pense alors pas que l’Humanité serait à l’avance technologique actuelle. Si la connaissance devait juste être réservée à une élite qui sait (en l’occurrence ici les experts) et que si des œuvres comme justement les encyclopédies n’étaient pas là pour la diffuser au plus grand nombre, nous en serions encore au Moyen-Âge. J’attends par ailleurs une preuve concrète (un lien par exemple) montrant que Wikipédia n’est qu’une banque de données pillées.
    Je note par ailleurs un certain élitisme de la part de ce professeur qui sous-entend que les bouseux du peuple n’ont rien à faire dans l’élaboration d’une encyclopédie. À le lire, seuls les experts y ont le droit et là nous tombons justement dans un travers de manipulation du contenu des encyclopédies puisque dans ce cas les experts rédigent l’encyclopédie comme bon leur semble sans prouver leurs dires puisqu’ils sont experts, donc leur parole est incontestable. Au final, nous retombons dans un élitisme et dans une manipulation du savoir, mais dans le sens inverse de celui que vous semblez dénoncer Wikibuster. Je ne pense pas que la suppression de l’anonymat changera grand chose, à part dans les hautes castes où les membres pourront enfin dire si l’article mérite d’être lu par leurs pairs ou d’être méprisé.

  18. kuk dit :

    Wikipédia, orienté, peut-être, mais il faut dire dans quel sens et selon quelle idéologie. Un domaine particulier semble toutefois devoir échapper à cette critique, celui de la science dure (mathématiques, physique). Il faudra alors distinguer si cette sous-partie de Wikipédia doit subir le même flot de critiques que le reste, tant du point de vue de la véracité de ce qui est écrit que de la neutralité et de la pertinence.

    Il faudra également dire si les problèmes d’autoritarisme supposés sont nécessaires, étant donné le modèle, où s’il s’agit d’une dérive passagère qui pourrait être corrigée sans pour autant remettre en cause le projet initial de Wikipédia.

    J’ai une dernière question : M. Bonod intitulait son billet : « Wikipédia, l’important c’est de participer », actant d’une certaine façon que tout le monde pouvait participer et qui basait une partie de ses critiques sur ce point du modèle. N’est-ce pas contradictoire avec l’allégation d’autoritarisme, qui justement reviendrait à censurer tous ceux qui souhaitent participer mais qui ne le font pas dans le sens souhaité par les super-utilisateurs, au risque d’aller contre une des cléfs du succès de Wikipédia ?

  19. wikibuster dit :

    Bonjour Estudia, J’ai commencé à répondre à cette question sur le forum de l’auteur:
    http://www.laviemoderne.net/forum/viewtopic.php?p=2172#p2172

    « Il n’y a que des preuves indirectes mais elles sont nombreuses, et attention ce pillage pourrait ne pas être illégal en fin de compte. Déjà la moindre information publiée dans les agences de Presse est retranscrite dans Wikipédia, pourtant ces infos ne sont-elles pas payantes ? Ensuite d’où viennent les infos détaillées sinon des livres, mais les auteurs de livre font la même chose entend-on, mais quel auteur se fera éditer en faisant du copier-coller, quel succès commercial aurait un livre d’Histoire fait d’articles de Wikipédia, sans la notoriété même relative de son auteur ? Prenons le problème autrement et concrètement, il va de soi que les étudiants avancés en Sciences reproduisent leurs cours reformulés dans Wikipédia, mais si leur nom apparaissait oseraient-ils se présenter devant leurs profs ensuite ? D’où l’importance de l’anonymat pour le bon fonctionnement de Wikipédia. Pourtant ne devrait-on pas afficher son nom et être fier de participer à cette grande oeuvre ? Là où les choses se brouillent c’est qu’il y a forcément aussi de vrais auteurs dans Wikipédia mais à eux seuls ils ne produiraient pas suffisament et Wikipédia s’éteindrait, comme Knol s’est éteint. CQFD ? »

  20. Estudia dit :

    Bonjour. Vous parlez de pillages de données organisés, comme si Wikipédia n’était qu’une organisation criminelle vouée à piller l’intégralité des données du monde entier. Un paramètre que vous semblez oublier de prendre en compte est que toute encyclopédie ne sort pas son contenu du néant, il provient d’autres travaux qui ont été effectués avant par des experts. Il vous suffit de consulter n’importe quelle encyclopédie (papier ou numérique) et vous verrez que chaque article possède à la fin une bibliographie qui a (en grande partie) servie à construire l’article en question. Dans une telle optique si je suis votre logique, toute encyclopédie n’est donc qu’une organisation criminelle de pillages de données.
    J’ajoute que pour consulter bon nombre de publications scientifiques, les chercheurs ne sortent pas l’intégralité des informations de leurs publications de leurs recherches. La plupart sont des informations qu’ils sont allés chercher dans d’autres publications scientifiques, pourtant on ne les accuse pas d’aller piller le travail de leurs collègues. Avez-vous des preuves que Wikipédia n’est qu’un simple pillage de données ?

  21. wikibuster dit :

    @Jdl: Pas sûr de comprendre.

  22. wikibuster dit :

    @kuk : Wikipédia est une source très contestable et souvent fortement orientée, je vous conseille d’acheter un bon dictionnaire ! 😉

  23. kuk dit :

    @wikibuster : Désolé, je suis venu d’un lien externe, je n’ai donc pas consulté votre page d’accueil ni perçu le ton de cet article (peut-être parce qu’il ne l’est pas ?). Pour l’instant, vous donnez peu d’arguments mais beaucoup d’affirmations. Celles-ci deviendront des arguments quand vous les prouverez, bien sûr. Merci d’avoir attiré mon attention sur la la notion d’autoritarisme. Je dois dire que mon premier réflexe a été de chercher la page wikipédia sur l’autoritarisme. Mais peut-être ai-je lu de la bouillie pour chat et n’ai-je qu’une trompeuse impression d’avoir les idées plus claires.

  24. wikibuster dit :

    @Curieux : Wikimedia ou… Wikipédia, je n’en ai pas la preuve mais j’ai un bon faisceau de présomptions que je pourrais développer. De votre côté savez-vous positivement que Wikimedia n’a pas acheté de publireportage ?

  25. Curieux dit :

    Wikimédia France paye des publi-reportages ? Comme c’est intéressant. Dans quels médias ?

  26. wikibuster dit :

    Bonjour,
    Merci pour votre commentaire, reconnaissez que je n’ai pas ménagé ma peine pour commenter l’article de Loys B.:
    « la bouillie pour chat » se réfère à cet article de Wikigrill : http://www.books.fr/wikigrill/foucault-pour-les-chats-692/ (j’ajoute le lien dans l’article) mais je vais aussi traiter le sujet de la non qualité des articles de Wikipédia.
    Autoritarisme ne veut pas dire criminel, le terme est mesuré, vous pourriez me reprocher d’utiliser le terme « mafieu » un peu trop facilement sur le site, mais il s’agit d’un blog satirique comme annoncé sur la page d’accueil, et des arguments j’en donne une floppée.
    Cordialement,
    Wikibuster

  27. kuk dit :

    Bonjour,

    Une grande partie de vos critiques portent sur le fonctionnement interne de Wikipedia : financement, (absence de) démocratie interne, gestion des conflits et du pouvoir, et procède essentiellement par arguments ad hominem (contradiction entre les buts affichés au grand public et fonctionnement interne), peut-être tout à fait valables, mais finalement assez peu de la qualité de la production.

    Si, une ligne pour dire que le résultat, c’est de « la bouillie pour chat ». Vous devez avoir une bien grande culture pour pouvoir réduite la qualité de l’ensemble de pages publiées par ce site à cette formule lapidaire.

    Vous ne connaissez pas d’univers plus autoritariste que Wikipédia, vous voulez dire que des gens ont été physiquement fusillés pour avoir émis une opinion contraire à celle du pouvoir en place ? C’est dommage de tomber dans l’excès, car cela porte un soupçon de discrédit sur le reste de vos critiques, alors qu’elles sont peut-être fondées.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s